skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 7

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : à venir

Force Divine Native

Dans la technique des Vertus Chaotiques des Méridiens de Combat que pratiquait Lin Ming, le mouvement offensif le plus puissant ne se faisait pas avec une épée mais avec un poing.

Pour le moment, le plus puissant des coups de poings de Lin Ming était capable de laisser une empreinte de quinze centimètres de profondeur sur un tronc d’Arbre de Fer. La solidité de cet arbre n’étant en rien inférieure à celle de l’acier. Une pierre aurait été facilement brisée en morceaux par un coup pareil.

Lin Ming continuait de regarder Wang Yigao, ses yeux verrouillés sur la poitrine de son adversaire. Il envoya un coup de poing en se déplaçant sur le côté.

« Peng ! »

Wang Yigao cracha du sang et fut éjecté avec un bruit sourd. Malgré la protection de son armure flexible, malgré sa cultivation martiale à la Deuxième Etape de l’Entraînement Physique, malgré son entraînement pour renforcer sa peau jusqu’à un incroyable degré, Wang Yigao avait quand même été incapable d’endurer ce superbe coup de poing de Lin Ming.

Tout le monde resta sans voix en voyant Wang Yigao tomber au sol comme un cochon mort. Il avait menacé de battre Lin Ming en trois mouvements mais le résultat était le complet opposé de ses menaces. Lin Ming l’avait, au contraire, vaincu en trois mouvements !

Lin Ming était sorti victorieux après un échange de trois mouvements. Qui plus est, Wang Yigao aurait perdu encore plus tôt sans son armure flexible. Comment est-ce que ça avait pu être un combat entre un Première Etape de l’Entraînement Physique et un Deuxième Etape ? Ça semblait être complètement l’inverse !

« Senior Liu, que pensez-vous de ce qui vient de se passer ? » Un vieil homme apparut parmi les spectateurs pendant le duel. Cet aîné avait, dans sa jeunesse, atteint la Cinquième Etape de l’Entraînement Physique, l’Etape du Façonnage Osseux. Il avait été seulement à un pas d’atteindre l’Etape de la Condensation de l’Impulsion ; mais il n’y parvint finalement pas. Un artiste martial au Façonnage Osseux avait la même espérance de vie que les gens normaux. Leur corps ne pouvant inévitablement pas éviter les ravages du temps. Maintenant qu’il avait plus de 70 ans, il n’avait plus aucune force de combat mais il conservait sa perception.

Le vieil homme répondit après un certain temps. « Cet enfant est doué de la Force Divine Native ! »
Le grade des artistes martiaux ne représentait qu’une mesure de la vitesse et de la facilité avec laquelle leur corps pouvait absorber les énergies primaires. Plus ils pouvaient en absorber rapidement, plus leur talent martial était élevé.

Toutefois, la force d’un artiste martial n’était pas prise en compte dans le calcul du talent martial. Car de manière générale, la plupart des individus avait le même niveau de force.

Quoique, de temps en temps, certaines personnes naissaient avec la Force Divine Native. Certains naissaient avec une force 10 fois supérieure à la norme et d’autres avec une force encore supérieure.

Une force importante allant de pair avec une vitesse élevée, ces personnes avaient naturellement un avantage certain dans les batailles.

Cependant, il n’y avait pas beaucoup de ces artistes martiaux. Qui plus est, très peu d’entre eux étaient brillants. Après tout, au fur et à mesure que la cultivation martiale progressait, l’importance des énergies primaires augmentait tandis que les effets de la force native diminuaient.

« Alors c’est pour ça… » Les spectateurs hochèrent la tête. Cette explication était très satisfaisante.

Lin Ming ramassa son couteau et marcha pas à pas vers Wang Yigao qui était dans un misérable état. Ses habits étaient en lambeaux, du sang lui coulait par la bouche et son visage était recouvert de poussière. Wang Yigao avait juste envie de se suicider. Il avait complètement perdu la face. Il allait probablement devenir la risée de la Ville du Grand Avenir parmi ses pairs.

