skip to Main Content
Menu

Chapitre 13 : Une foule de talents


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Magycio


PANLONG – LIVRE 2 CHAPITRE 13


     L’Institut Ernst. La meilleure académie de mage de tout le continent de Yulan.

L’Institut Ernst était situé dans une zone rurale, à une vingtaine de kilomètres au sud de la ville de Fenlai. Elle avait été fondée et était entièrement financée par l’Église de Lumière. L’institut s’étalait sur un très grand espace, d’une circonférence de dix kilomètres. L’académie était presque aussi gigantesque qu’une ville.

À l’extérieur de l’Institut Ernst, très peu de signes d’une présence humaine pouvaient être observés, il n’y avait qu’une chaîne de montagnes inhabitée.

Des restaurants, des magasins de vêtements, des bars, et toutes autres sortes d’échoppes étaient situées dans le campus lui-même. On pouvait dire que les étudiants de l’Institut Ernst passaient leur vie entière à l’intérieur du campus.

– Quel lieu imposant ! Linley se tenait à l’entrée de l’Institut Ernst. Il ne put s’empêcher de soupirer avec émotion.

Les portes principales de l’Institut faisaient bien cinquante mètres de large. Au-dessus de la grande porte était posé un énorme quartier de lune, couvert de toute sorte de texte magique. Juste en voyant la complexité des textes, on pouvait s’imaginer la puissance incroyable de l’installation magique qui protégeait l’Institut.

À cet instant, les portes principales de l’Institut vibraient d’animation. Il y avait plusieurs serviteurs de l’académie qui se tenaient debout, et un seul jeune qui avait amené sa lettre d’admission et une preuve de son identité et qui s’enregistrait. Linley attrapa immédiatement ses propres documents et se dirigea lui aussi vers l’espace d’enregistrement.

– L’école démarre officiellement le 9 février. Aujourd’hui, nous sommes le 8 février. D’après les renseignements, les étudiants doivent arriver avant le 9 février. Vu que le jeune devant moi est arrivé aussi seulement aujourd’hui, il doit aussi habiter pas loin de l’Institut, réfléchit Linley.

Le jeune homme devant Linley pouvait plutôt être décrit comme un enfant. Il faisait une demie-tête de moins que Linley, et avait un vieil homme à ses côtés.

– Bonjour, je viens de l’Empire O’Brien, je m’appelle Reynolds [Lei’nuo]. L’étudiant se faisant enregistrer devant Linley, tourna soudain la tête vers lui et se présenta chaleureusement.

Entendant qu’il venait de l’Empire O’Brien, Linley fut surpris :

– L’Empire O’Brien ?

L’Empire O’Brien, l’un des quatre grands Empire, était situé à l’Est de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, alors que l’Institut Ernst était situé à l’ouest de celle-ci. Pour rejoindre l’Institut, il avait dû faire le tour de toute la Chaîne, que ce soit par le nord ou par le sud. Car après tout, mis à part des combattants du neuvième rang, ou de niveau Saint, personne d’autre n’osait traverser directement cette chaîne de montagnes.

La Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques faisait, après tout, plus de dix mille kilomètres de long.

Pour que quelqu’un vienne de l’empire O’Brien, il devait parcourir au moins vingt mille kilomètres. Et s’il venait de la partie Est de l’Empire, le voyage était encore plus long.

Pour faire ce voyage, cela devait probablement prendre un an.

– Je m’appelle Linley. Je suis du royaume de Fenlai, répondit courtoisement Linley au garçon nommé Reynolds.

Reynolds cligna des yeux, et soupira émotionnellement :

– Le Royaume de Fenlai ? T’as bien de la chance. Ça m’a pris une année entière pour venir jusqu’ici depuis chez moi. Alors qu’à toi, ça n’a pas dû te prendre trop de temps.

– Effectivement, depuis chez moi jusqu’ici, j’ai voyagé pendant presque une demi-journée, répondit honnêtement Linley.

– Whoah… L’expression sur le visage de Reynolds était affligée.

L’un des deux avait voyagé pendant plus d’un an. L’autre, seulement une demi-journée.

– Dépêchez-vous, les étudiants, leur demanda une des personnes du personnel.

Lors de l’enregistrement des nouveaux étudiants, ils devaient repasser le test de mage. Après tout, l’Institut Ernst avait peur que quelqu’un ne vole une lettre d’admission et s’enrôle sous une fausse identité.

– J’arrive. Reynolds s’en alla passer le test.

En voyant les résultats, Linley ne put s’empêcher d’être choqué.

Ce garçon avait une haute affinité pour l’essence élémentaire… et pour son essence spirituelle…

– Reynolds, huit ans. Essence spirituelle, trente-deux fois plus importante que les étudiants de son âge. Niveau exceptionnel.

En entendant ces chiffres, les yeux de Linley lui sortirent de la tête. Mais l’administrateur du test semblait très calme, et pas le moins du monde surpris.

– Linley, qu’est-ce qu’il y a ? Tu es surpris par ça ? Demanda Reynolds d’un ton de dépit. C’est l’Institut Ernst. Chaque année, ils n’acceptent que cents étudiants, dans tout le continent. Lequel d’entre nous n’a pas un talent extraordinaire ? Mes résultats ne me placent que dans la moyenne, parmi tous les étudiants.

