skip to Main Content
Menu

Chapitre 8 : Le terrifiant pouvoir des Archimages Saints


Source : Version anglaise

Traduit par : Zareik
Edité par : Kayorko et MissX
Checké par : MissZareik


PANLONG – LIVRE 10 CHAPITRE 8


        – Oh ? La magnifique femme fut surprise.

Un léger sourire était visible sur le visage de Desri. Lorsqu’il avait vu Bébé sur les épaules de Linley, il avait lui aussi été choqué. Dès qu’il l’avait vu, Desri avait décidé… qu’il devait créer de bonnes relations avec Linley, quel qu’en soit le prix.

Au fond de lui, Desri trouvait difficile de croire que Bébé reconnaisse un humain en tant que maître.

Mais Desri comprenait, au vu de la situation, qu’il se devait d’avoir une bonne relation avec Linley.

– Je suis curieuse de voir le type de créature magique que c’est, gloussa sa femme en voyant l’air mystérieux qu’affichait Desri, avant de le suivre dans les couloirs. Après avoir marché pendant quelques instants, Desri et sa femme arrivèrent à l’endroit où Hayward, Livingston, et Linley et les autres se trouvaient.

La sublime femme regarda immédiatement sur les épaules de Linley.

Mais… il n’y avait rien sur ses épaules.

– Sur la table. La voix de Desri résonna dans l’esprit de sa femme. Ce n’est qu’à cet instant qu’elle remarqua l’adorable petite Souris Fantôme, Bébé, qui se trouvait sur la table et qui tenait entre ses pattes un verre de vin, qu’il buvait avec un air extrêmement satisfait.

– Sa fourrure est noire ! s’exclama intérieurement la magnifique femme en sentant son cœur trembler.

Les souris à la fourrure noire n’étaient pas forcément uniquement des Souris Fantômes du plus faible type.

Peut-être que l’Église de Lumière et l’Université du Dieu de la Guerre n’étaient pas familiers avec ce qu’était Bébé, mais les Terres Chaotiques et le Temple de la Déesse Glacée l’étaient définitivement.

– Père. Mère. Monica était extrêmement heureuse, mais en voyant sa mère, Monica commença à s’inquiéter pour Reynolds. Elle connaissait très bien le tempérament de sa mère.

Desri et la sublime femme qui l’accompagnait s’avancèrent ensemble jusqu’à la table avant de prendre place sur les sièges des hôtes.

– C’est la femme de Desri ? Linley regarda avec stupéfaction la magnifique femme. Ses cheveux et même son apparence toute entière étaient identiques à Monica. Des étrangers auraient même pu croire qu’elles étaient sœurs. Cependant, l’aura glaciale qui entourait la magnifique femme surprit Linley.

– Encore une experte, et qui ne doit pas être plus faible que Miller.

Linley devina une fois de plus que les mots que lui avait glissés le Dieu de la Guerre n’étaient pas anodins. Il avait dit… que parmi ces experts qui s’entraînaient tranquillement dans des endroits reculés depuis des milliers d’années sur le continent Yulan, au-delà des Divinités, les plus puissants étaient les cinq Saints Parfaits, comprenant Fain et Desri. Ceux du niveau juste en dessous étaient du niveau de l’Empereur Sacré, tandis qu’encore au-dessous, se trouvaient ceux du niveau de Haydson. Ce niveau n’était considéré que comme ordinaire parmi les experts cachés.

C’était la raison pour laquelle Olivier avait goûté à une série de défaites amères dans le Cap de la Glace Gelée. Après tout, il n’avait même pas été capable de vaincre Haydson. Comment aurait-il pu réussir à vaincre qui que ce soit dans ce territoire si reculé ?

Desri fit chaleureusement les présentations,

– Linley, laisse-moi faire les présentations. Voici ma femme, Pennslyn [Bing’se’lin].

– Mes plus sincères salutations, Madame, dit humblement Linley.

Un sourire aimable se dessina sur le visage de Pennslyn.

– Je suis vraiment désolée. J’étais en train de m’entraîner et je viens seulement d’arriver. J’espère que tu ne m’en tiendras pas rigueur.

Dès qu’elle prononça ces mots, Monica fut choquée. Le tempérament de sa mère était tel qu’elle ne tenait compte de personne mis à part son père.

