skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 45

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Noxvae, Zoro, Tic

Briser les Neuf Chemins de la Vérité

Une intense aura de véritable énergie circula dans l’ensemble du corps de Wang Yanfeng. Il n’attendit même pas que Lin Ming ait terminé de se mettre en place qu’il poussa un grand cri, et le sabre long de près d’un mètre qu’il tenait dans les mains commença à s’illuminer de runes brillantes. Il y en avait un total de dix ; neuf runes vertes réalisées par solidification de la véritable énergie de Wang Yanfeng, et la dernière venant du symbole d’inscription gravé par le maître de l’inscription.

« L’art de l’épée des Neuf Chemins de la Vérité est une technique familiale qui a été donnée au chef de la Famille Wang en récompense d’une grande action militaire. Le premier roi du Royaume du Grand Avenir a accordé cette technique à la Famille Wang de la Ville de Yuelu afin qu’elle puisse être transmise de génération en génération et ainsi étudiée au fil du temps. Ce Wang Yanfeng ne s’appuie que sur sa cultivation à l’ouverture de la Troisième Etape pour parvenir au stade de la formation de neuf runes. Bien que ça soit quasiment le niveau de runes vertes le plus basique, ça n’en est pas moins impressionnant ! »

Les aînés qui assistaient au combat le commentaient au fur et à mesure. Ils avaient une large expérience et pouvaient aisément déterminer quelle était la technique martiale de Wang Yanfeng, ainsi que son niveau et son origine.

« Les Neuf Chemins de la Vérité est une technique qui nécessite une arme rare pour dévoiler son pouvoir véritable. Les jeunes des familles aristocratiques ne sont définitivement pas sur un pied d’égalité avec les autres. Ils ont des arts martiaux qui se transmettent au sein de leur lignée familiale, et également des trésors qui coûtent plusieurs milliers de liangs d’or. Comparé au commun des mortels des artistes martiaux, ils sont bien meilleurs. »

« Lin Ming est en danger. C’est juste un garçon ordinaire. Quel genre de technique martiale pourrait-il avoir pour parer les Neuf Chemins de la Vérité ? »

Sur le terrain, les yeux de Lin Ming brillaient vivement alors qu’il regardait les runes vertes sur le sabre de Wang Yanfeng. Il avait eu à étudier la formule de loi de l’âme avant de s’attaquer aux techniques d’inscription, et à développer la capacité de contrôler sa propre force d’âme. Lin Ming avait étudié la formule de loi de l’âme à l’apex de toutes les autres, la Tactique d’Âme Prédominante. Grâce à cela, Lin Ming était particulièrement sensible au flot de véritable énergie à l’intérieur des objets ou des trésors. Il pouvait clairement discerner toute chose dès lors qu’il étendait sa force d’âme.

Je peux ressentir que Wang Yanfeng utilise une compétence martiale, mais bien que je puisse la ressentir, je ne suis pas habitué aux compétences martiales ; je n’ai tout simplement aucun moyen de percevoir où se trouve la faille. Mais si on considère les techniques d’inscription et l’équipement, il ne doit y avoir personne qui puisse mieux les comprendre que moi à travers tout le Royaume du Grand Avenir. Je peux clairement visualiser les vulnérabilités à travers le flot de véritable énergie…

Tandis que Lin Ming était en train de réfléchir profondément à tout ça, Wang Yanfeng avait déjà empoigné son sabre et s’était élancé en avant. Il allait parcourir la distance qui les séparait et utiliser sa technique martiale familiale, les Neuf Chemins de la Vérité, et résoudre le problème Lin Ming dans les quelques mouvements qui allaient suivre, tout en augmentant sa propre réputation.

La véritable énergie s’accumula dans la longue épée et elle tournoya dans un son aigu et strident. C’était l’un des avantages de l’utilisation de trésors ; une fois que la véritable énergie était concentrée, ça augmentait la force et l’apparence oppressante de l’artiste martial, décuplant ainsi son élan. Face à cela, en plus de l’aura de puissance, un artiste martial sans trésor se sentirait incapable d’opposer une quelconque résistance, car même s’il essayait d’entrechoquer leurs armes, la sienne risquait très probablement de se briser dès le premier contact.

« Lin Ming, prépare-toi à mourir ! » cria Wang Yanfeng tandis que les neuf symboles sur son sabre commençaient à fleurir en une incandescente lumière grise.