– Mais l’Institut Ernst montre un peu de favoritisme pour l’Union Sacrée. Ils acceptent cinquante étudiants de l’Union Sacrée, et seulement cinquante autres des quatre autres grands Empires. C’est si injuste, soupira Reynolds.

Linley gloussa en entendant cela.

L’Institut Ernst avait été fondé par l’Église de Lumière. Bien sûr qu’elle montrait du favoritisme envers l’Union Sacrée.

– À mon tour. Linley courut vers l’examinateur.

Reynolds fronça le nez :

– Ce jeune, Linley, vient de l’Union Sacrée. C’est sûr qu’il a dû être accepté bien plus facilement que moi. Je parie qu’il n’est pas aussi talentueux que moi. Reynolds était très confiant.

Mais quand l’examinateur annonça les résultats de Linley, Reynolds fut à son tour, choqué.

– Haute essence spirituelle, affinité exceptionnelle pour l’essence élémentaire ? Et pour deux éléments, la terre et le vent ? Reynolds en était sans voix.

Une affinité exceptionnelle pour l’essence élémentaire était déjà extrêmement rare, mais Linley possédait aussi deux éléments, avec une affinité exceptionnelle pour les essences élémentaires d’à la fois le vent et la terre. C’était un véritable talent, un bien plus formidable que le sien. Après tout… les mages double-éléments étaient extrêmement puissants.

– Reynolds, ne reste pas planté là. Allons-y, rigola Linley.

– Oh. Reynolds avait un an de moins que Linley, mais d’après les apparences, il en faisait trois de moins.

Linley et Reynolds acceptèrent leur carte d’étudiant de l’Institut Ernst, puis récupérèrent leurs clés de résidence. À l’Institut Ernst, tous les étudiants, quel que soit le milieu d’où ils venaient, que ce soit en terme économique ou de statut, devaient vivre ensembles. Les frais d’étude et de résidence étaient totalement pris en charge.

Cependant…

– Hé, tu dois payer quelque chose ? Lorsque Linley vit le vieil homme accompagnant Reynolds sortir de l’argent, il ne put s’empêcher d’être choqué.

Hillman, au côté de Linley, expliqua en riant doucement :

– Linley, l’abandon des charges pour la résidence et les études n’existent que pour les membres de l’Union Sacrée. Tous les autres doivent payer une taxe extrêmement chère.

Reynolds confirma ses dires.

Le vieil homme à côté de lui sourit à Linley :

– Effectivement. C’est n’est pas juste une règle de l’Institut Ernst ; l’académie numéro un des guerriers du continent de Yulan, l’académie O’Brien, fait pareil. Ils abandonnent les taxes pour leurs propres étudiants, mais font payer très cher les étudiants venant d’ailleurs.

Linley n’était pas stupide. Il comprit immédiatement.

– Linley, mon jeune maître a la même clé de résidence que toi. Vous devriez vivre dans la même résidence. J’espère que plus tard, vous deux vous entraiderez, demanda le vieil homme.

Reynolds dit, en grommelant :

– C’est bon, papy Lomu [Lu’mu], tu peux y aller maintenant. Je suis déjà arrivé à l’Institut Ernst.

– Oncle Hillman, tu peux y aller aussi. Je vais m’occuper de moi-même, sourit Linley en parlant à Hillman.

Ce dernier hocha la tête, satisfait :

– Linley, j’y vais. Travaille bien, l’encouragea Hillman.

Linley sourit et acquiesça.

– Allons-y Linley. Reynolds attrapa Linley par la main et commença à courir vers l’Institut.

– Au revoir, Oncle Hillman.

Hillman et le vieil homme regardèrent les enfants entrer dans l’Institut. Seulement après un long moment, ils partirent.

Après avoir dit au revoir à Oncle Hillman, Linley et Reynolds entrèrent dans l’Institut Ernst ensemble. Le lieu était rempli de bosquets ombragés, de lacs, de ponts de pierres, de vieilles bâtisses… une aura ancienne se dégageait de tout l’espace. Juste par l’âge des arbres géants, on pouvait facilement imaginer l’âge de l’Institut.

– C’est vraiment quelque chose. Ce n’est pas aussi tapageur que les nouveaux Instituts. C’est ça la “sophistication”. Les yeux curieux de Reynolds observaient les alentours en disant cela.

Dans l’Institut Ernst, une fois par an, de nombreux panneaux de directions étaient installés pour indiquer aux nouveaux étudiants les différents emplacements dans l’académie.

– Linley, allons trouver notre dortoir. Reynolds, tout en tirant Linley par la main, commença à se dépêcher en direction des dortoirs.

Résidence numéro 1987.

Linley et Reynolds avaient complété leur enregistrement au même moment, l’un après l’autre. La plupart des dortoirs accueillaient quatre étudiants. Lorsque Linley et Reynolds arrivèrent dans l’espace des résidences, ils ne purent s’empêcher de soupirer d’émerveillement. Au premier abord, il semblait qu’il y avait des milliers de résidences indépendantes.

Parmi les milliers de résidences, il y avait quelques dortoirs à deux étages.

– 1987, 1987… Linley et Reynolds inspectèrent les numéros des résidences, courant vers le sud sans s’arrêter.

L’espace résidentiel était numéroté très logiquement, commençant par le 0001, avec chaque rangée contenant cent résidences indépendantes. Lorsque Linley arriva à la rangée 20, il vit le dortoir numéro 1901. De là, ils continuèrent à courir vers l’est jusqu’à arriver à la résidence 1987.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top