Mais… elle venait réellement de s’excuser ? Et d’être polie ?

C’était sa mère qui était tout le temps glaciale et froide comme un glaçon ?

C’était la première fois que Linley rencontrait Pennslyn. Naturellement, il ne connaissait pas son tempérament habituellement glacial. Il pensa que Pennslyn était très aimable par nature, et il se mit à rire immédiatement,

– Madame, vous êtes trop gentille.

– Monica, c’est le fameux Reynolds dont tu m’as parlé ? demanda Pennslyn avec un léger rire tout en regardant sa fille puis Reynolds. Ce dernier avait été averti depuis bien longtemps par Monica, et il avait donc une certaine appréhension vis-à-vis de sa future belle-mère.

Monica se dépêcha de dire,

– Oui mère.

– Mes plus sincères salutations, Madame, dit Reynolds, avec une légère nervosité.

Un air d’approbation se vit dans les yeux de Pennslyn.

– Mmm, pas mal du tout. Monica… tu as de bons yeux. Pourquoi n’as-tu pas ramené Reynolds ici plus tôt ?

Ces mots de Pennslyn emplirent instantanément Reynolds de joie. Il semblait que sa future belle-mère s’était prise d’affection pour lui.

Mais Monica était une fois de plus complètement sidérée.

C’était vraiment sa mère ?

L’impression qu’avait Linley envers Pennslyn devint encore plus favorable. Juste à ce moment, une claire, et puissante voix s’exclama,

– Grand frère, j’ai entendu dire que nous avions des invités ?

Un homme d’âge moyen avec de longs cheveux dorés éblouissants s’avançait vers eux. Son regard se posa immédiatement sur Linley, mais en même temps, lorsqu’il remarqua Bébé à côté de lui, il leva un sourcil de surprise.

– Higginson [Xi’jin’seng], dépêche-toi. Tu es le dernier, dit Desri en riant.

Juste après cela, il se tourna vers Linley.

– Linley, Higginson, comme Hayward, est venu avec moi ici. Il s’entraîne aussi selon les Lois Élémentaires de la Lumière.

– Sincères salutations, M. Higginson, dit immédiatement Linley.

Higginson trouva un siège disponible et s’assit, avant de rire,

– Linley, détends-toi. Fais comme chez toi ici.

En entendant ces mots, Linley sentit une bouffée de chaleur envahir son cœur. Desri et son groupe étaient vraiment d’une hospitalité incomparable.

Plusieurs domestiques vivaient à l’intérieur de la résidence troglodyte.

Ils amenèrent toutes sortes de plats raffinés, et le petit groupe se mit à discuter tranquillement. Reynolds et Monica se contentaient d’être assis là, et n’osaient pas trop parler. C’était principalement Desri et les autres qui discutaient avec Linley, tout en mentionnant de temps à autre Bébé.

Mais aujourd’hui, Bébé n’avait pas grand-chose à dire. Tel que Linley l’aurait décrit… Bébé se la « jouait cool ».

Au cours de la discussion, Linley avait découvert que le chef de ce groupe était Desri, bien entendu, suivi par Hayward et Higginson, qui étaient venus ici à ses côtés. Ensuite, venaient Miller, Livingston, et Foreman. C’était évident car… Miller, Livingston, et Foreman s’adressaient tous à Desri en tant que « Seigneur », tandis que Hayward et Higginson s’adressaient à lui en tant que « grand frère ».

Après le repas.

Après avoir mangé et bu à satiété, ces personnes voulurent naturellement faire quelque chose.

Linley et les autres experts voulaient se mesurer les uns aux autres.

– Linley, Foreman est aussi un praticien des Lois Élémentaires de la Terre, comme toi. Que dirais-tu de vous mesurer l’un à l’autre ? proposa Miller en plaisantant, alors qu’un sourire apparaissait sur le visage de Foreman, révélant deux grandes fossettes.

– Miller, il n’y a pas besoin que l’on s’entraîne ensemble avec Linley. Ma voie d’entraînement suit quasiment la même voie que celle d’Haydson. Comme tu t’es déjà mesuré à lui, il n’y a pas besoin que tu t’entraînes avec moi.

Livingston lui jeta un regard.

