skip to Main Content
Menu

Chapitre 23 : L’arrivée du printemps (Partie 2)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Magycio


PANLONG – LIVRE 1 CHAPITRE 23


        – Linley, peux-tu sentir quelque chose ? La voix douce de Doehring Cowart se fit gentiment entendre à l’oreille de Linley.

– Papy Doehring, je peux les voir. Il y a tant de poussière lumineuse, d’une couleur terre. Tellement…vraiment trop. Elles sont agglomérées si densément, des milliers, non, des dizaines de milliers. Une centaine de poussières de lumière flotte rien qu’au-dessus de ma main. Linley se sentait extrêmement heureux.

Entendant ça, l’Archimage fut immédiatement ravi.

– Très bien. Maintenant, fais ce que je t’ai dit, lentement. Ne pense à rien. Doucement… Doehring Cowart murmurait à Linley d’un ton presque hypnotisant, l’aidant à sortir de son état méditatif. Au même moment, il relâcha le contrôle qu’il exerçait sur l’essence terrestre. Immédiatement, la densité de l’essence terrestre retourna à son état normal.

Après être sorti de son état méditatif, Linley se sentit plein d’énergie. Il se sentait totalement différent de l’état dans lequel il était un peu plus tôt. Même après s’être complètement réveillé, Linley avait l’impression de pouvoir toujours ressentir de faibles oscillations des essences terrestres aux alentours. Il ne pouvait toutefois pas les sentir aussi bien que lorsqu’il était en train de méditer plus tôt.

– Papy Doehring, je peux encore sentir les mouvements de ces particules lumineuses de terre. Vraiment ! Même si ce n’est pas aussi perceptible qu’avant, je peux quand même les sentir. Linley se sentait extrêmement excité.

C’était son premier pas dans le monde de la magie. Il était impressionné.

– Que dis-tu ? Tu peux encore les sentir ? Doehring Cowart était très surpris étant donné que les essences terrestres des alentours étaient déjà retournées à la normale et que Linley n’était plus dans son état de méditation. S’il était encore capable de sentir les essences terrestres des alentours tout en étant éveillé… alors, son affinité pour l’essence terrestre…

– Papy Doehring, pourquoi tu ne parles plus ? Alors, quel est le niveau de mon affinité avec l’essence élémentaire de terre ? Demanda Linley nerveusement.

Il ne savait pas si ses résultats étaient bons ou mauvais.

– Bonne. Extrêmement bonne. Ton affinité pour l’essence élémentaire terrestre est très haute. Le visage de Doehring Cowart était fendu d’un grand sourire. En se basant sur ce que je sais, seulement peut-être une personne sur mille mages a une affinité pour la terre aussi importante que la tienne. Vraiment.

Linley sentit son cœur battre frénétiquement. Il était si excité qu’il ne savait plus quoi dire.

– Toutefois, comme je te l’ai dit plus tôt, l’affinité élémentaire n’est qu’une partie. Avoir de l’énergie spirituelle est encore plus important ! Après tout, avec suffisamment de temps, la force magique se renforcera naturellement. À l’opposé, il est extrêmement difficile d’améliorer son énergie spirituelle, annonça gravement le Grand Mage.

Linley prit une grande inspiration puis hocha la tête.

– Maintenant, il est temps pour le second test. Le test de ton énergie spirituelle. Doehring Cowart regarda Linley avec attention.

Linley savait aussi que ce second test était le plus important.

– Papy Doehring, que dois-je faire ? Linley fixa le vieux mage aux cheveux blancs, tout en se préparant mentalement.

– Rien du tout, pouffa Doehring Cowart.

– Euh… Linley fut surpris.

– Je suis l’esprit de l’Anneau Panlong tandis que tu es le maître de l’anneau. Je suis tout à fait capable de sentir la force de ton esprit par moi-même sans rien faire ! Il n’y a pas besoin de la tester. Je peux déjà te dire la réponse, sourit Doehring Cowart.

– Je… Comment est mon énergie spirituelle ? Linley retient son souffle.

La force ou la faiblesse de l’énergie spirituelle d’une personne déterminait aussi sa destinée.

– Ton énergie spirituelle est dix fois plus forte que celle d’une personne moyenne de ton âge, sourit Doehring Cowart tandis qu’il parlait.

