skip to Main Content
Menu

Chapitre 45 : Sans gêne

Source : version anglaise

Traducteur Français : Zareik
 Éditrice en chef : Miss X
Checkeuse : MissZareik

Livre 10 Chapitre 45 : Sans gêne

        Au-dessus de la magnifique rivière Liuyan, un grand navire fendait les eaux, mais personne ne se trouvait sur le pont.

Dans la partie supérieure de la cale du navire, cependant, les experts étaient aussi nombreux que les nuages.

Chaque personne qui se trouvait dans cette salle était un expert de niveau Saint. Neuf chaises étaient là, divisées en trois côtés.

Linley, Barker, et Zassler étaient assis d’un côté.

L’Empereur Saint, Heidens, le Praetor, Osenno, et le Seigneur Mortefeuille étaient assis d’un autre côté, tandis que le dernier côté était occupé par les forces du Culte des Ombres : le Sombre Patriarche Affleck [A’fu’lai’ke], le Juge Senior O’Casey, et le chef des Anges Déchus Cramerson [Ke’lai’mo’sen].

Derrière chacun des deux derniers groupes se trouvait un certain nombre d’Anges Saints ou d’Anges Déchus Saints.

Heidens et Affleck échangèrent un regard, un étrange sentiment dans leurs cœurs. Ils étaient tous les deux les chefs de deux religions majeures du continent, et étaient ennemis l’un de l’autre.

Mais aujourd’hui, ils étaient alliés.

La raison derrière cette étrange transformation était due à Linley. Un stupéfiant génie qui avait grandi à une vitesse incroyable. Malgré sa jeunesse, il avait atteint l’un des sommets de pouvoir les plus importants parmi les experts du continent. Même des personnalités avec des rangs aussi élevés que l’Empereur Saint et le Sombre Patriarche devaient baisser leur noble tête devant Linley et parler avec respect pour négocier avec lui.

« Heidens. Affleck. » Linley montrait un léger sourire à la commissure de ses lèvres. « Je ne sais pas pourquoi vous m’avez invité à venir ici. Expliquez-moi donc. » Bébé se tenait sur les genoux de Linley, ses petits yeux ronds fixant tour à tour l’Empereur Saint puis le Sombre Patriarche.

La peau du Sombre Patriarche était aussi blanche et tendre que celle d’une jeune demoiselle. Sa voix était aussi très douce et gentille. « La raison pour laquelle tant de personnes du Culte des Ombres sont venues, c’est pour principalement te demander, Linley, de bien vouloir faire une concession et d’ordonner à ton armée de rats d’arrêter ses attaques. J’imagine que Heidens est venu pour une raison similaire. N’est-ce pas Heidens ? »

Ce dernier hocha légèrement la tête, puis regarda Linley, avec son regard qui donnait l’impression d’être exposé à un doux vent de printemps. « Linley, serais-tu prêt à nous concéder cela ?

– Vous êtes tous en train de rêver ou quoi ? » Linley ne savait pas s’il devait en rire ou en pleurer.

Heidens se mit à rire calmement. « Linley, tant que tu es prêt à nous concéder cela, notre Église de Lumière est prête à payer un prix très élevé. Nous te satisferons définitivement avec notre prix.

– Il en va de même pour nous. Ce que nous te paierons sera suffisant pour que tu sois satisfait, Linley. », ajouta Affleck.

Les deux chefs de file des deux religions agissaient tous les deux de manière très docile envers Linley.

Ils ne voulaient pas se battre contre lui de front. Tout d’abord, ils n’avaient aucune excuse pour le faire. Car s’ils se battaient contre Linley, ils donneraient à Desri une excuse pour intervenir. Et deuxièmement, l’Église de Lumière, au moins, avait accepté de ne pas attaquer Linley avant vingt ans. Et la limite de temps ne s’était pas encore écoulée.

« Linley, qu’en penses-tu ? », demanda Heidens en regardant Linley.

Celui-ci possédait une haine profonde à l’encontre de l’Église de Lumière. Il possédait seulement une antipathie envers les personnes sauvages, et cruelles, mais envers ceux qui feignaient la bienveillance, comme Heidens, et ceux qui prétendaient être aussi bons qu’un père, mais qui étaient en réalité impitoyables, cruels, et complètement pragmatiques, Linley ressentait une révulsion des plus profondes.

