skip to Main Content
Menu

Chapitre 12 : Instructions


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Magycio


PANLONG – LIVRE 2 CHAPITRE 12


         Le temps continua de s’écouler, et rapidement, des mois passèrent. De nombreux arbres avaient commencé à émerger du sol de Wushan, remplissant l’espace d’un sentiment de printemps.

Sous un pin.

Linley était assis en tailleur, dans une transe méditative, en train de générer de la force magique.

Après être entré en transe, Linley pouvait voir clairement de larges quantités de points de lumière marron et vert. Ces innombrables particules de lumières tourbillonnaient continuellement autour de son corps, purifiant ses membres et ses os, puis étaient stockés dans son dantian au centre de sa poitrine.

Dans son dantian central, coexistait un brouillard de fumée de couleur terre avec un autre brouillard de fumée verte.

Le brouillard de couleur terre était bien entendu sa force magique élémentaire de terre, tandis que celui de couleur verte était sa force magique du vent.

– Pfiou. Expirant doucement, Linley quitta sa transe méditative.

Doehring Cowart, portant une robe blanc-pâle comme la lune, était assis en tailleur à côté de lui. Il appréciait le paysage alentour, un sourire sur les lèvres. Voyant Linley se réveiller, il rigola :

– Linley, demain tu pars pour l’Institut Ernst, et pourtant tu travailles toujours aussi dur, même aujourd’hui ?

Les lèvres de Linley formèrent un sourire.

– Papy Doehring, je pense me rappeler que c’était toi qui disais que les grands combattants doivent travailler dur chaque jour, et ne pas se laisser aller, ne serait-ce qu’un instant. Seulement l’entraînement à long terme permet de s’améliorer d’après tes mots.

– Petit voyou, alors maintenant, c’est toi qui va me donner des instructions ? Grommela le vieux sage en riant tout bas.

– Héhé, lui fit écho Linley.

*Whoosh !* Une ombre noire arriva en un clin d’œil vers eux, apparaissant sur l’épaule de Linley. C’était la Souris Fantôme, « Bébé ». Le jeune Bébé se pencha vers Linley, en faisant un bruit de mastication avec sa bouche, tout en pointant son museau vers un lièvre mort, à côté.

Juste en se basant sur l’expression de Bébé, Linley savait ce qu’il voulait.

– Tu veux que je te le cuise ? Rit Linley en lui posant la question.

Bébé hocha plusieurs fois la tête.

– Linley. Le vieillard à ses côtés lui parla mentalement. Cette petite Souris Fantôme est assez étrange. Cela fait déjà quelques mois, mais d’après son apparence, c’est comme si elle n’avait pas grandi du tout. Pourtant un enfant Souris Fantôme a une période de croissance normalement visible.

– Je n’en ai aucune idée non plus. Linley secoua la tête.

Bien que la Souris Fantôme « Bébé » n’augmente pas en taille, sa vitesse augmentait assez remarquablement.

– C’est vraiment bizarre. Doehring Cowart regarda Bébé. La petite souris n’avait absolument aucune idée qu’un esprit était mentalement en train de l’examiner.

– Il se fait tard. Je vais devoir démarrer l’entraînement physique bientôt. Linley se leva, et attrapa le lapin mort tout en se descendant de la montagne. Doehring Cowart vola à ses côtés, faisant remarquer d’un ton mécontent :

 Linley, plus tard, tu seras un mage. Pourquoi continues-tu l’entraînement de guerrier ?

Linley s’esclaffa :

 Papy Doehring, j’ai découvert que l’entraînement de guerrier me permet d’augmenter mon endurance, et avec une endurance augmentée, mon essence spirituelle peut augmenter aussi.

– Je sais cela, bien sûr, grommela le vieil homme, mécontent. Mais comment cet entraînement basique peut se comparer aux transes méditatives en termes de vitesse à laquelle ton essence spirituelle augmente ?

Linley ferma la bouche, et ne parla plus.

Bien qu’il soit vrai que l’entraînement de guerrier permette d’augmenter l’essence spirituelle, ce n’était pas la vraie raison de Linley.

La véritable raison pour laquelle Linley continuait son entraînement de guerrier était la suivante :

– Plus tard, si j’ai la chance de boire du sang frais de dragon, je serais capable de m’entraîner en suivant le Manuel Secret d’Entraînement des Dragonblood. Je dois continuer mon entraînement physique. Le corps est comme un verre, et le Dou Qi, comme du vin. Le corps est extrêmement important. Plus tôt je commence à construire mes bases, plus mes progrès seront rapides lorsque j’étudierais le Manuel Secret d’Entraînement des Dragonblood, plus tard.

