skip to Main Content
Menu

Chapitre 20 : Une suite d’arrivées


Source : Version anglaise

Traduit par : Zareik
Edité par : Kayorko et MissX
Checké par : MissZareik


PANLONG – LIVRE 10 CHAPITRE 20


        Sur les murs de l’une des villes préfectorales situées dans la région Nord des Terres Chaotiques. Ankh, Gates, et Boone se tenaient tous les trois, tels des dieux du combat, avec leur massive hache de guerre entre leurs mains, et regardaient autour d’eux avec un air fier et héroïque. Des corps jonchaient le sol autour d’eux, et du sang frais tachait les murs, goutant sur le sol.

Les soldats autours d’eux étaient tous terrifiés.

Ils n’osaient plus combattre. Ils posèrent tous leurs armes.

– Des sept Duchés, cinq se sont volontairement rendus. Le précédent Duché a rapidement cédé. Vous êtes les derniers. Gates attrapa le chef des gardes de la ville, et le fixa de ses yeux de taureau. – Enfo*ré, pourquoi résister alors que vous n’avez pas la puissance pour ? Cela ne revient-il pas à ordonner à tes soldats de se suicider ? Hein ?!

C’était en effet équivalent à un suicide pur et simple.

Les deux groupes étaient à des niveaux de pouvoir totalement différents. Gates et les deux autres avaient tué un grand nombre de soldats à eux seuls.

Le capitaine des gardes, les pieds dans le vide, s’écria avec terreur,

– Seigneur, ce n’est pas de ma faute. C’était les ordres du Grand-Duc.

– Cinquième frère, appela Ankh en riant, – Ça suffit. Descendons. Grand frère et les autres sont déjà tous en bas. Ils sont très probablement déjà en train de célébrer leur victoire avec du vin. Maintenant que nous avons pris cette ville préfectorale, cela veut dire que nous avons fini notre mission !

Gates et Boone se mirent tous les deux à rire fortement.

En vingt petits jours, les huit Duchés en bordure de la Forêt des Ténèbres avaient été réarrangés en un royaume : le Royaume Baruch. Ce Royaume comptait plus d’une centaine de millions de citoyens et occupait un quart du territoire des Terres Chaotiques.

Bien que la plupart des habitants soient pauvres, ils étaient tous très violents et féroces.

L’Église de Lumière et le Culte des Ombres restaient toujours maîtres des zones les plus riches des Terres Chaotiques. Dorénavant… les Terres Chaotiques seraient divisées en trois sphères d’influences majeures.

.

Le plus grand génie de l’histoire du continent Yulan, Linley, allait organiser son mariage avec Mademoiselle Délia du clan Leon de l’Empire Yulan ! Le jour de ce mariage allait être le même que celui de la fondation officielle du Royaume Baruch.

Date : Le 21 juillet de l’An 10 010 du calendrier Yulan.

Lieu : La future capitale du Royaume Baruch : Baruch City (actuellement connue sous le nom de Noire-Terre, en cours de reconstruction).

Cette nouvelle se répandit comme une traînée de poudre à travers les Terres Chaotiques, tandis qu’au même moment, elle se répandait parmi les différents pouvoirs de tout le continent Yulan. Une lettre d’invitation après l’autre fut envoyée à différents endroits du continent… d’innombrables paires d’yeux étaient maintenant rivées sur les Terres Chaotiques.

Capitale impériale de l’Empire Yulan. Hall principale du clan Leon.

La personne avec le plus important statut au sein du clan Leon n’était pas le chef du clan, Dylla Leon. Mais son fils, Dixie Leon !

Tout d’abord, Dixie allait être le prochain chef du clan. Mais plus important… il était un disciple personnel de la colonne vertébrale de l’Empire Yulan, le Haut Prêtre. Celui-ci était l’une des entités les plus puissantes du continent. Dans le cœur des foules, peut-être que seul le Dieu de la Guerre pouvait se comparer au Haut Prêtre.

Un expert incroyablement puissant qui était déjà au niveau Divin avant même que le calendrier Yulan n’ait commencé. Et la vaste majorité des personnes que le Haut Prêtre acceptait en tant que disciple personnel finissait par devenir des Archimages de niveau Saint !

Le disciple personnel du Haut Prêtre, et un futur Archimage Saint ! Un Archimage double-élément qui plus est !

Dylla Leon fronçait actuellement les sourcils tandis qu’il tendait la lettre d’invitation à son fils, Dixie.

