skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 42

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Zoro, Noxvae

Le candidat à la première place

Lin Ming était tout juste capable de résister à l’écrasante aura maléfique qui émanait des bêtes féroces, et il savait qu’il ne pourrait pas franchir cet étage.

Sans compter les deux bêtes féroces de second niveau, il ne pouvait même pas s’occuper des huit autres qui les entouraient. Quand bien même sa condition physique était restaurée à sa meilleure forme, la situation resterait intenable. Et il n’était plus dans sa meilleure forme depuis longtemps, il avait utilisé la majorité de sa véritable énergie.

Il savait dans son cœur que, bien qu’il soit parvenu à atteindre le cinquième étage, ses capacités avaient finalement montré leurs limites comparé à un talent de grade 6 comme Qin Xingxuan. Il y a six mois, cette dernière était parvenue à vaincre ces dix bêtes féroces et à atteindre la victoire. Alors qu’il regardait l’écrasante aura qu’exhalaient des bêtes féroces, Lin Ming laisse échapper un soupir d’émotion.

Cette fille dignement belle et arrogante possédait définitivement un talent de grade 6.

Lin Ming estima prudemment qu’il avait besoin d’augmenter sa cultivation d’un niveau complet, et au moins d’atteindre le sommet de la troisième étape de la Transformation du Corps pour avoir une chance. Alors seulement aurait-il une possibilité de le franchir, et c’était en considérant une lutte entre la vie et la mort aux frontières de ses limites.

Mais Qin Xingxuan avait déjà franchi cet obstacle il y a six mois de cela.

Rien d’étonnant à ce que l’examinateur d’âge moyen ait été aussi confiant en disant que c’était impossible de passer.

Si c’était vraiment impossible, alors dans ce cas il allait tuer autant de bêtes féroces qu’il le pouvait.

Lin Ming n’abandonnerait pas sans combattre. C’était une rare opportunité qui lui était donné d’améliorer et de parfaire ses capacités au combat sur le fil du rasoir, un sentiment dans lequel sa force et sa volonté étaient poussées dans leurs retranchements au cours d’une situation de vie ou de mort, où n’importe quelle erreur pouvait s’avérer fatale. C’était une expérience véritablement rare et précieuse.

« Amenez-vous ! » cria Lin Ming en plantant son couteau en avant dans un tigre argenté alors que les bêtes féroces se précipitaient sur lui.

Lin Ming était bien conscient qu’il n’avait aucune chance de blesser les deux bêtes féroces de second niveau, son objectif était donc leurs huit petits frères. Certains avaient une peau et des poils trop épais pour qu’il ne puisse espérer les traverser en l’état actuel des choses, il se rabattit alors sur ceux qui possédaient une puissance d’attaque importante mais une défense proportionnellement faible, comme ce tigre argenté.

« Pah ! »

Un couteau se planta dans l’abdomen du tigre argenté. Au même moment, Lin Ming sentit un tremblement lui remonter le bras. La chair épaisse du tigre argentée retenait fermement le couteau et Lin Ming faillit lâcher prise.

« Merde ! »

En une fraction de sonde, une queue semblable à un fouet claqua en direction du ventre de Lin Ming. C’était une attaque qui venait des deux bêtes féroces de second niveau. C’était rapide comme la lumière et tranchant comme un couteau ; une telle frappe couperait en deux n’importe quel artiste martial commun. Lin Ming tournoya dans l’air et parvint à peine à esquiver la queue, mais elle effleura tout de même sa cuisse et ce fut suffisant pour le lacérer et le couvrir de contusions.

Il eut l’impression qu’on lui avait marqué la cuisse au fer rouge, ça brûlait d’une douleur insupportable. Lin Ming grimaça. Il avait seulement été effleuré mais il ressentait qu’on l’avait écorché vif.

Les huit bêtes féroces de premier niveau en avaient profités pour l’encercler. Il se retrouva en un clin d’œil au milieu d’un cercle mortel. Ces bêtes féroces déchiquèteraient instantanément Lin Ming si elles attaquaient en même temps.

« C’est mauvais ! »

Lin Ming savait bien ce qu’il en était ; si ces bêtes féroces lui sautaient dessus comme un seul homme, il n’aurait nulle part où courir. A cet instant crucial, Lin Ming s’élança en donnant un coup de pied au sol, son couteau dirigé vers le tigre argenté ; celui qui frappait en premier avait l’avantage.

« Roar ! »

Le tigre argenté hurla de colère et se précipita également vers Lin Ming. Dans cette illusion, le cœur de ces bêtes sauvages et féroces ne connaissait aucune peur.

« Poh ! »

Le couteau se planta directement dans la gorge du tigre argenté. Lin Ming fut cependant touché par les griffes qui laissèrent un trou béant dans son abdomen. Sa véritable énergie de deuxième étape de l’Entraînement de la Chair lui avait tout juste évité de se faire éviscérer en un coup.

