skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 8

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : à venir

Qin Xingxuan

Lin Ming rit à son tour avant d’ajouter. « C’est clair, on va faire sensation ! En revanche, sois prudent lors de tes sorties dans les jours à venir. »

« Nn ? Tu penses à Wang Yigao ? »

« En, il voudra surement prendre sa revanche. Il essaiera probablement de faire ça discrètement. Il va falloir que nous traversions ces troubles… » Le son de la voix de Lin Ming diminua au moment de prononcer ces derniers mots. Il était capable d’en rester là si Wang Yigao laissait tomber l’affaire ici et maintenant. Cependant, s’il essayait de conspirer contre eux ou qu’il leur envoyait des assassins, Lin Ming n’aurait aucun scrupule à lui rendre la monnaie de sa pièce. Evidemment, Lin Ming préférait ne pas devoir en arriver là. Après tout le père de Wang Yigao était quand même le Seigneur de l’Armée de la Ville du Grand Avenir. Si la situation se dégradait à ce point, ça risquait de mal se terminer !

La foire se tenait dans la banlieue de la Ville du Grand Avenir ; c’était ici qu’avait lieu le plus grand nombre des transactions commerciales. Il y avait un sommet des foires chaque année. Et au cours de cet évènement, il y avait même des maîtres martiaux qui venaient des royaumes voisins pour trouver certains objets dont ils avaient besoin.

Quand ils arrivèrent à la foire, Lin Ming resta bouché bée devant la masse bruyante des individus rassemblés et devant le haut grade des objets exposés. C’était un endroit où régnait le luxe, un monde de nobles et de maîtres. Ça n’aurait pas été surprenant de croiser un Etape de la Condensation de L’impulsion au hasard de la foule.

Lin Ming observait le flot d’individus et fut surpris de voir arriver une luxueuse voiture blanche tirée par des chevaux à l’entrée de la foire. Les chevaux qui tiraient la voiture étaient tous du même type précieux : Chevaux Draconique des Neiges. Ces chevaux étaient véloces et très endurants. Un seul d’entrer pouvait coûter jusqu’à dix mille liangs d’or. Que ça soit les Jeunes Maîtres de riches familles ou encore les Jeunes Maîtres de grandes familles, personne ne serait enclin à en acheter.

« Quel genre d’individu est ce que ça peut être ? Pour rouler dans une voiture d’une valeur de plusieurs dizaines de milliers de liangs d’or, est ce que c’est un membre de la famille royale ? » Se dit Lin Ming à lui-même.

A ce moment, Lin Xiaodong dit. « Est-ce que tu vois ce blason d’un chevalier arborant une lance dorée sur la voiture ? C’est la voiture des Quartiers du Maréchal. »

« Quartiers du maréchal ? Tu veux dire le Maréchal Qin ? » Demanda Lin Ming.

« Qui d’autre sinon lui ? Il n’y a qu’un seul maréchal dans tout le Royaume du Grand Avenir. »

Un capitaine de dix milliers d’hommes avait déjà une place importante au sein de la structure militaire de la Ville du Grand Avenir. Venait ensuite le grade de Commandant. Puis de Colonel et de Général. Et finalement venait le grade de Maréchal. Au cours des quatre-vingts dernières années, une seule personne était parvenue au grade de Maréchal dans le Royaume du Grand Avenir.

Et le nom de ce Maréchal était connu de tous, peut-être même plus largement répandu que celui du Roi.

Le Protecteur du Royaume, le Grand Maréchal Qin Xiao ; quatre-vingts ans plus tôt, le Royaume du Grand Avenir avait été attaqué par le Royaume du Soleil de l’Est. D’innombrables personnes perdirent la vie et la Famille Royale eut à se réfugier vers le Sud. Le dernier à rester fut Qin Xiao. A la tête des forces de son Armée Qin, il avait enchaîné les actions héroïques, reconquérant les terres perdues et sauvant la population du nord qui était dans une situation désastreuse. Les forces de l’Armée Qin finirent par vaincre le Royaume du Soleil de l’Est après trois années de lutte. Qin Xiao fut promu Maréchal et la capitale fut déplacée au cours de la même année. Les vétérans de l’armée fondèrent, à cette époque, la Maison Martiale du Grand Avenir.

