skip to Main Content
Menu

Chapitre 8 : Le test d’aptitude à la magie (Partie 1)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Magycio


PANLONG – LIVRE 2 CHAPITRE 8


     À la suite des dignitaires de l’église, toutes les personnes présentes sur la place entrèrent dans la cathédrale.

À l’intérieur de la cathédrale.

Elle était pavée de marbre et, suspendu au plafond, se trouvait un chandelier en cristal massif. Cinq cents personnes pouvaient facilement entrer à l’intérieur tout en ayant l’impression d’avoir encore de la place.

Au fond du grand hall se trouvait une rangée de chaise occupée par les représentants et recruteurs des différentes académies de magie. Et au milieu du hall se trouvait le test.

Un officiel de l’église en robe noire, sourit et annonça d’une voix claire :

– Le test se trouve en plein milieu de la cathédrale. Les personnes passant le test, suivez-moi, je vous prie. Personne ne doit entrer dans le cercle au milieu. Mettez-vous en ligne s’il vous plaît. Et les amis et les familles, mettez-vous sur le côté s’il vous plaît.

– Linley, voici les sous pour l’inscription. Et voilà une preuve de ton identité. Vas-y vite. Oh, une dernière chose, laisse la petite Souris Fantôme avec moi. Ce sera difficile de la garder avec toi pendant que tu passes le test, dit Hillman.

– Bébé, reste avec Oncle Hillman pour le moment. Je vais passer le test, lui demanda mentalement Linley. Elle semblait réticente à quitter la chaleur de ses vêtements mais face à l’insistance de Linley, elle se laissa transporter jusqu’aux habits de Hillman.

Linley prit ensuite les dix pièces d’or que lui tendait Hillman et se mit en ligne avec les autres participants. Les personnes présentes pour le test avaient entre six-sept ans jusqu’à dix-sept ans. Ils s’organisèrent d’eux-mêmes en deux longues rangées tandis que les dignitaires de l’église récupéraient les frais d’inscriptions.

Le cercle au centre du hall faisait une dizaine de mètres de diamètre et il y avait trois adultes à l’intérieur. Deux d’entre eux étaient responsables du bon déroulement du test tandis que le troisième était responsable de l’enregistrement des résultats. Le matériel servant pour le test était composé d’une sphère de cristal et d’une formation en hexagone gravée au sol.

– Commençons. Le premier, avancez-vous.

L’examinateur, un vieil homme chauve, pointa la sphère de cristal du doigt et dit,

– Place ta main dessus. Cela testera ton affinité avec les essences élémentaires.

Le premier de la file avait douze ou treize ans. Il plaça nerveusement sa main sur la sphère. Immédiatement, celle-ci se mit à émettre un halo rouge avec quelques pointes de vert dedans.

L’homme chauve jeta un coup d’œil à la feuille de papier entre ses mains et dit, sans émotions,

– Âge : douze ans. Affinité élémentaire : Feu, moyenne. Vent, faible.

– Maintenant, place-toi à l’intérieur de la formation magique. Il est temps de tester ton niveau de pouvoir spirituel. Ne t’agenouille pas et ne tombe pas. Voyons voir combien de temps tu peux résister. L’homme chauve était toujours aussi froid. Le garçon hocha la tête puis avança à l’intérieur de la formation magique à six côtés. Une aura sacrée blanche émana de l’examinateur qui tomba directement au milieu de la formation magique.

La magie élémentaire de lumière – impressionnante !

– Il semblerait que la procédure de test de cette époque soit la même que par le passé. Doehring Cowart sortit de l’anneau et apparu à côté de Linley.

– Papy Doehring. À la vue de l’Archimage, Linley se sentit plus calme.

– Dans ce test d’aptitude magique, le niveau d’affinité élémentaire est secondaire. Le niveau de l’énergie spirituel est le test principal. Après avoir passé un an à méditer quotidiennement, le niveau de ton essence spirituel doit maintenant être au alentour de seize ou dix-sept fois plus puissant qu’une personne moyenne de ton age, dit d’un petit rire Doehring Cowart à Linley. Pour toi, ce test va être très facile.

Après quelques instants, le garçon au centre de la formation magique ne pouvait plus tenir.

– Essence spirituelle : deux fois plus forte qu’une personne moyenne du même age. Non qualifié pour devenir un mage, annonça froidement l’examinateur chauve en désactivant la formation.

Un éclat de voix se fit soudain entendre à côté.

– Silence, s’exclama froidement le vieil homme, ce qui fit immédiatement taire le groupe de noble. Suivant.

Doehring Cowart regardait avec intérêt le déroulement du test.

