skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 47

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Noxvae, Zoro, Tic

Le talent d’âme de Lin Ming

C’est le test du talent d’âme… pensa Lin Ming, debout face à une large tablette de pierre.

Elle était similaire à celle utilisée pour mesurer la force, à ce détail près que la couleur était différente. La tablette de pierre pour mesurer la force était d’un profond noir d’obsidienne, alors que celle-ci, qui mesurait la force d’âme, était rouge. Un rouge cramoisi de la couleur du sang frais.

Lin Ming était un jeune de la Famille Lin, son talent d’âme et son talent martial avaient été mesurés à la naissance, et les deux étaient de grade 3. C’était un niveau de talent décent, mais il était malheureusement né en dehors de la lignée principale. Son talent d’âme et martial de grade 3 ne suffisaient pas à faire de lui une exception et à l’ajouter aux descendants masculins directs de la famille.

Pour un enfant, entre le talent d’âme et le talent martial, la cultivation du talent martial prévalait, en ce sens que ce dernier était directement relié aux réalisations futures de cet enfant en tant qu’artiste martial.

Quant au talent d’âme, c’était négligeable. Ce genre de talent était principalement relié à des occupations qui nécessitaient de la force d’âme, comme les maîtres de l’inscription, les raffineurs, les apothicaires, les alchimistes, et ainsi de suite. De manière générale, seulement un talent d’exception, tel qu’un talent de grade 4 ou 5 de qualité supérieure, valait la peine qu’une famille dépense la quantité astronomique d’argent nécessaire pour en faire un maître de l’inscription, un apothicaire, ou d’autres professions de niche du même genre. Un talent d’âme décent ou inférieur ne serait même pas considéré.

Lin Ming le savait, le talent d’âme était complètement inutile dans le domaine de la Transformation du Corps. Mais ça devenait graduellement de plus en plus important après avoir atteint le Xiantian et commencé à cultiver l’âme.

Dans le Royaume du Grand Avenir, la majorité des artistes martiaux et des guerriers de bas niveau n’utilisaient jamais leur force d’âme.

Toutefois, parmi ceux qui atteignaient l’étape de la Condensation de l’Impulsion, quelques un commençaient à apprendre l’inscription. Ils apprenaient alors des techniques de loi de l’âme, commençaient à condenser leur force d’âme, et devenaient capables de voir certaines choses, tel que le flux de véritable énergie dans les trésors, devenant ainsi capable de définir et d’en comprendre les faiblesses.

Aîné Sun suspectait Lin Ming d’être un talent génial de la force d’âme à cause de cela, et il l’avait amené ici pour en avoir le cœur net.

« Bien que tu aies déjà dit que ton talent d’âme avait été mesuré par ta famille, je pense que ça peut être une bonne idée de le refaire, juste au cas où. Ce test de la force d’âme est souvent considéré comme une formalité et est fréquemment négligé. Ajouté au fait que les tablettes de pierres ne sont pas nécessairement précises, il peut y avoir eu une erreur dans la mesure. »

Tandis qu’il disait cela, aîné Sun plaça une petite pierre de véritable énergie au centre de la tablette en pierre. Elles avaient beau sembler similaires, le prix de cette petite pierre était bien plus élevé. Cette petite pierre de véritable énergie était un consommable de luxe.

Lin Ming plaça sa main sur la tablette de pierre et sentit la matrice s’activer soudainement. Il vit alors apparaître d’innombrables images fantasmagoriques au sein du vaste océan de son esprit, un kaléidoscope d’images du monde, et il ressentit une sensation de picotement au plus profond de son âme. Cette sensation continua le temps d’une douzaine de respirations jusqu’à ce qu’aîné Sun ne s’exclame :

« Mesuré. »

Lin Ming ouvrit les yeux. Il vit que le faisceau lumineux de la colonne de pierre s’était élevé jusqu’à la quatrième position et qu’il dépassait d’environ un tiers. Talent de grade 4 primaire ?

Lin Ming semblait un peu désemparé. Il savait que son propre talent avait été mesuré en tant que talent de grade 3, comment pouvait-il avoir augmenté de la sorte ?

