skip to Main Content
Menu

Chapitre 1 : Sculpture sur Pierre (Partie 1)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 3 CHAPITRE 1


        Les rayons du soleil de printemps réchauffaient tranquillement les quatre frères du dortoir 1987 qui se reposaient dans leur jardin.

Yale, George, et Reynolds étaient tout trois engagés dans une conversation sans intérêt. Yale et George avaient maintenant, tous deux, 16 ans tandis que Reynolds en avait 14. Ils avaient tous grandi assez vite, et même le plus petit d’entre eux, Reynolds, faisait maintenant 1m60. Le plus grand restait Yale, culminant avec son mètre 90 assez impressionnant.

– George, arrête de faire semblant devant nous. Même quatrième frère a perdu sa virginité. Pourquoi toi et troisième frère faîtes encore semblant ? Qu’est-ce que tu dis de ça, à la fin de ce mois-ci, viens avec troisième frère au « Paradis de l’Eau de Jade » ! Je payerais la note. Je vous garantis que vous allez être très bien reçu, et je vous garantirais aussi que les filles soient vierges. Ça marche ? Tenant deux petites pierres de musculation, Yale se faisait les pectoraux en riant.

Ces deux petites pierres de musculation pesaient chacune au plus 10-15kg. Un poids qui pour Linley, guerrier du quatrième rang, ne représentait pas plus qu’un grain de poussière.

George s’esclaffa aussi.

– Boss Yale, arrête d’essayer de nous forcer. Pourquoi est-ce que ce ne serait pas vous qui iriez plutôt au Paradis de l’Eau de Jade, pendant que troisième frère et moi irions boire un coup. N’est-ce pas une meilleure idée ?

Reynolds, sur le côté, en rajouta en rigolant.

– George, tu n’es tout simplement pas un homme, c’est tout.

George ne put que rire, impuissant.

Soudain, des bruits de pas purent se faire entendre depuis l’extérieur du jardin. Yale posa ses poids et se dirigea vers la sortie du jardin en disant :

– Je vous parie que c’est troisième frère. Allez, c’est l’heure… Avant d’avoir pu finir sa phrase, Yale se tut soudain.

Il vit Linley marcher à grand pas vers eux, portant sur l’épaule un gros rocher, d’1m de haut et d’au moins une centaine de kilos.

Mais Linley portait clairement ce rocher sans problème. Yale, George et Reynolds le contemplèrent, bouche bée. Linley posa tranquillement le rocher géant dans un coin du jardin, et le son que fit le rocher en se posant au sol fit trembler leurs cœurs.

– C’est quoi ça ?! Troisième frère, je sais que tu es fort, mais comment peux-tu être aussi fort ? Yale fixait le rocher. Il est creux ou quoi ? Tout en demandant ça, il s’approcha et tendit les mains, essayant de le soulever.

– Hrrrrrrrrrgn !

Yale utilisa toute sa force, et son visage rougit sous l’effort, mais le rocher semblait enraciné dans la terre. Il ne bougea pas du tout.

– Boss Yale, arrête de gaspiller ta force. Je ne pense pas que tu puisses le bouger avec ta force, se moqua gentiment Linley.

La force physique de Yale était inférieure à celle d’un guerrier du premier rang. Comment pourrait-il soulever un tel rocher ?

Reynolds contemplait le rocher avec des yeux ronds. Toujours aussi étonné, il tourna soudain la tête vers Linley et demanda :
– Hé, Linley, pourquoi t’as ramené un rocher aussi gros à la résidence ? Oh, je sais ! Les yeux de Reynolds s’illuminèrent. J’ai vu des guerriers puissants utiliser leurs mains pour soulever des rochers géants comme exercice de musculation. Tu te prépares à faire de la musculation, Linley ?

– Un rocher aussi gros pourrait me réduire en bouillie, s’exclama George en soupirant, avant de se tourner vers Linley en demandant aussi :
– Troisième frère, pourquoi as-tu ramené ce rocher géant dans notre dortoir ?

Linley sourit à ses trois frères, et répondit avec trois mots :
– Sculpture sur Pierre !

D’après ce qu’avait dit Doehring Cowart, ses sculptures étaient maintenant suffisamment qualifiées pour être placées dans la pièce principale de la Galerie Proulx. Mais cela prenait un certain temps de sculpter chaque pièce, et d’habitude, un jour n’était pas suffisant. Auparavant, il pouvait sculpter sans problème dans l’arrière montagne sans avoir à s’inquiéter des erreurs qu’il faisait, mais maintenant, les choses étaient différentes.

– Sculpture sur Pierre ?

Reynolds, George et Yale regardèrent tous Linley, leur choc visible dans leur regard.

– Quoi ? C’est si choquant ? Leur répondit Linley.

Reynolds dit rapidement :
– Ce n’est pas choquant, non. C’est extrêmement choquant, oui ! Nous, les quatre frères, avons vécus ensemble pendant six ou sept ans maintenant, mais je ne t’ai jamais vu sculpter une pierre avant. Et tu penses t’y mettre maintenant ?