Le dos de celui-ci était droit, et ses cheveux dorés étaient longs et détachés. Il émanait de lui une aura de froideur qui empêchait toute personne de s’approcher trop près de lui. C’était tout simplement sa manière d’être. Dixie. Après avoir lu la lettre, cependant, un rare sourire fit son apparition sur ses lèvres.

– Linley n’a pas déçu ma petite sœur finalement.

– Dixie, que penses-tu que nous devrions faire ? demanda Dylla Leon.

Dixie jeta un regard à son père, puis fronça les sourcils à son tour.

– Que veux-tu dire par que devons-nous faire ? Ma petite sœur a finalement atteint le bonheur qu’elle a pourchassé pendant plus de dix ans. Nous devons bien sûr célébrer cela.

Dylla Leon et sa femme hésitèrent un instant.

– Père, Mère, je sais ce que vous être en train d’imaginer, dit calmement Dixie. – Vous devez laisser votre vision dépasser les limites du monde des mortels. Les véritables contrôleurs de la destinée du continent Yulan… ce sont toujours ceux comme le Dieu de la Guerre, le Haut Prêtre, et les différents Saints.

Dixie devait avouer que ses parents avaient une vue à assez court terme.

– Dixie, mon fils chéri, quelle que soit la puissance de Linley, comment pourrait-il influencer l’Empire Yulan ? soupira Dylla. – Après tout, les racines de notre clan sont dans l’Empire Yulan.

Dixie regarda son père.

– Père, je dois te dire quelque chose. Tu sous-estimes Linley.

– Oh ? Vraiment ? Dylla Leon fut interloqué.

Dixie expliqua calmement,

– En fait, avant que je ne revienne ici, mon professeur m’a donné un ordre.

– Ton professeur ? Ah !!! Le Haut Prêtre ! Les yeux de Dylla Leon s’écarquillèrent immédiatement. Par les cieux. Les gens ordinaires comme eux ne pouvaient que rêver et espérer rencontrer un jour le Haut Prêtre, sans que cela n’arrive jamais de leur vie. Mais il semblait maintenant que le Haut Prêtre avait personnellement donné un ordre à leur fils.

Ils se sentirent soudainement extrêmement honorés et glorifiés.

– Le Haut Prêtre m’a ordonné à moi et à deux de mes condisciples de se rendre dans les Terres Chaotiques pour le représenter pour féliciter Linley, annonça Dixie très sérieusement.

Dixie ne comprenait pas non plus. Pourquoi quelqu’un du niveau du Haut Prêtre avait besoin d’exprimer son amabilité envers Linley ? Surtout depuis que Dixie savait… que le Dieu de la Guerre et le Haut Prêtre étaient opposés l’un à l’autre. Linley étaient en bons termes avec le Dieu de la Guerre. Donc logiquement, le Haut Prêtre devrait être en mauvais termes avec lui.

Mais il semblait…

Que le Haut Prêtre voulait en réalité exprimer sa gentillesse et sa bienveillance à Linley.

– Les eaux du continent Yulan sont vraiment profondes, soupira intérieurement Dixie.

.

Capitale impériale de l’Empire Yulan. Clan Walsh.

– Monseigneur, voici une lettre d’invitation de la part de Maître Linley, des Terres Chaotiques, annonça l’intendant en tendant respectueusement une lettre à George. À ce moment-là, George avait déjà été nommé en tant que successeur au chef du clan par le clan Walsh.

George ouvrit la lettre.

– Haha… Troisième frère, troisième frère. Je ne m’attendais pas à ce que tu finisses avec Délia finalement, s’exclama George en riant ouvertement après avoir lu la lettre.

– Le monde nous joue vraiment des tours. Il se rappelait encore comment, lorsqu’ils étaient encore à l’Institut Ernst, Délia rendait souvent visite à Linley. Mais lorsque George avait vu Alice et Linley commencer à être ensembles, il s’était dit que cela ne fonctionnerait jamais entre Linley et Délia.

Étonnamment, plus de dix ans après, la boucle était bouclée.

Linley et Délia étaient ensembles.

Les chefs de toutes les organisations du continent Yulan qui possédaient soit une relation avec Linley, soit qui étaient extrêmement puissants avaient tous reçu des lettres d’invitation. Après tout, ce n’était pas seulement une cérémonie de mariage. C’était aussi la fondation d’un Royaume. Naturellement, ils se devaient d’inviter les chefs des différentes organisations.

