skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 51

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Tic, Zoro

Pierre de Classement

En rentrant là où il résidait, Lin Ming regarda les piles de matériaux accumulées dans sa chambre, et son cœur s’emplit d’impatience et d’excitation. Tous ces matériaux donneraient même à des maîtres de l’inscription du Royaume du Grand Avenir l’impression d’avoir les mains lourdes ; ils seraient particulièrement précautionneux dans la manipulation de ces matériaux rares, craignant d’en gaspiller la moindre petite trace. Pour eux, un symbole d’inscription nécessitant seulement quelques-uns de ces matériaux serait déjà extraordinaire, et utiliserait une technique d’inscription très complexe. Mais Lin Ming souhaitait créer une inscription médicinale, et ça requérait d’utiliser tous ces matériaux. Même avec ses compétences actuelles en inscription, rien ne garantissait que Lin Ming ne réussisse.

Si je peux utiliser avec succès le Symbole Inférieur de Guérison de l’Esprit sur la Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre et la Pilule Ecarlate du Serpent Doré, et les ingurgiter, ma force va définitivement augmenter de manière importante.

Ces deux Pilules étaient déjà des pilules de haute qualité, ajoutées à l’efficacité du symbole d’inscription médicinale et à l’entraînement rigoureux de sa cultivation à la Deuxième Etape, alors il allait être capable de parvenir à la troisième étape de la Transformation du Corps.

En plus de cela, s’il parvenait à créer le symbole d’inscription médicinale, alors sa propre technique d’inscription progresserait d’avantage, et il serait encore plus proche d’être capable de créer des inscriptions corporelles qui amélioraient la vitesse et l’efficacité au combat.

Lin Ming avait beau être enthousiaste dans son cœur devant des perspectives qui lui semblaient si magnifiques et merveilleuses, il savait que ça allait être très difficile de vraiment réaliser ses plans, et qu’il allait devoir y investir au moins le double d’efforts. Bien qu’il ait fusionné avec les mémoires du fragment d’âme, Lin Ming avait encore constamment besoin d’exercer la coordination entre son âme et les mouvements de son corps.

Dans l’objectif de préserver des matériaux, il ne pratiqua que la vieille méthode qu’il avait depuis le tout début, n’utilisant que de la véritable énergie, et ne dépensant aucun matériaux.

Pour entraîner de telles compétences, la victoire ne pouvait être atteinte que par le biais d’une pratique répétée et implacable. Si mille fois ne suffisaient pas, alors il le ferait dix milles fois. Si dix milles fois ne suffisaient pas, alors il n’aurait de cesse de pratiquer, des dizaines de dizaines de milliers de fois.

Le fait de répéter ces gestes des dizaines de milliers de fois était particulièrement fastidieux et épuisant pour la force d’âme. Ce genre de sensation d’exténuation revenait à ne pas dormir pendant soixante-douze heures, et c’était la reconnaissance, la manifestation, d’un travail acharné et d’efforts obstinés.

Lin Ming s’entraînait depuis seulement deux jours, mais ses yeux étaient déjà injectés de sang. Il s’arrêta pour se reposer, alors qu’il n’avait même plus la force de lever une tasse.

J’ai utilisé la Tactique d’Âme Ecrasante et j’ai également acheté des pilules pour réduire la fatigue et aider à la régénération de la force d’âme, et pourtant je me retrouve quand même dans cet état. La difficulté de ce symbole d’inscription médicinale est, sans aucun doute, plusieurs fois plus élevée que celle du symbole d’inscription matérielle.

Demain ce sera le jour d’admission de la Maison Martiale des Sept Véritables. Il semblerait que je n’ai pas réussi à compléter le symbole d’inscription médicinale avant d’y entrer.

Il y avait trois longs jours de repos entre la fin de l’examen et le début de l’admission officielle. Il allait devoir, dès le lendemain, se rendre au Hall de la Terre de la Maison Martiale des Sept Véritables.