Une immense pression d’épée atteignit l’épaule de Lin Ming lorsque l’épée s’abattit sur lui. Les pupilles de ce dernier s’écarquillèrent et son corps se déplaça comme un éclair en frappant le sol de ses pieds.

« Bang ! »

Lorsque le sabre de Wang Yanfeng pénétra dans le sol, l’explosion qui en résulta envoya voler des fragments de pierres brisées. Il y avait une matrice magique qui supportait la scène du terrain de tournoi, et elle était faite d’une pierre bleue aussi dure que le fer, mais le sabre de Wang Yanfeng avait quand même laissé une entaille d’une quinzaine de centimètres de profondeur dans le sol. Le pouvoir de cette simple frappe était juste trop important !

Son sabre avait beau ne pas avoir frappé sa cible, Wang Yanfeng n’en fut pas attristé pour autant, et il se mit plutôt à rire.

« Lin Ming ! Tu veux te comparer en vitesse avec moi ? Non seulement tu as un peu de force divine native, mais il semblerait que ta vitesse n’est pas si minable que ça non plus. Quel dommage que tu ne puisses pas utiliser de compétence martiale de déplacement !

La vitesse ? A quel point es-tu pitoyable pour ne serait-ce que penser te comparer à moi, Wang Yanfeng ? »

La course des pas de Wang Yanfeng changea aussitôt qu’il eut dit cela. Son corps avait laissé place à une indistincte image rémanente.

« Les Sept Pas de Désespoir ! La compétence martiale de mouvement de la Famille Wang ! »

« C’est l’une des compétences martiales secrètes de la Famille Wang. Elle permet à quelqu’un de d’apparaître et de disparaître à sa guise après sept pas, et à une vitesse qui surpasse les fantômes et les dieux. Les vieilles familles de l’aristocratie ont vraiment de quoi éveiller la jalousie ! »

« L’arme est inférieure, la compétence martiale est inférieure, le mouvement est inférieur, comment est-ce que quelqu’un peut encore se battre dans des conditions pareilles ? »

Tandis qu’ils discutaient, Wang Yanfeng se déplaça de sept pas et apparu instantanément sur l’un des flancs de Lin Ming. La brillante ligne verte se manifesta une nouvelle fois alors que les neuf runes scintillaient de véritable énergie. Le sabre s’abattit vers le bras de Lin Ming.

C’était aller à l’encontre des lois de la Maison Martiale des Sept Véritables que de tuer quelqu’un au cours d’une compétition, si quelqu’un le faisait quand même, il se verrait infliger une punition sévère de l’école. Wang Yanfeng avait par conséquent visé le bras de Lin Ming. Bien qu’elle n’allât pas être fatale, cette frappe pouvait briser les os et déchirer les tendons. Le bras en deviendrait inutile et la cultivation future serait ainsi fortement handicapée, même en utilisant des remèdes supérieurs pour réparer les os et rejoindre les muscles.

C’était une lame insidieuse pleine de malveillance !

La bouche de Wang Yanfeng dessina un large sourire méprisant.

N’es-tu pas une sorte de talent ? Alors je vais trancher la route de ton talent et voir comment est-ce que tu oseras encore t’opposer à moi après ça !

C’était la raison derrière son épée, et il ne pouvait pas s’imaginer un seul instant qu’il allait perdre. Cependant, à cet instant, Lin Ming poussa un hurlement et tournoya avec vigueur sur la pointe du pied en envoyant son poing en avant !

C’était un coup de poing à l’apparence ordinaire, mais il était capable de déployer 3 000 jins de puissance écrasante !

« Bang ! »

Le point central des phalanges du poing frappa la lame du sabre de Wang Yanfeng au niveau de la tranche. C’était l’unique point vulnérable qu’avait repéré Lin Ming sur l’arme, où la véritable énergie se trouvait la plus faible et turbulente.

Parvenir à frapper ce point précis était d’une difficulté inconcevable eu égard à la vitesse à laquelle Wang Yanfeng maniait son sabre. Si ce n’est pour les années qu’il avait passé à désosser et à affûter la précision de ses gestes jusqu’à ce qu’ils deviennent innés et soient gravés à l’intérieur de ses muscles, alors peu importe que Lin Ming soit capable de déceler les failles du symbole d’inscription, ça aurait été tout simplement inutile.