Linley sentit une pointe d’excitation dans son cœur. Dix fois !

Ce n’était pas un petit chiffre.

Toutefois, l’Archimage ajouta :

– De manière générale, seulement une personne sur dix mille devient mage, principalement à cause du haut critère demandé en énergie spirituelle. Le minimum absolu requis pour un mage est d’avoir cinq fois plus d’énergie spirituelle qu’une personne moyenne du même âge. Le fait d’en avoir dix fois plus te place dans la moyenne si on parle des mages.

L’excitation de Linley fut immédiatement refroidit.

– Si c’était quelqu’un d’autre qui était ton tuteur, tu pourrais devenir au mieux un mage du cinquième ou sixième rang. Cependant… comme la personne qui va t’enseigner est moi-même, la situation est différente. Doehring Cowart caressa sa barbe, content de lui. Il avait une lueur de confiance dans ses yeux.

Linley comprit tout à coup la majeure différence.

En effet. Doehring Cowart est un Archimage de niveau Saint !

– Tant que tu travailles dur, Linley, je suis tout à fait sûr que tu pourras atteindre le huitième rang. De là à savoir si oui ou non tu seras capable de devenir un mage du neuvième ou même de niveau Saint ? Cela dépendra de ta propre compréhension et de tes expériences, dit sérieusement le Grand Mage. Toutefois, si tu ne travailles pas durement, j’ai peur que tu ne puisses même pas atteindre le sixième rang. À ce moment-là, tu n’auras personne à blâmer hormis toi-même.

Un bon professeur de magie n’est qu’une partie de l’équation.

La partie la plus importante est liée à la quantité d’efforts fournis par la personne.

– Papy Doehring, s’il te plaît, ne t’inquiète pas. Je ne te décevrais pas, ni même mon père ou le clan. Je vous rendrais tous fier ! À ce moment, l’esprit de Linley était en train de visualiser la tablette du hall ancestral avec tous les noms glorieux du clan gravés sur son dos.

Rétablir la gloire passée du clan Baruch !

La poitrine de Linley était prête à exploser !

– Parfait. À partir de demain, nous commencerons les exercices. Doehring Cowart regarda Linley, les yeux brillant. De nouveau, son corps émettait l’aura de confiance et de fierté que tous Archimages de niveau Saint possèdent !

À partir du jour suivant, la vie de Linley commença à devenir très remplie.

Il ne pouvait révéler l’existence de Doehring Cowart à son père. Tous les matins et soirs, il continuait de participer aux entraînements physiques. Plus tard dans la matinée, il avait ses leçons avec son père sur la politique, la religion, les rites religieux, la guerre, la géographie, l’art… toute sorte de sujets.

Seulement pendant l’après-midi, qui auparavant était son temps de repos, Linley avait le temps de courir jusqu’au Mont Wushan, à l’est de la ville, pour apprendre la base de la magie à l’abri des regards curieux. Il étudiait avec persévérance sous la tutelle de Doehring Cowart.

Ajouté à cela, tous les jours, après dîner, Linley passait une grande partie de son temps en méditation.

Tous les jours, Linley ne dormait environ que six heures. Tout le reste de son temps était utilisé soit pour l’entraînement physique, soit pour les leçons de culture générale, soit pour l’apprentissage de la magie, soit encore pour méditer. Six heures de sommeil par jour n’était tout simplement pas assez. En réalité, entrer en état méditatif était extrêmement dur pour le corps, bien plus fatiguant que de simplement dormir. Tous les jours, Linley s’endormait instantanément et dormait très profondément pendant ses six heures de repos.

Surchargé, son emploi du temps était complètement surchargé.

Les jours passant comme ceci, jour après jour, les améliorations de Linley étaient évidentes au point qu’on ne pouvait plus parler d’amélioration mais plutôt de transformation !

Comme il travaillait dur dans son apprentissage…

Il vécut, pour la première fois, la joie d’absorber de l’essence élémentaire dans son corps ainsi que la transformation de cette essence en force magique.

Il vécut, pour la première fois, le fait d’entrer si profondément dans l’état méditatif qu’il en devint quasiment inconscient.