Les chefs de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres regardèrent Linley.

Ce dernier esquissa un léger sourire, mais de sa bouche sortit un mot : « Impossible ! »

Les visages de Heidens et de Affleck se glacèrent instantanément, tandis qu’au même moment, le chef des Anges Déchus, Cramerson, laissa échapper un ricanement froid. « Linley, tu penses vraiment que tu peux juste comme ça te mettre à dos et l’Église de Lumière et le Culte des Ombres ?

– Cramerson. », aboya immédiatement le Sombre Patriarche, Affleck.

Linley regarda Cramerson, et laissa échapper un rire léger. « D’après ce que je sais, pour qu’un Ange descende dans le corps d’un humain, il faut que le corps de ce dernier soit assez puissant. M. Cramerson, vous êtes si puissant que ce corps doit au moins être du septième ou huitième rang. Où le Culte des Ombres s’est-il procuré un corps aussi puissant ? »

Auparavant, les cinq frères Barker avaient atteint le huitième rang juste par leur entraînement physique seul.

Linley savait très bien que la plupart des personnes n’étaient capables d’atteindre que le sixième rang grâce à un entraînement physique. Quel que soit le talent qu’une personne pouvait posséder, le septième rang était quasiment impossible, il n’y avait peut-être qu’une personne qui réussissait un exploit pareil à chaque millénaire. Seules les lignées des Quatre Guerriers Suprêmes étaient capables de produire constamment de tels miracles avec seulement de l’entraînement physique.

C’est pourquoi le corps de Cramerson devait très probablement appartenir à l’un des clans des Quatre Guerriers Suprêmes.

« C’est vrai ça. D’où vient ce corps ? », demanda froidement Barker en regardant l’ensemble des émissaires du Culte des Ombres.

Auparavant, lui et ses quatre frères étaient presque morts avant d’avoir leurs corps occupés par des Anges. C’est pourquoi ce sujet était un point très sensible pour lui.

« C’est un secret de notre Culte des Ombres », répondit Cramerson en souriant. « Ça suffit Linley. Revenons à notre sujet précédent. Es-tu vraiment incapable de nous concéder quoi que ce soit ? Si tu acceptes, tu gagnerais la gratitude éternelle de notre Culte des Ombres. »

La gratitude ?

Linley, Zassler, Barker, et même Bébé se mirent à rire à gorges déployées, en se tenant l’estomac.

« Linley, tu ferais mieux de reconsidérer la question. », ajouta Heidens en regardant Linley.

Le rire de Linley s’éteignit, et son visage redevint solennel. Il balaya du regard les personnes en face de lui, et dit sérieusement, « Heidens. Affleck. Écoutez-moi bien. Moi, Linley, je vais vous dire cela simplement. Quoi qu’il arrive, je ne retirerai pas mes armées. L’unification des Terres Chaotiques arrivera, et il n’y a rien que vous puissiez faire pour l’arrêter !

– Linley, ne va pas trop loin. », dit Osenno en ricanant froidement.

Sa capacité à « endurer » était clairement inférieure à celles de Heidens et du Seigneur Mortefeuille.

« Trop loin ? » Linley se mit à froncer les sourcils, et son regard se planta dans celui d’Osenno comme une lame. « Osenno, ne prends pas d’airs avec moi. J’ai déjà parlé très simplement aujourd’hui. Si vous voulez que je retire mes armées, cela n’arrivera pas. »

L’atmosphère dans la cabine du bateau devint immédiatement extrêmement tendue.

« Y a-t-il autre chose ? Je vous écoute. » Linley était assez nonchalant.

Bébé ajouta, « Ouais, s’il y a autre chose, dépêchez-vous, et dites-le. Faut que j’aille bientôt diriger mon armée de rats pour aller récupérer une graaande quantité de terres. »

Le regard froid et insidieux de Zassler balaya les personnes présentes dans la pièce. Il laissa échapper quelques gloussements glaciaux, mais ne dit rien.

La cabine resta silencieuse pendant un instant.

« Très bien dans ce cas. », soupira Heidens. « Notre Église de Lumière peut faire une dernière concession. Nous pouvons offrir la terre à ton Royaume Baruch et te laisser l’administrer.

