skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 46

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Noxvae, Zoro, Tic

Deux pilules de qualité supérieure

Une personne ordinaire aurait été pétrifiée, comme bloquée par de larges chaînes, en voyant un tigre avec une telle aura meurtrière s’approcher d’une manière aussi imposante, sans parler de cet aîné Xu, amplement plus dangereux, qui semblait prêt à attaquer à n’importe quel moment. Mais Lin Ming n’avait pas révélé le moindre soupçon de peur ou de crainte sur son visage, et ce alors que la force d’’aîné Xu surpassait la sienne des centaines, si ce n’est des milliers de fois. Il avait eu l’occasion d’entrevoir des sages volants et des rois dans le rêve du Cube Magique. Ces anciens parangons avaient séparés des mers et écrasés des montagnes ; comparé à ces guerriers, aîné Xu n’était qu’un insecte logé sous leurs chaussures. De plus, si Lin Ming agissait comme un couard effrayé, comment pouvait-il avoir les qualifications pour poursuivre le sommet de la voie des arts martiaux ?

Aîné Xu s’énerva davantage en découvrant que son imposante complexion et l’aura meurtrière qu’il relâchait échouèrent à accabler Lin Ming. Une ombre arriva dans un éclair avant qu’il ne puisse faire un autre pas en avant, et un homme sorti de nulle part passa à côté d’aîné Xu tel un fantôme.

« Xu Fengyuan, t’apprêtes-tu à attaquer et malmener un petit junior ? Heh, c’est définitivement l’air supérieur d’un vrai maître. » En tant que Némésis1 d’aîné Xu, Sun Sifan ne pouvait pas le laisser agir à sa guise, et il était donc venu se placer devant Lin Ming.

La pression que ressentait ce dernier fut dès lors grandement amoindrie.

Depuis le moment où Wang Yanfeng avait utilisé sa compétence martiale supérieure pour attaquer Lin Ming, jusqu’au retournement soudain de situation et au moment où Lin Ming avait blessé sévèrement Wang Yanfeng, et jusqu’à ce que les deux aînés fassent leur apparition sur le terrain, il ne s’était en réalité écoulé qu’une très courte période de temps. Les candidats et les autres invités qui entouraient le terrain réagissaient déjà, et leurs voix emplirent l’air.

Ce Lin Ming, il s’était complètement métamorphosé !

Il avait néanmoins réussi à offenser simultanément Wang Yanfeng et Aîné Xu ; ses jours futurs ne s’annonçaient pas pacifiques.

La majeure partie des individus présents venaient de milieux modestes, ils éprouvaient donc de la sympathie et de la compassion à l’égard de Lin Ming. Leurs familles étaient, après tout, toutes similaires, et certains d’entre eux étaient les talents de leur génération. Pourtant, combien parmi eux avaient subis des pertes face à des jeunes de familles aristocratiques qui possédaient un nombre de ressources bien plus élevé ?

Aîné Xu expira froidement et secoua ses manches volumineuses en voyant Sun Sifan défendre Lin Ming. Il fit signe à Wang Yanfeng de le suivre en dehors du terrain. Mais Lin Ming l’interpella alors :

« Aîné Xu, un instant si vous voulez bien. »

« Mm ? »

Aîné Xu fronça les sourcils. Il ne pensait pas que ce Lin Ming aurait les tripes de le retenir. N’importe quel candidat normal resterait timide et soumis en voyant un aîné Houtian de la Maison Martiale des Sept Véritables, mais ce Lin Ming l’avait vraiment interpellé, c’était stupidement courageux de sa part.

« Qu’est-ce que tu as à dire ? » lui demanda-t-il froidement.

« Wang Yanfeng et moi avons fait un pari avant de nous mettre d’accord à propos de ce duel. Si je gagnais, non seulement je conservais ma position de candidat à la première place, mais je remportais également la récompense de la seconde place, la Pilule Ecarlate du Serpent Doré. Considérant qu’aîné Xu s’en va avec Wang Yanfeng, je recevrai les prix directement lorsqu’ils seront délivrés. »

Lin Ming venait de dire tout cela comme s’il avait besoin que ça soit explicité de manière parfaitement claire. Sans quoi, dès lors que Wang Yanfeng serait parti, les récompenses ne lui seraient jamais remises. Il était très improbable que Wang Yanfeng accepte si facilement de lui céder la Pilule Ecarlate du Serpent Dorée une fois éloigné du regard de tous les gens actuellement présents.