Depuis que Linley était arrivé dans la ville de Noire-Terre, elle avait commencé à connaître une explosion de reconstruction. À présent, Noire-Terre, malgré sa taille relativement petite, était absolument somptueuse et magnifique. Même la région à l’extérieur de Noire-Terre commençait à connaître une période de construction à grande échelle.

Linley avait invité de nombreuses personnes. Parmi le premier groupe à arriver à Noire-Terre, il avait retrouvé Wharton, Nina, Oncle Hillman, et Papy Hiri.

.

Dans la maison du gouverneur. Une scène d’excitation et de joie.

– Grand frère, Nina et moi avons décidé qu’à partir d’aujourd’hui, nous ne partirons plus. Nous allons rester ici dans ta ville, dit Wharton en riant fortement. – Grand frère, tu as travaillé tellement dur pour établir ton propre royaume. Comment pourrions-nous vivre dans le luxe et le confort de la capitale impériale ? Nous serions beaucoup trop embarrassés pour le faire !

Linley était intérieurement ravi.

En réalité, il n’avait pas beaucoup de temps libre pour gérer le Royaume. La plupart de son temps était occupée par son entraînement.

– Wharton, j’ai attendu pendant longtemps que tu dises ça, dit Linley en riant.

Il regarda soudainement le ventre de Nina, puis se tourna vers Wharton avec suspicion.

– Wharton, on dirait que le ventre de Nina est un peu plus gros. Se peut-il que…

Nina et Wharton échangèrent un regard, puis se mirent à rire. Oncle Hillman, juste à côté d’eux, se mit à rire lui aussi.

– Linley, tu es vraiment un expert de niveau Saint. Ta perception est vraiment incroyable. Effectivement. La Princesse Nina est déjà enceinte. Linley, tu es légèrement en retard de ce point de vue-là. Dans le futur, toi et Délia devrez travailler dur.

Linley et Délia ne savaient pas s’ils devaient en rire ou en pleurer.

– Sœur Nina, as-tu déjà décidé d’un nom pour l’enfant ? demanda Délia.

Nina hocha la tête.

– Oui. Que ce soit un garçon ou une fille, nous allons l’appeler Cena [Xi’ne].

– Cena. Linley regarda son petit frère. – Est-ce que cela à une sorte de signification secrète ?

Wharton se mit immédiatement à rire fortement, et échangea un regard de connivence avec Nina. Puis il dit tout bas à Linley,

– C’est un secret entre moi et Nina. Je ne peux pas te le dire.

Linley le frappa gentiment sur le crâne.

– Quoi ? Tu me caches des choses à moi, ton grand frère ?

Toutes les personnes présentes dans la pièce se mirent à rire joyeusement. Au milieu de l’après-midi, Linley attira discrètement Wharton vers un jardin fleuri, et les deux frères purent discuter entre eux.

– Que se passe-t-il grand frère ? demanda Wharton une fois qu’ils furent entrés dans le jardin.

Linley regarda son petit frère. Il lui demanda,

– Wharton, j’ai toujours espéré que tu te décides à venir ici pour vivre avec moi. Maintenant que tu es ici, je suis vraiment heureux. Mais… est-ce que Nina est aussi vraiment heureuse dans son cœur ? Ne lui fais pas faire quelque chose qu’elle ne voudrait pas.

Wharton hocha la tête.

– Grand frère, Nina a eu une longue conversation avec moi. Elle a décidé de venir, et dans le futur, lorsqu’elle aura du temps libre, elle retournera de temps en temps dans l’Empire O’Brien pour rendre visite à sa famille.

– C’est la seule manière, je suppose.

Linley se mit à rire en regardant Wharton.

– Wharton, après que le Royaume Baruch soit officiellement fondé et que je me sois marié avec Délia, j’ai l’intention de directement te couronner Roi du Royaume Baruch, annonça Linley, pour le préparer mentalement.

Wharton fut stupéfait.

– Roi ?

– J’ai déjà nommé le Royaume « Baruch ». Naturellement, il doit être contrôlé par les héritiers du clan Baruch.

Linley avait pris sa décision depuis longtemps.

Wharton ne déclina pas l’offre.

– Très bien, alors. Pour l’instant, je ne suis qu’un guerrier du huitième rang. Je devrais encore attendre vingt ou trente ans avant que ma forme humaine n’atteigne le niveau Saint. Pour l’instant, il n’y a pas vraiment d’intérêt à ce que je m’entraîne pour obtenir un niveau de compréhension plus élevé. Lorsque j’atteindrai ce niveau, je léguerai le trône à mon fils, ou peut-être à ton fils, grand frère.

