skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 53

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Tic

Provocation

Bien que la Famille Lin ait un héritage très riche, pour qu’une famille s’établisse et se développe sur le long-terme, elle avait besoin de concentrer ses ressources financières. Les affaires ne pouvaient être transmises qu’aux descendants directs. Autrement quoi, les ressources financières se disperseraient au fil des générations, et la famille n’existerait plus que par son nom après plusieurs décennies.

Lin Ming était né dans une branche de la famille, éloignée de plusieurs générations, il était impossible pour ses parents d’hériter d’une affaire ; ils ne pouvaient qu’être gestionnaires. Lin Ming n’avait quasiment jamais eu l’occasion de côtoyer les jeunes descendants directs de la Famille Lin, il n’avait donc tout simplement pas reconnu cette paire de frère et sœur.

« Nous avons découvert il y a seulement quelques jours que c’était un jeune de la Famille Lin qui avait obtenu la première place de l’examen d’entrée de la Maison Martiale, ça nous a vraiment fait un choc. Et encore plus rare, par un jeune d’une branche de la famille. Tu as réussi à réaliser un tel exploit sans les ressources et le support de la famille principale ; j’en suis vraiment honteux et embarrassé », dit Lin Wu.

Lin Fengyuan enchaîna alors :

« Jeune cousin, les nouvelles concernant le fait que tu as obtenu la première place à l’examen d’entrée sont déjà parvenus dans la famille ; ça a même alarmé le patriarche. C’est un exploit remarquable ! Le chef de famille a déjà rendu visite aux parents de ce Jeune Cousin, et leur a offert le restaurant. Il a remercié ces deux aînés d’avoir élevé un talent aussi exceptionnel au sein de la famille. Lorsque Jeune Cousin rentrera, la Famille Lin remuera ciel et terre pour t’organiser le dîner le plus accueillant possible. »

Lin Ming resta sans voix. Il n’avait pas imaginé une telle série d’évènements. Quant à la Famille Lin, il n’avait jamais ressenti un lien ou un sentiment d’appartenance, et il n’était pas vraiment intéressé par une réception d’accueil.

En revanche, Lin Ming savait également que le rêve et l’espoir le plus cher de ses parents était qu’il obtienne de la gloire. Pour des parents, qui ne souhaitait pas voir ses enfants parcourir le monde et revenir à la maison couverts d’honneur et de richesses ?

Qui plus est, ses parents attachaient une grande importance aux traditions, et espéraient continuellement apporter de l’honneur à leurs ancêtres et une protection à leurs descendants. L’honneur d’avoir le candidat à la première place de l’examen d’entrée de la Maison Martiale des Sept Véritables était un évènement dont la Famille Lin allait pouvoir se vanter pendant des générations. La population totale du Royaume du Grand Avenir avoisinait les quatre-vingts millions. Etre le candidat à la première place au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables revenait à être au premier plan de toutes ces personnes. Même le fait d’ériger un mémorial à cette occasion ne semblait pas exagéré.

Bien conscient de tout cela, Lin Ming ressentit un profond sentiment de satisfaction. Tout enfant souhaitait rendre ses parents fiers et heureux.

« Je n’étais pas familier avec les lieux et les personnes d’ici lorsque je suis venu à la Maison Martiale des Sept Véritables pour la première fois. C’est ma chance d’avoir pu rencontrer mon grand frère et ma grande sœur de ma famille. Sœur Aînée a été particulièrement gentille. Prenez soin de moi à l’avenir », dit Lin Ming en souriant.

« Haha ! Jeune Cousin est trop poli. N’hésite surtout pas à le dire si tu rencontres des difficultés dans le futur. Mon pouvoir a beau être limité et faible, la famille devrait toujours être capable d’introduire certaines ressources dans la Ville du Grand Avenir. »

« Merci. »

Les deux garçons échangèrent les informations de contact des talismans de transmissions sonores. Après quoi la salle retrouva son calme.

« Le professeur aîné est arrivé », dit une voix dans l’assemblée.

Lin Ming regarda en avant pour voir un vieil homme en robe blanche entrer dans le Hall de Lecture Martial. Il tenait un épais et vieux volume dans la main alors qu’il prenait place. Les fluctuations de sa véritable énergie étaient inférieures à celles de Muyi, il était probablement à l’étape de la Condensation de l’Impulsion.

