skip to Main Content
Menu

MGA – Chapitre 14

MGA : Chapitre 14 – La lettre du grand frère

 

Chu Feng eut un sourire malveillant. Il souleva la dague et prononça doucement un seul mot.

« Un. »

*Whoosh*

Avant même d’avoir fini de parler, Chu Feng fit descendre la dague.

« J’ai eu tort !!! »

Au bord des larmes, Chu Cheng cria : « J’ai eu tort, Chu Feng j’ai eu tort. S’il te plait, pardonne-moi, ne détruit pas mon dantian, s’il te plait… »

Chu Feng s’arrêta légèrement surpris et sourit en regardant Chu Cheng.

Il vit que Chu Cheng avait les yeux fermés, deux rangées de larmes coulant le long de son visage, demandant encore et encore pardon.

Il tremblait de tout son corps et une trace humide apparut sur son pantalon accompagnée d’une mauvaise odeur.

Chu Feng lança la dague au sol et fouilla Chu Zhen et Chu Cheng. Il trouva finalement cinq herbes spirituelles de basse qualité.

Chu Feng regarda Chu Cheng et lui dit : « Regarde-toi. Qui est le véritable déchet ? Au fond de toi, tu le sais parfaitement. »

Chu Feng parti, Chu Zhen et Chu Cheng s’entraidèrent pour se relever puis ils chancelèrent dans la nuit.

Peu de temps après Chu Yue arriva. Le visage de Chu Yue trahissait son étonnement et après quelques instants elle murmura : « Chu Feng, quel genre de personne es-tu et quel genre de force tu possèdes… »

Elle ferma les yeux et se rappela du jeune Chu Feng de ses souvenirs.

Quelles que soient les moqueries qu’il recevait, il ne répondait jamais.

Quelle que soit l’humiliation qu’il recevait, il ne se vengeait jamais.

Il était toujours souriant et faisait pitié. Les gens avaient pitié de lui et avaient envie de le défendre.

Chu Yue ouvrit les yeux et sourit.

« On a probablement eu tort de te voir comme quelqu’un de faible. »

« C’est probablement le vrai Chu Feng que j’ai vu aujourd’hui. Tu n’as pas besoin que les autres te protègent, tu es assez fort que pour protéger les autres. »

À ce moment, Chu Feng arriva dans sa résidence. Il sortit les trois herbes spirituelles saintes et les cinq herbes spirituelles de basse qualité.

Bien que les cinq herbes spirituelles de basse qualité soient moins utiles, elles n’étaient pas négligeables. Il considérait que c’était une punition pour les deux frères.

Quand il repensa au fait qu’il venait de corriger les deux frères qui le maltraitaient depuis toujours, Chu Feng se sentit extrêmement satisfait.

« Il semblerait que le dicton soit correct. ‘Contre une mauvaise personne, il est nécessaire d’utiliser une meule’. Pour faire entendre raison à une mauvaise personne, il est nécessaire d’utiliser ses poings. »

Chu Feng sourit, mais cette fois-ci, il ne se dépêcha pas de cultiver, il sortit la lettre de son grand frère.

Il ouvrit la lettre et reconnut l’écriture familière de son grand frère Chu Guyu.

Mon frère, cinq ans ont passé depuis que tu as rejoint l’école du Dragon Azur et durant ces cinq ans nous ne nous sommes jamais vus.

Dans quelques jours, le rassemblement de famille annuel aura lieu et cette année le patriarche de la famille va céder sa place et prendre sa retraite.

À l’occasion, il nous faut élire un nouveau patriarche et père est l’un des candidats.

C’est une journée très importante pour notre père, donc j’espère que tu pourras venir lors du rassemblement encourager Père avec moi.

La lettre était brève mais le message fut transmis. Chu Feng considéra longuement les mots de son frère.

Chaque année, lors du rassemblement familial, la jeune génération de la famille avait pour habitude de participer à une compétition pour tester leur progression.

Bien que ça n’avait l’air que d’une simple compétition, elle déterminait en réalité le potentiel de la jeune génération et par la même occasion la position des parents au sein de la famille.

Cette fois, Chu Yuan était qualifié comme candidat potentiel au poste de patriarche grâce à sa force et à sa relation de père-fils avec Chu Guyu.