Linley rigola.

– Qui a dit que je ne m’y suis jamais entraîné ? Je travaille la sculpture dans les montagnes depuis plus de cinq ans, maintenant, mais cette fois, après que j’aurais fini cette pièce, j’ai prévu de l’amener à la Galerie Proulx et de l’afficher là-bas pour voir si quelqu’un veut bien me l’acheter.

Le clan Baruch avait quasiment épuisé toutes ses ressources pour permettre à son petit frère, Wharton, et à l’intendant Hiri d’aller dans l’empire O’Brien.

Mais malgré cela, Hogg était toujours très heureux.

Qu’est-ce que cela pouvait bien faire que sa famille se soit endettée ? Son fils aîné, Linley, était un étudiant à l’Institut Ernst, et une fois diplômé, serait devenu un puissant mage. Et son plus jeune fils, Wharton, avait la possibilité de devenir un Guerrier Dragonblood.

Hogg pouvait déjà visualiser la future gloire retrouvée du clan Baruch !

– La Galerie Proulx ? En entendant cela, Yale et les deux autres regardèrent Linley, ahuris.

Linley était la fierté de leur dortoir, le dortoir 1987. Malgré ses quinze ans, il était déjà dans le cinquième cycle de l’Institut, et était acclamé aux côtés de Dixie comme l’un des « Deux Génies Absolues ». Yale et les autres reconnaissaient tous le génie de Linley, mais…

La sculpture sur pierre était une forme extrêmement profonde de l’art.

De nombreuses personnes s’entraînaient sans compter pendant des décennies, mais ne pouvaient être considérées que comme des sculpteurs ordinaires. En tant que forme d’art extrêmement ancienne et qui avait perduré jusqu’à maintenant, comment cela pouvait-il être simple de maîtriser cet art ? Comment Linley pouvait-il oser rêver que ses œuvres soient exposées dans la plus vénérée des galeries d’art, la Galerie Proulx ?

– Troisième frère, ne t’emballe pas trop, plaisanta George.

– Linley, je m’inquiète… tes sculptures, est-ce que quelqu’un va vraiment les acheter ? Reynolds fronça les sourcils, un air de scepticisme sur le visage.

Yale s’esclaffa bruyamment.

– Pourquoi vous dites ça, les gars ? Troisième frère, vas-y et expose ton œuvre. Du moment que tu l’exposes, je dépenserais dix mille pièces d’or pour l’acheter, et t’aider à te faire une réputation.

– Je vous dis la vérité. Linley récupéra un ciseau à pierre de ses vêtements.

– Un ciseau plat ? Dit Reynolds avec surprise. Linley, on dirait que tu t’es préparé. J’ai aussi étudié la sculpture quand j’étais plus jeune et je sais que beaucoup d’outils sont nécessaires, notamment le ciseau à tête plate, celui à tête triangulaire, le ciseau papillon, le couteau bol de jade, et d’autres outils comme des scies. Quoi ? Tu n’as préparé qu’un seul outil ?

George, Reynolds, et Yale connaissaient tous au moins quelques rudiments sur l’art en général.

Linley ne dit plus rien.

Maniant son ciseau, Linley entra naturellement dans l’état d’esprit nécessaire à la sculpture : serein et paisible. Son esprit pouvait sentir l’essence de la terre couler au travers du rocher en face de lui, et il pouvait même sentir les veines au sein de celui-ci. Souriant, Linley commença à utiliser son ciseau.

Le ciseau flamboyant refléta la lumière du soleil, faisant plisser des yeux Reynolds et des autres. Mais ils continuèrent tous de fixer le rocher.

*Whoooooosh !*

Quel que soit l’endroit où l’ombre du ciseau tombait, de larges morceaux de pierre commencèrent à tomber au sol.

– Comment est-ce possible ? Yale contemplait la scène avec ébahissement. Pour retirer un tel morceau de pierre on utilise une scie normalement. Il l’a vraiment retiré avec juste son ciseau. À quel point sa force de poignet doit être grande ? À côté de lui, Reynolds et George étaient tous les deux totalement silencieux.

La force du poignet ?

Pour faire cela d’une manière aussi décontractée que Linley, avec chaque coupe parfaitement régulière, ce n’était plus quelque chose qui pouvait être accompli juste avec des poignets puissants.

Linley était aussi tranquille qu’un étang d’eau stagnante. Le ciseau plat dans sa main gauche sculptait rapidement, et les morceaux de roche excédentaires continuaient de pleuvoir. La manière élégante et naturelle qu’avait Linley de sculpter était un magnifique à observer.

– Troisième frère, il …

Yale, George, et Reynolds échangèrent un regard. À ce moment, ils sentirent tous dans leur cœur que, peut-être, Linley savait réellement bien sculpter.

Tranquille. Naturel. Apaisant.

Linley appréciait beaucoup le sentiment de sculpter. À son niveau actuel, Linley n’avait pas besoin de considérer l’effort à appliquer ou la force nécessaire à utiliser à un endroit particulier. Le ciseau à pierre dans ses mains possédait naturellement la quantité la plus parfaite de force à utiliser. C’était un effet subconscient.