Wang Yanfeng venait seulement de récupérer ses esprits. Cette perte de face lui avait définitivement fait souhaiter de ne pas se réveiller. Le fait d’entendre ces mots de Lin Ming lui fit quasiment vomir plus de sang. Jusqu’à quel point la Pilule Ecarlate du Serpent Doré était-elle rare et précieuse ? La Famille Wang de la Ville de Yuelu était une vieille famille aristocratique qui possédait une fortune massive, des liens profonds avec le pays, et une longue et illustre histoire. Pourtant, peu importe combien d’argent et de pouvoir ils pouvaient mobiliser, il n’y avait pas moyen qu’ils puissent acheter une Pilule Ecarlate du Serpent Doré. C’était tout simplement quelque chose qu’on ne pouvait pas acheter avec de l’argent. De plus, Wang Yanfeng avait utilisé un grand nombre de ressources au cours des dernières années, et le conseil des aînés de sa famille émettait déjà de profondes critiques à son encontre. S’il perdait vraiment cette Pilule Ecarlate du Serpent Doré, c’était véritablement un coup fatal pour Wang Yanfeng.

Qu’il meure ! maudit Wang Yanfeng dans son cœur.

Il regarda Lin Ming avec une haine non dissimulée dans les yeux. Mais ce qui était fait était fait, il avait promis et tout le monde avait pu l’entendre. Il était impossible pour lui de revenir sur ses mots devant tant de personnes.

« La Pilule Ecarlate du Serpent Doré te revient. Je te souhaite bonne chance pour la prendre ! Espérons qu’il ne se passera rien de mauvais au cours de l’absorption et que tes veines ne vont pas imploser, te déchirant en morceaux », maugréât-il entre ses dents.

Lin Ming entendit la menace cachée derrière les mots de Wang Yanfeng.

J’ai vraiment offensé de trop nombreuses personnes. Il y a, jusqu’à maintenant, Zhu Yan, Wang Yigao, Wang Yanfeng, et ils ont tous des origines nobles. Zhu Yan et Wang Yanfeng sont des artistes martiaux talentueux. Quant à Wang Yigao, c’est une autre affaire ; il s’est probablement pissé dessus avec ce qui s’est passé la fois dernière fois et sera vraisemblablement trop effrayé pour faire quoi que ce soit. Mais Wang Yanfeng et Zhu Yan étudierons également à la Maison Martiale des Sept Véritables avec moi, et ils vont sans aucun doute saisir toutes les occasions possibles pour se venger. Il semblerait que je ne puisse rien faire pour mettre fin aux ennuis qui s’annoncent.

J’ai offensé tant de personnes et ne peux cependant pas réparer les dégâts, ça ne présage vraiment rien de bon. Mais ils m’ont provoqué, c’était tout simplement impossible pour moi d’avaler toutes les insultes et de laisser les autres m’humilier à leur guise, autrement ça aurait effacé mon cœur et mon esprit des arts martiaux.

Puisqu’on en est là, ma priorité est d’augmenter ma force aussi vite que possible. Je ne fais définitivement pas le poids face à Zhu Yan. Sans même parler de ce dernier, mais ce Wang Yanfeng m’a heureusement sous-estimé, tout comme je l’ai sous-estimé. Je me suis dit que j’étais bien plus fort que lui parce que j’avais vaincu deux bêtes féroces au cinquième étage de l’Eclatante Pagode, mais je ne m’attendais pas du tout à ce que sa force augmente autant en combinant son trésor rare et la compétence martiale de sa famille. Ce n’est pas nécessairement ma victoire, quand bien même j’ai pu discerner le flot de la circulation de véritable énergie à l’intérieur de son sabre. Peut-être qu’il faudrait également que j’aille m’acheter une sorte de trésor rare2

Lin Ming réfléchit à toutes ces choses. Il allait officiellement intégrer la Maison Martiale des Sept Véritables dès demain, et très probablement rencontrer Zhu Yan à un moment ou un autre. Il y a six mois, Zhu Yan s’était appuyé sur sa cultivation au sommet de la troisième étape de la Transformation du Corps pour rejoindre le Domaine Céleste, où se retrouvaient tous les élèves les plus talentueux. Sa force devait probablement contenir ses propres spécificités, Lin Ming ne le sous-estimerait pas.

Une fois qu’aîné Xu fut hors de vue, Sun Sifan jeta un regard profond à Lin Ming avec une esquisse de surprise et un soupçon d’incrédulité dans les yeux.