Parmi la jeune génération, Chu Guyu était le seul à avoir réussi à rejoindre l’école Lingyun considérée comme la meilleure école de la province.

Il parvenait à saisir la première place lors de chaque compétition familiale. Il avait un énorme potentiel, par conséquent, ça affectait positivement la position de Chu Yuan au sein de la famille.

Après avoir réfléchi, Chu Feng prit une feuille et un stylo et il écrivit une lettre pour répondre à Chu Guyu.

Le contenu était simple. Il lui annonçait qu’il participerait au rassemblement cette année car il voulait aussi aider son père lors de l’élection.

Il voulait montrer à sa famille sa force et espérait atteindre une bonne position lors de la compétition. Il pourrait par conséquent montrer à tout le monde qu’aucun des fils de Chu Yuan n’était médiocre.

Le moment était arrivé de montrer ce dont il était capable.

Après avoir écrit la lettre, Chu Feng raffina toutes les herbes spirituelles.

Cette fois Chu Feng sentit une réaction de la part de son dantian. D’après son estimation, après avoir raffiné 20 herbes spirituelles, il devrait être capable de faire une percée et passer au niveau suivant.

Malheureusement, ces vingt herbes spirituelles couteraient extrêmement cher. Il plaça tous ses espoirs sur la chasse aux remèdes spirituels du lendemain.

Le matin arriva enfin et le soleil se levait à l’horizon. Mais sur l’énorme place au nord de l’école du Dragon Azur, plus de dix mille élèves étaient rassemblés. C’était l’une des entrées de la montagne où avait lieu la chasse.

Chu Feng portait deux sacs. L’un rempli de nourriture et l’autre complètement vide. Il regardait la foule à la recherche de Chu Yue.

« Chu Feng, ici ! »

Il entendit une voix familière et remarqua Chu Yue qui lui faisait signe de la main.

Par rapport à Chu Feng, Chu Yue était beaucoup moins équipée. Elle n’avait sur elle qu’une ceinture banane et les mêmes vêtements que la veille.

Chu Feng demanda, confus, « Chu Yue, tu n’emportes pas de nourriture ? La chasse dure dix jours. Tu vas manger quoi ? »

« Idiot. N’oublie pas que nous sommes une alliance. Je ne suis responsable que de la chasse en elle-même. Les menues tâches comme porter la nourriture reviennent à d’autres personnes. »

En disant cela, Chu Yue pointa en direction d’un groupe composé des personnes qu’il avait vu la veille.

En effet, trois d’entre eux portaient d’énormes sacs probablement remplis de nourriture.

« Chu Feng, il y a plusieurs équipes pour chasser les remèdes spirituels. Après avoir pénétré dans la montagne, on va se séparer en trois groupes. »

« Dans chaque groupe, certains sont en charge de la nourriture, d’autres se chargent d’encercler les remèdes spirituels et ma responsabilité est de les chasser. »

« On attribue les responsabilités en fonction de la force de chacun et c’est pareil pour la division des remèdes spirituels. »

Chu Feng comprit mieux comment la chasse se déroulait ainsi que l’avantage de chasser en groupe.

Avant d’être ramassés, les remèdes spirituels possédaient une conscience spirituelle qui leur permettait de fuir. Sans une force suffisante, il était très difficile d’attraper un remède spirituel seul.

C’est la raison pour laquelle une majorité d’élèves choisissaient de rejoindre une alliance. Ils étaient plus forts en groupe que seuls.

Après lui avoir expliqué comment se déroulait la chasse, Chu Yue conduisit Chu Feng vers les autres membres de l’alliance.

En s’approchant, Chu Feng se rendit compte qu’une personne n’était pas présente. Il s’agissait de Chu Cheng.

La veille, Chu Cheng avait reçu une sévère raclée de la part de Chu Feng. Son visage ressemblait plus à celui d’un cochon donc il n’avait pas le courage de venir. Il préférait abandonner ses chances d’obtenir des remèdes spirituels.

Chu Feng remarqua Chu Zhen, mais celui-ci était beaucoup moins fier que d’habitude. Il gardait la tête baissée ayant apparemment reçu un énorme choc la veille.

 

Cet article comporte 9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top