skip to Main Content
Menu

Chapitre 35 : L’appel du rassemblement

Source : version anglaise

Traducteur Français : Zareik
 Éditeurs : Kayorko & Miss X
Checkeuse : MissZareik

Livre 10 Chapitre 35 : L'appel du rassemblement

        La ville préfectorale de Cod était une ville de plusieurs centaines de milliers d’habitants qui occupait un territoire assez vaste. Étant donné la géographie locale ainsi que la destruction voulue par les forces du Royaume de Baruch, les forces de l’Église de Lumière furent forcées d’attaquer la ville par les portes Sud et Est.

La porte Nord était en réalité ouverte, car ils n’avaient aucune crainte que l’ennemi attaque de ce côté.

Le jour se leva peu à peu, et de nombreux soldats qui avaient été de garde durant la nuit se firent remplacer. En toute logique, il aurait dû y avoir moins de soldats dehors le matin, mais la nouvelle garnison découvrit à leur grande surprise… qu’il y avait de nombreuses personnes dehors, comme si les soldats de gardes n’étaient pas du tout fatigués. Au contraire, ils semblaient excités.

– Mec, c’est l’heure de changer. Vous parlez de quoi ?

De nombreux soldats coururent remplacer la garde de nuit.

– Un dragon titanesque, vraiment gigantesque. Il n’avait pas d’ailes, mais il pouvait voler. C’était un dragon titanesque de niveau Saint. Whoa. Il était tellement énorme. On aurait dit une montagne. Les soldats de la garde de nuit discutaient fiévreusement entre eux.

– Un dragon ? Les nouveaux arrivants étaient choqués.

Un soldat de la garde de nuit expliqua tout excité,

– Cette nuit, un énorme dragon a volé juste au-dessus de nous… et il y avait plein de soldats qui l’attendaient pour bouger les choses. Regarde, ils sont encore en train de s’activer. Cet énorme coffre en métal a été apporté par le dragon.

Les nouveaux venus regardèrent dans la direction qu’indiquait le jeune soldat.

Ils virent un énorme coffre d’au moins cinquante mètres de long. De nombreux soldats furent stupéfaits. Comment des personnes auraient-elles pu possiblement bouger un coffre aussi énorme ? Peut-être que c’était vraiment un énorme dragon qui l’avait amené ici.

Un grand nombre de soldats étaient actuellement au milieu du coffre, et portaient des sacs pleins à craquer.

La nouvelle du dragon géant se répandit rapidement à travers l’armée, et fit promptement grimper le moral des soldats de la ville de Cod. Leur camp possédait l’aide d’un gigantesque dragon de niveau Saint, et qui pouvait voler en plus. Ils vaincraient définitivement.

À l’opposée, les forces ennemies…

La rivière Liuyan était assez large. Bien qu’elle ne fasse pas partie des trois plus grandes rivières des Terres Chaotiques, elle faisait tout de même cinquante ou soixante mètres de large, et posait d’innombrables maux de tête aux forces de l’Église de Lumière et du Culte des Ombres.

Le pont qui avait été construit à un prix faramineux avait été détruit par le Royaume Baruch lui-même.

Le construire avait été difficile, mais le détruire avait été simple.

Le Cardinal de l’Église de Lumière, Guillermo, et le Sombre Cardinal du Culte des Ombres, Weiss Porter, contemplaient la rivière en fronçant les sourcils. Construire un pont flottant était assez simple, mais comment une armée d’un million de soldats pouvait-elle ensuite traverser un tel pont ?

De plus, quelques-unes de leurs machines de guerre étaient extrêmement grandes. Comment allaient-ils pouvoir les transporter de l’autre côté ?

– Nous devons immédiatement construire un grand nombre de ponts flottants pour permettre à nos soldats de traverser, dit Guillermo en fronçant les sourcils.

– Et que va-t-on faire pour les machines de guerre ? demanda quelqu’un en dessous.