C’était exactement comme venait de dire aîné Sun, était-ce une erreur de mesure lors de la mesure de son talent à la naissance ?

Une pensée vint soudainement à l’esprit de Lin Ming.

Etait-il possible que ce changement de son talent soit en rapport avec le Cube Magique ?

Etait-ce parce qu’il avait absorbé ce fragment d’âme, que son propre talent d’âme avait augmenté du grade 3 au grade 4 primaire ?

Lin Ming ne savait rien à propos des âmes, mais il y avait bien une chose qu’il savait. Considérant l’ensemble des connaissances du Continent du Grand Dévers, le talent était immuable. C’était un fait !

Qu’importe qu’un artiste martial cultive son talent d’âme ou son talent martial, ça ne changeait pas après la naissance. Il n’existait pas de matériau rare dans ce monde capable de modifier le talent d’un individu.

Quant aux mémoires qu’il avait absorbées, elles ne contenaient aucune information à propos d’un moyen possible de faire cela. Mais comme elles étaient incomplètes, Lin Ming n’osa pas affirmer que c’était la vérité pour autant.

Se pouvait-il que son talent d’âme ait été mesuré de manière incorrecte à la naissance ? Si le fait d’absorber des âmes permettait d’augmenter le grade du talent d’âme, alors si ces puissants aînés du Domaine des Dieux avaient recours à cette pratique, étaient-ils tous des talents de garde 6, 7, ou 8 ?

En pensant à cela, Lin Ming localisa de manière inconsciente l’endroit dans sa poitrine où il pouvait sentir le Cube Magique. Depuis la dernière fois, lorsqu’il avait absorbé le fragment d’âme, Lin Ming avait été incapable d’entrer de nouveau dans le monde illusoire du Cube Magique.

Bien qu’il n’entretienne que peu d’espoir à ce sujet, s’il avait l’opportunité, dans le futur, d’absorber un nouveau fragment d’âme, alors Lin Ming se disait qu’il aurait à mesurer son talent d’âme pour voir s’il avait évolué.

Aîné Sun ne connaissait évidemment pas la situation de Lin Ming, et il fronça les sourcils en regardant les résultats de la tablette de pierre. Ce talent de grade 4 primaire le laissa insatisfait.

Il avait eu une lueur d’espoir que Lin Ming puisse être un génial et rare talent de la force d’âme, tel qu’un grade 5, voir même le légendaire grade 6.

Si ça avait été le cas, Lin Ming aurait été envoyé apprendre l’inscription, l’alchimie, et des quantités phénoménales d’efforts et de ressources auraient été dépensées pour l’élever. Lorsque ce moment serait venu, la Maison Martiale des Sept Véritables aurait été capable de cultiver et de faire progresser Qin Xingxuan et Lin Ming, deux génies martiaux du talent d’âme, et leur Maison Martiale des Sept Véritables aurait obtenu les honneurs et les éloges de la secte principale. Ils auraient même pu avoir l’espoir d’obtenir des remèdes ou des élixirs précieux. Mais ce maigre espoir était désormais brisé.

Aîné Sun secoua la tête et soupira légèrement d’un souffle court.

« Viens, je vais t’emmener récupérer tes récompenses », dit-il à Lin Ming.

Alors ce sont les Pilules de Moelle du Dragon d’Or Pourpre et Ecarlate du Serpent Doré ? 

De retour dans son logement à la Maison Martiale des Sept Véritable, Lin Ming regardait les deux pilules qui étaient dans une boîte sur la table. Inévitablement,  il était d’humeur excitée. Le butin de cette fois était tout simplement génial !

De ces deux pilules, l’une était produite à partir du raffinement de la moelle d’un Dragon d’Or Pourpre et l’autre d’une vésicule biliaire écarlate d’un Serpent Doré de cent ans d’âge. Le Dragon d’Or Pourpre était une bête féroce de quatrième niveau. Même un maître Houtian ne faisait pas le poids face à un seul d’entre eux.

Quant au Serpent Doré centenaire, ça avait beau n’être qu’une bête féroce de troisième niveau, c’en était une qui trônait à l’apex1 des bêtes féroces de troisième niveau et qui était également particulièrement discrète, et, en conséquence, extrêmement rare.

