skip to Main Content
Menu

Chapitre 43 : La vague de Ratpocalypse

Source : version anglaise

Traducteur Français : Borghan
 Éditeurs : Zareik & Miss X
Checkeuse : MissZareik

Livre 10 Chapitre 43 : La vague de Ratpocalypse

       Dans un brouillard sans fin, un essaim d’innombrables rats apparut. Tous les guerriers, y compris ceux de la Légion Sacrée, ressentirent une véritable terreur dans leurs cœurs. Mais en dépit de la peur, ils levèrent néanmoins armes et boucliers pour combattre.

Si les créatures magiques ne mouraient pas, ce serait eux qui trépasseraient.

Tuez-les !” Une pluie de flèches tomba sur la vague de rats, mais la défense des Rats Mangeroches était tout simplement trop grande, tandis que les Souris Fantômes étaient trop rapides. Seules quelques Souris Fantômes furent tuées.

Et alors…

La vague des rats frappa les forces de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres.

*Crunch* *Crunch* Une terrifiante série de bruits de morsures.

Un nombre de rats semblant infini chargea, dévorant à mort tous les soldats humains qui tentaient de leur résister. Non seulement leur chair était-elle arrachée mais même leurs os étaient à leur tour dévorés jusqu’à ce qu’il ne reste rien d’eux.

La Légion Sacrée et la Légion des Ombres, combinées, avaient dix mille guerriers du septième rang. Dix mille soldats du septième rang n’étaient absolument rien face à cet essaim de rats.

Ces rats avaient un nombre terrifiant de rats du septième rang. Et les plus ordinaires Rats Mangeroches ou Souris Fantômes du cinquième rang, chargeant en masse, pouvaient aussi déborder et dévorer à mort un guerrier du septième rang. Dix mille guerriers du septième rang face à une marée de centaines de millions de rats… Ils disparurent en un instant.

Fuyez !” De nombreux soldats crièrent de terreur en commençant à battre en retraite.

Dès lors que le premier d’entre eux se mit à fuir, de nombreux autres soldats terrifiés le suivirent. Ils ne pouvaient tout simplement pas résister à un tel nombre de rats.

Cependant… Ils ne pouvaient même pas fuir !

Les Souris Fantômes et les Rats Mangeroches étaient extrêmement rapides, plus rapides que les humains. Les guerriers fuyant le combat étaient rapidement encerclés et, alors, dévorés vivants. Même Guillermo et Weiss Porter étaient si terrifiés que leurs visages avaient viré au blanc, perdant toute trace de sang, et ils commencèrent à fuir.

Vite ! Vite !” Weiss Porter et Guillermo ne tentèrent même pas de résister.

Devant l’attaque des rats, la moitié du million de soldats disparut en quelques instants. Il ne restait plus trace de cette grande armée, les rats ne laissant même pas les os derrière eux.

« Linley, cela suffit de les obliger à se rendre. Inutile de laisser ce massacre continuer. » Délia ne pouvait plus supporter ce spectacle atroce plus longtemps.

Linley lança un regard aux trois rois rat Violet-Or et l’un d’entre eux sourit à Délia. « Bien sûr. Hey, Linley, fais donc une annonce. Du moment que les humains lâchent leurs armes, s’agenouillent et lèvent leurs mains en l’air en signe de soumission, les rats ne les attaqueront pas. »

Linley hocha la tête.

Tout le monde, écoutez-moi ! Agenouillez-vous et levez vos mains en signe de reddition. Les créatures magiques ne vous attaqueront pas si vous agissez ainsi !” La voix de Linley claqua comme le tonnerre provenant des cieux.

Entendant ce son, des soldats désespérés commencèrent immédiatement à s’agenouiller. Au même moment, les rois rats Violet-Or poussèrent un cri *Shkreeeee!*.

Le cri perça le brouillard de guerre et tous les rats, comme s’ils avaient entendu un ordre, se mirent à se mouvoir bizarrement, esquivant les soldats qui s’étaient rendus pour s’attaquer uniquement à ceux qui restaient debout.

« Que faire ? » Guillermo était dans un état de panique totale. Aussi bien Weiss Porter que lui étaient en train d’utiliser des sorts de barrière pour se protéger.

« Comment le saurais-je ? » Weiss Porter n’était pas moins terrifié que lui.

Il y avait une dizaine de rats qui faisaient près d’un mètre de long qui les encerclaient en les regardant de leurs yeux lumineux. Ces rats avaient des fourrures colorées soit de violet soit d’or, et les rats à fourrure violettes avaient des traces de doré tandis que les rats dorés avaient des traces violettes dans leur pelage.

Dans des circonstances normales une Souris Fantôme de septième rang était violette, un Rat Mangeroche de septième rang était doré. Mais entre le septième rang et le niveau Saint le pelage des souris devenait doré tandis que celui des rats prenait des teintes violettes.

Ces rats étaient clairement de rangs huit ou neuf.

« Squeak squeak. » L’un des Rats Mangeroche de neuvième rang fonça soudain vers eux, affaiblissant grandement la garde-lumineuse de Guillermo d’un simple coup de dents. Au même instant, la défense magique de Weiss Porter subissait elle aussi les assauts des rats et fut vite brisée. Mais les rats n’en profitèrent pas immédiatement pour poursuivre leur attaque.