Au cours de ce bref moment, Wang Yanfeng ne ressentit qu’un déferlement soudain et chaotique de véritable énergie à travers son corps tandis que le flot d’énergie à l’intérieur du sabre s’interrompit. Si la concentration de véritable énergie à l’intérieur du sabre avait été un serpent émeraude mortel, alors le poing de Lin Ming avait été semblable à une hachette qui avait tranché le serpent par le milieu, remontant de dix-huit centimètres jusqu’en haut du corps.

Comment !?

Dès lors que le flot de véritable énergie stagna, Wang Yanfeng ressentit une peine lui ravager le corps tandis que son sang remontait dangereusement. Avant même qu’il ne puisse découvrir ce qui venait de se passer, Lin Ming lui envoya un coup de pied à la tête.

Ce dernier avait entraîné ses jambes contre des souches d’arbres chaque jour des nombreuses années qui précédaient ce combat. La force simpliste de ce coup avait été renforcée par une douleur constante et particulièrement profonde à peine étouffée par de l’Herbe Fils de Fer. C’était la force terrifiante qui avait été cultivé en pratiquant les Vertus Chaotiques des Méridiens de Combats ; similaire à une explosion de force pure !

La jambe de Lin Ming était comme une queue de dragon, mais Wang Yanfeng avait également quelques capacités. Bien que son esprit soit encore chancelant, il se débrouilla pour lever un bras raide afin de la bloquer.

Cependant, lorsque le coup de pied de Lin Ming heurta le bras de Wang Yanfeng, ce dernier eut l’impression d’avoir été frappé par une épaisse barre à mine1. Il perdit immédiatement toute sensation de son bras et faillit s’évanouir sous l’effet de la pression.

Le cœur de Wang Yanfeng était sous le choc. Qu’est-ce que c’était que ce pouvoir anormal !?

Les cœurs des aînés présents furent tout autant choqués par ce soubresaut de surprise dans le tempo du combat. Ce coup de poing ordinaire n’était pas aussi simple qu’il n’y paraissait. Les candidats qui étaient en train de regarder ne purent rien remarquer d’étrange, mais ces aînés étaient des maîtres Houtian, ils avaient aisément perçus les mystères qu’il y avait derrière ce coup de poing.

Ce Lin Ming, comment peut-il faire ça ?

Le coup de pied expédia Wang Yanfeng en arrière dans les airs. Il put apercevoir la silhouette de Lin Ming s’approcher instantanément, avant même qu’il n’ait eu le temps de prendre une seule inspiration.

C’est mauvais !

« Sept Pas de Désespoir ! »

Wang Yanfeng remua ses pieds avec les Sept Pas de Désespoir et son corps profana toutes les règles de la physique en se déportant soudainement sur le côté, échappant ainsi au poing de Lin Ming. Mais avec ce changement de direction soudain, en plus des dommages qu’il avait subis, Wang Yanfeng ne parvint plus à contrôler la véritable énergie déchaînée qui ravageait son corps, et il cracha une gorgée de sang. Il ressentit alors de la terreur s’insinuer à l’intérieur de son cœur. Il avait initialement pensé que sa force avait été réduite à l’intérieur de l’Eclatante Pagode avec la baisse de puissance des Neuf Chemins de la Vérité, et qu’il n’avait donc pu qu’atteindre le quatrième étage et y mourir avec les deux Ours Armure de Fer. Il avait pensé que s’il avait eu son sabre avec lui, alors il aurait été certain d’atteindre le cinquième étage avec aisance, tout en y massacrant de nombreuses bêtes féroces. Au lieu de cela, il était en train de se faire fouler aux pieds ? Lin Ming était-il également capable, en cet instant, de tuer les bêtes féroces du cinquième étage ?

Les Neuf Chemins de la Vérité dont il était si fier et dont il avait tant vanté la suprématie avaient été complètement défaits ; ce qui fit ressentir un profond et inquiétant sentiment d’humiliation à Wang Yanfeng. Avant même qu’il n’ait pu réfléchir à comment riposter contre le détestable minable, ce Lin Ming était déjà en train de s’élancer à nouveau vers lui. Cette fois, Lin Ming empoignait son couteau.

