skip to Main Content
Menu

Chapitre 22 : L’arrivée du printemps (Partie 1)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Magycio


PANLONG – LIVRE 1 CHAPITRE 22


     En réalité, tous les styles élémentaires ont leurs propres forces et faiblesses. Mais, en tant qu’Archimage de niveau Saint utilisant la magie de la terre, c’était tout à fait normal pour Doehring Cowart d’encenser autant la magie de la terre. Lorsque Linley, du haut de ses huit ans, entendit les mots du vieil homme, son cœur se remplit de désir.

– Papy Doehring, dépêche-toi et teste-moi ! Regarde si j’ai le talent pour devenir un mage de terre. Linley se sentit soudainement anxieux.

Doehring Cowart commença à rire :

– C’est bon, je vais te tester tout de suite.

– D’abord, laisse-moi t’expliquer ceci : le test pour détecter ton aptitude à la magie a deux étapes. Donc, évidemment, le test que je vais te faire passer a lui aussi deux parties. Le mage vieux de cinq mille ans était de très bonne humeur. Il avait été piégé dans l’Anneau Panlong pendant de longues années et le fait d’en avoir enfin pu être libéré, lui donnait envie de rendre la faveur à Linley.

Doehring Cowart commença à expliquer les bases du test :

– Le talent magique est divisé en deux parties : l’affinité de la personne vis-à-vis d’un certain élément et l’énergie mentale de cette personne.

– Quel est l’intérêt de ces deux parties ? Demanda Linley qui était curieux.

– Linley, avant que je te réponde, laisse-moi te poser une question : si un mage veut lancer un sort, de quoi a-t-il besoin ?

– D’incantations magiques ! Répondit Linley immédiatement.

Il avait vu que le mage qui chevauchait le Vélocidragon, avant de lancer des sorts, avait à chaque fois, murmuré de nombreux mots magiques.

– Faux.

– J’ai vu des mages lancer des sorts. Tous, récitaient des incantations magiques avant, argumenta immédiatement Linley.

Doehring Cowart caressa sa barbe blanche puis dit, content de lui :

– Lorsqu’un sort est lancé, la chose la plus importante pour un mage est sa « force magique » et son « énergie mentale ». Si son énergie mentale est suffisamment puissante, il peut instantanément lancer des sorts, sans même avoir besoin d’incantations. Les incantations magiques n’ont seulement qu’une fonction complémentaire.

– Oh ? Lancer instantanément ? Le regard de Linley se fit interrogatif. Il se sentait comme si, tout à coup, l’étendu du monde de la magie était lentement en train de s’ouvrir devant ses yeux, même s’il était encore flou et indistinct. Le vieil homme aux cheveux blancs était, cependant, en train de dissiper la partie mystérieuse de ce monde de magie.

Souriant, Doehring Cowart acquiesça :

– C’est ça. Pour lancer un sort, ton corps doit d’abord être capable de fournir suffisamment de force magique. Ton corps doit ensuite utiliser son énergie mentale pour contrôler cette force magique afin de rassembler suffisamment d’essence élémentaire permettant alors de former un sort !

– Essence élémentaire ? Linley était surpris. Papy Doehring, tu es en train de dire que pour lancer un sort, nous devons utiliser de l’essence élémentaire externe ?

– Haha. Bien sûr. Linley, pensais-tu qu’un puissant mage ne pouvait utiliser que la magie présente dans son corps ? Impossible ! Regarde juste les sorts interdits. La force magique présente dans le corps d’un mage de niveau Saint ne peut fournir qu’1% du total de la quantité nécessaire. Les autres 99% ne peuvent être fournis que par de l’essence élémentaire naturelle.

– Si je résume pour toi…La chose appelée « force magique » d’un mage, est en réalité juste de l’essence élémentaire pure qui a été hautement raffinée. La force magique peut être décrite comme un général tandis que les essences élémentaires naturelles, présentes autour de nous, sont ses soldats. Un mage fait appel à sa force magique puis use directement l’essence élémentaire naturelle pour former de merveilleux sorts. Compris ? Doehring Cowart sourit tout en regardant Linley.

