skip to Main Content
Menu

Chapitre 9 : Créature Magique, le Vélocidragon (Partie 2)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Magycio


PANLONG – LIVRE 1 CHAPITRE 9


– Capitaine, que se passe-t-il ? murmura Lorry à Hillman.

Un léger sourire apparu sur le visage de Hillman.

– Ce mystérieux mage semble avoir quelque chose à régler avec ce groupe. Restons juste là, et regardons. Pas besoin pour nous d’interférer. Hillman lui-même n’était qu’un guerrier du sixième rang. En vérité, il n’en menait pas plus large que les autres.

Le Vélocidragon, à lui seul, était déjà un ennemi hors de sa portée, alors de là à espérer vaincre le mage énigmatique…

La force du groupe des sept personnes faisant face au mage n’était pas faible non plus. Cinq d’entre eux étaient des guerriers, et les deux restants, des mages. Le chef de ce groupe était un homme puissamment bâti aux cheveux roux ébouriffés, monté sur un taureau d’acier noir. Les deux cornes du taureau d’acier scintillaient dans la lumière : noires et mortelles.

Ses yeux, rouge sang, permettait de le reconnaître : « le Taureau d’acier vampirique », une créature magique de cinquième rang.

D’un renâclement, de la fumée commença à sortir des naseaux du taureau.

Des sept personnes du groupe, quatre étaient des hommes, et trois étaient des femmes. Les deux mages étaient des femmes, et la troisième était une archère. À côté du Taureau d’acier vampirique, un grand griffon planait dans les airs.

« Le Griffon » : Une créature magique du quatrième rang !

Il avait la tête d’un lion, mais une paire d’ailes énormes et puissantes. Pour qu’un groupe possède deux créatures magiques et deux mages, cela montrait clairement que ce n’était pas un groupe d’aventuriers ordinaire.

– Les jeunes, vous feriez mieux de me donner le diamant d’ombre d’Bero, dit une seconde fois l’homme mystérieux assis sur le Vélocidragon, d’une voix glaciale.

– Seigneur mage, nous n’avons aucune intention d’être votre ennemi, mais pour acquérir ce diamant d’ombre d’Bero, nous avons dû dépenser je ne sais combien d’heures et d’efforts. Il vaut plus d’une centaine de milliers de pièces d’or, mais vous, seigneur magicien, voulez nous l’acheter pour seulement sept cents pièces d’or. C’est… c’est impossible. Dit d’une voix solennelle le chef roux du groupe.

Écoutant la conversation non loin, Linley, aux côtés de Hillman, comprit enfin les tenants et les aboutissants de l’affaire.

Donc ce mage énigmatique veut acheter ce diamant d’ombre d’Bero pour sept cent pièces d’or, alors qu’il en valait une centaine de milliers.

– Woah, le prix de ce diamant… Linley était choqué.

– Pour qu’il vaille autant d’argent, ce diamant d’ombre d’Bero doit clairement avoir une grande importance. Sinon, ce mage n’aurait pas été prêt à s’abaisser et à essayer de l’acheter coûte que coûte.

Une offre de sept cents pièces d’or, pour un objet qui en valait une centaine de milliers. Pas étonnant que le petit groupe n’ait aucune intention d’accepter l’offre.

– Hmph. S’offusqua froidement l’étrange mage.

– Je n’ai que sept cents pièces d’or sur moi. En ce moment, je suis toujours prêt à vous l’acheter. Si vous autres, ne savez pas quand il est mieux de s’incliner et de faire ce qui est de mieux pour vous… alors, non seulement, vous ne recevrez pas une seule pièce d’or, mais vous allez perdre aussi vos petites vies. Dit d’une voix glaciale le mage.

– GRrrrrrrr.

Le Vélocidragon, plus grand que la plupart des maisons, laissa échapper un profond grognement, faisant légèrement trembler toutes les maisons aux alentours.

– Capitaine, on a risqué nos vies pour avoir ce diamant d’ombre d’Bero. On ne va pas laisser ce gars nous intimider et le lui donner comme ça, si ? Dit froidement une femme en noir. En tant que groupe d’aventuriers expérimentés, ces sept personnes avaient vécu de nombreuses batailles et n’allaient pas se laisser faire facilement.

Le capitaine roux dit solennellement :

– Honorable seigneur mage, je suis du clan ‘Cayley’ du royaume de Fenlai…

Le chef du groupe voulait utiliser le nom de son clan pour forcer leur adversaire à reconsidérer.