En réalité, avec l’affinité que Linley avait pour l’essence élémentaire, il n’avait pas besoin de passer trop de temps ou d’effort, chaque jour, pour attirer et générer de la force magique.

La plupart de son temps était passé en transe méditative, pour entraîner son énegie spirituelle.

Mais passer de longs moments à entraîner son énergie spirituelle était exténuant. L’entraînement de guerrier servait donc comme une forme de repos et d’exercice alternatif.

.

Le matin suivant, tous les citoyens du village de Wushan se réunirent sur la route principale, dans le simple but de dire au revoir à Linley. C’était définitivement quelque chose d’incroyablement glorieux pour le village de Wushan d’avoir parmi eux un mage capable d’aller à l’Institut Ernst.

Chaque année, l’Institut Ernst n’acceptait que cent étudiants dans tout le continent !

Pour l’instant, Linley était toujours dans le manoir des Baruch, alors que Hillman et les autres étaient tous dehors. Les seules personnes à l’intérieur du manoir étaient Hogg, Linley, le petit Wharton, et l’intendant Hiri.

– Linley, aujourd’hui, tu vas aller à l’Institut Ernst et devenir officiellement un étudiant de l’Institut. Lorsque tu seras diplômé de l’Institut Ernst, tu seras un puissant mage ! Avant que tu ne partes, en tant que père, je voudrais te dire… Lors de ces derniers jours, Hogg avait eu l‘esprit rempli de choses qu’il voulait exprimer à son fils avant que celui-ci ne parte.

Mais après s’être arrêté pendant un long moment, Hogg dit finalement quelques phrases simples :

– Linley, rappelle-toi le désir ardent qu’ont eu les anciens du clan Baruch, et rappelle-toi l’humiliation du clan Baruch !

Le visage de Hogg tourna légèrement au vert.

– Lorsque tu seras diplômé, tu seras au moins un mage du sixième rang. Si tu travailles et t’entraîne dur, cela ne devrait pas être trop compliqué pour toi de devenir un mage du septième rang. Qui plus est, un mage à deux éléments ! Un mage à deux éléments du septième rang sera définitivement une force majeure du royaume de Fenlai. Plus tard, tu seras définitivement capable de récupérer l’héritage ancestral de notre clan. Si tu ne le fais pas, même si je devais mourir, je ne te pardonnerais pas ! Hogg eut un regard mortel pour Linley.

– Même si je meurs, je ne te pardonnerais pas !

Ces mots firent trembler le cœur de Linley.

Ces mots étaient les instructions que son père lui laissait pour de son départ.

– Père, ne t’inquiète pas. Tant que je vivrais, je ferais en sorte que l’héritage ancestral de notre clan nous soit rendu. Je le jure ! Promis Linley en regardant son père dans les yeux. Ses yeux étaient remplis de détermination.

Les yeux de Hogg se mirent à briller, et il gratifia Linley d’une puissante tape sur l’épaule.

– Je crois en toi, mon fils !

.

Sur la route menant à l’Est du village de Wushan, Linley tourna la tête et vit des centaines de têtes familières qui étaient venues lui dire au revoir, avec son père, Hogg, et son petit frère, Wharton, au premier plan.

– Grand frère, au revoir ! Le petit Wharton dit au revoir de la main énergiquement.

Voyant son père et son plus jeune frère, Linley leur dit aussi au revoir en secouant la main, les yeux de plus en plus rouges.

– Père. Wharton. Le cœur de Linley était emplit de tristesse.

Depuis qu’il était né, Linley n’avait jamais quitté la maison pour une longue période, mais cette fois-ci, il serait parti pour une très longue période de temps. Pendant ce temps, la petite Souris Fantôme mâle, « Bébé », était docilement perché sur l’épaule de Linley, silencieux, comme s’il pouvait sentir l’état d’esprit de Linley. De même, Doehring Cowart, dans sa forme d’esprit, avait l’air de soutenir Linley.

– Linley, allons-y, dit Hillman. Ce dernier escortait Linley à l’Institut, en tant que garde du corps, au cas où ils rencontreraient des bandits en chemin.

Linley jeta un dernier regard plein de regrets vers sa famille, puis se força à se tourner avant de commencer à avancer en direction de l’Institut Ernst.

– Au revoir, ma famille. Au revoir, ma maison.

Calendrier Yulan, année 9991. L’enfant de neuf ans, Linley, accompagné par la jeune Souris Fantôme, « Bébé », et le capitaine des gardes du clan Baruch, Hillman, partirent du village de Wushan.


Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top