– Oh ? » Linley était un peu surpris.

Que prévoyait Heidens ? Pourquoi laissait-il Linley prendre le contrôle de toutes les Terres Chaotiques ?

« Nous sommes prêts à en faire de même. », ajouta Affleck.

Linley jeta un regard à Heidens, puis à Affleck. Il se demanda en son for intérieur, « Qu’ont prévu les chefs de ces deux églises ? »

Heidens regarda Linley. « Notre demande est très simple. Tant que tu acceptes de laisser notre Église de Lumière prêcher ouvertement sa foi à travers ton empire et que tu ne réprimes aucunement notre religion, cela nous satisfera.

– Prêcher ? Ne pas réprimer votre religion ? » Linley était interloqué et fronçait les sourcils.

Affleck acquiesça lui aussi. « Notre requête est la même. Laisse notre Culte des Ombres prêcher ouvertement, et ne le réprime pas. »

Linley se mit à rire.

Il comprenait maintenant leurs intentions. Le Culte des Ombres et l’Église de Lumière attachaient une très grande importance à la puissance de la foi. À côté de cela, ils ne se préoccupaient pas tant que ça de gouverner un territoire en particulier.

Ce qui était véritablement le plus important pour eux était la puissance de la foi qui devait être maintenue.

« Linley, la propagation de nos religions dans ton empire n’affectera pas beaucoup ton pouvoir sur les terres. Tu devrais pouvoir accepter cela, non ? », rajouta Affleck pour le persuader.

Heidens se contentait de regarder silencieusement Linley, et d’attendre sa réponse.

« Vous allez me laisser l’unifier, et vous allez simplement faire du prosélytisme ? » résuma Linley en les regardant tous les deux.

« C’est cela. », acquiesça immédiatement Heidens. « C’est la plus grande concession que l’on puisse faire. Linley, si tu es prêt à accepter, nous pouvons tous redevenir amis, et oublier tout ce qu’il s’est passé auparavant. »

Si Linley venait à accepter, alors l’Église de Lumière et le Culte des Ombres seraient définitivement prêts à donner la face à Linley à l’avenir. Il deviendrait aussi libre dans tout le continent Yulan qu’un poisson dans l’eau.

Mais…

Ils avaient oublié que Linley ne se préoccupait pas de gouverner. Dans son cœur, la seule chose qu’il avait était sa confiance en lui et son désir d’atteindre le pinacle de l’entraînement, son amour envers sa famille et ses amis, et un serment qu’il avait gravé dans son cœur.

Le serment qu’il avait gravé lorsque Papy Doehring était mort, et qu’il avait quitté la ville de Hess !

Le serment qu’il détruirait entièrement l’Église de Lumière, et ce, jusqu’à ses racines les plus profondes !

Son père était mort. Sa mère était morte. Papy Doehring était mort !

« Devenir amis ? Devenir amis avec l’Église de Lumière ? » Linley se mit à rire froidement dans son cœur. « Les Terres Chaotiques ? Si je pouvais avoir de nouveau mon père, ma mère, et papy Doehring en vie, je serais prêt à abandonner toutes les Terres Chaotiques, et même tout mon pouvoir !!! »

Les émotions de Linley se mirent à gonfler dans son cœur.

« Devenir amis ? Vous laissez continuer à prêcher ? » La rage dans le cœur de Linley continuait d’enfler, mais son visage restait toujours aussi calme qu’à son habitude.

À l’intérieur de la silencieuse cabine, tout le monde fixait Linley, et attendait sa réponse.

Laisser Linley unifier les Terres Chaotiques tandis que les deux églises continuaient de prêcher était la dernière offre que pouvaient faire les deux églises. Si Linley refusait, alors il aurait vraiment réussi à rendre les deux églises furieuses.

Les Saints de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres le regardaient tous dans l’expectative. Les lèvres de Linley s’incurvèrent légèrement vers le haut. « Sur mon domaine, toutes les religions seront interdites. Si j’en trouve une, je la détruirai ! »

Les visages de Heidens, Affleck, Mortefeuilles, O’Casey et des autres changèrent instantanément.

« M’avez-vous entendu suffisamment clairement ? » demanda Linley en les regardant, tour à tour. « Voici ma réponse !