Pour attaquer une ville, il était nécessaire d’utiliser des machines de guerre comme des beffrois 1 qui faisaient des douzaines de mètres de large. Comment quelque chose d’aussi grand et lourd pouvait-il traverser les ponts temporaires ? Mais construire un pont suffisamment large et résistant prendrait un temps énorme ; rien que le temps de laisser le ciment reposer et se durcir serait extrêmement long.

Il n’y avait pas assez de temps.

– Lorsque le temps viendra, nous utiliserons la magie pour geler l’eau en glace, proposa Guillermo avec les sourcils froncés.

C’était le mois d’août, le moment le plus chaud de l’année. De plus, la rivière était très grande. Geler la surface de la rivière et la rendre suffisamment résistante pour permettre aux machines de guerre de traverser nécessiterait au moins un Grand Mage du neuvième rang.

…….

La ville préfectorale de Cod était constamment en train d’être rénovée aussi, et préparait également de son côté toutes sortes de machines de guerre. L’Église de Lumière et le Culte des Ombres continuaient de prévoir des plans pour faire traverser leur armée d’un million de personnes. Dans les Terres Chaotiques, la guerre pouvait se déclencher à n’importe quel moment.

À ce moment…

Au sein de l’Empire O’Brien. Sur la Montagne du Dieu de la Guerre.

*Whooosh.*

Le Dieu de la Guerre, O’Brien, apparut soudainement devant la porte de sa grotte. Le Dieu de la Guerre, O’Brien, se tenait là, le dos aussi droit qu’une lance, émettant naturellement un air féroce. Ses cheveux rouges flamboyants voletaient librement, et un très léger sourire était visible sur son visage.

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas quitté sa grotte.

Un flash de lumière apparut soudainement devant lui. C’était Fain.

– Maître. Fain se tenait respectueusement devant O’Brien, le Dieu de la Guerre. Celui-ci l’avait convoqué dès qu’il avait mis un pied dehors.

Le Dieu de la Guerre regarda son disciple.

– Fain, à partir de maintenant, passe ton temps à t’entraîner et à te préparer…

La voix du Dieu de la Guerre se perdit au loin, mais les yeux de Fain s’illuminèrent. Il regarda son maître.

– Maître, êtes-vous en train de dire… ?

– C’est cela. Cela devrait de nouveau commencer bientôt… car cette personne dans la Forêt de l’Obscurité m’a ordonné d’aller le voir.

Les mots du Dieu de la Guerre firent trembler le cœur de Fain.

Il savait que la Divinité qui résidait dans la Forêt de l’Obscurité s’impliquait rarement dans des affaires. Pour qu’il demande au Dieu de la Guerre d’aller le voir… cela signifiait qu’il était temps d’ouvrir de nouveau la Nécropole des Dieux.

Le Dieu de la Guerre se transforma immédiatement en un trait de lumière flamboyant, flashant dans les airs et disparaissant rapidement à l’horizon, vers l’Est. Sa vitesse était tout simplement stupéfiante, bien supérieure à celle de Linley et des autres.

Sur un sommet montagneux, dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques.

Un jeune homme à l’air démoniaque avec des yeux noirs cerclés d’or et une longue robe se tenait sur une corniche, regardant vers l’Est. Une cicatrice était visible au milieu de son front. Seules les personnes qui le connaissaient savaient… qu’en réalité, ce n’était pas une cicatrice. C’était une arme puissante du Roi de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques.

Le Roi de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques… Dylin !

– Humph, ce vieux salaud. Dylin regardait vers l’Est. Il avait lui aussi reçu une convocation de la part de cette personne dans la Forêt de l’Obscurité. Bien que Dylin ne l’apprécie pas, il n’osait pas désobéir non plus. – Il était déjà comme ça il y a cinq mille ans, et maintenant, il est toujours comme ça. Le continent Yulan… ce vieux salaud est vraiment la personne la mieux installée ici.

*Swish.*

Le corps de Dylin flasha, et un trait de lumière noire et or fendit les cieux en direction de l’Est, avant de disparaître à l’horizon. Sa vitesse… semblait encore plus impressionnante que celle du Dieu de la Guerre O’Brien.