Lors de ce combat un peu plus tôt, il n’aurait pas été surpris si Lin Ming avait utilisé une compétence martiale incroyable et toute puissante pour vaincre Wang Yanfeng, mais il n’avait rien utilisé d’autre qu’un banal poing et un pied. Il avait frappé le point exact de la véritable énergie en forme de serpent, dix-huit centimètres en haut du sabre, et interrompu la véritable énergie de Wang Yanfeng, et ce en n’ayant recours qu’à son propre corps.

Achever une telle prouesse devrait nécessiter un jugement extraordinairement vif ainsi qu’une précision remarquable. Frapper un sabre manié à une telle vitesse et sur un point aussi précis n’était pas moins difficile que d’attraper une flèche en plein vol.

L’on pouvait dire qu’il suffisait d’entraîner ses techniques de base pour parvenir à faire ça. Mais la manière avec laquelle Lin Ming était parvenu à déceler la faille dans la véritable énergie de Wang Yanfeng restait bien mystérieuse.

Ça ne pouvait qu’être le fruit d’une force d’âme extrêmement solide et d’une large expérience.

Une telle expérience ne s’accumulait qu’au cours de nombreuses années de combats. Ce garçon n’avait que quinze ans ; c’était impossible pour lui d’avoir ce genre d’expérience. Etait-ce un génialissime talent ?

Certains artistes martiaux étaient des génies au combat. Ils étaient capables de voir toutes les ouvertures sur le champ de bataille, en vertu de leur intuition et à l’aide d’une perception absurdement divine. N’importe quel type de grande et impressionnante compétence martiale se trouvait, à leurs yeux, pleine de failles. Affronter un individu de la sorte, capable d’apparaître face à vous, l’épée s’abattant sur votre visage, et ce sans que vous n’ayez eu le temps de comprendre quoi que ce soit, c’était définitivement terrifiant.

Est-ce possible que… ce Lin Ming soit de ces gens-là ?

Ça me paraît un peu surprenant… se dit aîné Sun en regardant Lin Ming.

« Toi, viens avec moi. »

« Mm ? »

Lin Ming se rendit compte qu’aîné Sun allait dans une direction qui n’était pas celle de l’endroit où les récompenses étaient distribuées, et quelques doutes émergèrent dans son cœur.

« Lin Ming, viens mesurer le talent de ton âme avec moi. »

« Atteindre le cinquième étage de l’Eclatante Pagode et gagner un combat contre Wang Yanfeng… »

Zhu Yan se tenait sur le sommet d’un pilier en bois au centre d’une pièce calme dont le sol était composé d’un carrelage de pierres bleues. Il était torse nu, laissant ainsi apparaître les muscles solides et durs du haut de son corps. Un vieux servant à la silhouette fine se trouvait à son côté. Bien qu’il paraissait usé, sa respiration était longue et régulière, manifestation de l’aboutissement de la pratique  de la troisième étape de la Transformation du Corps, l’Entraînement des Entrailles.

Comparer les servants de Zhu Yan à ceux de Wang Yigao revenait à comparer le ciel et la terre. Ca s’expliquait par le fait que la Famille Zhu était apparentée à celle du Roi et que leur influence était plus large, et également de par le statut de Zhu Yan au sein de sa famille ; rien auquel Wang Yigao ne pouvait se comparer.

Il avait beau ne pas être présent en personne pour assister à l’examen d’entrée, Zhu Yan y avait envoyé son vieux servant pour lui rapporter la situation de Lin Ming. Ce servant était revenu faire son rapport à Zhu Yan immédiatement après que le duel pour la première place entre Wang Yanfeng et Lin Ming fut terminé.

« Ce petit enfoiré, je ne m’attendais pas à ce qu’il ait caché autant de secrets ! »

« Bang ! »

Zhu Yan frappa avec son poing et brisa le pilier de bois en morceaux. C’était un type de pilier en bois particulièrement solide et plusieurs fois plus résistant qu’un autre, ayant été imprégné de préparations médicinales qui augmentaient la densité et la rigidité, mais il fut quand même brisé par le poing de Zhu Yan. Ca signifiait que la force du poing de Zhu Yan avait atteint un degré élevé, définitivement au-dessus de 4 000 jins ! C’était un petit peu moins bien que Ling Sen, mais pas de grand-chose.

