skip to Main Content
Menu

MGA – Chapitre 13

MGA : Chapitre 13 – Agenouille-toi et demande pardon

 

*Whoosh*
Chu Feng se précipita sur le côté et esquiva l’attaque de Chu Cheng.

À cet instant, il posa un pied au sol. Il fit un tour sur lui-même et rétracta son autre pied.

En voyant le mouvement de Chu Feng, Chu Cheng grimaça et il se dépêcha de reculer. Malheureusement pour lui, non seulement le pied de Chu Feng était terriblement rapide, mais son positionnement était très précis, ne laissant aucune chance à Chu Cheng d’esquiver.

Paniqué, Chu Cheng n’eut d’autre choix que d’essayer de bloquer le coup de Chu Feng à l’aide de ses bras.

*Bang*
*Ta ta ta*

Après avoir été balayé par le coup de Chu Feng, Chu Cheng fut repoussé plusieurs pas en arrière, une sensation d’engourdissement de plus en plus forte dans ses bras.

Chu Cheng fronça ses sourcils. Il n’aurait jamais imaginé que Chu Feng soit si fort que ça.

Sa force dépassait complètement ses attentes, par conséquent il commença à prendre le combat au sérieux.

« T’es pas mauvais, mais si tu ne comptes que sur ta force physique, au final, tu restes inutile. Je vais te faire goûter à la puissance d’une technique martiale. »

*Papapa*

« Haa ! »

Chu Cheng pressa successivement plusieurs points d’acupuncture. En un instant, son corps prit du volume.

Sa peau passa de blanche à mauve et ses veines apparurent, lui donnant une allure assez effrayante.

« Une technique de renforcement physique. » Chu Feng comprit tout de suite quel type de technique Chu Cheng venait d’utiliser.

Ce type de technique ne fournissait pas d’attaques supplémentaires, mais le corps entier se voyait améliorer physiquement.

Après l’avoir pratiqué jusqu’à un certain point, le corps devenait résistant aux éléments et les épées et lances étaient incapables de percer à travers. Le corps devenait une puissante arme.

Chu Cheng vit le changement d’expression de Chu Feng et se sentit fier de lui-même. Bien que la force de Chu Feng fût inattendue, il savait que la faiblesse de Chu Feng était son manque de technique martiale.

La technique que Chu Cheng venait d’utiliser était appelée corps d’acier. Avec cette technique, il était difficile pour une personne du même niveau d’avoir le dessus sur l’utilisateur de la technique, par conséquent Chu Cheng était persuadé qu’il était capable de vaincre Chu Feng.

« Chu Feng, tu peux t’agenouiller et demander pardon, ou… »

Mais Chu Feng ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase que son corps disparut.

Quand il réapparut, il était en face de Chu Cheng. Un puissant coup de poing se rapprocha de plus en plus de Chu Cheng.

Voyant que Chu Feng n’avait pas peur de le confronter physiquement, Chu Cheng ricana et lança son poing contre celui de Chu Feng.

*Clang*

Au moment de la collision des deux poings, un bruit de métal en collision retentit.

Après l’échange, Chu Cheng recula de quelques pas. La sensation d’engourdissement dans ses bras ne diminua pas, au contraire elle augmenta. Il regarda Chu Feng qui lui ne recula pas d’un pas.

« Comment est-ce possible qu’il ait un corps si puissant. »

Chu Cheng se rendit enfin compte que quelque chose ne tournait pas rond. Avec son niveau de maîtrise de sa technique, peu de gens du même niveau oseraient le confronter physiquement.

Mais à l’instant devant ses yeux, non seulement Chu Feng avait osé faire un duel de force, mais en plus, il avait clairement le dessus. Il avait vraiment un mauvais pressentiment.

*Whoosh*

Soudainement, Chu Feng se lança sur Chu Cheng et frappa de la paume directement vers Chu Cheng.

Chu Cheng, après les deux échanges précédents, n’osa pas encaisser le coup. Il préféra viser le poignet de Chu Feng et l’attraper.

« C’est… »

Au grand désarroi de Chu Cheng, lorsqu’il crut attraper le poignet de Chu Feng, il se rendit compte qu’il n’attrapa que de l’air et que la paume se dirigeant vers lui avait disparu.

*Thump*

« Ha ! »

À sa surprise, une puissante paume le frappa en pleine poitrine.

La paume de Chu Feng était très puissante. Chu Cheng fut repoussé sur plus de dix mètres avant de tomber lourdement au sol et de cracher une bouchée de sang.

Chu Zhen qui observait la scène était bouche bée. Il n’aurait jamais cru que Chu Cheng qui était au quatrième niveau du spirit realm aurait pu être battu par Chu Feng.

Ça dépassait tout ce qu’il aurait pu imaginer, après tout, Chu Feng était censé être un déchet inutile sans talent.

