skip to Main Content
Menu

Chapitre 37 : La puissance des canons à magycites

Source : version anglaise

Traducteur Français : Zareik
 Éditeurs : Kayorko & Miss X
Checkeuse : MissZareik

Livre 10 Chapitre 37 : La puissance des canons à magycites

        – Oh ? Tu as posé ton veto sur cette idée ? Linley regarda Watts avec interrogation.

Il avait l’impression que cette suggestion semblait pourtant raisonnable. Lorsque les forces ennemies étaient désorganisées, une attaque surprise pourrait définitivement faire saigner le nez des forces de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres.

Watts répondit respectueusement,

– Seigneur Linley, la raison pour laquelle j’ai posé mon veto tient en trois points.

En trois points ?

Linley se devait de reconnaître qu’il n’y connaissait pas grand-chose à l’art de la guerre, et il écouta donc attentivement les explications de Watts.

– Tout d’abords, nos chances de succès ne sont pas très élevées, car il y a plusieurs douzaines de kilomètres entre ici et la rivière. Si nous envoyons nos troupes maintenant, lorsqu’elles arriveront, les forces ennemies seront alors plus d’un million, et leur disposition aura déjà eu le temps d’être ré-organisée.

Barker secoua la tête.

– Pour qu’un million de soldat se remette en formation et soit prêt à combattre, il faut plus de temps que cela.

Watts acquiesça.

– C’est effectivement vrai. Je voulais juste dire que les forces ennemies seraient prêtes au combat. Nous possédons seulement 500 000 soldats. Et combien allons-nous pouvoir envoyer pour une attaque surprise ? Et ce n’est que la première des parties pour laquelle j’ai posé mon veto. La seconde… c’est parce j’imagine que les commandants de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres n’auraient pas fait une erreur aussi élémentaire.

– Si j’étais le commandant des forces ennemies…

Watts se mit à sourire.

– J’aurais d’abord fait traverser la rivière à mes troupes d’élite, avant de donner l’impression que les troupes sont totalement désorganisées afin d’appâter l’ennemi à attaquer. Et lorsque celui-ci arrive réellement pour frapper, les troupes d’élites frapperaient en retour suffisamment fort pour écraser leur moral.

– Vous devez comprendre que notre plus grand avantage, ce sont les murs de la ville ! dit Watts avec un air extrêmement sérieux. – Avec les murs de la ville, nous pouvons tuer trois d’entre eux pour un seul d’entre nous. Et c’est pour cela qu’ils essayent de nous attirer dans un combat à ciel ouvert.

Linley hocha la tête pour acquiescer.

Watts continua,

– Quant à la troisième raison, c’est parce que dans une guerre, les tactiques sont moins importantes que la stratégie. Notre but est de garder l’ennemi à l’extérieur et de ne pas les laisser s’introduire dans la ville. C’est la chose la plus importante. Tant que nous réussirons à faire cela, ce combat se soldera par notre victoire.

– C’est pourquoi, nous n’avons aucun besoin de faire attention aux « faiblesses » de l’ennemi. Qui sait si ces faiblesses sont réelles ou non ?

Watts se mit à rire doucement.

– Tout ce que nous avons à faire, c’est de rester à l’intérieur de la ville, et de profiter de l’avantage de nos murs pour monter la garde. À moins que quelque chose d’inattendu n’arrive, la victoire sera à nous.

La nuit passa. Le jour se leva lentement.

Le Cardinal Sombre, Weiss Porter, chevauchait un tigre démoniaque de l’obscurité, et regardait en direction de la ville de Cod.

– Guillermo, j’ai le sentiment que cela va être un combat de longue haleine, dit Weiss Porter en soupirant. – Nous avons ralenti la traversée de nos soldats, et nous les avons placés de telle manière à ce qu’ils donnent l’impression d’être désorganisés. Mais ils font comme s’ils n’avaient rien remarqué. Ils n’ont envoyé personne nous attaquer.

Guillermo hocha la tête.

Ils avaient préparé une « fête d’accueil » pour leurs ennemis, mais malheureusement, le plan avait échoué.