Linley comprit ce à quoi pensait Wharton ; lui aussi allait avoir besoin de passer du temps à s’entraîner.

Mais s’entraîner pour comprendre les Lois était quelque chose qui nécessitait qu’une personne soit en harmonie avec la nature et qu’elle soit capable de clairement la ressentir, afin de pouvoir sentir les différents mouvements des essences élémentaires. Cela nécessitait en général un niveau extrêmement élevé d’affinité avec l’essence élémentaire. En règle générale, les mages possédaient de très hauts niveaux d’affinité à l’essence élémentaire, mais ce n’était pas pour autant vrai pour les guerriers.

Il en était de même pour Wharton. Pour l’instant, il ne pouvait quasiment pas ressentir la nature. Ainsi, il était extrêmement difficile pour lui de gagner une quelconque compréhension des Lois.

Mais en atteignant le niveau Saint, les choses allaient changer.

En atteignant le niveau Saint, toute personne gagnait une capacité bien plus élevée à ressentir les éléments environnants, leur permettant d’augmenter rapidement leur niveau de compréhension ! C’était la même raison pour laquelle il était si difficile pour un guerrier du neuvième rang de passer au niveau Saint. Seul un très faible nombre d’entre eux possédaient une affinité élémentaire suffisamment élevée.

Cependant, les Guerriers Suprêmes n’avaient pas besoin d’un certain niveau de compréhension. Du moment qu’ils entraînaient leur Dou Qi jusqu’à un certain niveau, ils atteignaient naturellement le niveau Saint.

Après avoir passé trois jours à Noire-Terre, Linley et Délia quittèrent la ville et retournèrent sur le Mont Noir-Corbeau pour commencer une vie tranquille d’entraînement. Quant à Bébé, à chaque fois qu’il s’ennuyait, lui et Haeru se rendaient dans la Forêt des Ténèbres, pour massacrer des créatures magiques.

…….

Le ciel bleu était traversé à toute vitesse par un sombre rayon de lumière noir et un clair rayon de lumière blanche, qui se dirigeaient vers la ville de Noire-Terre, dans les Terres Chaotiques.

Le sombre rayon de lumière noir était Osenno.

Ce jour-là, il était vêtu d’une longue robe noire entrelacée de fils d’or. Ses démoniaques cheveux violets flottaient librement dans l’air. À côté de lui se trouvait un puissant homme d’âge mûr vêtu d’une longue robe blanche lâche. Le corps de cet homme puissant faisait la taille stupéfiante de 2m50.

Une taille de 2m50 était quasiment inédite pour un humain.

Ses longues robes blanches faseyaient dans le vent, et ses courts cheveux verts brillaient, tels des aiguilles de métal. Son visage semblait avoir été gravé dans la pierre, mais au centre de son front se trouvait un sceau tout juste discernable. Le sceau d’une flamme blanche. De son corps émanait une aura oppressante et étouffante.

Cette personne était le Commandant des Fanatiques. Le Seigneur Lehman.

Ils volaient tous deux côte à côte, et Osenno continuait à expliquer à Lehman les tactiques de combat et les capacités de Linley et de Bébé.

– C’est tout. Lehman, maintenant, tu devrais avoir une idée assez claire de la situation. À quel point es-tu confiant ?

Lehman lui jeta un regard, les yeux brillants. Sa voix profonde résonna depuis son torse massif.

– Osenno, cet homme et sa créature magique sont tous les deux moins forts que toi, mais ils ont quand même réussi à te vaincre. Cependant, ce n’est pas surprenant ; tes attaques ayant pour cible une personne seule ne sont pas si puissantes. Ce sur quoi tu te reposes le plus est sur l’étrangeté de ta « Technique des Clones ». Quant à moi… je peux les tuer tous les deux à moi tout seul.

Osenno comprenait cela aussi, que ses attaques ciblées étaient relativement faibles.

Alors que pour Lehman, c’était le contraire ; son point fort était ses attaques ciblées.

– Noire-Terre se trouve juste devant, dit Osenno en montrant du doigt la ville devant eux. – À côté, il y a le Mont Noir-Corbeau. Et d’après les rapports, Linley y passe quasiment tout son temps. Nous devrions directement nous y rendre.

Lehman posa son regard sur la petite montagne qui se trouvait sous ses pieds.

Instantanément, ils foncèrent droit vers le Mont Noir-Corbeau.


Cet article comporte 11 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top