Ces rats étaient très intelligents, pas le moins du monde inférieur à des êtres humains.

Guillermo et Weiss Porter échangèrent un regard. Leurs fronts étaient couverts de sueur et leurs dos trempés. Ils comprirent… que si ces rats chargeaient, c’en était fini d’eux. Ils seraient dévorés à mort jusqu’à ce qu’il ne reste rien d’eux. Mais juste à ce moment-là… La voix de Linley tonna dans les airs.

Les deux n’hésitèrent pas un seul instant. *Thud !* Leurs genoux tombèrent à terre et leurs mains se levèrent.

Immédiatement, huit des dix rats qui les encerclaient partirent tandis que les deux derniers restaient sur place, les surveillant. Les rats étaient rusés et avaient compris immédiatement que ces deux experts de neuvième rang, Guillermo et Weiss Porter, étaient les chefs ennemis.

Les dirigeants ennemis devaient être pris en vie, bien sûr.

Une fois que le brouillard matinal se fut dissipé, le camp de Linley découvrit un grand nombre de soldats à genoux sur le sol, tous sous la surveillance de dix à cent fois leur nombre de rats et souris. L’effet d’un tel spectacle était véritablement incroyable… et terrifiant.

*Swish !* Dans un flash de lumière, un rat doré au pelage parsemé de traces de violet laissa échapper deux sons.

« Quoi ? Seulement trois-cent mille soldats ennemis sont restés en vie ? » s’écria Bébé avec surprise. Il pouvait naturellement comprendre le langage des créatures magiques de type rat.

Les yeux des trois rois rats Violet-Or rétrécirent de plaisir. L’un d’entre eux regarda Bébé. « Bébé, que pensais-tu ? » Bébé regarda la mer infinie de rats et soupira. « Ils sont vraiment forts, ce serait génial si ces rats obéissaient à mes ordres. »

Qui pourrait résister à une armée de centaines de millions de créatures magiques de type rat ?

« Oh, c’est facile ! » Le dirigeant des trois rats Violet-Or laissa échapper quelques sons intenses et Bébé fut soudain saisi d’enthousiasme.

Linley regarda Bébé en pleine confusion.

« Boss, à partir d’aujourd’hui ces centaines de millions de rats sont sous mon commandement ! Haha ! » Bébé était extrêmement excité. En même temps, il laissa à son tour échapper de puissants cris qui résonnèrent sur le champ de bataille tout entier. Les innombrables rats levèrent la tête avant de faire une révérence à destination de Bébé.

Linley était secrètement choqué.

Les Rats Mangeroche et les Souris Fantôme étaient extrêmement puissants. Linley le savait depuis sa jeunesse. Et il considérait déjà un essaim de plusieurs millions de rats comme terrifiant, alors plusieurs centaines de millions ?

« Quelle armée pourrait seulement opposer une quelconque résistance face à une vague de centaines de millions de rats ? » Linley secoua la tête en silence.

C’était comme le jour où les créatures de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques avaient fondu sur la ville de Fenlai. La capitale de l’Union Sacrée avait été brisée en un instant et aussi bien l’Union Sacrée que la Sombre Alliance avaient perdu un tiers de leur territoire. On pouvait facilement imaginer la puissance terrifiante d’une armée de créatures magiques. Et la forêt des ténèbres… Était la demeure des créatures magiques de type rats.

Cette armée de rats devant lui était suffisante pour rayer un empire de la carte !

À condition, bien sûr, que des Saints ne s’impliquent pas.

Le dirigeant des rois rats Violet-Or rit à l’attention de Linley. « Laisse-moi me présenter, je suis Harry [Ha’li]!

– Je m’appelle Hart [Ha’te]. Je suis le numéro deux. » Enchaîna le second roi-rat.

Le troisième rat allait s’exprimer quand Linley le devança : « Et tu dois être Harvey [Ha’wei] pas vrai ? Bébé m’a beaucoup parlé de toi. » Le seul rat Violet-Or avec lequel ait sympathisé Bébé était Harvey, alors qu’il n’avait guère de relations avec les autres.

« Avez-vous vraiment donné le contrôle de cet essaim à Bébé ? » Demanda Linley.

Cet essaim était tout simplement trop énorme. Comment pouvaient-ils en donner le contrôle si facilement ?

Le roi-rat nommé Harry répondit avec dédain : « Vous ne comprenez pas. Dans la Forêt des Ténèbres, bien souvent, il y a des luttes internes entre les essaims de rats. Plus de la moitié périssent durant ces combats et les plus faibles meurent les premiers.

– Plus de la moitié ? Linley était choqué.

– C’est simple. Plus le rang des rats est faible, plus les portées sont importantes. Une seule portée peut compter une douzaine d’individus, voire davantage. Comment cela finirait-il ? La Forêt des Ténèbres ne serait pas assez large pour que tous survivent. C’est pourquoi ils s’engagent dans des guerres internes, éliminant les faibles et diminuant leur nombre. »

Linley comprenait maintenant. Si les rats étaient laissés libres de se reproduire comme ils voulaient la forêt entière serait vite dévorée par eux. Leur nombre devait être contrôlé.

