skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 43

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Noxvae, Zoro, Tic

Je refuse d'accepter !

Mais à ce moment, Muyi ouvrit la bouche avec un grand sourire :

« Que diriez-vous que je prenne ce pari avec aîné Xu ? »

« Mm ? »

Aîné Xu fut étonné d’entendre cette proposition. Il ne s’attendait pas à ce que Muyi ouvre sa grande bouche et dise quelque chose comme ça dans une situation pareille, en plus en arborant une expression aussi radieuse et avec un rire heureux, comme s’il était plein d’assurance.

Cette intervention fit perdre de son aplomb à aîné Xu. Est-ce que ce Lin Ming pouvait avoir des cartes cachées dans ses manches dont il n’avait pas connaissance ? Mais il ne pouvait pas s’expliquer comment ce simple talent de grade 3 pourrait, peu importe comment, dépasser Wang Yanfeng le talent de grade 4 de qualité supérieure. Il avait également déjà prononcé des mots forts et hautains devant tant de ses pairs. Il avait déjà sauté sur le tigre1, comment pouvait-il en descendre maintenant ? Aîné Xu ne put que serrer les dents en répondant :

« Mais oui, bien entendu, qu’est-ce que Monsieur Muyi souhaiterait parier ? »

« Pour quelque chose de ce genre, faisons un pari bon enfant. Il est préférable de ne pas ternir des relations amicales ; je pense qu’un trésor du degré humain devrait faire l’affaire » dit Muyi en souriant.

Trésor du degré humain ! Pouvait-on encore appeler ça un pari bon enfant ?

Aîné Xu grimaça. Muyi était un maître de l’inscription populaire depuis tant d’années, c’était sans aucun doute le plus fortuné de tous ceux présents.

« Bien, alors je vais parier un trésor du degré humain de grade bas, un anneau spatial. »

L’anneau spatial était un genre de trésor de stockage interdimensionnel. Vous pouviez le porter n’importe où sur vous et il était possible d’y ranger tous les objets que vous souhaitiez. Ce genre de trésor était particulièrement difficile à produire, sa valeur était donc plusieurs fois supérieure à celle d’un trésor du même grade. Un anneau spatial du degré humain de grade bas valait approximativement la même chose qu’un trésor du degré humain de grade moyen.

« Bien », accepta immédiatement Muyi.

Il rit de manière légère, dégageant un sentiment d’assurance auto-satisfaite.

La question de Lin Ming en tant que candidat à la première place fut ainsi décidée.

L’examen ayant toutefois duré toute la journée, il était déjà bien tard. Les résultats ne seraient annoncés que le lendemain au cours de l’après-midi ; en dehors de la première place qui revenait à Lin Ming, il fallait encore évaluer qui hériterait de la seconde à la dixième. L’âge, les résultats, et le talent des candidats restants devaient être comparés par les aînés avant qu’ils ne prennent une décision.

« Xingxuan, allons saluer Lin Ming », dit Muyi en se levant.

Muyi était assis avec les aînés de la Maison Martiale des Sept Véritables lorsque Lin Ming s’était réveillé, ce dernier n’était donc naturellement pas venu vers eux.

« Mm », acquiesça Qin Xingxuan.

Elle avait fait preuve d’étiquette et de courtoisie à l’égard de ses aînés pendant qu’ils discutaient, restant silencieusement et calmement assise  sur le côté. Mais en vérité, son statut faisait jeu égal avec celui de ces aînés à l’intérieur de la Maison Martiale des Sept Véritables.

Cela s’expliquait par le fait que Qin Xingxuan était la plus talentueuse des disciples principaux, et elle allait, dans le futur, si tout se déroulait bien et sans incidents majeurs, rejoindre les Sept Véritables Vallées et devenir un disciple officiel.

C’était la gloire suprême. Il était important de savoir que même le disciple supérieur numéro un du Domaine Céleste Ling Sen n’avait aucune chance de rejoindre les Sept Profondes Vallées. La seule minuscule lueur d’espoir qu’il avait était d’atteindre le sommet de la Transformation du Corps – l’étape de la Condensation de l’Impulsion, et ce rapidement.