« Comment est-ce possible ? »

À cet instant, sur le visage de Chu Cheng, on pouvait lire de la douleur, mais surtout de l’étonnement et de l’incompréhension.

Il n’arrivait pas à comprendre. Il n’arrivait pas à comprendre pourquoi il n’avait pas été capable d’attraper le poignet de Chu Feng et fut frappé par celui-ci.

« Il aurait maîtrisé une technique ? »

« Impossible. Absolument impossible. Il n’est dans le cercle intérieur que depuis dix jours. Comment est-il capable d’utiliser une technique ? »

Chu Cheng n’osait pas croire que Chu Feng venait d’utiliser une technique martiale puisque ce dernier n’avait eu que dix jours pour y parvenir.

S’il savait que non seulement Chu Feng avait maîtrisé une technique martiale, mais que cette technique était la plus puissante du cercle intérieur, comment se serait-il senti ?

« Frère. »
À ce moment, Chu Zhen se précipita pour aider Chu Cheng afin de pouvoir s’enfuir.

Il était paniqué, voyant que Chu Cheng ne pouvait pas vaincre Chu Feng, il ne voyait pas d’autre solution que de fuir.

« Pas besoin de partir aussi vite tous les deux. »

À ce moment-là, Chu Feng apparut sans le moindre bruit devant eux et leur barra le passage.

« Chu Feng, qu’est-ce que tu fais ? »

Le visage de Chu Zhen était calme, mais en réalité il était effrayé.

Le Chu Feng en face de lui à cet instant n’avait rien à voir avec le Chu Feng qu’il connaissait. On aurait dit une personne totalement différente. Ce changement effrayait Chu Zhen.

« Rien du tout, mais avant de partir, donnez-moi toutes vos possessions, agenouillez-vous, et demandez-moi pardon. Après ça, je vous laisserais partir. »

Chu Feng souriait légèrement, mais ce léger sourire effrayait encore plus les deux frères.

Chu Cheng dit, les dents serrées : « Chu Feng n’exagère pas. »

« Moi j’exagère ? Vous me traitez tous de déchet. Vous m’humiliez et m’insultez devant tout le monde. »

« Vous m’avez même suivi sournoisement, et vous vouliez me passer à tabac. Maintenant vous dites que je suis excessif ? »

« Je sais que vous ne me considérez pas comme un membre de la famille, mais ce n’est pas grave parce que je ne vous ai jamais non plus considéré comme faisant partie de ma famille. »

« M’insulter, ce n’est pas grave, mais traiter Chu Yue comme vous le faites est impardonnable parce que Chu Yue fait partie de ma famille et elle est l’une des rares personnes que je veux protéger. »

Ensuite, le visage de Chu Feng devint froid. Il donna ensuite une baffe à chacun des deux frères.

Les deux baffes étaient puissantes et les deux frères tombèrent au sol. Chu Feng frappa ensuite férocement Chu Cheng à la poitrine.

« Comment va ta bouche maintenant ? N’étais-tu pas en train de raconter des conneries ? N’étais-tu pas en train de me menacer ? »

« Pourquoi tu ne dis rien ? Parle. Dis s’il te plaît pardonne-moi. »

Tout en parlant, Chu Feng gifla Chu Cheng deux fois.

Après les deux gifles, des traces de mains rouges étaient visibles sur le visage de Chu Cheng.

« Tu espères que je supplie une merde comme toi, tu rêves. »

Chu Cheng refusa de céder mais Chu Feng sourit et continua à le gifler plusieurs fois en plein visage.

Le visage de Chu Cheng commença à enfler au point de ressembler à une tête de cochon.

Voyant son frère se faire maltraiter, Chu Zhen ne peut plus se retenir plus longtemps.

« Chu Fenggg ! »

« Dégage. »

Avec un simple mouvement de la main et une simple gifle, Chu Zhen tomba au sol sans même avoir la force de se relever.

À cet instant, Chu Zhen se rendit enfin compte de la différence énorme de force entre eux. Il ne pouvait même pas encaisser une seule attaque de Chu Feng.

« Chu Feng, tue-moi si tu l’oses ! »

« Tu crois que je n’oserais pas ? »
Chu Feng prit une dague à la taille de Chu Cheng, et la plaça au niveau du dantian de Chu Cheng.

« Je vais compter jusqu’à 1. Si tu ne me demandes pas pardon, je détruirais ton dantian et tu ne pourras plus jamais cultiver ta force de ta vie. »

« Tu oses ? »

En entendant les mots de Chu Feng, Chu Cheng fut pris de terreur.

Il avait la même impression que Chu Zhen et ne reconnaissait pas le Chu Feng devant lui comme étant le Chu Feng dans sa mémoire.

Il ne savait absolument pas si Chu Feng oserait détruire son dantian, voire même le tuer.

 

 

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top