Toute l’armée avait maintenant traversé la rivière et s’était reposée pendant toute la nuit. Ils avançaient maintenant tranquillement en direction de la ville préfectorale de Cod. Ils étaient 1.6 millions de soldats. Une armée aussi effroyablement grande couvrait toute la région, telle une marée infinie.

– Je n’ai pas peur que le commandant de Linley soit intelligent ou rusé. Ce dont j’ai peur, c’est qu’il se contente de se cacher dans la ville comme une tortue dans sa carapace, dit Weiss Porter.

Guillermo acquiesça.

Si leur adversaire se contentait de profiter de l’avantage des murs de la ville, franchir les défenses allait signifier de lourdes pertes de leur côté. Et bien qu’ils possèdent 1.6 millions de soldats, ils n’avaient pas l’intention de gâcher trop de vies.

– Weiss Porter, l’appela Guillermo. – Que devrions-nous faire selon toi ?

Les commandants en chef de cette armée étaient naturellement Guillermo et Weiss Porter. Sur le plan stratégique, Guillermo était inférieur à Weiss Porter. Ce dernier se mit à rire calmement.

– Il n’y a rien à faire pour nous. Pour l’instant, allons tester la force de l’ennemi.

Ce n’était que lorsque l’on connaissait son adversaire et que l’on se connaissait soi-même que l’on pouvait sortir victorieux d’un combat.

Toute la ville préfectorale de Cod avait été transformée en un énorme fort militaire. Les habitants avaient été déplacés depuis longtemps, et la plupart des maisons avaient soit été rénovées, soit démolies. Des tunnels et des tranchées avaient été creusés. Un grand nombre de soldats était rassemblé sur les murs Est et Sud de la ville. Cependant, sur les côtés Ouest et Nord, peu de soldats étaient présents.

Toutes sortes d’armes avaient été entreposées sur les murs de la ville.

Linley et Barker étaient vêtus d’armures, et faisaient semblant d’être des officiers militaires passant en revue les soldats du mur Sud. Les murs de la ville étaient bouillonnants d’activité, et étaient emplis de monde. Plus de cent mille personnes se trouvaient sur le côté Sud de la ville.

– Tellement de monde, se dirent Linley et Barker en regardant au loin.

Ils donnaient l’impression d’être des sauterelles densément regroupées. L’armée d’1.6 million de personnes de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres couvrait tout l’horizon, avançant vers la ville préfectorale de Cod. 1.6 million de personnes ! Un nombre facile à prononcer, mais lorsqu’autant de soldats venaient charger vers eux…

C’était terrifiant !

Même Linley ressentait une pression considérable.

– Qui sait combien de personnes vont mourir à cause de cette guerre, soupira Barker.

En regardant la masse dense de soldats, Linley avait lui aussi l’impression que ce combat serait définitivement violent et cruel. Mais il savait aussi que la guerre existait depuis au moins aussi longtemps que la naissance et l’organisation des sociétés humaines.

Bien que Linley et ses hommes puissent voir les forces de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres, en réalité, ces soldats étaient encore assez loin.

Seulement, vu que les forces ennemies étaient tout simplement trop nombreuses, les soldats sur les murs pouvaient voir loin, très loin.

– Allons voir Watts. C’est notre commandant en chef. Nous ne pouvons rien laisser lui arriver. Linley conduisit Barker jusqu’au mur Sud de la ville. Watts était actuellement dans un petit bâtiment tout à fait ordinaire dans le Sud de la ville.

En voyant Linley et Barker, Watts s’inclina immédiatement.

– Watts, nous sommes venus te protéger avec le Seigneur Linley, dit Barker en riant.

Quelle que soit la contenance habituelle que possédait Watts, il ne put s’empêcher de s’exciter à cette annonce. Linley se mit lui aussi à rire.

– Doucement. Concentrez-vous sur les préparatifs pour vous occuper de l’ennemi. Quelle est votre stratégie pour combattre une armée d’un million de soldats ?

Linley se devait de reconnaître qu’il était perdu personnellement.

Watts se mit à rire à son tour,

– Pas de précipitation. Quelles que soient les méthodes qu’ils utiliseront, je trouverai des contre-mesures appropriées.

– Que penses-tu qu’ils feront pour attaquer ? demanda Barker.

