skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 54

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Tic, Noxvae

Des mises inéquitables

Bien qu’ils soient plaisants, la signification provocante de ces mots était trop évidente. Lin Ming fronça les sourcils. Il tourna la tête pour voir que la voix venait de l’autre jeune qui se tenait à côté de Liu Mingxiang et Wang Yanfeng, le jeune homme avec une force incommensurable.

Ce jeune portait une tenue complètement bleue, et il tenait un sabre long et étroit dans la main. La fusée1 était vraiment courte et il n’y avait pas de garde, la lame et la poignée ne faisaient qu’un.

Les utilisateurs de sabres étaient bien moins nombreux que les utilisateurs d’épées parmi les artistes martiaux. Lin Ming y prêta attention; le sabre ne devait pas être facile à manier à cause de la courte poignée. Il n’y avait pas de garde, les mains étaient donc particulièrement vulnérables aux coups de l’adversaire. Mais il y avait un bénéfice à tout cela. Le sabre pouvait, en contrepartie, déployer la vitesse la plus rapide possible ; la défense était sacrifiée sur l’autel de la rapidité des attaques. Oser faire une chose aussi imprudente prouvait bien à quel point le sabre de ce jeune était extrêmement fort.

Il était peut-être même plus féroce que Liu Mingxiang. Lin Ming resta sur ses gardes, car il ne sous-estimait personne, même pas les arrogants. Il hésita un instant avant de demander :

« Que veux-tu ? »

« Rien. Je voulais juste faire l’expérience de la majesté et de la grandeur du candidat à la première place. Aurais-je mal lu, est-ce que ta cultivation n’en est qu’à la deuxième étape de la Transformation du Corps ? »

« Gee, les candidats de cette année sont justes trop mauvais. Un gamin à la Deuxième Etape capable d’arriver à la première place. Quel est ton niveau de talent ? » ajouta Liu Mingxiang.

Il avait, en réalité, déjà mené son enquête et savait tout ce qu’il y avait à savoir. Lin Ming n’était qu’un talent de grade 3. C’était un talent décent en dehors de la Maison Martiale des Sept Véritables, mais à l’intérieur, c’était ce qu’il y avait de plus bas. Il avait posé cette question dans l’intention de provoquer Lin Ming.

« Qu’est-ce que le rang de mon talent a à faire avec vous ? » répondit froidement Lin Ming.

Il savait que ces deux garçons convoitaient ses pierres de véritable énergie, et qu’ils essayaient de le provoquer pour le pousser à faire un match avec un pari en jeu, comme ils avaient fait avec Wang Yanfeng.

Les autorités du Royaume du Grand Avenir ne s’impliquaient pas dans les rixes entre les artistes martiaux, parce que même s’ils le souhaitaient, ils étaient loin d’en avoir les capacités. Par conséquent, la solution était un pari sur le résultat du duel d’arts martiaux. Dès lors que les parties prenantes parvenaient à un consentement mutuel, et s’accordaient à propos des conditions de la victoire et des prix en jeu, alors le perdant ne pouvait pas poursuivre après coup.

Ce genre de proposition était très populaire ; la Maison Martiale des Sept Véritables ne faisait pas exception.

« Hehe, bien sûr que ça n’a rien à faire avec moi, j’ai seulement entendu des rumeurs à propos desquelles frère Lin est un talent de grade 3. C’est juste que je trouvais ça surprenant. Les candidats du dernier examen d’entrée ont beau être des déchets, comment un inutile bon-à-rien de merde comme toi pourrait obtenir la première place ? »

Il pouvait s’agir d’un double discours hypocrite au début, mais ces derniers mots n’avaient plus aucune considération pour la face. Dans les yeux de ces deux jeunes, Lin Ming n’était qu’un petit garçon. Ils n’avaient pas besoin de s’ennuyer à faire mine de quoi que ce soit pour lui marcher dessus.