Les artistes martiaux du Hall de la Terre avaient la possibilité de défier les disciples du Domaine Céleste lorsqu’ils atteignaient la quatrième étape de la Transformation du Corps, la Transformation Musculaire. Certains artistes martiaux au sommet de la Troisième Etape pouvaient également, selon certaines conditions, obtenir les qualifications pour se mesurer aux disciples du Domaine Céleste.

Avec sa force actuelle, Lin Ming ne disposait pas du tout des qualifications pour rejoindre le Domaine Céleste.

Le lendemain au petit matin, les élèves du Hall de la Terre furent rassemblés dans les montagnes. Un grand homme basané1, au torse nu et aux cheveux rouges, marchait face à eux avec un sabre noir qui pendait en bandoulière à son épaule. Il regarda tous les jeunes présents avant d’ouvrir la bouche :

« A partir d’aujourd’hui, chacun d’entre vous est officiellement un disciple du Hall de la Terre de la Maison Martiale des Sept Véritables. Je suis votre professeur ! Je m’appelle Hong Xi, mais vous m’appellerez Instructeur Hong2 ! »

« Cette fois-ci, le nombre d’idiots ayant réussi l’examen s’élève à cinquante-trois. Mais seulement les vingt d’entre vous qui vous tenez face à moi ont les qualifications pour rejoindre le Hall de la Terre. Vous êtes tous, sans aucun doute, des génies extrêmement talentueux ! J’espère. Mais pensez-vous seulement que le fait d’entrer au Hall de la Terre vous prédestine à devenir des maîtres de votre génération ? Les Hommes de puissance peuvent mourir prématurément ; les parangons de talents peuvent tomber du ciel. Vous ne graverez votre nom dans l’histoire qu’en ayant de cesse de vous élever et de survivre aux périls qui vous attendent3 ! »

« En tant que disciples du Hall de la Terre, les forces de la Ville du Grand Avenir vont tenter de vous ajouter à leurs rangs. Ils vous promettront monts et merveilles, faisant pleuvoir de l’argent, des femmes, et toutes sortes de choses attrayantes. Mais malgré cela, vous tous ici présents avez traversé l’Epreuve du Rêve et avez un cœur des arts martiaux ! Toutefois, n’oubliez pas que même un cœur des arts martiaux peut être doucement corrompu. Ces tentations pourraient devenir les vers qui mangent vos vêtements et rongent votre volonté ! »

« Retenez bien ceci ! La force est ce qu’il y a de plus important ! Ils vous voudront à leur service pour votre force. Si vous n’avez pas de force, alors vous n’avez rien, vous n’êtes rien ! Venez avec moi. »

L’homme aux cheveux rouges termina de prononcer tout ce qu’il avait à dire et emmena le groupe à un endroit situé dans les confins des montagnes.

La Maison Martiale des Sept Véritables occupait de larges et vastes terres. L’intégralité de la Montagne Zhou en faisait partie. Il n’y avait que quelques bâtiments dans les montagnes reculées. Le chemin était parsemé d’une belle herbe verte, de grandes montagnes de pierres et d’arbres anciens qui semblaient vivants. De temps en temps, des sources d’eau jaillissaient, dégageant la belle image du printemps qui s’éveille.

Ils atteignirent une immense falaise après avoir marché le temps d’environ un bâton d’encens. La falaise était haute de plusieurs dizaines de mètres, et sa surface était tellement polie qu’elle en était lisse et brillante, comme un miroir. De nombreux noms y étaient gravés de manière dense. Celui qui trônait au sommet était aussi gros qu’un sceau. Il était écrit : Ling Sen.

Les noms en dessous étaient plus petits, et ils étaient écrits en ligne, rangée après rangée. Au total, il y avait vingt de ces rangées.

Lin Ming avait une vague idée de la raison d’être de cette falaise. Les mots de Hong Xi qui suivirent ne firent que confirmer ses suppositions.