– Après avoir traversé la rivière, ils ne se sont pas précipités pour attaquer. Au contraire, ils ont laissé leurs soldats se reposer et ont attendu l’aube pour avancer. Je m’attends… à ce que dans environ une heure, ils atteignent la ville. Vers midi, ils devraient commencer leur première vague d’attaque, expliqua Watts en riant doucement.

– La première vague ne devrait pas être trop puissante. Ils ne feront cela que pour tester notre puissance. Comment as-tu prévu de répondre ? demanda Barker.

– Les canons à magycites, répondit Watts.

– Tu comptes utiliser immédiatement les canons à magycites ? s’exclama Barker en fronçant les sourcils. Les canons à magycites étaient leurs armes secrètes. Il aurait peut-être été mieux de les utiliser à un moment critique.

Watts répondit avec certitude,

– Seigneur Grand Maréchal, ne vous inquiétez pas. Contentez-vous d’observer et d’apprécier. Lorsque le moment viendra, vous comprendrez.

– Tu fais l’homme mystérieux devant moi ? s’esclaffa Barker en secouant la tête.

Linley se contenta de s’asseoir dans un coin silencieusement. Tout ce qu’il avait à faire était de laisser les affaires de ce combat à ces hommes. Longtemps après… Linley ouvrit soudainement les yeux et dit à Watts,

– Commencez à vous préparer. L’Église de Lumière et le Culte des Ombres ont envoyé leur avant-garde pour se préparer à attaquer.

Watts regarda Linley avec surprise.

Linley n’expliqua pas plus. Bien qu’il n’ait pas utilisé son énergie spirituelle, étant donné le niveau de compréhension de Linley dans les Lois Élémentaires du Vent, même à des kilomètres de là, Linley pouvait clairement ressentir tout ce qu’il se passait s’il le voulait.

– Monseigneur, deux légions ennemies ont commencé à attaquer nos portes, s’exclama un officier militaire en accourant à l’intérieur.

Bien que les murs de la ville fassent plusieurs dizaines de kilomètres de long, les attaques étaient généralement centrées sur les portes de la ville.

Watts jeta un regard à Linley, puis se mit immédiatement à donner des ordres.

– Continuez avec les plans originaux. Préparez dix canons à magycites. Donnez à nos invités un petit « cadeau d’accueil », dit Watts en gloussant. Les yeux de l’officier militaire s’illuminèrent d’un soupçon d’excitation.

– Bien, monseigneur.

– Viens, allons voir cela, dit Linley en se levant.

Sur les murs de la ville, Linley et Barker regardaient en bas. Ils virent deux légions avec un grand nombre de soldats charger vers eux. Comparé à l’armée d’1.6 million, 40 000 soldats ne représentaient pas grand-chose, mais alors qu’ils chargeaient vers la ville, ils donnaient tout de même l’impression d’un vague humaine d’attaquants.

– À mort !

Les dizaines de milliers de soldats en dessous levèrent leurs boucliers et chargèrent vers les portes avec leurs armes en mains. Leurs cris furieux tonnaient comme l’éclair. De nombreux soldats chargeaient tout en portant de grandes échelles, tandis qu’au fond de leur cœur, ils craignaient de se faire tirer dessus par les flèches des soldats sur le mur.

Mais ce qui les stupéfia, c’est qu’aucune flèche ne fut tirée.

– Feu ! Un furieux rugissement.

Les runes des dix canons à magycites s’illuminèrent, et une quantité terrifiante d’essence élémentaire commença à les entourer. Soudainement, les canons à magycites émirent un rugissement terrifiant et furieux, tandis que dix explosions de lumières frappaient soudainement les légions ennemies.

– Des canons à magycites ! Des cris terrifiés se firent entendre.

Une des boules de feu atterrit au milieu d’une légion et les personnes près de la boule de feu se firent immédiatement réduire en cendre. Lorsque la boule de feu frappa le sol, elle se transforma en un anneau de feu brûlant qui se mit à se propager dans toutes les directions, comme une onde dans l’eau. Tous les soldats touchés par l’anneau de feu se mirent à crier d’agonie alors qu’ils se faisaient brûler vif.

Magie du Feu : Anneau Brûlant de Feu !

Avec ce coup seul, une centaine de personnes moururent.

