skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 50

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Tic, Noxvae

Obtenir les matériaux

Wang Xuanji découvrit rapidement que la technique de dessin de ce jeune n’était originaire d’aucune école d’enseignement du Royaume du Grand Avenir. Ses techniques semblaient plus complexes, et étaient incomparablement plus harmonieuses.

« La secte du maître de ce jeune n’a pas ses racines dans le Royaume du Grand Avenir ! » dit l’homme d’âge moyen.

« Mm. Et en plus de ça, leur école d’apprentissage est bien plus avancée que la nôtre. »

Des lumières colorées apparaissaient dans l’air. Leurs traces s’entrelaçaient en des sentiers de lumière à travers les iris grands ouverts de ceux qui assistaient à la scène, laissant derrière elles un mirage brillant et chatoyant. Wang Yuhan retenait sa respiration, la force d’âme contenue dans ce symbole dégageait la sensation d’un changement d’énergie des plus exquis et soigné.

Lors du traçage d’un symbole d’inscription, la tâche la plus difficile à appréhender était de s’assurer que la force d’âme était précisément dosée pour chaque petite nuance ; la plus faible des imprécisions pouvait entraîner un échec total. Mais dans les mains de ce jeune homme, chaque petit changement semblait être instinctivement exact. Sous ses mains agiles, il dessinait des symboles tel un peintre virtuose peignant les fleurs et les oiseaux, alors que ces petits oiseaux déployaient leurs ailes dans un désir de s’envoler.

Au début, Wang Yuhan avait renfermé la peur secrète d’être surpassée par ce jeune garçon. Elle avait espéré qu’il ne réussisse pas l’examen. Mais à ce stade, elle était déjà captivée d’admiration et d’amusement. Au contraire, elle souhaitait désormais, dans son cœur, qu’il ne s’arrête jamais, que cette perfection puisse continuer jusqu’à la fin des temps, et elle n’avait pas la moindre trace de regret.

Ce sentiment était le même que celui de musiciens qui souhaitaient entendre les sons des chants divins de la nature et des dieux en pleine floraison, ou celui d’un artiste brûlant du désir de voir la plus merveilleuse et splendide peinture transmise aux cours des siècles par les plus grands peintres des générations précédentes. Il s’agissait du seul type de sentiment qui pouvait faire abandonner toutes ses distractions à un humain, et amener son art à son apogée.

En regardant l’expression dédiée de ce méticuleux jeune homme, Wang Yuhan fut finalement capable de comprendre pourquoi la progression de sa technique d’inscription stagnait. C’était précisément parce qu’elle se souciait trop à propos de Qin Xingxuan, et craignait de se faire dépasser par une fille de six mois de moins sur le chemin qu’elle suivait.

Mais la vérité venait de lui apparaître en voyant la technique d’inscription parfaite de Lin Ming. Ce monde n’avait ni limite, ni fin ; il y avait d’innombrables talents incomparables et génies du même acabit qu’elle. Être le numéro un parmi les jeunes du Royaume du Grand Avenir en techniques d’inscription n’était qu’une vanité futile. Cela n’avait aucune importance de savoir si elle allait ou non être dépassée par Qin Xingxuan.

Elle ne poursuivrait plus l’ombre de cette dernière, mais ce qu’il y avait au-devant d’elle.  Elle ne poursuivrait plus l’objectif d’être le talent d’inscription numéro un du Royaume du Grand Avenir, mais d’atteindre le sommet de l’inscription.

Une minute et une seconde s’étaient écoulées. Face à Lin Ming, le nombre de symboles et de runes augmentait, et ils commençaient à se chevaucher en l’air avec des scintillements sombres et légers, comme s’ils avaient un rythme de respiration d’êtres humains. La Rune Ecrasante était familière à Lin Ming, et la dessiner était aisé. Son sommet de deuxième étape de la Transformation du Corps lui permettait d’avoir suffisamment de véritable énergie pour supporter l’intégralité du processus ; il n’avait plus à souffrir les difficultés rencontrées quelques mois auparavant.

Aujourd’hui, le traçage de l’inscription de Lin Ming avait été particulièrement fluide. Il avait investi son attention la plus complète dans la création de ce symbole, et avait oublié qu’il s’agissait d’un examen. Il acheva totalement les dizaines de symboles et de runes colorés et brillants, puis, après un éclair de lumière, la force d’âme de Lin Ming les rassembla pour n’en former qu’un, et ils se condensèrent en un symbole de flamme carré de deux ou trois centimètres.

Cette fois, Lin Ming ne plaça pas le symbole sur une pièce de papier à symbole, mais le déplaça plutôt sur la table avec l’épée longue, et d’un claquement de doigt, le symbole vint se poser sur ladite épée et s’y marqua. Son apparence finale ressemblait à une flamme déchaînée.