« Vous faites ce genre de chose au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables ? Vous comptez sur votre sournoiserie et sur le vol des pierres de véritable énergie d’un nouveau disciple pour tout juste parvenir à maintenir votre propre existence pathétique et fébrile ? Vous feriez mieux de partir tout de suite, pour en arriver à de telles extrémités, c’est honteux, vous êtes seulement en train de piétiner la face de votre famille. »

« Petit garçon ! Tu cours à la mort ! »

L’expression du jeune s’assombrit.

« Tu n’es qu’un déchet de talent de grade 3. De la merde de chien comme toi n’a réussi à se frayer un chemin au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables que par chance, en mangeant je ne sais quel rare matériau ! Tu vaux encore moins que de la merde à mes yeux ! »

Devant des mots si chargés de malveillance, les sourcils de Lin Ming se touchèrent, et son cœur s’emplit de colère.

« Je comptais initialement ne pas trop m’en mêler, mais c’est très bien. Oui, c’est très bien comme ça. Puisque vous voulez vraiment provoquer les choses et faire match avec un pari entre nous, alors si c’est le cas… »

« Lin Ming ! » résonna alors une voix derrière Lin Ming.

« Ne tombe pas dans leur piège ! »

Lin Ming tourna la tête pour regarder et vit Lin Wu et Lin Fengyuan courir dans sa direction. C’était Lin Wu qui l’avait interrompu et qui avait parlé ; il n’avait pas bonne mine. Ces deux-là étaient fourbes. La Famille Liu n’était pas inférieure à la Famille Lin. De plus, si l’on considérait la force, Lin Wu ne faisait tout simplement pas le poids face à eux.

« Lin Wu, si tu es intelligent alors tu vas immédiatement dégager d’ici », grogna froidement le jeune avec le sabre, tandis que son corps exsudait une légère intention meurtrière.

Son sabre était affecté par cette aura meurtrière et commença à émettre un sifflement.

Ce jeune homme ne fait déjà plus qu’un avec son sabre ! se remémora Lin Ming.

Si un artiste martial était capable de ne faire qu’un avec son arme et de communiquer avec elle, alors cette arme serait capable de ressentir les intentions et la véritable énergie de son maître, et d’avoir ce genre réponse. Ce genre de limite nécessitait un niveau de talent et une perception extrêmement élevés, en plus du fait de soigneusement cultiver un trésor. Ce n’était pas quelque chose avec lequel Wang Yanfeng pouvait se comparer. Bien que ce dernier ait également un trésor rare, lorsqu’il l’avait utilisé, Lin Ming avait pu y voir toutes les failles, et avait par conséquent été capable de briser sa compétence martiale avec seulement un poing nu.

De plus, cette personne avait une intention meurtrière tellement large ; il avait probablement déjà tué de nombreuses personnes. Un tel individu n’était pas facile à appréhender.

Lin Ming fronça les sourcils. Que ce soit ce type ou Lin Mingxiang, ils semblaient tous les deux être des idiots arrogants dépourvus de cerveaux, mais ils étaient en réalité des maîtres cachés. Il ne faisait définitivement pas le poids.

Lin Wu fut forcé en arrière par cette puissante intention meurtrière, et son teint devint incroyablement laid. Bien qu’il fasse également partie du Hall de la Terre, il était bien moins bien classé que ces deux-là, et n’était tout simplement pas leur opposant. C’était absolument mal avisé que de déclencher un conflit avec eux. Il tira la manche de Lin Ming en lui chuchotant :

« Lin Ming, filons. »

« Tu veux partir ? Haha ! Lin Wu, tu mérites vraiment ton titre de « tortue couarde » ! Je me disais bien que c’était étrange, comment un petit faible lâche comme toi pourrait infiltrer le Hall de la Terre de la Maison Martiale des Sept Véritables ! Est-ce que la Famille Lin de la Ville de Yuelu est spécialisée dans l’élevage de tortue ? Et plus particulièrement les tortues couardes ? »

La colère s’empara de Lin Wu face à ce ridicule jeune sans scrupule, plus particulièrement parce que ça impliquait sa famille. Il ne pouvait tout simplement pas laisser passer ça ! Il empoigna son épée et fit un pas en avant, mais fut stoppé par Lin Ming. Lin Ming pouvait clairement voir qu’il n’était pas de taille.