L’une des autres boules de lumière, de couleur bleu pâle, tomba sur l’une des légions, et instantanément, les soldats se trouvant près du point de chute de cette boule se firent instantanément transformer en morceaux de glace qui explosèrent en petits morceaux. La boule de lumière bleu pâle explosa, et se transforma en million de projectiles qui jaillirent dans toutes les directions. *Swish !* De nombreux soldats furent frappés pas ces débris, et d’innombrables personnes se mirent à crier d’agonie, suite à cette explosion.

Magie de l’Eau : Mer Furieuse de Flèches de Pluie !

Différents types de canons à magycites utilisaient différents types de gemmes magyques et produisaient différents types d’attaques. Mais sans aucun doute, cette simple volée de tirs des dix canons à magycites fit plus d’un millier de morts et encore plus de blessés.

Mais alors, les canons à magycites s’illuminèrent de nouveau.

*Bang !* *Bang !* *Bang !*

Quasiment au même moment, les canons à magycites frappèrent de nouveau. Les ennemis étaient soit brûlés à vif, soit frappés à mort par des éclats de glace, dévorés par des sauterelles, ou électrocutés à mort par des éclairs… les dix canons à magycites firent feu sur les deux légions, et aux yeux de ces deux légions, ils étaient l’incarnation même de l’apocalypse.

Weiss Porter et Guillermo étaient ensemble.

– Messeigneurs, les salua un officier militaire avant de faire son rapport. – Les deux légions faisant partie de la première vague d’attaque contre la porte Sud ont battu en retraite, et la légion à la porte Est a elle aussi battu en retraite. Nous avons découvert qu’à la porte Sud, dix canons à magycites avaient été mis en place, tandis qu’il n’y en a que cinq au-dessus de la porte Est. Les canons à magycites sont tous de gros calibre, du même niveau que des mages du huitième rang.

Guillermo laissa échapper un froid reniflement.

– C’est ce dont j’avais peur, qu’ils possèdent des canons à magycites. Alors ils en possèdent véritablement, et de gros calibres. Qui leur en a vendu ?

Weiss Porter se mit à rire calmement.

– Ce n’est pas la question maintenant. Le fait qu’ils possèdent des canons à magycites fait partie de nos prédictions. Cependant, vu qu’ils n’en ont que cinq à la porte Est, dans ce cas… demain, lançons une véritable attaque à pleine puissance.

– Une attaque à pleine puissance ? Guillermo regarda Weiss Porter.

Celui-ci acquiesça.

– C’est ça. Nous allons prétendre nous concentrer sur la porte Sud tandis que nous enverrons une petite partie de nos forces attaquer la porte Est, mais la petite armée attaquant la porte Est sera composée de nos escouades d’élite, annonça fermement Weiss Porter.

– Qu’as-tu l’intention de faire ? demanda Guillermo en le regardant. – Tu comptes concentrer nos attaques sur la porte Est ?

La quantité des forces ne déterminait pas la puissance des forces. Si les soldats faisaient partie de l’élite, une centaine de milliers d’entre eux pouvaient tout à fait vaincre une force de quatre cent mille soldats ordinaires.

– Ce qui est vrai est faux, et ce qui est faux est vrai. Nous venons juste de tester l’ennemi. Si cent mille soldats d’élite attaquent soudainement tous ensembles, et si la porte Est n’est pas suffisamment préparée, nous pourrions réussir à entrer dans la ville en une seule fois, dit Weiss Porter avec confiance.

Guillermo se mit à rire.

– Si j’étais le commandant ennemi, en voyant un million de soldats devant la porte Sud et seulement cent mille soldats à la porte Est, je concentrerais probablement mon attention sur la porte Sud moi aussi.

Cet article comporte 7 commentaires
  1. Bon ben je suis arrivé au bout de la traduction en quelques semaines (à dire vrai, j’ai déjà lu une vingtaine de chapitres plus loin en anglais ^^).

    Du coup inscription au site pour vous remercier de votre travail ! C’est vraiment quelque chose.
    Même en étant capable de lire la version anglaise, lire en français est quand même bien plus agréable ! Si vous avez besoin d’aide je pourrai peut-être vous aider un peu. Je suis assez tenté… Mais on part en vacances lundi donc c’est pas trop le moment 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top