« Je vais briser ton canif ! »

Wang Yanfeng ne pouvait plus utiliser que la moitié de sa véritable énergie, ayant dépensé un important montant lors des mouvements précédents. Il n’avait plus le temps d’utiliser les Neuf Chemins de la Vérité, il ne pouvait plus que concentrer toute la véritable énergie qu’il était capable de rassembler dans son sabre et s’appuyer sur sa force, son tranchant, et sa qualité supérieure pour bloquer Lin Ming. Il avait déjà conclu que s’il bloquait avec son, sabre, alors Lin Ming aurait à retirer son couteau, sinon ce dernier se briserait.

Il ne s’attendait donc pas du tout à ce que Lin Ming ne retire pas son couteau, et qu’il vienne, qui plus est, heurter le sabre de plein fouet avec seulement son couteau à désosser !

« Boom ! »

Une explosion tonitruante retentit, et le couteau à désosser fut coupé en deux dans une violente collision de véritable énergie !

« Ha ! »

Wang Yanfeng n’eut même pas le temps d’être surpris alors que Lin Ming poussait un cri puissant et que le couteau éclata en de nombreux fragments tranchants.

« Puff ! »

Ces fragments semblaient être une arme cachée qui avait explosé comme une bombe, et qui se dispersait dans toutes les directions.

Entre l’effet de surprise d’une telle arme et la distance qui les séparait, Wang Yanfeng n’eut même pas le temps d’esquiver, peu importe le fait qu’il possède les Sept Pas de Désespoir !

« Ahhhaahhah !! »

Wang Yanfeng cria pitoyablement alors que son épaule, son ventre, ainsi que ses cuisses étaient percés de nombreux  fragments du couteau à désosser, et que son sang giclait dans toutes les directions. L’un des fragments lui transperça même directement l’épaule.

Lin Ming envoya immédiatement un coup de pied volant dans le torse de Wang Yanfeng. Ce dernier cracha à nouveau du sang tout en étant propulsé en arrière ; ce coup de pied instantané lui avait brisé les côtes et l’avait envoyé voler la tête la première comme un cerf-volant cassé.

« Arrêtez ! »

Lorsque le coup de pied de Lin Ming envoya planer Wang Yanfeng, aîné Xu s’élança comme un guépard, et la chaise sur laquelle il était assis fut brisée par l’explosion de véritable énergie qu’il dégagea.

Il s’abattit sur le terrain comme le vent, et attrapa Wang Yanfeng qui était gravement blessé. Il sortit immédiatement une bouteille d’onguent de ses manches et commença à lui en appliquer. C’était un vieil ami du père de Wang Yanfeng, il avait donc naturellement à veiller sur lui. Comment allait-il être en mesure d’expliquer à son ami qu’il avait pu laisser son fils se retrouver dans un tel état ?

Après avoir appliqué le précieux remède, aîné Xu jeta un regard sombre à Lin Ming.

« Toi, petit garçon, tu es si jeune et pourtant tes actions sont déjà aussi impitoyables ! »

En disant cela, aîné Xu avait imprégné chacun de ses mots de véritable énergie, et ils frappèrent comme des balles d’acier dans un élan incoercible.

Face à la pression d’un maître Houtian, Lin Ming plissa le front et les yeux tout en faisant circuler la Formule de l’Authentique Chaos Primordial en lui, résistant ainsi à l’impact.

« Si vous dîtes que je suis cruel, alors qu’est ce qui ne l’est pas ? Wang Yanfeng a tenté de m’ôter un bras il y a juste un instant, aurais-je dû le lui tendre et le laisser faire à sa guise ? Si je n’avais pas riposté avec mes poings et que j’avais perdu un bras, auriez-vous donc dit que Wang Yanfeng était cruel ? » dit-il avec une expression neutre, son visage désormais relâché.

« Bien ! Tu oses me répondre !? »

Aîné Xu s’avança brusquement, brûlant d’une aura meurtrière. C’était comme si cet aîné Xu était un tigre ayant choisi sa victime, et qu’il s’apprêtait à bondir pour la dévorer.

  1. Outil en fer qui servait principalement à creuser la roche pour y loger des charges d’explosifs.
Cet article comporte 20 commentaires
  1. merci pour le chap , je pense que ainé xu n’est pas encore une cible au niveau de lin ming XD dans quelques chaps peut etre

    1. 10 chapitres, carrément? Ah oui Monsieur est grand seigneur 😀 Mais je ne dirais rien, si ce n’est ce que j’ai dit à Albo, Xu est un aîné avec une cultivation Houtian, il a de la ressource le grand-père. D’ailleurs je vous ferai remarquer que la cible de Lin Ming c’est Zhu Yan .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top