Les artistes martiaux à l’étape de la Condensation de l’Impulsion étaient plutôt rares dans la Ville du Mûrier Vert. Mais depuis qu’il avait rejoint la Maison Martiale des Sept Véritables, Lin Ming avait vu des experts à l’étape de la Condensation de l’Impulsion partout. Tous les professeurs et instructeurs semblaient au moins être à l’étape de la Condensation de l’Impulsion.

Le vieil homme posa son livre sur une longue table étroite avant de prendre la parole :

« A partir d’aujourd’hui, j’ai la responsabilité de vous donner cours. Ca inclura les techniques de corps, les techniques d’épées, les techniques d’attaque et de défense, ainsi que de fuite, et les plus fondamentales techniques de véritable énergie et d’arts martiaux. S’il n’y a pas d’avantage de questions nous allons pouvoir commencer. »

Le vieil homme fit une introduction très succincte, et il commença à approfondir les différents sujets qu’il enseignait. Il parlait avec beaucoup de connaissances à propos de capacités de mouvements simples, et parvenait à résumer de nombreuses techniques utiles, telles que comment conserver ou restaurer de la force, quand esquiver les attaques ou comment s’échapper. Par exemple, comment parvenir à modifier la trajectoire du corps dans les airs ou contre-attaquer un adversaire qui a l’avantage.

Ces compétences n’étaient pas développées dans les manuels, mais le fait d’y avoir recours permettait d’augmenter son efficacité au combat de manière significative. C’est ce qui faisait la différence entre un vétéran et un novice. Bien sûr, il fallait prendre part à de véritables combats pour parvenir à assimiler et à s’approprier ces techniques.

Le vieil homme développa ces sujets pendant une heure complète, il rangea alors son bureau avant de s’adresser à tout le monde en disant :

« Le cours s’arrête là pour aujourd’hui. Tous les nouveaux élèves peuvent rester pour recevoir leur pierre de véritable énergie. »

« Pierre de véritable énergie ? » interrogea Lin Ming.

Il avait entendu dire différentes choses à propos de ces pierres de véritable énergie. Elles contenaient naturellement de la véritable énergie et avaient de nombreux usages, comme celui  d’activer les matrices magiques.

« Jeune Cousin, cette pierre de véritable énergie est une très bonne ressource. Elle contient de la véritable énergie, elle peut être utilisée pour accélérer la cultivation, et elle est également très pure, ce qui fait qu’elle est facile à raffiner », dit Lin Wu.

« Jeune Cousin, en tant que candidat à la première place, tu peux recevoir dix pierres de véritable énergie », ajouta Lin Fengyuan, une pointe d’envie dans la voix.

« Oh ? La pierre de véritable énergie est si précieuse ? »

« Mm. Le Royaume du Grand Avenir possède en réalité une veine de pierres de véritable énergie à miner, mais ils doivent les transférer à la secte des Sept Profondes Vallées. La secte en dispose donc en quantité, mais seulement une petite portion de ces pierres parvient jusqu’à la masse de la population. Il n’est possible d’acheter que très peu de pierres de véritable énergie dans le Royaume du Grand Avenir. »

La Famille Royale devait se soumettre à l’autorité des Sept Profondes Vallées dans toute la zone environnante de centaines de milliers de kilomètres1. La force était reine ; ça n’avait rien de surprenant.

« Jeune Cousin, dépêche-toi et vas-y. Plus tard tu pourras te positionner sur la Pierre de Classement et en obtenir encore d’avantage chaque mois. »

Lin Ming alla récupérer ses dix pierres de véritable énergie. Elles semblaient avoir un tas d’impuretés, comme le quartz à l’état naturel, et n’étaient pas du tout transparentes.

Une pierre de véritable énergie pesait autour de d’un tael2 à la sortie du processus de découpe. Lin Ming y répandit sa force d’âme et ressentit réellement la pure véritable énergie contenue à l’intérieur.