Achèvement.

En voyant cette épée dans les mains de Lin Ming, le cœur de Wang Xuanji était fasciné et ne tarissait pas d’éloge. Ses yeux se posèrent sur la lame de l’épée, et il put naturellement déceler le potentiel du symbole de flamme qui exsudait un sens de nature. Il y immergea sa force d’âme, et ressentit que la véritable énergie y circulait avec autant d’aise que pour respirer.

Wang Xuanji était capable d’affirmer qu’il s’agissait d’un symbole d’inscription parfait. Mais celui qui l’avait dessiné n’était qu’un simple jeune garçon à la deuxième étape de la Transformation du Corps. A quel point ce symbole pouvait-il augmenter la force d’une arme ?

En terme d’inscription, augmenter la force ne signifiait pas rendre l’épée plus tranchante, ça concernait la circulation et le flux de véritable énergie. Si le symbole d’inscription se trouvait sur un papier à symbole, alors il n’était pas possible de déterminer à quel point il allait augmenter la force. En revanche, s’il s’agissait d’un trésor rare comme une arme, alors un maître de l’inscription expérimenté pouvait être capable d’y immerger sa véritable énergie et de voir comment le flux en était affecté par le symbole d’inscription. Il était alors capable de dire quel était le pourcentage d’augmentation de la force qu’apportait le symbole d’inscription.

Wang Xuanji brandit l’épée dans ses mains et il y concentra sa véritable énergie. Il ferma les yeux et se laissa emplir par les sensations. Ses yeux se rouvrirent l’instant d’après, et bien qu’il se soit attendu à ce résultat dans son cœur, il fut tout de même surpris.

L’augmentation de force qu’apportait le symbole d’inscription s’élevait à 32%. C’était le standard d’un maître de l’inscription de haut niveau.

« 32% d’augmentation de force de la véritable énergie… » s’exclama Wang Xuanji.

« Oh ? »

Les sourcils de l’homme d’âge moyen se dressèrent et il prit l’épée longue en main. De manière générale, les maîtres de l’inscription qui l’étaient tout juste pouvaient avoir du mal à obtenir une augmentation de force de 20%. Le fait que ce jeune puisse atteindre 32%… à souligner qu’après 20%, chaque petit pourcent supplémentaire était bien plus difficile.

L’homme d’âge moyen avait travaillé en tant que superviseur pour l’examen depuis de nombreuses années. Il était plus rapide que Wang Xuanji lorsqu’il s’agissait d’évaluer un symbole d’inscription, et pouvait obtenir un résultat plus précis.

« Entre 32 et 33% »

Il posa l’épée longue sur la table et regarda Lin Ming en cherchant à le cerner. D’où venait cet enfant ? Il était juste sorti de nulle part. Avait-il des amis ? Des compagnons ?  Pouvait-il être le disciple d’un maître issu d’une secte ancienne ? Mais pourquoi le disciple d’une secte ancienne viendrait dans un petit endroit tel que cette Association de l’Inscription du Royaume du Grand Avenir pour demander à devenir un maître de l’inscription ?

« Félicitations, Lin Ming. Tu as réussi à passer l’examen », dit Wang Xuanji.

« Merci, Président de l’Association. »

« Mm. Veux-tu rejoindre notre Association de l’Inscription du Royaume du Grand Avenir ? » demanda Wang Xuanji à tout hasard.

De son point de vue, les disciples de ces clans anciens n’avaient aucune raison de rejoindre l’Association de l’Inscription du Royaume du Grand Avenir. Si dix d’entre eux y étaient invités, dix d’entre eux refuseraient. Il ne s’attendait pas du tout à ce que Lin Ming n’acquiesce de la tête et réponde :

« Oui, je le veux1 »

« Oh ? »

Les sourcils de Wang Xuanji se redressèrent.

« Tu souhaites rejoindre notre association ? »

« Mm. Je suis venu prendre part à cet examen pour cette raison. »

« Cela… »

Wang Xuanji avait une étrange impression à l’esprit, il ne comprenait pas les motivations de Lin Ming.

« Mm. Pour dire la vérité au Président de l’Association de l’Inscription, je suis venu ici pour gagner des points de contribution et acheter des matériaux. »

Acheter des matériaux ?  Il fallait des points de contribution si vous aviez besoin de matériaux rares et précieux. Il y avait d’innombrables moyens d’utiliser ces matériaux. Est-ce que c’était ce garçon qui les voulait ? Ou son maître ?

Son maître devait être un individu âgé aux compétences d’un niveau insondable. Pourquoi un tel individu chercherait des matériaux ici, dans une petite ville comme celle-ci ?