La Maison Martiale du Grand Avenir n’était pas capable de se mesurer à celle des Sept Véritables en termes de fondation, la Maison Martiale des Sept Véritables ayant été fondée par un Clan de Grade 3, les Sept Profondes Vallées. Néanmoins, la Maison Martiale du Grand Avenir servait également d’académie militaire pour le Royaume du Grand Avenir. Ceux qui rejoignaient l’armée après leur formation à la Maison Martiale du Grand Avenir avaient de grandes chances d’obtenir une bonne position.

Quant à Qin Xiao, c’était le Principal Honoraire de la Maison Martiale du Grand Avenir. Sa cultivation martiale était à l’Etape Avant-Céleste, phase intermédiaire. Pour des artistes martiaux moyens, l’Etape Avant-Céleste et ceux ayant dépassés l’Etape de la Condensation de l’Impulsion représentaient quelque chose de trop lointain.

La voiture s’arrêta et Lin Ming inspira profondément : Est-ce que Qin Xiao lui-même est venu ? Cet homme est une légende !

Lin Ming fut surpris quand le rideau de la voiture laissa apparaître une jeune femme.

Lin Ming était surpris tandis que les yeux de Lin Xiaodong semblaient scotchés sur elle. Qu’est-ce que c’était qu’une beauté capable de renverser des royaumes ? C’était ça !

La jeune femme portait une robe blanche, ses cheveux noirs lui tombant à la ceinture. Sa peau scintillait de l’éclat d’un jade magnifique, son apparence était aussi envoûtante que la pleine lune, ses yeux brillants tels les eaux automnales. Elle avait un joli nez redressé, le menton pointu et un cou fin comme le jade. Elle n’avait, visuellement, aucuns défauts. A tout cela s’ajoutait l’aura de sagesse et de pureté qu’elle exsudait, quiconque posait les yeux sur elle pouvait le ressentir : c’était une beauté sans égale.

La jeune femme sortit de la voiture avant de se diriger vers la foire accompagnée par ses gardes du corps et dames de compagnie. Il semblait que, partout où elle allait, de nombreuses couleurs s’illuminaient et des fleurs de pêche étaient sur le point de fleurirent. La jeune femme donnait l’impression de danser au sein de cette magnifique scène, laissant tous ceux qui la voyaient rêveurs.

Tous les yeux étaient sur elle. Sa voiture qui coûtait plusieurs dizaines des milliers de liangs d’or, sa beauté spectaculaire, la Famille Qin qui avait résistée pendant plus de quatre-vingts ans ; chacun de ces éléments était, à lui seul, suffisant pour la placer au centre de toutes les attentions.

Lin Xiaodong ne détourna le regard, non sans réticence, qu’une fois que la jeune femme eut disparue de son champ de vison.

Lin Ming demanda. « Qui est-ce ? Tu la connais ? »

Lin Xiaodong répondit. « Je la connais mais elle ne me connaît pas. C’est la petite-fille de Qin Xiao, Qin Xingxuan. Vraiment…parfaite. » Lin Xiaodong était élogieux. « oh » fit Lin Ming. Il se doutait de l’identité de la jeune femme et avait posé sa question sans motif particulier. Du coup, il n’était pas tant surpris.

Lin Xiaodong regarda Lin Ming et continua en souriant. « Cette fille a un Talent Martial de Grade 6. »

« Qu…Quoi ? »

Lin Ming était sidéré. « Talent de Grade 6 ? Tu es sûr ? »

Lin Ming n’avait jamais vu un talent supérieur au Grade 4. Quant au Grade 5, il n’y en avait pas un seul dans la Ville du Mûrier Vert. Ce genre d’individus existait peut-être dans le Royaume du Grand Avenir mais leur nombre devait probablement être faible. Cependant, il venait d’apprendre que la jeune femme qui venait de passer avait un Talent de Grade 6. C’était tout simplement inimaginable.