« Vous voyez une falaise, mais il ne s’agit en réalité que d’une illusion. Les noms qui y figurent sont amenés à changer constamment ; c’est la Pierre de Classement de la Maison Martiale des Sept Véritables. La Pierre de Classement comporte les noms de tous ceux qui font partie du Hall de la Terre et du Domaine Céleste. Tous leurs noms y sont listés. Il y a plus de deux cents individus, ces personnes sont vos camarades, vos frères aînés apprentis et sœurs aînées apprenties. »

C’était réellement une sorte de système de classement. Lin Ming regarda les noms étranges qui y figuraient, et les parcouru vers le bas depuis celui de Ling Sen. Il n’y trouva pas Qin Xingxuan.

Pourquoi n’y apparaissait-elle pas ? Lin Ming avait des doutes ; peut-être que Qin Xingxuan n’était pas comprise avec les autres disciples du Domaine Céleste.

Lin Ming continua de parcourir la liste, et après un certain temps, son regard se durcit alors. Il venait de voir un nom qui lui était particulièrement familier – Zhu Yan !

Zhu Yan, rang 39.

Domaine Céleste, 39 !

Lin Ming inspira profondément. Combien de temps lui faudrait-il pour en arriver là ?

Il continua vers le bas et fut agréablement surpris d’y trouver son propre nom. Mais il était tout de suite suivi de Wang Yanfeng. Les vingt d’entre eux du Hall de la Terre y étaient listés. Quant aux autres, leurs noms n’y figuraient pas.

La Pierre de Classement ne montrait que les noms de ceux du Hall de la Terre et du Domaine Céleste.

« L’une des voies du chemin martial consiste à se faire sa propre voie ! Si vous voulez atteindre de plus hauts sommets, alors vous devrez marcher sur les autres du haut de vos talons. Cette terre ne manque pas de talents ! Mais savez-vous pourquoi nous avons sélectionné autant de prétendus génies ? » dit Hong Xi.

Les mots de Hong Xi laissèrent le groupe sous le choc.

« Instructeur Hong, si l’on choisit un talent c’est naturellement pour le faire progresser et l’aider à cultiver », dit l’un des disciples.

« Le faire progresser ? »

Hong Xi éclata de rire, il rit encore et encore avec une impunité excessive.

« Sais-tu comment un dresseur entraîne des bêtes féroces ? Ils ont le meilleur des systèmes. Les bêtes avec le plus grand potentiel et les qualifications les plus prometteuses sont sélectionnées, et ensuite élevées. Elles sont bien nourries, avec de la viande quotidiennement, et elles sont entraînées. Après quoi ils les font combattre dans des cages. Parmi les centaines de bêtes présentes au début, il n’en reste jamais qu’une seule ; c’est le roi des bêtes. »

« Vous tous ici présents, vous avez déjà pénétré dans la cage. Vous allez devoir, au long de votre chemin pour devenir un parangon, écraser d’innombrables génies sans pareils, et vous hisser au sommet en escaladant leurs cadavres. Nous n’avons par conséquent pas rassemblés et choisis autant de talents pour vous élever, mais pour que vous soyez élevés pour la bataille et pour le massacre4 ! Vous n’êtes rien d’autre que des marchepieds qui serviront aux véritables talents à s’élever vers de plus hauts horizons ! »

« Personne n’est le plus fort, il y en a seulement qui sont plus forts. Soit vous vous hissez sur les cadavres en rampant pour devenir quelqu’un, soit vous faites face à la cruauté de la mort et vous vous retrouvez piétinés en dessous de tous les autres. C’est ce qui est, c’est la vérité ! »

Chaque mot de Hong Xi frappa les disciples telles des balles d’acier, gelant les cœurs. Les talents n’étaient pas rassemblés pour se concentrer sur l’entraînement, mais seulement pour servir de marchepieds aux individus les plus puissants afin que ces derniers atteignent des objectifs plus élevés.

L’analogie de la cage de Hon Xi implanta un profond sentiment de crise parmi les disciples. Même Lin Ming ressentit un sursaut d’émotions.

Le dernier est le roi… se répéta Lin Ming en serrant les poings, les yeux emplis d’un profond esprit combatif.