Linley ne put s’empêcher de froncer les sourcils.

– Oh…J’ai compris. Linley sourit puis acquiesça. La force magique est comme Oncle Hillman tandis que l’essence élémentaire est comme notre groupe d’enfants. Oncle Hillman, tout seul, dirige notre groupe complet lors des entraînements, que ce soit pour attaquer ou s’engager dans une bataille.

Doehring Cowart sourit puis hocha la tête.

– C’est ça. C’est pourquoi la force magique d’un mage est très importante. S’il n’en a pas assez, il ne sera pas capable de lancer de sorts.

Linley acquiesça.

– Toutefois, comparée à la force magique, l’énergie mentale est encore plus importante ! Le vieux mage sourit tandis qu’il parlait.

– Maintenant, tu dois avoir compris que la chose appelée « énergie mentale » n’est autre que l’énergie spirituelle servant à contrôler la magie !

– Linley, une large quantité de force magique permet d’attirer d’énorme quantité d’essence élémentaire. Si une telle quantité d’essence n’est pas contrôlée par l’énergie spirituelle… que penses-tu que le résultat sera à la fin ? Doehring Cowart caressa sa barbe blanche tout en regardant silencieusement Linley.

Le garçon ferma les yeux et réfléchit pendant quelques instants.

– Papy Doehring, dit Linley d’une voix lente tandis qu’il fronçait les sourcils. Dans plusieurs livres, j’ai lu des choses sur les stratégies militaires. Dans ces livres, une des choses qu’ils disaient était que… pour vaincre un ennemi, la première chose à faire est de vaincre son roi. Par exemple, pour des bandits. Si tu tues leur chef, leur armée de bandits va naturellement tomber en miettes et s’éparpiller. Donc l’énergie spirituelle doit servir, de la même manière qu’un chef de bandit exerce son pouvoir sur ses subordonnés, à contrôler l’énergie. Sans énergie spirituelle pour contrôler une large quantité de force magique et d’essence élémentaire, le pouvoir deviendrait instable.

Doehring Cowart rigola.

– Haha, Linley tu es vraiment très intelligent.

– C’est ça. Une large quantité de force magique et d’essence élémentaire, quand elles sont contrôlées par l’énergie spirituelle, peut devenir un sort ! Parfois, afin d’exécuter un sort particulièrement puissant, la pression exercée sur l’énergie spirituelle est trop forte. C’est pourquoi, l’assistance d’incantation magique est nécessaire. Le vieil homme à la barbe blanche sourit tout en parlant.

Linley eu soudain l’impression qu’un important principe de la magie était devenu beaucoup plus clair pour lui.

Tout en souriant à Linley, Doehring Cowart continua :

– Après, tout cela n’est seulement que la théorie. Le monde de la magie est bien plus compliqué que ce que tu peux imaginer ! La question est de savoir exactement comment une personne doit utiliser la force magique et l’essence élémentaire pour former de la « magie », ça c’est la vraie question !

– Quel est l’intérêt d’avoir de la force magique si tu ne sais pas exactement comment la canaliser en un sort magique ? Doehring Cowart laissa échapper un long soupir. Le monde de la magie est très compliqué. La recherche est vraiment difficile et surtout, très dangereuse. Mais, grâce aux… ou plutôt, à cause, des constantes guerres, d’innombrables mages sont continuellement engagés dans de nouvelles recherches de sorts.

– Dans la réalité, tous les empires recherchent de nouvelles manières d’utiliser la force magique et l’essence élémentaire pour produire de nouveaux sorts ! Mais la recherche magique est extrêmement dangereuse. Les sorts les plus destructeurs sont aussi les plus durs à rechercher. Cela explique les retours de flammes catastrophiques qui arrivent parfois aux chercheurs.

