skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 5

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : à venir

Parions !

Une voix légèrement acerbe se fit entendre dans la ruelle, tout juste au moment où Lin Ming arrêta de bouger. « Hehe, c’est surprenant, tu as un niveau de vigilance élevé. Tu t’appelles Lin Ming, n’est-ce pas ? » Un jeune homme portant des habits en soie marchait doucement depuis l’arrière d’une résidence, un sourire plein de dédain plaqué sur son visage. Derrière lui, cinq jeunes hommes de 18 ans suivirent. La plupart d’entre eux étaient à la Première Etape de l’Entraînement Physique, il n’y en avait qu’un à la Deuxième Etape. Quant au jeune homme avec des habits en soie, il était également à la Deuxième Etape de l’Entraînement Physique.

Lin Xiaodong se mit à paniquer en voyant la situation. Il avait reconnu le jeune homme en habits de soie. Celui-ci était au côté de Zhu Yan lors de l’incident au moment des inscriptions de la Maison Martiale des Sept Véritables. N’importe qui pouvait comprendre qu’il était venu ici pour leur causer des ennuis.

Ils étaient six, deux à la Deuxième Etape de l’Entraînement Physique et quatre à la Première Etape de l’Entraînement Physique. Quant à Lin Ming et lui, ils n’étaient tous les deux qu’à la Première Etape de l’Entraînement Physique. Si les choses venaient à dégénérer et qu’un combat éclatait, ils se feraient sûrement rouer de coups. Le jeune homme en habits de soie devait probablement être un jeune maître d’une des grandes familles de la Ville du Grand Avenir. Ce type d’individus possédaient à la fois du pouvoir et de l’autorité. Bien qu’ils ne soient pas du genre à tuer instinctivement, ils étaient tout à fait capables d’handicaper ou d’estropier de manière répétée.

« Qu’est-ce que vous essayez de faire ? » Cria Lin Xiaodong, ses mots chargés d’une colère évidente.
« Demande lui, » le jeune homme en habits de soie pointait du doigt vers Lin Ming. « Tu es du genre impressionnant pour frapper un de mes subalternes jusqu’à ce qu’il saigne de partout ; il a eu deux côtes brisées. »

La vie de leurs subalternes ne représentait pas grand-chose pour ces jeunes maîtres issus de grandes familles. Toutefois, leur réputation c’était une offre affaire. Qui plus est, son sbire lui avait rapporté qu’il avait parlé au nom du jeune homme en habits de soie mais qu’il avait quand même finit par se faire battre. Et c’est justement ça qui avait mis le jeune homme en habits de soie hors de lui.

« Tu dois avoir quelques compétences pour prétendre arriver à me piétiner dans le futur, moi, Wang Yigao ! Aujourd’hui, j’aimerais voir avec mes propres yeux comment tu comptes t’y prendre ! » Dit le jeune homme en habits de soie d’un air féroce.

Lin Ming n’avait jamais entendu le nom de Wang Yigao auparavant, pas plus qu’il n’avait dit quoi que ce soit à propos du fait de le piétiner. Son subalterne avait probablement dû inventer tout ça pour accentuer sa colère. Comme la situation allait forcément, quoi que Lin Ming puisse dire, se terminer en bagarre, il ne prit pas la peine de s’expliquer.

La technique « Vertus Chaotiques des Méridiens de Combat » avait beau être puissante, Lin Ming n’avait commencé à s’entraîner avec que quelques jours auparavant. Il était impensable d’affronter autant d’ennemis à la fois, sans oublier que d’entre eux étaient à la Deuxième Etape de l’Entraînement Physique. A cela s’ajoutait le fait que Lin Xiaodong pouvait être fait otage, ce qui ne ferait qu’aggraver la situation.

D’un point vu plus global, ses ennuis continueraient même s’ils parvenaient à l’emporter. Si la situation devenait hors de contrôle et que Lin Ming finissait par tabasser Wang Yigao, il aurait ensuite à subir la colère du père de Wang Yigao. Père qui était aussi le Seigneur de l’Armée de la Ville du Grand Avenir. Lin Ming s’imaginait bien que ce genre d’individu ne prendrait pas le temps de s’asseoir pour discuter de manière civilisée. Il ne pouvait pas se permettre de provoquer quelqu’un de ce calibre.

Quel casse-tête…

Lin Ming réfléchit. Il eut soudainement une illumination, il avait trouvé une manière de résoudre le problème. Il dit en faisant face à Wang Yigao. « Que comptes-tu faire ? »

« Qu’est-ce que je compte faire ? » Wang Yigao fut quelque peu surpris avant d’éclater de rire. « Tu es vraiment en train de me demander ce que je compte faire ? »

Les canailles qui l’accompagnaient rirent à l’unisson. Lin Ming devait être un idiot. Il fallait être complètement stupide pour leur demander ce qu’ils comptaient faire.

Wang Yigao ria un long moment avant de dire. « Je ne sais pas trop si je dois considérer que tu es bête comme un cochon ou juste un bête cochon. Enfin peu importe, ce Jeune Maître va te laisser une chance vu que tu as pris la peine de demander. Ne t’avise pas de dire que ce Jeune Maître est cruel. Mets-toi à genoux et lèche moi les pieds. Après quoi, si tu te brises un tendon du bras et un autre de la jambe, je considérerais que nous sommes quittes. »

En entendant les conditions de Wang Yigao, Lin Xiaodong devint fou de rage. « Merde ! Frère Ming, on n’a pas besoin d’écouter leurs absurdités. Battons-nous contre eux jusqu’au bout ! Notre Famille Lin de la Ville du Mûrier Vert n’est pas du genre à se laisser marcher dessus ; voyons voir s’ils osent faire quoi que ce soit ! »

Il savait qu’ils allaient souffrir misérablement aujourd’hui. Lin Xiaodong ne pouvait plus qu’invoquer le nom de sa famille en espérant leur faire peur. La douleur physique n’était pas un problème, d’un autre côté, le fait de se faire estropier dans un combat était l’une des plus grandes craintes des artistes martiaux. Il y avait effectivement des choses que mêmes les herbes rares ne pouvaient pas guérir.