Après Lin Ming, Wang Yanfeng reçut également ses pierres de véritable énergie, mais il n’avait le droit qu’à cinq d’entre elles. Les disciples du Hall de la Terre qui suivirent en reçurent seulement deux chacun. Quant à ceux du Hall Humain, ils n’en reçurent qu’une. De plus, ils furent prévenus qu’ils n’en recevraient plus s’ils ne parvenaient pas à rejoindre le Hall de la Terre dans le futur.

« Jeune Cousin, nous nous rencontrons rarement, veux-tu boire une tasse ou deux avec moi ? » demanda Lin Wu.

Lin Ming hésita légèrement, puis il s’excusa :

« Je suis vraiment désolé mais je veux augmenter ma force autant que possible avant le début du test de la Pierre de Classement. Quant à aller boire un verre, j’inviterai Frère et Sœur Aînés un autre jour. »

La pratique de la technique d’inscription nécessitait énormément de temps. Ajoutée à la pratique des arts martiaux et au suivi des cours, Lin Ming avait de nombreuses choses à faire en même temps, et devait également s’entraîner à contrôler sa respiration pendant son sommeil.

« Haha, Jeune Cousin est vraiment diligent dans sa cultivation. Pas étonnant que tu aies de telles réussites à un si jeune âge. Bien, alors on se retrouvera un autre jour. »

Lin Ming fit ses au revoirs à Lin Wu et sa sœur. Après la leçon, il quitta le Hall de Lecture Martiale tout seul et arriva à un embranchement sur la route. Il y aperçut Wang Yanfeng et deux hommes à l’apparence similaires. Wang Yanfeng avait les sourcils froncés ; il était évident qu’il n’était pas en bon terme avec les deux autres.

« Hey ! N’est-ce pas le fantastique génie de la Famille Wang, Wang Yanfeng ? Haha, alias le champion du tournoi de la Ville de Yuelu, maître des Neuf Chemins de la Vérité. Hehe, je pensais que tu étais si formidable, mais tu as perdu contre un petit garçon à la deuxième étape de la Transformation du Corps. Ça nous a vraiment fait perdre la face, à nous, jeunes de la Ville de Yuelu », dit cyniquement un jeune homme.

Il devait avoir dix-huit ou dix-neuf ans, et il était au sommet de la troisième étape de la Transformation du Corps. Il tenait une longue épée dans ses bras et avait une apparence très hautaine.

Le teint de Wang Yanfeng s’assombrit aussitôt :

« Liu Mingxiang, tu n’es qu’un enfant sans talent de la Famille Liu, et pourtant tu viens jacasser devant moi ! Tu as utilisé tellement de remèdes précieux, et pourtant tu n’as même pas pu arriver à te placer dans les dix premiers de l’examen d’entrée ! Même un porc élevé par ta Famille Liu ferait mieux que toi ! »

« Hey ! Tu dis que je suis un porc ? Très bien, alors que dis-tu de te comparer à moi ? Voyons si tu parviens à m’écraser sous tes pieds », dit Liu Mingxiang avec dédain, un sourire joueur aux lèvres.

Wang Yanfeng arrêta de parler et serra les poings. Celui qui lui faisait face était au sommet de la troisième étape de la Transformation du Corps, et il était également élève à la Maison Martiale des Sept Véritables depuis maintenant deux ans. Comparé à lui, il n’avait pratiquement aucune chance de le vaincre.

C’était cependant comme ça. Wang Yanfeng ne voulait pas se retirer, il savait que s’il n’acceptait pas ce challenge aujourd’hui, alors ce Liu Mingxiang allait répandre cette nouvelle dans toutes les directions et crier à qui veut l’entendre qu’il était aussi peureux qu’une souris.

« Les Neufs Chemins de la Vérité sont célèbres partout. Liu Mingxiang, tu ne sais vraiment pas ce qu’il en est ! Ton talent est inférieur au mien alors tu veux profiter de ton âge plus avancé pour me battre ? Quelqu’un de dix-huit ans contre un autre de quinze ? Bien ! Très bien ! »

« Quelle moitié de blague ! Si tu es tué sur le champ de bataille, est-ce que tu vas aussi te plaindre du fait que l’homme qui t’a tué était plus âgé ? Cesse tes futilités, est-ce que tu as les tripes d’oser m’affronter ? »

« Pourquoi est-ce que je n’oserai pas ? » dit Wang Yanfeng avec un soupir froid. Il avait beau savoir que ce type essayait de créer des problèmes et de le provoquer, il restait arrogant et avait tout de même accepté le challenge. S’il se retirait, alors son esprit serait défait, et ça briserait son cœur des arts martiaux.