Comparé à la méthode du Pur Ciseau à Pierre ?

Aucun membre des autres écoles de sculpture ne pouvait être aussi relaxée pendant la sculpture d’une œuvre. Tous les experts des autres écoles devaient considérer leurs nombreux types d’outils à utiliser pour chacune des parties de la sculpture. Rien que cela était épuisant.

Avec cette manière de sculpter naturelle, et fluide, l’énergie spirituelle de Linley continuait à grandir rapidement, telle l’herbe après la pluie. Cette sensation de croissance naturelle était extrêmement merveilleuse pour Linley, le faisant se sentir bien au plus profond de lui-même.

La main droite de Linley s’arrêta soudain.

La poussière volante et les morceaux de pierre prirent encore quelques instants avant de se déposer au sol, mais le contour d’une créature rampante pouvait déjà être aperçu dans le rocher.

– Pourquoi vous êtes aussi abasourdis ? Ça vous choque tant que ça ? Se moqua Linley en se tournant vers Yale et les autres. J’ai juste fait un simple contour. Il y a encore bien plus de temps et d’effort à dépenser plus tard. Allez, allons manger.

Yale, George, et Reynolds, se regardèrent.

Juste avec ce que Linley venait de leur montrer, ils étaient tous les trois sûrs d’une chose :

– Génie, dit Yale avec admiration.

– Un génie parmi les experts, ajouta George.

Même parmi les sculpteurs, pour que quelqu’un atteigne le niveau d’efficacité de Linley en seulement cinq ou six ans, c’était un événement qui arrivait peut-être seulement une fois par centenaire.


Cet article comporte 42 commentaires
  1. aller, on peut le faire on aura nos 3 chapitres 😀 encore un petit effort mesdames et messieurs, on les aura 🙂

    encore une fois Merci 😀

  2. Franchement je voulais vous dire merci pour le travail que vous faites. Grâce a vous, j’ai découvert les Light Novel et j’y prends beaucoup de plaisir. Merci.

      1. Tu peux regarder dans « autres team de traduction » qui est à droite de la page (en haut). On a mis le lien vers trois autres team. Mais sinon, tu peux aller sur le site https://whitenovel.wordpress.com/ qui répertorie les LN traduits en français et ainsi que les sites qui font de la trad. Après si tu cherches en anglais, c’est une autre histoire. 😉

        (pour info, mon com’ ne compte pas dans les 25 ! ^^)

      2. Merci à vous, je vais regarder tout de suite.
        Remarque: c’est mon 3° commentaires.
        Mais je pense que le compte est quand même bon.
        On recommence demain ou le quota sera supérieur?

      3. @Lomar:On recommence demain ou le quota sera supérieur?

        Euh…. on verra, mais nous on ne tiendras pas à ce rythme donc voyait plutôt ça, comme un « one time event ». (un challenge temporaire).

        Mais comme ça a vraiment bien marché, je pense qu’on se re-motivera à le faire bientôt vu que c’était vraiment cool de voir autant de commentaires aujourd’hui (je ne pensais pas qu’on se ferait autant inonder, ça fait bien plaisir !) 🙂

  3. Merci à toute la team de la MNT mais je préfère largement Panlong à Skyfire car je pige pas des masses à ce dernier même si il est plaisant à lire

  4. Merci pour ce chapitre et pour tous les autres que vous avez pu sortir.
    Je me suis ENFIN décidé à laisser un commentaire pour tout le travail que vous avez effectué.
    Continuez comme ça !!!

    1. Yep ! On va vous donner tout ça demain matin ! 😉 Comme ça vous pourrez lire ça au réveil (enfin sauf si vous vous levez avant qu’on post…)

      (enfin dans la réalité, il me semble qu’il n’y a pas réellement 29 com’s de personnes différentes mais si j’ajoute ceux qui n’ont écrit que dans la news, il y a largement les 25 ^^)

    1. Ehrm… alors pour le quadruple on va attendre d’avoir atteint les 200 com’s sous un chapitre ou les 100 abonnés au site ou encore les 500 visiteurs dans une journée (genre un truc qui n’est pas pour tout de suite ^^).

      1. Euh…. j’ai peur de dire oui…. ^^ (si je dis « oui » et que tu m’en ramènes 500 aujourd’hui, on va jamais pouvoir faire un quadruple demain… on a pas assez de chaps d’avance ^^)

        Mais bon, je te dirais bien oui quand même ! Surtout s’ils reviennent le lendemain et le sur-lendemain ! 😉 (et si c’est le cas, promis pour le we prochain, une quadruple !)

        (A quoi est-ce que je viens de dire oui… J’aurai p-e dû me taire… ^^)

  5. merci pour tout le travail que vous faites, je suis devenu accro à Panlong mais je dois avouer qu’une triple sortie de reMonster aurait été génial vu le jour 38 qui était beaucoup trop court (Snifffff)
    en tous cas bon courage à vous et longue vie à la MNT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top