Sur un sommet nuageux, non loin de la capitale impériale de l’Empire Yulan.

De longs cheveux argentés flottaient librement. Un masque de jade brillant. Des robes d’un blanc laiteux. Cette personne semblait être un Ange qui n’appartenait pas à ce monde, ou semblait être peut-être un esprit. Mais d’après sa silhouette… cette personne semblait très svelte. Cette personne donnait l’impression de ressembler à une femme.

C’était la Divinité humaine la plus vieille du continent Yulan, le pilier de soutien de l’Empire Yulan… le Haut Prêtre !

– Cela commence ? Le Haut Prêtre regarda vers le Nord-Est. Le masque de jade brillant faisait en sorte que son visage reste caché. – Qui sait combien de personnes mourront cette fois-ci. Le Haut Prêtre poussa un soupir, puis le vent se leva autour de lui.

Lorsqu’il se calma de nouveau, le Haut Prêtre avait lui aussi disparu.

À l’intérieur d’une zone de divertissement raffinée dans l’Empire Rohault.

– Allez, donne-moi un baiser. Toujours habillé d’une robe lâche, et avec un sourire indolent sur le visage, César était en train de profiter d’une magnifique femme dans ses bras, et la taquinait en buvant du vin. Mais alors même qu’ils étaient en train de s’amuser, son visage se figea soudainement. – Va-t’en maintenant, dit César en agitant la main.

La magnifique femme fut clairement confuse.

– Je t’ai dit de partir, répéta César en fronçant les sourcils. La légère aura qu’il émettait maintenant fit trembler le cœur de la femme, et elle partit immédiatement en courant, n’osant pas protester une seule seconde.

En fronçant les sourcils, César laissa échapper un grognement de mécontentement.

– La Forêt de l’Obscurité… oh, votre Seigneurie, votre magnificence, quelqu’un comme vous n’a aucunement besoin d’une figure mineure telle que moi. J’ai tout juste atteint le niveau Divin il n’y a pas si longtemps. Pourquoi dois-je venir avec vous ?

Bien que cela l’ennuie, César n’osa pas désobéir.

Ses cinq cents ans de vie avaient permis à César d’en apprendre suffisamment sur l’histoire cachée du continent Yulan.

Une ombre noire flasha, et César disparut comme s’il s’était téléporté. Si Bébé et Osenno avait vu cela… ils auraient été choqués. Il était tout simplement terrifiant que quelqu’un puisse atteindre un tel niveau dans la technique d’Ombre Furtive.

Dans les airs au-dessus de la Forêt des Ténèbres, les quatre grandes Divinités volaient ensemble, côte à côte. Des bangs supersoniques pouvaient être entendus en continu. Le Dieu de la Guerre, le regard stable et puissant. Le silencieux et naturel Haut Prêtre. Le froid et démoniaque Dylin. Et le quelque peu indolent, et mécontent César, qui volait un peu derrière les autres.

– César, pourquoi ce visage si mécontent ? Tu es un Dieu maintenant. Tu devrais être heureux, dit la voix douce du Haut Prêtre.

César força un sourire.

– Seigneur Catherine [Kai’se’lin], j’ai atteint le niveau Divin il n’y a pas longtemps. Lorsque nous nous retrouverons en danger, j’espère que vous m’aiderez. Autrement, ma petite vie pourrait bien se finir rapidement.

– Ta petite vie serait finie ? La voix stable et puissante du Dieu de la Guerre résonna, et il balaya César d’un regard. – Tu es arrivé au niveau Divin, et tu t’entraînes dans les aspects de l’assassinat et de la fuite de l’obscurité. Parmi nous quatre, tes capacités de fuite devraient être les plus grandes.

César ne put qu’émettre quelques gloussements résignés.

Quant au Roi de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, Dylin, il volait silencieusement.