Wang Xuanji réfléchit à tout cela un long moment, puis il s’adressa à Lin Ming avec un peu d’hésitation :

 « Toi, si tu vends cette épée à l’Association de l’Inscription, je t’échangerai 3 000 points de contribution pour acheter des matériaux. »

Lin Ming fut choqué, puis déborda immédiatement après de joie. Il craignait d’avoir à réaliser de nombreuses missions. Il n’avait pas pensé qu’il allait être aussi chanceux que Wang Xuanji lui propose d’échanger cette épée pour 3 000 points de contribution. Il avait pu regarder un peu plus tôt dans la liste des matériaux précieux dont il avait besoin pour son inscription médicinale, et 3 000 points de contribution ce n’était pas une petite somme. Cela suffirait pour acheter les matériaux dont il avait besoin.

Ce vieil homme, le président de l’association, il souhaite probablement acheter mon épée pour l’étudier. Mais les techniques d’inscription sont complexes et diverses. Même quelqu’un maîtrisant bien les techniques d’inscription aurait des difficultés à l’examiner, et ce en y passant beaucoup de temps et en étant précautionneux. Peut-être qu’il souhaitait déceler certains des mystères du symbole d’inscription pour le reproduire, mais rien que ça c’était incomparablement difficile. S’il achète cette épée, il sera probablement incapable de trouver quoi que ce soit, se dit Lin Ming.

« Merci président de l’association, les points de contribution me faisaient cruellement défaut. »

« Il n’y pas besoin d’être poli. Si un jour ton maître vient dans la Ville du Grand Avenir, n’hésite pas à le convier à notre Association de l’Inscription en tant qu’invité honorable. »

Il y avait deux raisons derrière le fait que Wang Xuanji agisse de manière aussi favorable vis-à-vis de Lin Ming depuis le début. Premièrement, il voulait étudier l’épée, et deuxièmement, il souhaitait gagner les faveurs et la sympathie de Lin Ming, et éventuellement avoir l’opportunité de connaître la secte mystérieuse qui se trouvait derrière lui.

« Sang de bête féroce de quatrième niveau, 1 jin. 1 100 liangs d’or, 150 points de contribution. »

« Graines de Fleurs des Nuages Bleu Céleste, 12. 600 liangs d’or, 80 points de contribution. »

« Jus de Dragon Sanguinaire, 1 jin. 600 liangs d’or, 60 points de contribution. »

La personne en charge de la vente des matériaux rares et précieux était une femme d’âge moyen d’environ quarante ou cinquante ans. Elle parcourait ses stocks en comparant avec la liste de Lin Ming, et cochait le prix à chaque fois qu’elle trouvait un des matériaux. Elle s’arrêtait pour regarder  Lin Ming à chaque fois qu’elle ajoutait un matériau. Ce petit garçon, il achetait tellement de choses rares et précieuses,  que prévoyait-t-il de faire avec tout ça au final ?

Lin Ming avait listé des dizaines de matériaux, dont de nombreux matériaux rares et précieux. Par exemple, le sang de bête féroce de quatrième niveau, une petite fiole équivalait à un trésor rare en termes de prix. S’il avait quitté l’Association de l’Inscription pour l’acheter au prix du marché, ça lui aurait au moins coûté 3 000 liangs d’or, et indépendamment du prix, rien ne garantissait qu’il ne le trouve.

Six mois en arrière, Lin Ming n’aurait jamais ne serait-ce que rêvé de telles choses.

Le montant d’or requis s’éleva rapidement à 10 000. Les points de contribution nécessaires avoisinaient également à presque 2 000. Alors qu’il voyait la quantité d’or augmenter, Lin Xiaodong ne pouvait plus entendre que l’incessant bourdonnement du boulier2 qui émettait des « pop, pop ». Chaque « pop » lui faisant ressentir de la crainte et de l’appréhension pour le prochain objet, mais il ne ressentit rapidement rien d’autre que de la torpeur. Il voyait finalement ce que les gens appelaient dépenser de l’argent comme l’eau qui s’écoule.

« Prix total, 10 000 liangs d’or et 2 100 points de contributions. Souhaitez-vous confirmer cet achat ? » demanda la femme d’âge moyen à Lin Ming en posant son boulier.

Même un formidable maître de l’inscription de renom, et noble, de la Ville du Grand Avenir, n’achèterait pas autant de matériaux rares et précieux. Qui était ce petit gars ? Où avait-il obtenu autant de points de contribution ?

« Mm. Oui, je souhaite acheter tout ça », dit Lin Ming en sortant les billets de banque dorés de ses manches, et également une carte à points. Cette carte à points comportait un nombre correspondant à la quantité de points de contribution qu’il avait dans les registres.

« Bien… »

  1. No comment haha.
  2. Il s’agit d’un objet qui permet de compter.
Cet article comporte 13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top