skip to Main Content
Menu

Long Live Summons! Chapitre 20

<– Chapitre précédent | IndexChapitre suivant –>

Traduction : Ishamael
Check : P’tit Lu

Chapitre 20 – Pas d’argent ? Alors désolé

« Ta peau est bel et bien une Peau de Pierre, mais tes organes internes sont probablement bien plus fragiles, pas vrai ? Quand tu m’as laissé te frapper, ta peau n’a rien subi, mais tu t’es quand même frotté le torse. Et qu’est-ce que ça veut dire ? Tu ressens probablement une sorte de douleur ? Dans ce cas, tu peux sûrement être assommé aussi. » Yue Yang ne montra pas la moindre peur. Au contraire, il rigola fort.

Il esquiva le poing de Rock en un instant, en sautant en l’air.

Il fit tournoyer la hache avec son poignet, et elle vola vers la tête chauve brillante de Rock. Il exerça toute son énergie Innée, et frappa.

Immédiatement, un autre son comme s’il frappait sur du métal résonna.

Le corps de Rock chancela. Ses épaisses mains se posèrent sur son crâne. Il ressentait une douleur incomparable, et voulait crier.

Mais avant même qu’il n’ait pu faire le moindre son, ses yeux roulèrent vers l’arrière de sa tête, et son corps tomba au sol avec un bruit sourd.

Si ça avait été n’importe qui d’autre lui frappant la tête, peut-être qu’il aurait pu l’endurer. Malheureusement, pour les gens comme Yue Yang étant des Rankers Innés, sa Peau de Pierre lui apportait autant de défense qu’un bout de papier ; l’énergie était rentrée directement dans sa tête.

Bien que son crâne n’ait pas été fendu en deux, son contenu avait été bien remué.

Avant même que la bataille ne commence, Yue Yang était déjà tout désigné comme vainqueur. Il jeta au loin la hache de métal tordue, et s’épousseta les manches, comme s’il avait fait quelque chose d’insignifiant. Mais si n’importe qui avait vu cet amateur vaincre un Niveau 2, le vaillant et fameux Rock de Pierre Blanche, en une seule attaque, leurs mâchoires seraient tombées au sol.

Mais pour un Ranker Inné, le fait qu’il ait vaincu un Braveman n’était pas du tout surprenant. C’était aussi simple que de voler la sucette à un enfant.

« Okay, voyons voir. J’ai vaincu mon premier monstre. Je me demande combien d’argent il y a. » L’attitude de Yue Yang était plus celle de quelqu’un tuant des monstres pour leurs trésors que celle de quelqu’un chassant les gens pour vengeance.

Quand Rock sentit de l’eau froide projetée sur son visage, il se réveilla lentement, et réalisa rapidement qu’il avait été attaché avec des cordes.

Il voulait résister.

Cependant, Rock découvrit que ces liens étaient très bien faits, et extrêmement ennuyants.

Ses bras et jambes étaient attachés très serré, avec un bâton derrière lui pour le garder droit, l’empêchant de se pencher. Il était incapable d’exercer la moindre force, rendant impossible le fait de déchirer la corde de force.

Alors que Yue Yang vérifiait les affaires de Rock, il vit qu’il s’était réveillé, et dit mécontent, « Pauvre bâtard, à part le peu d’argent que tu as sur toi, tu n’aurais pas d’autres endroits où tu cacherais plus de 100 pièces d’or ? Si oui, je pourrais éventuellement te laisser vivre… » Il n’avait pas le cœur de bouddha ; il voulait juste de l’argent.

« Je vais te tuer. » Il jura, Rock était tellement énervé qu’il aurait pu exploser.

« Je peux comprendre tes sentiments, mais un homme doit garder sa dignité, alors pourquoi on ne continuerait pas notre discussion à propos de la rançon ? Tu n’as vraiment pas d’économies cachées quelque part ? » Demanda Yue Yang.

« Laisse-moi partir immédiatement. Tu sais qui je suis ? Je suis la personne la plus utile dans le groupe des Bêtes Violentes. Si tu oses me tuer, alors le chef, Tie Kuang, te chassera, et le groupe exterminera toute ta famille. » Son attitude était toujours aussi arrogante.

« Hein ? Tu vas exterminer toute ma famille ? Je commence à avoir un peu peur maintenant. » Yue Yang rigola.

Le groupe des Bêtes Violentes était une des trois grandes guildes de mercenaires de Pierre Blanche. Yue Yang en avait bien sûr entendu parler ; de plus, il savait aussi que leur leader, Tie Kuang, était le plus grand tyran de la ville.

Mais, peu importe combien il était terrifiant, ce n’était que du point de vue des gens ordinaires.

Même s’il apprenait que Rock avait été tué par Yue Yang, il n’oserait pas s’en prendre à un membre de la famille Yue, l’une des quatre grandes familles, juste pour une vengeance.