Et il vécut, pour la première fois, l’excitation d’utiliser la magie de la terre, et cela, même si ce n’était rien d’autre que pour générer de petites piques de terre de seulement vingt centimètres de haut.

Entraînement intense, jours après jours…

Les efforts de Linley et ses améliorations causèrent même à Doehring Cowart, du haut de ses cinq milles ans et de son statut d’Archimage de niveau Saint de l’empire Pouant, des soupirs d’émerveillement.

Du fait des exercices physiques quotidien qu’il effectuait, le corps de Linley était en train de devenir de plus en plus robuste. Parce qu’il méditait souvent et qu’il absorbait de l’essence terrestre, Linley devint plus calme et plus tranquille. La transformation de son fils causa à Hogg et Hillman beaucoup de joie et d’admiration.

.

L’été s’acheva, puis l’automne arriva. En un clin d’œil, c’était déjà l’automne.

Il ne restait plus qu’un mois avant le test de recrutement pour les mages.

Dans le hall ancestral du clan Baruch.

– Pfiou. Fini de tout nettoyer. C’est l’heure de mon entraînement de magie. Hier, j’ai réussi pour la première fois à utiliser avec succès la technique de « Secousse terrestre ». C’était merveilleux. À ce moment, Linley se sentait de très bonne humeur. Il sortit en vitesse du hall puis referma la porte.

Les pas de Linley étaient fermes et rapides sur les pavés du passage mais faisaient très peu de bruit.

C’était une capacité que possédait globalement tous les mages de type terre. Parce que leurs pouvoirs provenaient de la terre elle-même, ils pouvaient quasiment masquer tous les sons de leurs pas.

– Eh ? Linley s’arrêta.

Ses oreilles frémirent tandis qu’il se tourna avant d’observer un bâtiment à quelque distance de lui.

– Je viens d’entendre quelque chose ? Il marcha immédiatement sans bruits dans la direction du son. Ses pas étaient quasiment silencieux. Quand il marchait normalement, il pouvait masquer le son de ses pas. Mais maintenant qu’il essayait intentionnellement de les cacher, ils faisaient encore moins de bruit.

Il se rapprocha, pas à pas.

Lorsque Linley atteignit la porte du bâtiment et jeta un coup d’œil à l’intérieur…

– Qu’est-ce que c’est que ça ? Les yeux de Linley s’agrandirent.

Il vit une longue souris noire qui mâchait une pierre de gravats. Puis, le temps d’un clin d’œil, la souris noir réapparu dix mètres plus loin, et commença à grignoter un morceau de tuile bleu. La fourrure de la souris noire paraissait très douce. Ses yeux étaient francs et ses pattes étaient couvertes de fourrures. En d’autres mots, elle paraissait super mignonne.

Elle sautait même sur ses deux pattes arrière pour s’amuser.

– Quelle souris adorable. Et extrêmement rapide en plus ! S’exclama silencieusement Linley, caché par la porte.

La plupart des souris n’avaient pas cette taille et la plupart d’entre elles étaient de répugnantes créatures, mais cette souris en particulier semblait particulièrement adorable. Ses yeux étaient plein de vie, avec une certaine lueur d’intelligence. Et plus important… elle était extrêmement rapide.

– Une telle vitesse…je parie que même Oncle Hillman, un guerrier du sixième rang, ne pourrait pas l’attraper. Comment peut-elle être si rapide ? Linley était bouche bée devant la vitesse de cette souris qui pouvait se déplacer d’une dizaine de mètre d’un claquement de doigts.

Doehring Cowart sortit de l’intérieur de l’anneau Panlong. Il se tient à côté de Linley et regarda la souris avec surprise.

– Une créature magique, une Souris Fantôme ? Et, à la vue de sa taille, un bébé Souris Fantôme.

– Une créature magique ? Une Souris Fantôme ? Elle est tellement grosse ! Comment ça peut être un bébé ? Linley regarda Doehring Cowart avec surprise.

Hormis le Taureau d’Acier Vampirique, le Griffon, le Vélocidragon et le Dragon Noir, c’était la première fois que Linley voyait une autre créature magique. Cette adorable souris noire était en réalité une créature magique ? Une créature magique, avec des capacités magiques ?


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top