« Wang Yanfeng a été trop arrogant, mais il avait des capacités. Aussi loin que je sache, il a déjà atteint le point des Neuf Chemins de la Vérité qui consiste à former les neuf runes vertes, et a également la technique de mouvement des Sept Pas de Désespoir. Pourtant il aurait quand même perdu face à Lin Ming ? Est-ce que ce dernier a utilisé une compétence martiale ? »

« Jeune maître, Lin Ming n’a pas utilisé de compétence martiale, seulement des coups de poings et des coups de pieds. Ses mouvements étaient directs et basiques ; il n’a rien employé d’extraordinaire », répondit le vieux servant.

« Comment ? Alors de quelle manière a-t-il pu l’emporter ? »

Zhu Yan ne pouvait pas y croire.

« Ce vieux serviteur a une vision médiocre et n’a pas vu quelle méthode Lin Ming a utilisée, mais il s’est débrouillé pour briser les Neuf Chemins de la Vérité de ce petit garçon Wang, et il a ensuite utilisé une série de mouvements pour prendre l’avantage. Il a continué sans relâche jusqu’à la fin, et a vaincu ce petit garçon Wang sans lui laisser la moindre occasion de riposter.

« Il a brisé les Neuf Chemins de la Vérité ? » demande Zhu Yan choqué.

Chaque type d’art martial avait des faiblesses qui pouvaient être exploitées, mais c’était un secret absolu qui n’était jamais divulgué. Lin Ming n’était qu’un jeune d’une branche de la Famille Lin. Il venait d’un milieu ordinaire, il ne pouvait pas connaître de compétence martiale décente, comment pouvait-il avoir l’expérience nécessaire pour vaincre les Neuf Chemins de la Vérité ?

Etait-ce un rêve ?

Zhu Yan était incapable de se l’expliquer.

«Jeune maître, ce vieux serviteur a également découvert que la véritable énergie de ce Lin Ming était très pure. Il n’a rien d’un artiste martial ordinaire à la seconde étape de la Transformation du Corps », dit alors le serviteur âgé.

« J’ai déjà découvert cela. Ça n’a rien de trop étrange, il a probablement trouvé un matériau de valeur et l’a consommé. En plus d’une diligence exemplaire dans la pratique et d’un travail acharné, même un chien enragé peut parvenir à un certain degré de réussite », répondit Zhu Yan.

« Sa force a soudainement augmenté à un autre niveau grâce à une rencontre fortuite. Comme son talent n’est rien d’autre qu’un déchet, les bénéfices de cet accroissement vont tranquillement s’effacer. Ce genre d’évènement est trop rare ; que ce Lin Ming puisse rencontrer une telle chance… ce gars est vraiment une plaie ! »

Zhu Yan serra doucement les poings. Il ne se préoccupait pas du tout de Lin Ming, et ne pensait même pas que ce dernier avait les qualifications pour qu’il se souvienne de lui d’ici quelques années. Il avait, après tout, deux ans de moins et un niveau de cultivation inférieur. C’était seulement à cause de Lan Yunyue que Zhu Yan considérait que Lin Ming était une telle plaie.

  1. Ennemi juré. C’est une Déesse grecque qui est la personnification de la vengeance divine qui s’abat sur ceux qui cherchent à fuir leur destin.
  2. Yeah ! Les paris sont ouverts, d’après vous, quel type d’arme va accompagner Lin Ming au cours de son aventure, si ce n’est « quels types » ? Faites-vous plaisir en spéculation !
Cet article comporte 20 commentaires
    1. « Wang Yanfeng frappa avec son poing et brisa le pilier de bois en morceaux » je crois que tu as voulus mettre Zhu Yan et non wang yanfeng^^ car si c’est wang yanfeng qui pete le pilier de bois avec 4000jin il aurai pas fait 2500 à l’examen 🙂

  1. Merci pour le chapitre !

    On considérant qu’il veut monter sa force, sa vitesse et sa précision, le meilleur choix est une dague ou une épée court. Sinon, on se basant sur sa méthode d’entrainement sa serait des gantelet, ou autre arme qui permet de renforcer ces poing comme le poing américain.

    D’autre part, il sortir une compétence martial de son cube magique nécessitant une certaine arme.

  2. Merci pour vos idées, je vois que les avis divergent pas mal 😀 Perso, lorsque j’ai lu l’histoire, j’aimais bien le côté force brutale associé à une vitesse élevée et des coups précis, donc pour moi c’était clairement point/dague, reste plus qu’à attendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top