Il y avait beaucoup d’avantages avec l’influence de sa famille. Peut-être qu’ils ne chérissaient pas tous les descendants, mais si quiconque osait ignorer son pouvoir et tuait un de ses membres, même si ce membre n’était qu’un lâche, les forces d’élite de la famille étaient déployées pour récupérer leur place et nettoyer leur image. Les forces militaires gardant la famille étaient imposantes et glorieuses.

Yue Yang n’avait jamais pensé à utiliser le nom de sa famille pour quoi que ce soit. De plus, pour lui, Rock était un genre de petit monstre qui n’avait absolument aucun pouvoir.

Et puis, si le groupe des Bêtes Violentes n’avait pas mieux que ça dans ses rangs, c’était qu’ils n’étaient pas si bons que ça.

« Laisse-moi partir, ou je vais t’étriper vivant. » Dit Rock, en réponse aux mots de Yue Yang, et il se sentait vraiment honteux et humilié. De toute sa vie, il n’avait jamais été regardé de haut comme ça. Il n’était même pas considéré comme une personne, mais comme un pitoyable insecte.

« Il semblerait que notre discussion s’arrête ici. Tu n’as pas d’argent ? Alors je suis désolé, mais tu vas devoir devenir de l’engrais pour ma Fleur à Épines. C’est l’heure de son repas. » Yue Yang ordonna à sa fleur d’avaler Rock. Parce qu’elle gagnait plus d’énergie en mangeant des gens vivants plutôt que des corps, la probabilité de variation augmentait. C’était surtout vrai pour les guerriers toujours fusionnés avec leurs Bêtes. Après qu’elle ait mangé quelqu’un et subisse une variation, il n’y avait que peu de chances qu’elle ne gagne les capacités des Bêtes ennemies, ou qu’elle n’augmente beaucoup son pouvoir.

C’est pourquoi Yue Yang n’avait pas tué Rock, et avait décidé de laisser sa Fleur à Épines l’avaler vivant.

« Ah ? » Rock regarda au-dessus de lui. La fleur avait sa terrifiante bouche grande ouverte, et il vit une bouche pleine de dents se préparant à l’avaler. À ce moment, il était complètement terrifié.

Bien que la mort soit effrayante, avec un Tomp, il laissa sa tête retomber au sol. Juste comme ça, c’était la fin.

Mais ce n’était pas aussi simple que juste mourir. La fleur devait l’avaler vivant, et lentement le digérer dans son propre corps. C’était vraiment trop terrifiant ; il n’avait aucune idée de combien de temps la digestion prendrait avant qu’il ne meure enfin.

C’était de la torture, juste mourir aurait préférable.

Rock n’essaya plus d’être brave, et se mit immédiatement à pousser des cris pitoyables pour demander pitié.

Yue Yang remua ses mains indifféremment, « Désolé, tu dois me payer si tu ne veux pas que je te tue. Si tu n’as pas 100 pièces d’or, alors inutile de parler. »

Rock avait l’impression d’être frappé par la foudre. Où pourrait-il trouver autant d’argent ?

S’il avait autant, pourquoi travaillerait-il en tant que mercenaire ? Il aurait juste acheté une résidence dans la campagne, réduit à l’esclavage quelques filles et oublié tout le reste. Quand il vit la fleur se préparant à avaler ses jambes, il cria en panique, « Laisse-moi partir, laisse-moi partir, je te donnerai 100 pièces d’or ! Demain matin, je les aurais ! »

« Le Rock qui n’a même pas 10 pièces d’or sur lui ferait mieux d’arrêter de raconter n’importe quoi. C’est pas bien de mentir. » Yue Yang ne se laisserait jamais avoir par quelque chose comme ça ; il n’avait aucune tolérance pour les paroles sans crédibilité. Il frotta la tête de sa Fleur à Épines et commanda, « Tu devrais l’avaler tête la première, sinon il va commencer à pleurer. Ça ne serait pas bien de réveiller les voisins. Les gens doivent encore aller travailler le matin. D’ailleurs, j’ai un peu faim. Profite de ton repas pendant que je vais manger un encas de minuit… » Rock commença à crier comme un cochon qu’on égorgerait. Mais Yue Yang fit comme s’il n’avait rien entendu, et sifflait alors qu’il s’éloignait en marchant.

« Épargne-moi, épargne-moi ! » Cria Rock.

« J’imagine que quand tu tuais, tes victimes te suppliaient aussi de les épargner. Mais les as-tu déjà épargnées ? Non. Tu as très bien fait, et je devrais apprendre de toi. » Yue Yang se retourna et fit un sourire innocent, parlant comme s’il buvait un thé dans un café.

<– Chapitre précédent | IndexChapitre suivant –>

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top