– Dylin. Le Haut Prêtre le regarda, et parla avec une voix chaleureuse et aimable. – Félicitation pour avoir réussi à t’échapper de la Prison de Gebados [Ge’ba’da]. Je dois dire que ta chance est plutôt bonne.

Dylin lança un regard au Haut Prêtre.

– Catherine, ma chance est tout aussi bonne que la tienne.

Alors que ces personnes discutaient…

– Ça suffit. Vous aurez tout le temps de discuter plus tard. Dépêchez-vous. Une voix rauque et ancienne résonna soudainement dans les oreilles des quatre Dieux. Ces derniers augmentèrent immédiatement leur vitesse, et se transformèrent en des traits de lumière qui entrèrent dans les profondeurs de la Forêt de l’Obscurité.

Sur tout le continent Yulan, la vaste majorité des Saints, tels que Linley et Desri, ne savaient pas que les cinq Dieux se rassemblaient ensemble dans la Forêt de l’Obscurité. Linley était actuellement dans la ville préfectorale de Cod. La guerre imminente était tout simplement trop importante.

Mais peu de temps après que Linley soit arrivé à Cod…

– Seigneur Linley, l’appela Barker en accourant vers lui.

– Qu’y a-t-il, Barker ? demanda Linley en lui souriant.

Barker s’empressa de dire,

– Seigneur Linley, venez voir quelque chose avec moi. Quelqu’un m’a dit qu’il y avait eu un changement dans la mine de magycites. J’ai été voir, et j’ai découvert quelque chose d’incroyable.

– Oh ? La curiosité de Linley était piquée maintenant. – Allons voir ça.

Linley se mit immédiatement à suivre Barker, et ils s’envolèrent rapidement vers les mines de gemmes. Actuellement, des parties de la mine avaient été scellées, pour empêcher quiconque de s’enfoncer plus loin pour investiguer. Lorsque Barker et Linley arrivèrent, les soldats reculèrent immédiatement.

– C’est juste là. Barker conduisit Linley à l’intérieur.

Ils s’enfoncèrent plus profondément dans la mine, qui était éclairée par des torches. Barker expliqua,

– Quelqu’un m’a dit que lorsqu’ils avaient commencé à miner plus profondément, vers le cœur du gisement, ils avaient découvert que la qualité des gemmes magiques augmentait jusqu’à atteindre un niveau terrifiant. Elles sont de meilleure qualité que les standards historiques des magycites de qualité « extraordinaire », mais elles sont toujours aussi résistantes. C’est pour cela que je suis venu.

Linley étendit instantanément son énergie spirituelle.

Il découvrit soudainement… qu’au bout du tunnel, se trouvait une zone sphérique. C’était le centre du gisement.

– Tu disais que la qualité des gemmes avait atteint un niveau extrêmement élevé ?

– C’est ça. D’après ce que j’ai pu dire, la qualité des gemmes magyques est comparable aux cores de créatures magiques du septième rang, et quelques-unes encore plus profondément enfouies sont même comparables à des cores de créatures magiques du huitième rang. Et quelques très rares sont même comparables à des cores de créatures magiques du neuvième rang, soupira Barker avec admiration.

Le cœur de Linley trembla sous le choc.

– Linley, sais-tu ce qui se trouve au cœur de ce gisement ? demanda Barker.

Linley secoua la tête. Il avait juste découvert de nombreuses gemmes magyques rassemblées autour de cette zone lorsqu’il avait utilisé son énergie spirituelle, mais il n’avait rien pu trouver d’autre.

– Nous y sommes, dit Barker en pointant du doigt devant lui.

Les côtés de la zone de minage étaient emplis de gemmes semi-transparentes qui contenaient des puissances terrifiantes. Chacune d’elles pouvait se comparer à des cores de créatures magiques du septième rang. Linley regarda devant lui : Barker montrait du doigt… une porte.

Cette porte était protégée par une étrange onde dimensionnelle.

Pourtant, plus tôt, lorsque Linley avait utilisé son énergie spirituelle pour chercher, il n’avait absolument pas découvert cette porte.

  1. tours de siège
Cet article comporte 7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top