Lin Xiaodong s’attendait à cette réaction et dit. « Dis-moi, ne trouves tu pas que son apparence est encore plus formidable que ce Talent Martial de Grade 6 ? »

Lin Ming répondit. « Son talent l’est bien plus que son apparence, un Talent de Grade 6 ! C’est du jamais vu ! En parlant de ça… dans quelle étape martiale est-elle ? »

Lin Xiaodong haussa les épaules. « Je ne sais pas. Mais ça doit surement être incroyable. En prenant en compte le talent avec lequel elle est née et le fait qu’elle vienne d’une grande famille, une Quatrième ou Cinquième Etape de l’Entraînement Physique n’aurait rien de surprenant. En revanche… Frère Ming, pourquoi tu ne poses des questions que sur des trucs à propos des arts martiaux ? Ton cœur ne palpite-t-il pas à la vue d’une beauté aussi parfaite ? »

La question surprit Lin Ming. Il n’était pas fait de bois. Une belle dame était toujours chérie par les hommes ; et Qin Xingxuan était effectivement parfaite. Toutefois, après ce qui c’était passé avec Lan Yunyue, Lin Ming avait compris qu’il fallait être suffisamment puissant avant d’entretenir l’idée de fonder une famille unie pour l’éternité. Poursuivre de telles idées avec sa force actuelle était vide de sens. Il demanda en se tournant. « Pourquoi ? Tu l’aimes ? »

« Nah, je suis juste un admirateur. Cette fille m’est inatteignable, je ne peux pas avoir ce genre de pensées. Je ne pourrais même pas dire combien d’hommes espèrent être l’heureux élu dans la Ville du Grand Avenir ; quoi qu’il en soit, aucun d’entre eux n’en est digne. Cette fille rejoindra probablement un vrai clan dans le futur, comme les Sept Profondes Vallées. Ça fait longtemps qu’elle est devenue un disciple de la Maison Martiale des Sept Véritables. Des mortels comme nous n’ont aucun espoir de faire la paire. Mais ce qui me rend encore plus jaloux c’est qu’elle soit déjà une maître. [Maître fait ici référence à un titre et c’est aussi le cas dans le reste de l’histoire. J’ai donc choisis de le laisser au masculin comme il est d’usage, normalement, en français.] des inscriptions. »

« Maître des inscriptions ? » Lin Ming ne savait pas grand-chose quant à certaines professions. De manière générale, ces professions uniques nécessitaient un haut niveau de qualification et il n’y avait pas grand monde pour les exercer. Le montant d’argent dépensé dans ces professions était aussi assez bas, assimilable à une gouttelette comparé aux dépenses requises pour la cultivation des arts martiaux.

« En, un Maître des Inscriptions peut utiliser des ingrédients spéciaux pour graver des symboles et des matrices sur des armes. Ils peuvent renforcer un équipement en y gravant des symboles. C’est une profession qui nécessite un haut niveau de talent et une force d’âme solide. Mais une fois passé Maître des Inscriptions, gagner de l’argent devient aussi simple que de boire et manger ! »

« Malheureusement, les artistes martiaux n’ont pour la plupart aucune chance d’être en contact avec cette profession. Même s’ils sont talentueux, la pratique de cette profession implique trop de matériaux pour qu’ils puissent avoir une chance de réussir. Evidemment, l’argent n’est pas un problème pour la Famille Qin. Il se dit que Qin Xingxuan a déjà atteint un haut niveau d’accomplissement dans les Techniques d’inscriptions. Elle est inégalée parmi ses pairs et elle doit même pouvoir en battre un grand nombre de la génération précédente. »

Lin Xiaodong avait reçu une éducation formelle des arts martiaux qui lui apportait une compréhension plus large que celle de Lin Ming. Il finit par s’apercevoir, tandis qu’il expliquait tout ceci avec éloquence, du fait que Lin Ming avait la tête penchée comme s’il était en train de réfléchir profondément.

« Frère Ming… Frère Ming, tu ne te sens pas excité, si ? Enfin, vu comme elle est belle ça se comprend. »

« Ce n’est rien » Lin Ming fit un geste de la main.

C’était donc ça ! Ces matrices, inscriptions, gravures, ces symboles variés et ces caractères mystérieux, ces armes d’apparences ordinaires qui dégageaient une atmosphère forte, toutes ces choses présentes dans le fragment d’âme étaient en rapport avec les inscriptions.

Toutes ces choses qu’il avait décidé d’ignorer semblaient finalement être d’une très grande valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top