Ces deux précieuses pilules étaient des objets qui n’avaient pas de prix sur le marché, elles ne pouvaient tout simplement pas s’acheter au sein du Royaume du Grand Avenir. Même la Famille Royale se trouverait touchée et perplexe à cause d’elles.

Ma force va faire un bond en avant si je prends ces deux pilules, mais… ça serait une vraie gabegie de directement absorber des pilules aussi précieuses. Les mémoires de l’aîné ne contenaient pas seulement des techniques d’inscriptions pour augmenter la force des trésors, mais également pour améliorer l’effet des pilules. Lin Ming les avait mémorisées et avait donc connaissance du symbole d’inscription qui permettait de doubler l’effet d’une pilule. Il aurait juste à l’appliquer à la pilule qu’il souhaitait prendre…

Le Domaine des Dieux disposait d’un patrimoine de legs sans égal. Peu importe que ça soit la Transformation du Corps, les compétences martiales ou les armes, chaque matrice et technique avait été développé à la limite du domaine du possible. Il ne s’agissait pas de quelque chose auquel quiconque ou quoi que ce soit ne puisse se comparer à travers tout le Continent du Grand Dévers, et c’était tout aussi vrai pour les techniques d’inscription.

Les techniques d’inscription étaient divisées en quatre grandes catégories dans le Domaine des Dieux ; inscription matérielle, inscription médicinale, inscription corporelle, inscription spirituelle.

Les inscriptions matérielles étaient placées sur les trésors rares ; c’était les plus simples et les plus évidentes.

Les inscriptions médicinales étaient des inscriptions pour les pilules, les élixirs, et d’autres remèdes ; ça permettait d’en augmenter l’efficacité ou d’en éliminer les effets secondaires.

Les inscriptions corporelles se plaçaient sur le corps. Cela nécessitait d’avoir des connaissances et un niveau absolu en inscription, et ça permettait d’augmenter la vitesse de cultivation et d’entraînement d’un artiste martial, ainsi que ses capacités au combat.

Quant aux inscriptions spirituelles, c’était les inscriptions de l’âme. Ces techniques appartenaient à la limite la plus lointaine et au domaine le plus élevé des techniques d’inscription. Même les mémoires de l’aîné ne contenaient rien à leur sujet, peut-être qu’elles étaient incomplètes, ou peut-être que cet aîné n’avait réellement aucune expérience à ce sujet.

Les techniques d’inscription du Royaume du Grand Avenir se limitaient à l’inscription matérielle. La kyrielle de maîtres de l’inscription qui avait vécue jusqu’à maintenant n’avait jamais réfléchie au fait que les inscriptions pouvaient être utilisées dans d’autres domaines.

Avec le niveau de compétence actuel de Lin Ming, il n’était même pas utile de penser à l’inscription corporelle ou spirituelle, encore moins de s’y essayer. L’inscription médicinale restait quant à elle possible moyennant plus d’entraînement, mais premièrement, Lin Ming avait été occupé au cours de ces derniers jours avec la cultivation de ses arts martiaux, et n’avait donc pas eu le temps de pratiquer, et secondement, il n’avait pas suffisamment d’argent pour acheter des matériaux et avait donc mis cette idée de côté pour y revenir plus tard.

Mais il s’était désormais débrouillé pour obtenir la Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre et la Pilule Ecarlate du Serpent Doré. Ces deux pilules étaient des remèdes miracles ; s’il pouvait sérieusement étudier les techniques d’inscription, alors il allait être capable d’en augmenter grandement l’efficacité.

Lin Ming entendit soudainement la personnification du tonnerre frapper à sa porte. Si ce n’était parce que la qualité des portes de la Maison Martiale des Sept Véritables était particulièrement bonne, Lin Ming suspectait qu’elle aurait même pu se briser.

  1. Apogée, sommet.
Cet article comporte 13 commentaires
  1. merci pour ce chap . je me demande a qui appartenait cette ame , vous pensez que si ils prend les grosses ames sont alent augmentera au dessus de 10?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top