Lin Ming dit d’une voix forte. « 1.000 liangs d’or, c’est ce que tu as dit plus tôt, crache l’argent ! »

Merde !

Wang Yigao avait failli vomir une autre gorgée de sang en entendant ces mots.

Oh, quel fils de pute je suis ! Je n’avais rien de mieux à faire ? Pourquoi est-ce qu’il a fallu que je passe de 800 à 1.000 ? Bien qu’il vienne d’une grande famille, sortir 1.000 liangs d’or n’était pas une petite affaire pour Wang Yigao.

L’incident d’aujourd’hui était probablement le plus misérable et le plus inoubliable de toute sa vie. Wang Yigao ne pouvait pas revenir sur ses mots devant autant de témoins.

Qui plus est, considérant que c’était les termes de leur duel, il ne pouvait même pas penser à se venger au risque d’être tourné en dérision. A moins que, à moins que ça soit fait dans le plus grand secret !

« L’argent, sortez l’argent ! » Cria Wang Yigao à ses hommes. Aujourd’hui il devait admettre sa défaite. Mais ce n’était pas terminé, il jura de tailler Lin Ming en pièces.

Le groupe d’hommes avait été frappé de stupeur par la performance de Lin Ming. Même s’ils venaient à se liguer contre lui, ils n’avaient aucune garantie de pouvoir le battre. Pouvait-il vraiment être seulement un Première Etape de l’Entraînement Physique ?

« Xiaodong, récupère l’argent, » dit Lin Ming. Mille liangs d’or ça n’était pas une petite somme. Bien que Wang Yigao soit riche, il n’avait pas autant d’argent sur lui. Du coup, il ne pouvait réunir une telle somme qu’en faisant appel à ses hommes.

Lin Xiaodong était abasourdit depuis le moment où Wang Yigao avait vomi du sang. Il ne réagit finalement qu’après que Lin Ming ne l’ait appelé : Oh, nom de Dieu ! C’est réel ? Il a réellement gagné ?

Qui plus est, ils avaient gagné 1.000 liangs d’or. Mille liangs d’or ! Toutes les richesses cumulées de Lin Xiaodong ne valaient pas plus de deux cents liangs d’or. Un seul Ginseng de Sang valait la moitié de sa fortune.

Lin Xiaodong était sous le choc en regardant les billets dorés dans sa main. Puis il s’extasia avant de se mettre à rire.

Ces yeux n’étaient déjà pas grands. Mais maintenant qu’il souriait aussi fort, ils n’étaient quasiment plus visibles.

« Ahah, nous sommes riches, nous sommes riches ! Vous êtes trop aimable, qu’est-ce que je pourrais dire ? Merci infiniment pour votre générosité. En tant que nos aînés et sachant que nous étions dans une situation difficile vous avez décidé de nous faire don de votre argent, merci ! »

« En particulier frère Gao Yiwang qui trouvait que 800 liangs d’or n’étaient pas suffisants et qui a insisté pour nous en donner mille. Au nom des gens du peuple, je te remercie ! »

‘Gao Yiwang’ qui était déjà sérieusement blessé sentit sa bouche déborder et cracha une autre gorgée de sang en entendant les mots sarcastiques de Lin Xiaodong. Plus tôt, il avait dit que son nom devrait être lu à l’envers s’il n’était pas capable de tuer Lin Ming en trois mouvements.

Baise ton grand-père !

Wang Yigao serra furieusement les dents. Quant aux autres, leurs visages étaient extrêmement déformés. Il faut dire que le visage de Lin Xiaodong n’était pas très plaisant. Mais pour eux, la tête de Lin Xiaodong à cet instant était répugnante au point de pouvoir tuer. Une fois qu’il eut terminé de récupérer les billets dorés, Lin Xiaodong s’humecta les doigts de manière extravagante avec de la salive pour les compter un par un.