Mais malheureusement, les mages puissants sont généralement excentriques, et ne sont pas le moins du monde influencé par les familles nobles.

– Vous avez tous choisi la mort. Ricana froidement le mage anonyme.

– Attention ! À l’annonce de ces mots, les sept personnes se mirent immédiatement en position. Les quatre guerriers chargèrent devant, l’archère se plaça derrière et banda son arc le plus puissant, les deux mages quant à eux, commencèrent à préparer leur magie.

– ROAAAAR !

Le Vélocidragon ouvrit sa gueule, et un énorme torrent de flammes jaillit d’entre ses crocs, directement dirigée vers le groupe.

Là où les flammes passaient, les pavés des routes commençaient à se tordre et à gémir, voir à exploser sous la chaleur intense, rendant toute la route noire de suie.

– Attention.

Le leader roux dit d’une voix de basse, alors que son corps entier se recouvrait d’un Dou Qi rouge. Les trois autres guerriers activèrent à leur tour leurs Dou Qi respectifs.

Le chef roux portait une énorme claymore entre ses mains. Il frappa un mur qui se trouvait à côté, et dans un fracas assourdissant, le mur en pierre s’écroula, faisant rouler des centaines de pierres sur le sol, créant ainsi un gros nuage de poussière.

Juste à cet instant, les flammes du Vélocidragon enveloppèrent les quatre hommes, qui utilisèrent leur Dou Qi pour y résister.

– Hah !

L’homme roux frappa du pied une grosse pierre d’une cinquantaine de centimètres vers le mage.

Les trois autres guerriers firent de même, frappant aussi du pied de gros morceaux de pierres avec la vitesse et la force d’énormes catapultes. Les quatre projectiles fendirent l’air, d’un son strident, vers le mage assis sur l’énorme Vélocidragon.

*Swich !* *Swich !* *Swich !*

Les unes après les autres, une nuée de pierres assaillit le mage. En un clin d’œil, toutes les pierres du mur effondré furent lancées.

Regardant cette bataille au loin, les poings de Linley étaient fermement serrés.

– Ils sont impressionnants ! Ils utilisent leurs pieds pour lancer des pierres énormes. Voyant les quatre hommes continuer de lancer ces gros blocs de pierres, il se sentit encore plus empreint d’admiration envers les guerriers.

– Et pourtant, le Vélocidragon est encore plus terrifiant !

Fixant le Vélocidragon, Linley l’observa fouetter l’air autour de lui, sa queue semblant danser.

*Crack !* *Crack !* *Crack !* *Crack !*

Une pierre après l’autre était réduite en poussière. Les rochers ne paraissaient pas représenter de menace pour le mage, toujours assis sur le dos du Vélocidragon.

*Swoosh !* La queue du Vélocidragon semblait totalement inarrêtable. Elle couvrait une aire immense, et où qu’elle passe, elle le traversait sans perdre de vitesse. Elle coupait au travers des maisons en pierre comme dans du beurre. Les rochers étaient réduits en poussière sans résistance. Une maison après l’autre commença à s’effondrer, les pierres à rouler partout, et toute la zone commença à baigner dans la poussière.

– Roaaaaar ! Même au milieu de la tempête de poussière, le puissant rugissement du Vélocidragon pouvait se faire entendre, et il continuait à vomir ses flammes.

Pendant tout ce temps, les deux mages derrière le groupe marmonnaient continuellement des incantations magiques d’une voix douce. Les mots de magie étaient totalement différents de la langue commune parlée sur le continent de Yulan. Ils sonnaient bien plus étranges et complexes. Peu de temps après, les deux mages finirent leurs incantations !

– Armure de Glace!

Scandèrent d’une voix basse les deux mages. Une lumière éclatante jaillit de leurs corps, et quatre rayons couvrirent les quatre guerriers d’une armure translucide et cristalline.

Le chef roux semblait avoir attendu cet instant et un rictus se dessina sur son visage. Avec l’armure de glace soutenant son Dou Qi, il était maintenant bien plus confiant pour cette bataille.

– À l’attaque ! Ordonna le chef roux.

Les quatre guerriers lancèrent encore quatre pierres de plus quasiment au même instant, attaquant le mage perché sur sa monture simultanément. À la suite de ce mouvement, les quatre guerriers chargèrent immédiatement tels des flèches vers le Vélocidragon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top