– Foreman, t’as peur ?

Desri rit,

– Foreman a raison. Son pouvoir est quasiment identique à celui de Haydson. Il n’a pas un grand intérêt à s’entraîner avec Linley. Que diriez-vous de cela… Hayward, pourquoi ne t’entraînerais-tu pas avec Linley plutôt ? proposa Desri en regardant Linley. – Tu devras faire attention. Le pouvoir de Hayward n’est pas négligeable.

– Mais c’est un Archimage Saint, dit Linley en se rappelant les présentations qu’avait fait Desri.

– Et alors, qu’est-ce que cela fait si je suis un Archimage ? demanda Hayward en riant.

Linley laissa échapper un rire gêné. D’après lui, un Archimage Saint qui ne possédait pas la protection d’une créature magique et qui s’engageait dans un combat contre un guerrier de niveau Saint se retrouverait forcément désavantagé. Linley lui demanda donc,

– M. Hayward, se peut-il que vous n’ayez pas de compagnon magique ?

– J’en avais un, et il était au niveau Saint. Mais malheureusement, il a déjà succombé, soupira Hayward.

Desri hocha la tête.

– Il y a deux mille ans, pour protéger Hayward, cette créature magique de niveau Saint est morte. Cette fois-là, un autre de mes amis proches est décédé lui aussi. Je voulais le sauver, mais je n’ai pas réussi à l’aider à temps… hélas… Desri, Hayward, et Higginson semblèrent se replonger dans des événements passés.

Linley fut choqué intérieurement.

Malgré le fait que Desri ait été présent, une créature magique s’était sacrifiée pour protéger Hayward. À quoi devait bien pouvoir ressembler un combat aussi terrible ?

– Pourquoi as-tu parlé des créatures magiques ? Se pourrait-il que tu penses qu’un Archimage de niveau Saint sans compagnon magique soit inepte ? demanda Hayward en regardant Linley, tout en riant.

Ce dernier ne put que rire de nouveau de manière gênée.

Tel qu’il le voyait… en se battant contre un Archimage Saint, il devrait profiter de sa vitesse pour charger vers lui, et le vaincre avant que son adversaire ait une seule chance d’utiliser sa magie. N’allait-ce pas être une victoire facile ? S’il laissait à son adversaire le temps d’utiliser sa magie, d’un autre côté, il n’aurait probablement même pas la chance de fuir.

La seule chose qui était importante était la vitesse. Quel était l’intérêt de se mesurer l’un à l’autre ?

– Linley, après avoir atteint le niveau Saint, tu as vécu dans l’Empire O’Brien, c’est bien ça ? demanda soudainement Desri.

Linley acquiesça. – C’est ça. Et alors ?

Il était confus et ne comprenait pas pourquoi Desri lui demandait soudainement cela.

Desri se mit à rire.

– Tout semble plus clair. L’Empire O’Brien est réputé pour ses guerriers tandis que l’Empire Yulan l’est pour ses mages. J’imagine que tous les Saints que tu as rencontrés dans l’Empire O’Brien étaient des guerriers et que tu n’as encore jamais réellement affronté un Archimage Saint.

Linley resta interdit l’espace d’un instant.

C’était en effet le cas. Toutes les personnes contre lesquelles il s’était entraîné étaient des guerriers. Il n’y avait pas eu un seul mage.

Longhaus était un Archimage Saint, mais ils ne s’étaient pas affrontés.

– Les Archimages Saints sont bien moins nombreux que les Guerriers Saints. Cependant le ratio n’est pas aussi impressionnant que dans l’Empire O’Brien, soupira Desri. Sur le continent, en général, pour quatre Saints, l’un d’entre eux est un Archimage, tandis que les trois autres sont des Guerriers. Mais dans l’Empire O’Brien, il est possible que pour dix Guerriers Saints, un seul Archimage apparaisse. Ce ratio est bien trop faible.

– C’est différent dans l’Empire Yulan cependant. En général, un Saint sur deux est un Archimage.

Ces mots firent trembler le cœur de Linley.

Un ratio de un pour un ?