« Hé, Bébé. » Le roi-rat nommé Harvey tapota l’épaule de Bébé avec sa petite patte en disant amicalement : « Cet essaim de rats est à toi. Peu importe le nombre qui mourront, la forêt a besoin de garder le nombre de rats sous contrôle de toute manière. Tôt ou tard, les faibles doivent mourir. »

Linley ne pouvait s’empêcher de soupirer intérieurement.

Pas étonnant qu’il y ait un tel nombre de rats de cinquième au septième rang, et même plus haut. Les faibles avaient été éliminés depuis longtemps. Ces Rats Mangeroches gris et ces Souris Fantôme noires étaient probablement encore en phase de croissance.

« Ne t’inquiètes pas, je vais m’occuper de ta mission et au moins la moitié d’entre eux mourront, fais-moi confiance. » Répondit Bébé avant de se tourner vers Linley. « Boss, et si… Et si on utilisait ces rats pour prendre le contrôle de l’ensemble des terres chaotiques ?

– Unifier les terres chaotiques ? » Linley fut choqué sur le coup, puis se mit à rire.

« Boss, les deux dirigeants ennemis sont escortés vers nous. » Weiss Porter et Guillermo étaient menés dans leur direction.

« Guillermo ? » Linley reconnut ce visage familier.

Voyant Linley, Guillermo laissa apparaître un sourire forcé. Linley rit calmement. « Cette fois l’Église de Lumière et le Culte des Ombres ont vraiment testé mes limites. Juste à cause de notre accord, je n’ai fait qu’observer la bataille sans intervenir. »

Guillermo et Weiss Porter sentirent leurs cœurs trembler.

« Bien. Je vais laisser l’Église de Lumière et le Culte des Ombres apprendre eux aussi ce que j’ai ressenti. » Linley regarda Bébé puis rit. « Bébé, à partir d’aujourd’hui joint tes forces avec celles de Barker. Que cet essaim de rats et nos armées humaines attaquent de concert. Divisez nos forces en dix unités et commencez à attaquer les territoires contrôlés par l’Église de Lumière et le Culte des Ombres dans les terres chaotiques !

– Oui ! Moi, Bébé, je vais mener à bien cette mission ! » Bébé gonfla sa poitrine avant d’effectuer une parodie de salut militaire.

Les yeux de Barker se mirent à briller eux aussi. « Ne vous inquiétez pas seigneur Linley. Avec ces centaines de millions de rats, unir les terres chaotiques sera d’une simplicité enfantine. » Il y avait quelques instants même les Légions d’élites de l’ennemi avaient été détruites en un instant. Comment pouvaient-ils espérer bloquer l’avancée de ces rats ?

Les visages de Guillermo et Weiss Porter devinrent encore plus pâles. Ils échangèrent un regard, la terreur se lisant dans leurs yeux. Ils pouvaient très bien imaginer ce qui allait arriver.

En septembre de l’an 10 022 du calendrier de Yulan.

Ce qui serait plus tard appelé la vague de Ratpocalypse commença. Des centaines de millions de rats, divisés en dix unités comprenant chacune un nombre terrifiant de rongeurs, commencèrent à se déplacer à l’unisson des armées du Royaume Baruch.

Chacune des dix unités attaqua des Duchés contrôlés par l’Église de Lumière ou le Culte des Ombres dans les terres chaotiques.

Les créatures magiques de type rat de huitième et neuvième rang pouvaient comprendre le langage humain, de plus, de nombreux guerriers d’élite du Royaume Baruch se lièrent avec de puissants rats. Ainsi la cohésion de ces armées atteignit un niveau terrifiant.

Cette vague de rats était inarrêtable !

Même les murs de pierre des cités étaient bien incapables de ralentir l’essaim de rats. Ces derniers creusaient des trous dans la roche pour pénétrer dans les villes comme le torrent d’une rivière perçant des trous dans un barrage. Les gardes étaient bien incapables de les arrêter.

Partout où les rats passaient, les cités tremblaient et se rendaient.

Même la Légion Sacrée et celle des Ombres avaient été annihilées. Qui pouvait résister à cette terrifiante armée ?

La vague Ratpocalypse était uniquement comparable au jour de l’Apocalypse de l’an 10 000 du calendrier Yulan. La différence, c’est que cette fois… Ces armées énormes écoutaient totalement les ordres du camp de Linley.

Les nouvelles se répandirent rapidement à travers l’Empire O’Brien, l’Empire Yulan et les diverses autres forces majeures.

Au même moment, l’information atteignait finalement les quartiers-généraux du Culte des Ombres et celui de l’Église de Lumière. Mais que pouvaient-ils faire ? Après tout… Linley n’avait envoyé aucun de ses Saints se joindre à la bataille. Il n’avait fait que déployer une armée de créatures magiques.

Cependant, le nombre de ces créatures magiques était tout simplement trop délirant.

Cet article comporte 6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top