Mais parvenir à aller aussi loin était plus facile à dire qu’à faire. Ling Sen avait vingt ans et n’en était qu’à la quatrième étape de la Transformation du Corps.

Lin Ming et Muyi discutèrent ensemble au cours de la soirée, avant que Lin Ming ne s’en aille dans la chambre que la Maison Martiale des Sept Véritables avait préparée pour lui, comme pour chacun des candidats. Il s’y reposa et médita.

Une nuit paisible s’écoula.

Vint ensuite l’après-midi du deuxième jour, le temps était beau et dégagé. De nombreuses figures importantes étaient rassemblées sur le terrain de tournoi de la Maison Martiale des Sept Véritables. Les cinquante-trois candidats ayant réussi l’examen se trouvaient parmi eux.

L’annonce des résultats avait lieu aujourd’hui.

Les résultats finaux avaient finalement été décidés après une nuit de débats.

Lorsque Lin Ming arriva sur les lieux, les individus qui y étaient rassemblés lui jetèrent des coups d’œil réguliers, emplis d’envie voire de jalousie, et d’autres plein d’admiration. Lin Ming était devenu célèbre en une seule nuit. Atteindre le cinquième étage de l’Eclatante Pagode, les disciples supérieurs du Domaine Céleste eux-mêmes lui accordaient de l’attention.

« Félicitations. »

Une voix légèrement acerbe se fit entendre. Lin Ming regarda d’où elle provenait et vit Wang Yanfeng qui se tenait non loin, les bras croisés sur la poitrine, et qui arborait un sourire faux.

« Ta chance est vraiment grande. Un simple talent de grade 3 qui parvient à atteindre le cinquième étage, ah, incroyable, incroyable ! »

Wang Yanfeng parla avec une voix particulièrement forte, et les personnes alentours l’entendirent. Ils étaient surpris d’apprendre que Lin Ming n’avait qu’un talent de grade 3. Il avait beau n’y avoir qu’un talent de grade 3 parmi une centaine d’individus faisant partie de la crème de la crème, c’était juste quelque chose d’ordinaire au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables. Ils s’attendaient à ce que Lin Ming soit au minimum un talent de grade 4 de qualité supérieure ; comment pouvait-il n’être qu’un talent de grade 3 ?

Les gens qui se trouvaient dans les parages commencèrent immédiatement à discuter entre eux, et Wang Yanfeng arborait un sourire radieux en voyant l’effet que ses mots avaient engendré. Il avait spécialement dépêché ses laquais hier afin de glaner des informations à propos du talent de Lin Ming.

« Toi, celui qui se nomme Lin Ming, je ne sais pas quand et comment un chien errant comme toi s’est débrouillé pour obtenir des herbes rares dans sa jeunesse et je m’en fiche pas mal, mais si tu crois pouvoir utiliser ça pour faire pression sur moi et me vaincre, alors vas-y et rêve encore plus ! Tu as juste eu un peu de chance et tu penses que tes prouesses au combat valent quelque chose ? C’est facile de vaincre les bêtes maladroites et stupides de l’Eclatante Pagode en utilisant la force divine native, mais si tu veux affronter un véritable humain ? Humph, tu penses vraiment que tu peux vaincre une vraie personne avec tes stupides techniques basiques apprises de je ne sais quel animal2 ? »

Il s’avérait en réalité qu’hier, à l’intérieur de l’Eclatante Pagode, Wang Yanfeng avait également tué les deux Ours Armure de Fer au quatrième étage, mais il avait reçu une blessure fatale et s’était par conséquent fait éjecter. Ca le rendait particulièrement mécontent. Si seulement il avait réussi à tenir une respiration supplémentaire, il aurait également pu grimper au cinquième étage, et il aurait ainsi eu le même résultat.