L’Empire Yulan était vraiment une source de mages. Desri continua,

– L’Union Sacrée est aussi réputée pour ses mages. Cependant, l’Union Sacrée est plus réputée pour son entraînement des bases, alors que l’Empire Yulan possède le Haut Prêtre, ce qui explique pourquoi ils possèdent tant d’Archimages Saints. En général, tous les disciples du Haut Prêtre possèdent le potentiel de devenir des Archimages.

Le cœur de Linley se serra.

Deux monstres !

Un Dieu de la Guerre, un Haut Prêtre.

L’un entraînait une foule de Guerriers Saints, tandis que l’autre entraînait une foule d’Archimages Saints.

– Les Archimages Saints ne sont pas aussi simples que tu sembles le penser. Laisse-moi te dire cela. Dans un combat en un contre un entre un Archimage et un Guerrier Saint, c’est l’Archimage qui possède le plus de chances de l’emporter, dit Desri en riant. – Les Archimages trouvent cela encore plus dur que les guerriers de s’entraîner et d’avancer de rang. Même dans un endroit comme l’Empire Yulan, qui valorise beaucoup les mages, le ratio n’est toujours que de un pour un.

Linley hocha la tête.

Il était vrai que les mages trouvaient que leur entraînement était bien plus dur que celui des guerriers. Linley avait toujours trouvé cela étrange… comme il était si difficile pour les mages de s’entraîner, s’ils étaient inférieurs aux guerriers au niveau Saint, ne serait-ce pas injuste ? Mais dans l’Empire O’Brien, Linley avait été témoin de la puissance que pouvait posséder un Guerrier Saint.

Quant aux Archimages Saints ? Il n’en avait jamais été témoin.

– Viens Linley. Allons-y… aujourd’hui, laisse Hayward te montrer à quel point les Archimages de niveau Saint sont puissants. Comme cela, quand tu rencontreras d’autres Archimages Saints dans le futur, tu ne seras pas pris par surprise, dit Desri en se levant.

Linley se leva immédiatement à son tour.

Ce n’est qu’après un véritable combat, amical bien entendu, qu’il apprendrait à quel point les Archimages Saints étaient puissants.

À ce moment, Bébé sauta sur les épaules de Linley, et le groupe quitta la caverne. Reynolds et Monica ne pouvaient pas voler, et ils restèrent donc à l’intérieur. Tous les autres sortirent et volèrent à l’extérieur de la vallée.

Linley et les autres volèrent jusqu’à un autre versant de la montagne.

– C’est l’endroit où nous nous entraînons en général les uns contre les autres. Tu te battras là, expliqua Desri.

Desri, Hayward, Higginson, Miller, Livingston, Foreman, Pennslyn, Linley. Au total, ils étaient huit à se tenir dans les airs. Linley et Hayward volèrent jusqu’à se retrouver l’un en face de l’autre, une centaine de mètres les séparant.

– Viens, dit Hayward avec un grand sourire. Linley, n’hésitant pas un instant, retira la robe qui couvrait son torse, et prit immédiatement sa forme de Corps de Dragon. Ses féroces pointes jaillirent de son front, et sa queue draconique noire se mit à se balancer doucement derrière lui… et ses yeux prirent leur couleur noire cerclée d’or.

Le corps de Linley trembla soudainement. *Boum !* Il chargea vers Hayward à toute vitesse.

– La vitesse de Linley est un peu plus rapide que la dernière fois, se dit Miller en notant l’amélioration de Linley. Mais il est toujours incapable de dépasser Hayward.

Souriant, Hayward ne bougeait toujours pas. Il attendit tranquillement que Linley arrive. Lorsqu’ils ne furent qu’à une dizaine de mètres l’un de l’autre, Hayward se mit finalement à bouger. Il se transforma en un flash de lumière brillante en un clin d’œil, s’éloignant immédiatement de Linley. La distance entre les deux se mit alors à grandir.

La vitesse de Linley était inférieure à celle d’Hayward.

– Mais… Le visage de Linley changea. Si sa vitesse de vol était inférieure, cela ne signifiait-il pas que son adversaire pouvait invoquer des sorts et le détruire facilement ? En effet, quelques instants après, une terrifiante vague de chaleur se mit à émaner du corps de Hayward, et d’innombrables points de lumière se mirent à tourbillonner dans les airs au-dessus de Hayward.