« La Famille Lin de la Ville du Mûrier Vert ? Heng, tu crois vraiment que j’ai peur de la Famille Lin ? Lin Ming, tu te bouges ou tu veux que je le fasse pour toi ? »

« Ose seulement ! Viens, tu crois vraiment que ce Jeune Maître a peur de toi ? » Lin Xiaodong fit un pas en avant, une main fermement empoignée sur la garde de son épée. En réalité, Lin Xiaodong se sentait complètement troublé. Mais il préférait mourir que d’avoir à perdre la face.

Lin Ming retint Lin Xiaodong en arrière et dit en s’adressant à Wang Yigao. « Bon, ce que tu veux c’est que je fasse ce que tu as demandé plus tôt ? Très bien, si tu parviens à me battre en duel d’arts martiaux, j’accepterais tes conditions. »

« Frère Ming, tu… » Lin Xiaodong était anxieux. Bien qu’il fût convaincu du potentiel de Lin Ming et de sa capacité à accomplir de grandes choses dans le futur, pour le moment, Lin Ming n’en était qu’à la Première Etape de l’Entraînement Physique. Comment pouvait-il battre Wang Yigao qui était, lui, à la Deuxième Etape de l’Entraînement Physique ? Lin Xiaodong s’inquiétait du fait que Lin Ming puisse perdre et se retrouver avec les tendons brisés.

Lin Ming lui dit. « Ne t’inquiète pas, je sais ce que je fais. »

« Un duel d’arts martiaux ? Tu penses que tu es qualifié pour te battre en duel avec moi ? » Wang Yigao ne s’attendait pas à ce que Lin Ming lui propose quelque chose comme ça. A l’intérieur du Royaume du Grand Avenir, les responsables du gouvernement n’intervenaient pas dans les combats entre les artistes martiaux, n’ayant tout simplement pas les capacités de le faire. Du coup, les conflits entre artistes martiaux se résolvaient par des duels d’arts martiaux. Les parties prenantes définissaient elles-mêmes les termes de victoire et de défaite. Après le duel, le conflit était considéré comme résolu et peu importe le résultat, chacun devait s’y plier. Après tout, la crédibilité était quelque chose de très important aux yeux des artistes martiaux.

Wang Yigao n’imaginait même pas pouvoir perdre, sa force étant supérieure d’une étape à celle de Lin Ming. Il trouvait juste que c’était inapproprié de se battre avec Lin Ming.

Lin Ming répondit. « Il n’est pas question de savoir si je suis qualifié ou pas, seulement de savoir si tu oses ? »

« Insinuerais-tu que je n’ose pas ? C’est surement la chose la plus drôle que j’ai eu à entendre de l’année. Très bien, vu comme tu fais preuve de témérité, je suis obligé de te satisfaire. »

Lin Ming dit. « Parfait, allons sur la place. »

La ruelle dans laquelle ils se trouvaient était trop isolée et il n’y avait personne pour témoigner. Lin Ming avait peur du fait que Wang Yigao puisse revenir sur ses mots. En revanche, si le duel se déroulait devant de nombreuses personnes de la Ville du Grand Avenir, même une grande gueule comme Wang Yigao ne pourrait pas nier le résultat. A moins de ne plus jamais souhaiter vivre dans la Ville du Grand Avenir.

Un duel d’arts martiaux attirait facilement les regards et la place ne manquait jamais d’observateurs. En quelques instants, de nombreuses personnes s’étaient rassemblées ; il y avait même des artistes martiaux parmi eux. La foule commença à parler en voyant les deux adversaires.

« Ca ne serait pas le fils du Seigneur de l’Armée Wang ? »

« C’est bien lui, cet enfoiré s’apprête encore à brutaliser quelqu’un. Je me demande de quelle famille vient l’autre enfant pour être aussi malchanceux. »

« Un Première Etape de l’Entraînement Physique qui en affronte un à la Deuxième Etape de l’Entraînement Physique. Il est condamné à perdre. »

« Ce n’est visiblement qu’un roturier. C’est déjà un accomplissement pour lui d’avoir atteint la Première Etape de l’Entraînement Physique. Dommage ! Il va vraisemblablement finir estropié… »

La réputation de Wang Yigao n’était pas bonne dans la Ville du Grand Avenir, en plus de ça, les gens éprouvaient plus facilement de la sympathie pour les plus faibles. On pouvait voir de la compassion pour Lin Ming dans leurs yeux.

Plus il y avait de gens, plus Wang Yigao était mécontent. Après tout, il n’y avait aucune fierté pour un Deuxième Etape de l’Entraînement Physique à battre un Première Etape. Qui plus est, l’identité de son opposant était bien inférieure à la sienne. Wang Yigao ne voulait pas, par conséquent, qu’un trop grand nombre de personnes assistent à la scène.

Il dit impatiemment. « Qu’est-ce que tu attends ? Battons-nous ! Après quoi tu pourras te briser les tendons. Tu vas comprendre la différence entre nous. »

En voyant le grand nombre de personnes rassemblées, Lin Ming fit face à Wang Yigao et lui dit. « Sois tranquille, nous allons commencer. Toutefois, si je perds je serais à ta merci, alors qu’est ce qui se passe si je gagne ? »

Gagner ? Ce bâtard pense qu’il peut gagner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top