« Vingt, trente, cinquante, cent, cent cinq, cent sept… »

Lin Xiaodong prit le temps de compter trois fois la large pile de billets dorés, puis il dit avec un sourire exagéré qui lui faisait plisser des yeux. « Huit cents cinquante liangs d’or, il en manque cent cinquante ! Dites-moi, n’êtes-vous pas de riches individus ? Comment ça se fait que vous ne soyez pas capables de cracher une si petite somme d’argent ? »

Wang Yigao était sur le point de vomir du sang une nouvelle fois en entendant Lin Xiaodong. Il était en train de sérieusement perdre la face, il fit un geste de la main droite. « Ding! » Son épée s’était enfoncée dans le sol au milieu de la place. « Verdoyante Epée Tranchante, elle vaut deux cents liangs d’or dans n’importe quelle armurerie. On s’en va ! »

Ils étaient venus à six pour se venger. Toutefois, ils venaient de se faire dépouiller de toutes leurs possessions, épées comprises. C’était la première fois que Wang Yigao se retrouvait dans un état aussi pathétique.

Lin Xiaodong sourit en voyant la Verdoyante Epée Tranchante. Il s’y connaissait suffisamment en arme pour savoir que cette Verdoyante Epée Tranchante était extraordinaire. Elle était en tout cas bien meilleure que celle qu’il utilisait.

Lin Ming dit. « Tu peux l’avoir si elle te plaît. »

Lin Xiaodong lui répondit. « Je ne peux faire ça. Frère Ming, tu n’as même pas d’arme. »

Lin Ming répliqua. « Mes poings sont mes armes. Pour le moment je n’ai besoin d’aucune arme. J’en choisirai une plus tard. Cette Verdoyante Epée Tranchante a beau être tranchante, elle est bien trop légère pour mon style de combat. »

Lin Xiaodong se souvint de l’effroyable coup de poing qu’avait envoyé Lin Ming. Il ne pouvait qu’approuver le fait que cette épée était tout simplement incapable d’apporter quelque chose à Lin Ming.

« Très bien, si c’est ça je la prends ! En revanche, tu es vraiment effrayant, Frère Ming. Je ne t’avais jamais vu avec un tel caractère. » Lin Xiaodong n’avait jamais vu Lin Ming en action depuis que ce dernier avait commencé à pratiquer les arts martiaux. Comment pouvait-il s’avoir que la force de Lin Ming avait autant progressée ? Il se dit que ça devait être le résultat du travail acharné de Lin Ming.

Lin Ming expliqua. « Wang Yigao n’a aucun idée concrète de sa propre force et il n’est qu’un débutant de la Deuxième Etape de l’Entraînement Physique. En plus, sa fondation est instable. Il a probablement réussi à atteindre ce niveau de cultivation en utilisant des traitements. Ses techniques martiales ne valaient pas grand-chose non-plus. Le battre n’avait rien d’exceptionnel, mon premier objectif c’est Zhu Yan ! »

Zhu Yan était différent de Wang Yigao. Sa fondation était solide et il possédait un niveau de force élevé. Son Talent Martial de Grade 4 avait son importance. Qui plus est, il était plutôt du genre assidu et il travaillait dur. C’est pourquoi Lin Ming n’avait, pour le moment, aucune chance de le battre.

Lin Ming prit la pile de billets dorés, la sépara en deux à vue d’œil avant d’en donner la moitié à Lin Xiaodong. « Prends ça. »

« Qu’est-ce que tu fais ? C’est toi qui as gagné cet or. J’ai déjà eu l’épée et en plus je n’ai pas besoin d’argent. Vu comment je m’entraîne, 10 liangs d’or par mois me suffisent. »

Lin Min resta silencieux un moment avant de glisser les billets dorés dans sa tunique sans rien objecter. Ce genre de détails n’était pas nécessaire entre Lin Xiaodong et lui.

« Bon, allons à cette vente aux enchères ! »

« Tu as raison ! Ahah, je l’avais presque oubliée ! En plus on a ce qu’il faut maintenant, mille liangs ! Fils de pute ! Cet aîné n’a jamais vu une aussi grosse somme d’argent ! Cette fois, je vais faire sensation ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top