« Bien. Voici vingt feuillets de jade. Vous y trouverez les introductions aux règles et au système de la Maison Martiale des Sept Véritables. Vous résiderez ici, dans les montagnes reculées. Tout est inscrit sur les feuillets de jade. Vous pouvez désormais disposer. Nous commencerons officiellement les leçons à partir de demain. »

L’homme aux cheveux rouges fit un geste de la main et les vingt feuillets de jade s’envolèrent dans les mains des élèves. Lin Ming en reçu un et y plongea rapidement sa force d’âme pour découvrir où est ce qu’il résidait.

Premièrement je vais trouver ma chambre et m’y installer. Après quoi je créerai le symbole d’inscription médicinale et l’utiliserai pour augmenter ma force. La Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre que j’ai obtenu est une pilule miraculeuse, qui aide à franchir des phases de blocages dans la cultivation. Si j’utilise un symbole d’inscription dessus, ça devrait suffire pour me permettre d’atteindre la troisième étape de la Transformation du Corps.

La Transformation du Corps comprenait six étapes. L’Entraînement de la Force, l’Entraînement de la Chair, l’Entraînement des Entrailles, la Transformation Musculaire, le Façonnage Osseux, et la Condensation de l‘Impulsion. Chacune de ces six étapes était très éloignée des autres, vouloir passer à la suivante nécessitait une longue période de temps. Lin Ming n’était à la Deuxième Etape que depuis plus d’un mois. Il savait que faire une avancée vers la prochaine étape en une courte période de temps n’était pas facile. Mais maintenant qu’il avait des pilules de haute qualité, à quoi venait s’ajouter le pouvoir du symbole d’inscription médicinale, y parvenir n’était pas impossible.

« Lin Ming ! »

Alors qu’il réfléchissait, Lin Ming entendit une voix forte et tourna la tête pour regarder. Il fut surpris de voir, à une dizaine de pas, un jeune homme tout de blanc vêtu qui le fixait d’un regard sombre.

Il s’agissait de Wang Yanfeng. Ce dernier détestait Lin Ming depuis qu’il lui avait dérobé la première place et sa Pilule Ecarlate du Serpent Doré au cours de l’examen d’entrée de la Maison Martiale des Sept Véritables. C’était un coup dur pour Wang Yanfeng, et à ses yeux, la cause et l’instigateur de tout cela était Lin Ming. Ce Lin Ming était, sans aucun doute, la douleur de sa chair, l’éternelle épine dans son flanc !

« Les deux pilules, les as-tu utilisées ? » dit Wang Yanfeng d’un ton froid avec les dents serrées.

« Qu’est-ce que ça peut bien te faire ? » répondit calmement Lin Ming.

Ces deux pilules n’avaient pas de prix, mais il ne craignait pas qu’elles n’attirent la convoitise. Dans le Royaume du Grand Avenir, la Maison Martiale des Sept Véritables était une existence suprême. Ils disposaient d’une force considérable et de soutiens dont personne ne connaissait les frontières. S’ils donnaient une récompense, alors personne n’oserait la voler.

« Je sais que tu ne les a pas prises. Ces deux pilules sont puissantes et dangereuses, ton corps ne peut tout simplement pas y résister. Lin Ming, tu n’es qu’un talent de grade 3, il faut que tu saches qu’avec ton talent, ces deux pilules – en particulier celle de la Moelle du Dragon d’Or Pourpre – seront gaspillées. Tu en absorberas au mieux un dixième. Ça serait un véritable gâchis que tu les utilises. »

« Qu’est-ce que tu as à dire ? » dit Lin Ming en fronçant les sourcils.

« Je veux t’acheter ta Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre. »

Lin Ming sourit. Il ne s’attendait pas à ce que Wang Yanfeng dise quelque chose d’aussi amusant. Il y avait vraiment de quoi en rire.

« Est-ce que c’est une blague ? Tu penses que je vais te la vendre ? »

« Ne refuse pas. Commence déjà par écouter ma proposition. »

  1. Bronzé, à la peau brunie.
  2. Et non pas Hartman, comment ça, vous aussi vous êtes déçus ?
  3. Arda para subire.
  4. Nuance entre : élevés pour qu’ils progressent et engraissés pour servir de nourriture.
Cet article comporte 10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top