« Ne sois pas si impulsif. Ils sont venus pour moi. Un combat avec un pari n’est pas si mauvais. »

« Haha ! Quelle franchise et fougue ! Ce frère aîné pourrait tout aussi bien être le petit frère, heh heh. Indique-moi l’heure et l’endroit que tu veux », dit le jeune en riant avec un sourire arrogant.

« Lin Ming, ne te laisse pas avoir. Ce type est venu pour tes pierres de véritable énergie. Il s’appelle Zhang Cang. Il est au sommet de l’Entraînement des Entrailles et il a déjà à moitié posé le pied dans l’étape de la Transformation Musculaire. Son travail de la lame est stupéfiant. Il est classé 109ème sur la Pierre de Classement, sais-tu seulement ce que c’est que la 109ème place ? Un nouveau disciple de la Maison Martiale des Sept Véritables capable de se positionner au-dessus de cent quatre-vingts est déjà rare. Même Ling Sen, Ta Ku, Zhang Guanyu et d’autres personnes comme eux qui ont l’habitude d’être premier ne pouvaient pas aller au-dessus de cent trente ! » dit Lin Wu.

Ling Sen ? Lin Ming savait naturellement qui c’était. C’était l’apprenti aîné supérieur du Domaine Céleste. Si l’on ne prenait pas en compte les disciples principaux, alors Ling Sen serait le premier de toute la Maison Martiale des Sept Véritables. Ses capacités au combat devaient même surpasser celles de Qin Xingxuan !

Bien qu’il n’ait jamais entendu parler de Ta Ku et Zhang Guanyu auparavant, il supposa qu’ils étaient du même genre que Ling Sen, avec une force impitoyable. Ils ne devaient probablement pas être trop inférieurs à ce dernier.

Lin Wu continua :

« Ce Zhang Cang est un des plus grands personnages du Hall de la terre. Il rejoindra probablement le Domaine Céleste d’ici quelque temps. Il n’y a tout simplement aucun espoir que tu puisses gagner. »

« Frère aîné, je sais », lui répondit Lin Ming.

« Pourquoi es-tu si obstiné ?! Tu ne sais pas ce qu’il en est ! Je sais que tu es fort et que tu peux combattre quelqu’un au sommet de la troisième étape de la Transformation du Corps. Mais qui au sein du Hall de la Terre de la Maison Martiale des Sept Véritables n’est pas un génie ? Tu peux affronter d’autres personnes au-delà de ton rang, et quoi, peut-être que tu crois être le seul ? Avec sa force, en dehors de la maison Martiale des Sept Véritables, même des artistes martiaux au sommet de la Quatrième Etape ne feraient pas nécessairement le poids face à Zhang Cang », ajouta Lin Wu, anxieux.

Ce qu’il venait de dire était juste. La Maison Martiale des Sept Véritables était le lieu où convergeaient et se rassemblaient tous les génies talentueux. Les conflits journaliers entre eux n’étaient pas rares. Bien que la force physique actuelle de Lin Ming soit comparable à quelqu’un à la quatrième étape de la Transformation Physique, et que les Vertus Chaotiques des Méridiens de Combats soit une technique puissante, ça restait trop difficile pour Lin Ming de combattre un autre génie qui en était deux étapes au-dessus de lui.

Tandis que Lin Wu parlait, Zhang Cang croisa les bras sur son torse tout en regardant la scène avec un large sourire.

« Auriez-vous terminé de discuter ? Alors, tu vas faire ta petite tortue ou tu vas parier avec moi ? »

Lin Ming ouvrit alors la bouche pour répondre :

« Tu n’as pas besoin de me provoquer, il n’y a pas d’intérêt à envenimer la situation. Je veux juste savoir, quel genre de mise allons-nous parier ? »

  1. Terme qui désigne la partie de la poignée par laquelle on tient une épée.
Cet article comporte 6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top