– Humph ! » le Praetor Osenno, et le chef des Anges Déchus, Cramerson, se levèrent soudainement d’un bond, et regardèrent froidement Linley.

Cette fois-ci, Heidens et Affleck ne firent rien pour les retenir.

« Linley, c’est la dernière offre possible de notre Église, et celle aussi de notre Seigneur. Sais-tu… ce qui t’attend si tu défies la dernière offre de notre Seigneur ? », dit Heidens avec un visage calme.

Affleck regarda lui aussi froidement Linley.

Instantanément, la température dans la cabine diminua d’une douzaine de degrés. La tension dans l’air était si dense qu’elle semblait s’être congelée. Il était très probable que toute personne n’étant pas au niveau Saint se serait retrouvée incapable de simplement respirer dans cette pièce.

*Bang !* Linley frappa de la main l’accoudoir de son fauteuil, et balaya d’un regard froid les personnes présentes. « Quoi, vous voulez me menacer ? »

Les Saints de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres restèrent silencieux, mais leurs intentions étaient claires.

Ils étaient effectivement en train de le menacer.

« Heidens, as-tu oublié l’accord que nous avons signé douze ans auparavant ? » rappela froidement Linley.

D’après leur accord, les Saints n’étaient pas autorisés à intervenir dans les guerres de mortels. Mais si des Saints n’intervenaient pas, il n’y aurait aucun autre moyen pour stopper les hordes de rats. C’est pourquoi, une fois qu’ils auraient fini de prétendre une quelconque cordialité, l’Église de Lumière et le Culte des Ombres allaient définitivement envoyer des Saints arrêter les hordes de rats.

Une autre partie de l’accord annonçait que l’Église de Lumière n’était pas autorisée à activement attaquer Linley avant que vingt années se soient écoulées.

« Linley, tu vas trop loin. », annonça Heidens d’une voix sourde.

Affleck rajouta à son tour, « Linley, un homme devrait savoir à quel moment il est bon de faire un pas en arrière.

– Sans gêne. Vous êtes vraiment sans gêne ! » Linley se leva, en riant et en secouant la tête. « Je n’ai jamais vu des personnes aussi éhontées que vous. Lorsque vos armées ont attaqué mon territoire, vous avez pu charger jusqu’aux mines de gemmes magyques, et je n’ai jamais interféré, car je m’en suis tenu à notre précédent accord.

– Mais vous ? »

Le regard moqueur de Linley balaya l’Empereur Saint et le Sombre Patriarche. « Vous êtes les chefs de deux religions majeures. Dès que le combat commence et que vous savez que vous allez perdre, vous ne pouvez vous empêcher d’intervenir immédiatement. Et vous me dîtes que je vais trop loin ? En ce qui me concerne, c’est vous autres qui êtes complètement éhontés, qui ne possédaient aucune idée de ce qu’est la honte ! »

Les mots de Linley firent tourner les visages de tous les Saints de l’Église de Lumière ainsi que ceux du Culte des Ombres. Ils étaient tous des personnes possédant un statut extrêmement élevé. Naturellement, ils n’étaient pas capables d’encaisser facilement la satire de Linley.

« Fais attention à ce que tu dis. », ricana Osenno.

Les yeux de Linley flashèrent d’une froide lumière. La pièce entière s’emplit soudainement d’une lumière violette, et Osenno fut si terrifié qu’il se transforma instantanément en quatre doubles avant de reculer à toute vitesse.

« Ah ! » « Ah ! » Deux cris d’agonies successives retentirent.

Les corps de deux Anges à Quatre-Ailes qui se trouvaient derrière Osenno furent soudainement et simultanément découpés en deux parties. Leurs corps s’effondrèrent, tâchant le sol de leur sang.

Le deuxième niveau de l’attaque des « Tempos du Vent » : la combinaison des concepts du « Glaçace de l’Espace » et de la « Compression de l’Espace » !

Osenno empoigna sa poitrine, et fixa Linley avec stupéfaction.

« Osenno, avec le peu de pouvoir que tu possèdes, ne te mets pas à crier devant moi. », dit Linley en fixant Osenno de son regard froid. « Je n’ai même pas besoin de me transformer pour tuer quelqu’un comme toi ! »

Cet article comporte 8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top