« Bien. Alors nous devrions nous battre selon les règles de la Maison Martiale. Comme nous allons nous battre, alors il faut également que nous fassions un petit pari. Tu viens juste de recevoir cinq pierres de véritable énergie, n’est-ce pas ? Mets-les en jeu, ça sera ta mise. »

Un pari !

Wang Yanfeng serra les dents. Il n’était pas stupide, il comprit immédiatement que Liu Mingxiang était venu aujourd’hui pour le provoquer intentionnellement dans le but de récupérer ces cinq pierres de véritable énergie !

C’était un bon plan bien prémédité.

Mais même s’il en avait conscience, Wang Yanfeng ne pouvait plus reculer. Il pouvait bien perdre cinq pierres d’énergie, et il n’avait d’ailleurs pas encore perdu.

« Si tu veux parier, alors parions ! »

Lin Ming assista à la scène au loin et secoua la tête. La partie adverse avait de toute évidence perçut les failles du caractère de Wang Yanfeng, et l’avait provoqué, lui et sa grande gueule. S’il avait été timide et réservé, alors il perdu encore d’avantage. Si Wang Yanfeng avait esquivé le combat et pris sur lui pour ne pas rétorquer à l’insulte, et bien ça aurait été un jour très sombre pour sa cultivation des arts martiaux.

La cultivation des arts martiaux n’incluait pas que la Transformation du Corps, mais aussi la cultivation de l’esprit. Cultiver l’esprit impliquait d’être fidèle à sa nature et de vivre librement. Si quelqu’un supportait insulte après insulte, alors sa cultivation s’arrêterait.

Peut-être que Wang Yanfeng allait perdre. Ces deux-là étaient des experts au sommet de la troisième étape de la Transformation du Corps, et ils pratiquaient à la Maison Martiale des Sept Véritables depuis une longue période. Leurs capacités au combat pouvaient être comparées à celles d’un artiste martial à la Quatrième Etape. Avec une force pareille, même Lin Ming n’avait pas le moindre soupçon d’assurance.

Ce Liu Mingxiang est juste trop arrogant et effréné, mais c’est effectivement un expert. Et cet autre jeune qui se tient à côté de lui est encore plus insondable. Rien qu’avec ces deux inconnus, je n’ai aucune chance de gagner. La Maison Martiale des Sept Véritables est vraiment un tigre accroupi, un dragon caché.

Lin Ming se dit que c’était normal. Tous ceux qui rejoignaient la Maison Martiale des Sept Véritables étaient des talents. C’étaient des génies plus âgés, et ils avaient pu profiter des nombreuses ressources de la Maison Martiale. Ils s’étaient entraînés depuis bien plus de temps, et leurs efforts auraient vraiment été inutiles s’ils n’étaient pas capables de vaincre de nouveaux disciples.

Cette affaire ne concernait pas Lin Ming. Il se retourna pour partir, et il n’eut le temps de faire que quelques pas lorsqu’il entendu une voix résonner derrière lui. Il s’arrêta dans ses traces.

« Yo ! N’est-ce pas notre candidat à la première place ? Lin Ming ! Quelle rencontre heureuse, une rencontre vraiment heureuse. »

Bien qu’ils soient plaisants, la signification provocante de ces mots était trop évidente. Lin Ming fronça les sourcils. Il tourna la tête pour voir que la voix venait de l’autre jeune qui se tenait à côté de Liu Mingxiang et Wang Yanfeng, le jeune homme avec une force incommensurable.

  1. Oui oui, centaines de milliers de kilomètres… Pour info la terre en fait 12 742 de diamètre. Et le Royaume du Grand Avenir c’est petit sur le Continent du Grand Dévers. Alors oui, va falloir faire bosser votre imagination haha.
  2. 50 grammes.
Cet article comporte 9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top