Doehring Cowart sourit tandis qu’il parlait :

– Dans la grande majorité des académies de magie, tu ne peux étudier des sorts que de niveau six maximum. Les sorts de niveau sept, huit, neuf et même de niveau Saint, sont tous considérés comme secrets. Seulement en rejoignant un royaume peux-tu avoir accès à ces types de sorts spéciaux.

Linley avait lu de nombreux livres et comprenait donc bien ce principe.

– Et, si tu n’as pas d’instructeur ? Peu importe la force magique tu possèdes ou à quel point ton énergie spirituelle est élevée, tu ne seras pas capable d’exécuter un seul sort ! Le profond secret de tous les sorts magiques repose dans la manière de contrôler la force magique et l’essence élémentaire afin de tisser un sort.

– Après d’innombrables années d’expérimentations, le système magique peut maintenant être considéré comme parfait. Caressant toujours sa barbe, Doehring Cowart s’esclaffa bruyamment. Linley, ne t’inquiète pas. Dans le futur, tu n’auras pas besoin de prêter allégeance à quiconque royaume ou seigneur, parce que… je peux moi-même t’apprendre les sorts de septième, huitième, neuvième et même de niveau Saint !

Linley prit une longue inspiration pour se calmer.

Il se sentait embarqué sur une nouvelle voie.

Sous la tutelle de papy Doehring, il n’aurait plus besoin de suivre la voie des guerriers. Il pourrait maintenant commencer l’aventure sur la voie plus mystérieuse et puissante qu’est la magie.

– Viens, commençons par tester la force de ton affinité élémentaire. Assieds-toi les jambes croisées, fermes tes yeux, et entre dans un état de méditation, dit gentiment Doehring Cowart.

– État de méditation ? Linley sentit les battements de son cœur s’accélérer.

Comment son affinité allait-elle être classée ? Bonne, très bonne, médiocre, inexistante ?

– Ne t’inquiète pas. Essaie juste et regarde ce que tu peux sentir. Et si tu sens quoique ce soit, dis-le-moi immédiatement. L’homme aux cheveux blancs fit un sourire d’encouragement à Linley. Le garçon ferma immédiatement ses yeux et essayer de se forcer à se calmer.

– Ne t’inquiète pas. Fais seulement ce que je t’ai dit, dit Doehring Cowart d’une voix douce.

.

La méditation est un des principes de base pour tout les mages. C’est nécessaire et pour absorber l’essence élémentaire et la transformer en force magique ainsi que pour améliorer sa propre énergie spirituelle. La première fois que quelqu’un entre en état méditatif est aussi la fois la plus difficile et la plus dangereuse. Toutefois, évidemment, sous la tutelle d’un mage de niveau Saint, Linley ne trouva pas cela trop difficile.

Après une demi-heure d’instructions, Linley entra finalement en état méditatif pour la première fois.

Voyant Linley dans l’état requis, Doehring Cowart fit un petit sourire, puis agita sa main.

Immédiatement…

Une large quantité d’essence terrestre commença à tourner autour de Linley. Normalement, la grande majorité des endroits n’ont qu’une quantité d’essence terrestre ordinaire mais à ce moment, Doehring Cowart, utilisait sa puissante énergie spirituelle pour augmenter la densité de l’essence terrestre autour de Linley d’une centaine de fois.

S’il n’est toujours pas capable de sentir l’essence élémentaire autour de lui sous ces conditions, alors, il n’y aura pas d’espoir pour lui, dit le vieil homme pour lui-même.

Même une personne ordinaire devrait normalement être capable de sentir quelque chose, étant donné l’importante quantité d’essence terrestre présente.

À ce moment, Linley, toujours en état méditatif, se sentait extrêmement heureux et excité. Il n’avait jamais réalisé… qu’autour de lui, il y avait autant de choses si merveilleuses. D’innombrables rayons de lumière de couleur marron étaient en train de flotter autour de lui avec une telle densité que c’en était choquant.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top