Le brillant cri cristallin d’un oiseau déchira les cieux !

Deux ailes rouges teintées d’or, cette crête de plumes, semblable à une couronne, ces yeux, froids et arrogants… cette créature terrifiante était d’une taille encore plus grande que celle des gigantesques dragons. Devant ce massif Phénix de Feu, Linley et les autres n’étaient rien de plus que des fourmis.

*Crac* L’air lui-même se mit à crépiter sous l’effet de la chaleur terrifiante, ce qui força Linley à relever sa garde.

– Le sort interdit : « Métamorphose du Phénix » ? Linley sentit une vague de panique l’envahir.

La magie du Feu était réputée pour son pouvoir offensif, et son attaque ciblée, la « Métamorphose du Phénix » n’était que légèrement plus faible que le sort de « Lame Dimensionnelle » de la Magie du Vent. Linley n’avait pas encore la capacité de gérer une attaque comme celle-là.

Le Phénix de Feu diminua soudain de taille, mais il sembla devenir plus substantiel. Lorsqu’il atteignit une taille de seulement dix mètres de long, sous tous les aspects, que ce soit son plumage ou son regard, il semblait être une réelle créature magique. Tout le corps du Phénix de Feu était devenu doré.

Mais bien qu’il ait diminué de taille, la pression qu’il exerçait sur Linley avait au contraire augmenté jusqu’à un niveau terrifiant.

*Whoosh !* Le Phénix de Feu chargea droit sur Linley, dont le corps était maintenant couvert d’une couche ondulante de brume de Dou Qi noir-azur. C’était la Défense Pulsante dont Linley était si fier.

*Grondement.* Le Dou Qi noir-azur de Linley se fit consumer à une vitesse visible à l’œil nu.

– Si cela continue, je ne vais pouvoir conserver ma défense que pour quelques secondes de plus. Linley battit immédiatement en retraite, et le Phénix de Feu retourna aux côtés de Hayward. Seulement à ce moment, Linley laissa échapper un soupir de soulagement.

Ce Phénix de Feu doré était tout simplement trop terrifiant.

En riant, Hayward regarda Linley.

– Les Guerriers Saints et les Archimages Saints peuvent tous voler une fois qu’ils atteignent le niveau Saint. Mais quand on considère la vitesse de vol, les guerriers ne sont pas nécessairement les plus rapides. Par exemple, les mages du vent et ceux de la lumière… ils sont extrêmement rapides. Même moi, un mage du feu, je suis extrêmement rapide, étant donné mon niveau d’entraînement actuel. Juste avec ma vitesse, je peux faire en sorte que tu sois incapable de me rattraper, tout en t’écrasant facilement.

– Mais bien sûr, les Archimages Saints du feu ou de l’eau qui viennent d’entrer dans ce niveau sont inférieurs à toi. La vitesse des Archimages Saints est tout de même un peu plus faible que celle des Guerriers Saints. Mais malgré cela, il existe des Archimages Saints qui sont plus rapides que les Guerriers Saints.

Linley comprenait.

Les Guerriers Saints possédaient peut-être un avantage en vitesse, mais cela ne signifiait pas forcément que les Archimages Saints étaient plus lents. Quelques-uns volaient à une vitesse stupéfiante. Si une personne se retrouvait face à un Archimage Saint extrêmement rapide, alors cela devenait dangereux pour cette personne… et la seule option était alors de fuir.

– Mais bien sûr, cette sorte de technique n’est adaptée qu’à une minorité d’Archimages Saints, continua Hayward. – Maintenant, viens et attaque-moi à nouveau. Je vais te montrer la technique que les Archimages Saints utilisent en général contre les Guerriers Saints.

Linley avait soudainement le sentiment…

Que peut-être que les Archimages de niveau Saint étaient vraiment bien plus terrifiants que les Guerriers Saints.

– Es-tu prêt ? Un sourire visible flottait sur les lèvres de Hayward.


Cet article comporte 10 commentaires
    1. De ce que je me rappelle, Linley est au 9ème rang en tant que guerrier (ça c’est sûr), et il doit aussi être au 9ème rang en tant que mage, vu que le sort de Pas d’Ombre qu’il lance pour augmenter sa vitesse et voler est un sort du 9ème rang (enfin je crois…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top