L’un après l’autre, les jeunes étaient testés. Des dix premiers, aucun ne remplit les conditions attendues. La onzième, une jeune femme, était à ce moment, au centre de la formation magique, et semblait tenir plus longtemps que les dix personnes précédentes.

– Hm ? Les yeux du chauve brillèrent, et il augmenta immédiatement le pouvoir magique de la formation.

Après quelques minutes, la jeune femme mit finalement un genou à terre.

Le vieil homme chauve, acquiesça, satisfait. Avec une trace de sourire sur son visage, il dit :

– Essence spirituelle huit fois supérieure à la moyenne des personnes de ton âge. Les conditions minimales pour devenir un mage ont été remplies. Tu possèdes aussi une affinité élémentaire moyenne. Tu peux devenir une mage ! Ces quelques mots de l’examinateur venait juste de changer la vie de cette jeune femme.

– Wouhou ! La première personne à crier de joie n’était pas la jeune femme. C’était son père, un homme d’âge mûr.

– Silence ! Le réprimanda d’une voix froide l’examinateur chauve.

Immédiatement, des officiels vinrent escorter la fille et son père pour les amener face à la rangée des recruteurs venant des différentes académies.

De nombreux regards envieux étaient visibles dans la foule.

Le temps passant, le nombre des personnes dans le hall s’agrandit. La période de test durerait sept jours, c’est pourquoi la plupart des personnes ne venaient pas immédiatement dès le début de l’événement. Quand le tour de Linley vint, la rangée des personnes passant le test s’allongeait déjà jusqu’à sortir de la cathédrale.

– Suivant, dit à nouveau le chauve.

Linley marcha calmement jusqu’au centre du cercle. Doehring Cowart l’accompagnait, sans aucune peur d’être découvert. Seul un combattant de niveau Saint serait capable de le détecter, et encore. Ce qui expliquait son assurance ; la plupart des mages ordinaires en étaient définitivement incapables.

Linley plaça sa main droite sur la sphère de cristal.

Instantanément !

La boule émit une lumière aveuglante, comme si c’était le soleil ! Des rayons de couleurs terre étaient mélangés avec des rayons verts et il y avait même quelques lignes rouges au milieu. La luminosité de la sphère força même les personnes se tenant juste à côté à plisser leurs yeux.

Le vieil homme chauve sursauta en lisant sa feuille de papier. Il y avait clairement écrit que Linley n’avait que huit ans.

– Age : huit ans. Affinité élémentaire : terre et vent, niveau exceptionnel pour les deux ! Feu, niveau moyen. Rien que d’avoir une affinité élémentaire élevée était rare, quant à avoir une affinité exceptionnelle…. C’était incroyablement rare !

Pour mieux comprendre, cela voulait dire qu’il faudrait simplement une heure à Linley pour obtenir la même quantité de force magique qu’un mage ordinaire en obtiendrait en dix heures.

– Ooooooh.

Le hall entier était choqué. Son affinité élémentaire n’était pas seulement exceptionnelle, il avait en plus deux affinités élémentaires exceptionnelles ! C’était simplement trop surprenant.

– Une affinité exceptionnelle pour l’élément du vent ? Doehring Cowart qui se tenait à ses côtés, était choqué.

– Whoah, j’ai, j’ai aussi une bonne affinité pour le vent ? Linley était aux anges. Il ne put s’empêcher de se tourner en direction de son tuteur en magie.

Ce dernier lui fit un large sourire.

– Linley, je t’avais dit que je ne pouvais tester que ton affinité avec la terre. Te rappelles-tu ? Quand tu absorbais l’essence élémentaire naturelle terrestre avais-tu jamais ressentit aussi l’essence du vent ?

– L’essence élémentaire du vent ? Linley était surpris. La première fois que tu m’as appris à ressentir l’essence élémentaire, tu m’as dit de ne pas me distraire, c’est pourquoi même si j’ai remarqué des poussières vertes autour de moi, je les avais ignorés. Mais après cela, quand j’ai commencé à absorber l’essence terrestre, je n’étais plus entouré que d’essence terrestre et plus aucunes poussières de vent n’étaient visibles.

Doehring Cowart compris instantanément.

Lorsqu’un mage entraîne sa force magique, surtout dans le cas d’un mage possédant deux éléments, lorsqu’il se focalise sur un élément tel que la terre, toutes les particules de terres aux alentours seraient attirés tandis que les particules des autres essences, tels que le vent, seraient ignorées.

– Après cela, à chaque fois que je m’entraînais, je ne sentais que les particules de terre. J’ai oublié la présence de ces précédentes particules vertes. Linley se sentait extrêmement heureux.

Il savait à quel point un mage ayant deux éléments était puissant ; bien plus puissant qu’un mage n’ayant qu’un seul élément.

C’était maintenant au tour du test d’essence spirituelle !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top