Wang Yanfeng ne pouvait pas croire que Lin Ming ait pu réaliser quoi que ce soit au cinquième étage, peu importe qu’il y soit resté un quart d’heure. Wang Yanfeng croyait plutôt qu’il n’avait fait que courir comme un petit chien, avec la queue entre les jambes, en essayant de gagner le plus de temps possible avec les 10% de véritable énergie qui lui restaient.

L’erreur de Wang Yanfeng avait été de faire preuve d’avidité en cherchant à aller le plus vite possible et à franchir immédiatement le quatrième étage. Le résultat de tout cela était qu’il avait eu à recourir à des techniques extrêmes, et ce de manière désespérée. Il n’aurait pas reçu de blessure fatale s’il avait tranquillement pris son temps pour s’occuper des deux Ours Armure de Fer.

De plus, l’élément le plus important restait qu’il n’avait pas pu utiliser son équipement rare à l’intérieur de l’Eclatante Pagode.

Sans ses trésors, Wang Yanfeng n’était plus capable de dévoiler l’intégralité du pouvoir de sa technique familiale secrète, les Neufs Chemins de la Vérité. Le pouvoir de cette dernière était ainsi nettement réduit, ce qui résultait en une baisse de sa force de frappe, d’où ses difficultés à passer le quatrième étage.

Wang Yanfeng toucha son sabre et regarda Lin Ming avec un visage chargé de dédain.

Ce serait plus facile de te tuer que de tuer une poule, quand bien même je n’utiliserais que les Neufs Véritables Sabres ! Pensa-t-il violemment dans son cœur sans l’exprimer à voix haute.

« Comment pourrais-je perdre contre toi ? Sans parler de l’avenir, je gagnerais même tout de suite ! »

Une épaisse tension était palpable dans l’air. Lin Ming ne répondit pas plus qu’il ne contesta les mots de Wang Yanfeng, car il ne souhaitait pas démarrer un conflit inutile. Il n’était d’ailleurs pas enclin à accorder la moindre attention à cet individu.

« Eh toi, cesse immédiatement ! Le fils de ma famille est en train de te parler. Es-tu sourd ? Es-tu stupide ? N’entends-tu pas ? » dit un laquais autoritaire qui se tenait aux côtés de Wang Yanfeng.

Le servant était plus grossier que le maître. Lin Ming s’arrêta, se retourna calmement, et jeta un regard pétrifiant à cet homme.

« C’est le terrain de tournoi de la Maison Martiale des Sept Véritables. Qu’est-ce qu’un petit laquais comme toi à la première étape de la Transformation du Corps fait ici ? »

« Toi… ! »

Le laquais qui s’était fait corriger devint rouge de colère et de honte.  Les règles dispensaient effectivement qu’il n’avait pas les qualifications pour être ici.

L’atmosphère était tendue, mais un aîné de la Maison Martiale des Sept Véritables vint à ce moment sur le terrain, et il prit la parole :

« Silence. Nous allons désormais annoncer les résultats de l’examen d’entrée. »

Les personnes présentes se turent naturellement. Le laquais ne put que maudire à l’intérieur de son cœur et rester à sa place, silencieux.

L’aîné sortit une longue liste avant de poursuivre :

« Concernant les résultats de l’examen, les candidats ont été évalués sur la base des résultats obtenus au cours des trois épreuves, de leur âge, et de leur talent. Ces trois facteurs ont été pris en compte et débattus dans l’attribution de l’évaluation finale des aînés. Nous allons maintenant énoncer les dix premiers candidats comme suit. Dixième place, Zhou Zhenyang, récompense : dix Pilules du Rassemblement de l’Ame. Neuvième… »

L’aîné annonça calmement les résultats d’une voix placide jusqu’à atteindre la deuxième place…

« Deuxième place, Wang Yanfeng, récompense : une Pilule Ecarlate du Serpent Doré. Première place, Lin Ming, récompense : une Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre. Les résultats ont été donnés. Bravo à tous. S’il n’y a pas d’objections, alors nous allons inviter aîné Sun à délivrer les récompenses. »

« Attendez un instant ! J’ai une objection ! » Wang Yanfeng leva la main.

L’aîné Xu de la Maison Martiale des Sept Véritables était un bon ami de son père, Wang Yanfeng avait donc déjà eu connaissance des résultats en avance. Il avait fait objection selon le conseil d’aîné Xu.

« Mm ? Quelle objection avez-vous ? » dit en fronçant les sourcils l’aîné qui avait annoncé les résultats.

Wang Yanfeng sourit et s’avança ver le centre de la place. Il prit la parole d’une voix qui résonna clairement :

« Aussi loin que je le sache, Lin Ming n’a qu’un simple talent de grade 3. Le mien est un talent supérieur de grade 4 de qualité élevée. L’aîné a précisé plus tôt que les résultats de l’évaluation finale prenaient en compte les trois épreuves, l’âge, et le talent. Le choix de la décision finale est entre les mains des aînés, mais le caractère partial3 de la décision est ici trop important. Je refuse d’accepter l’attribution de la première place à Lin Ming. »

Wang Yanfeng ne pouvait définitivement pas laisser filer la Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre. Il était persuadé qu’il pourrait atteindre la quatrième étape de la Transformation du Corps avant ses dix-huit ans avec une telle pilule, et même atteindre le sommet de la Quatrième Etape avant d’avoir vingt ans. Avec une force pareille à sa disposition, il ne perdrait même pas nécessairement face à Ling Sen, l’apprenti supérieur du Domaine Céleste.

Plus personne au sein de sa famille ne pourrait remettre sa position en cause dans une telle situation.

A cet instant, aîné Sun se leva et rétorqua avec un soupir froid mêlé d’exaspération et de mépris :

« Tu oses remettre en question l’évaluation finale des aînés ? »

Ce soupir froid contenait de la véritable énergie. Les personnes alentours furent parcourues d’un frisson glacial comme si la température avait chuté de plusieurs degrés. Wang Yanfeng ne put supporter le poids de cette pression dédaigneuse et fut forcé à reculer de plusieurs pas.

« Sun Sifan, un aîné comme vous intimide la jeunesse ? » dit aîné Xu tandis qu’il se levait.

Il n’avait jamais apprécié Sun Sifan.

« Aîné Sun, veuillez s’il vous plaît vous apaiser, je ne prétends pas remettre en cause les décisions des aînés, mais je pense simplement que c’est injuste. J’ai également tué les deux bêtes féroces au cours de la troisième épreuve de l’examen. J’ai simplement fait preuve de trop d’impatience et j’ai reçu une blessure fatale, d’où le fait que je n’ai pas pu atteindre le cinquième étage. Je l’aurais également atteint si j’avais progressé plus calmement », dit alors Wang Yanfeng.

« Je ne peux par conséquent rien faire d’autre que de refuser d’accepter ce résultat. Je ne crois pas que ma force soit inférieure à celle de Lin Ming. »

« Alors que souhaites-tu ? »

« C’est simple. Je veux me battre avec Lin Ming. Si je perds, J’admettrais complètement ma défaite. Mais si je gagne, je veux récupérer la place de premier candidat ! »

Wang Yanfeng pivota alors soudainement vers Lin Ming et l’interpella sur un ton provocant :

« Lin Ming, est-ce que tu oses ? »

  1. Expression chinoise qui est utilisée pour décrire une situation dans laquelle quelqu’un est empêtré dans une position difficile/ délicate sans porte de sortie.
  2. Un animal ? Sans déconner ? Ahhh, les malheureux…
  3. Décision subjective, dans laquelle il y a un parti prit.
Cet article comporte 21 commentaires
    1. Le titre anglais est « Refusal to accept » si jamais. J’ai préféré opter pour « Je refuse d’accepter ! » qui est une phrase de Wang Yanfeng dans le chapitre plutôt que de simplement choisir « Refus d’accepter ».

    1. C’est tellement vrai, ça en est parfois caricatural. Mais j’aime bien, je pars du principe que c’est un monde régit par des codes qui ne prévalent plus du tout chez nous, l’honneur, la fierté, le sang…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top