« Un de moins ! »

Lin Ming passa le bras autour de son abdomen sanguinolent. Il avait finalement reçu une blessure sévère et il lui restait moins d’un pourcent de sa véritable énergie. Il n’avait jamais imaginé que le cinquième étage allait être aussi difficile ; c’était dix fois pire comparé au quatrième.

« Un quart d’heure ! Lin Ming est au cinquième étage depuis maintenant un quart d’heure. C’est définitivement incroyable qu’il puisse continuer à persister aussi longtemps. »

« Mm. Même s’il ne doit rien pouvoir faire d’autre que courir, il ne doit plus avoir beaucoup de véritable énergie. Auquel cas, rien que courir pendant un quart d’heure est un exploit. »

« Il va probablement y avoir quelques grandes puissances qui vont essayer de recruter ce Lin Ming. Muyi, vous avez parlé de lui un peu plutôt,  est-ce que vos Quartiers du Maréchal ne sont pas intéressés par le garçon ? »

Muyi sourit mais ne dit rien. Ce groupe d’aînés n’étaient, contrairement à lui, pas au courant pour le maître incroyable qui se trouvait derrière Lin Ming. Il était probablement venu ici pour sa propre expérience. Peut-être que ce maître mystérieux allait bientôt le ramener dans les montagnes pour un entraînement rigoureux. Comment ses Quartiers du Maréchal pouvaient ne serait-ce qu’espérer l’attirer ?

Mais Muyi ne formula pas ces pensées à voix haute. A ce moment, un aîné surnommé Xu qui jouait avec deux balles de jade dans les mains prit calmement la parole :

« Aîné Sun, vous avez une opinion quelque peu élevée de lui. Je dois bien reconnaître que ce Lin Ming s’est bien débrouillé, mais pour aller aussi loin avec seulement un talent de grade 3, il a probablement dû faire un genre de rencontre fortuite et manger quelque chose de rare et précieux qui aurait augmenté sa force. Quant à ses accomplissements futurs… Ha-ha, je ne pense pas que ça mérite de flatteries. »

Aîné Sun entendit ces mots et savait qu’ils contenaient une part de vérité. Si la chance d’un individu était bonne, et qu’il était béni par les cieux, alors il pouvait avoir la possibilité d’ingurgiter de rares et précieux matériaux, et ainsi d’augmenter sa cultivation ou sa force. Mais ce genre de supériorité qui passait par l’usage de ces produits avait ses limites et s’amenuisait avec le temps, jusqu’à complètement disparaître et ne plus avoir de valeur particulière.

L’aîné surnommé Xu poursuivit :

« Ce Lin Ming est bon, mais la vitesse de sa cultivation ne suivra pas ses capacités dans le futur. Il va rapidement être dépassé. »

Plusieurs aînés firent échos à ces propos.

« Il n’y pas besoin d’ajouter quoi que ce soit. Les accomplissements futurs de Lin Ming appartiennent au futur, nous verrons bien ce qu’il en sera », dit Muyi en arborant un léger sourire.

Alors que l’écho de sa voix se tarissait, il releva le regard et vit le cinquième étage de l’Eclatante Pagode commencer à trembler. Les runes étincelèrent et l’ombre d’une personne fut brusquement éjectée avant de flotter vers le bas comme une feuille de papier.

« Ce Lin Ming est finalement sortit ! »

Lin Ming avait tué un tigre argenté au cinquième étage, en échange d’une blessure sévère. Toutefois, même au bord de la mort, il a fait mordre la poussière à un loup de vent avant de mourir, emmenant ainsi avec lui deux bêtes féroces de premier niveau.

Il était déjà fier de ce résultat. Il était important de savoir qu’il était incomparablement plus difficile de parvenir à tuer deux bêtes féroces de premier niveau au cinquième étage, entouré de tous les côtés, qu’il n’en était au quatrième.

Dans le lointain, Lan Yunyue regardait Lin Ming tandis qu’il était réceptionné par ceux qui attendaient au pied de l’Eclatante Pagode. A l’intérieur de son cœur, elle savait désormais pourquoi elle ressentait un léger tremblement. Elle se pinça les lèvres et tourna les talons, partant silencieusement, sans s’arrêter…

« Mm ? Lin Ming est déjà réveillé ? »

La mort dans le monde de l’illusion n’était qu’une projection de l’esprit. Le corps véritable du candidat était éjecté de l’Eclatante Pagode après la mort dans l’illusion, mais il restait inconscient pendant un certain temps, ayant pensé qu’il était mort. Mais Lin Ming s’était contre toute attente réveillé quasi instantanément, tout juste pâle. Ce qui laissa les aînés de la Maison Martiale des Sept Véritables légèrement abasourdis. C’était incomparable aux candidats précédents, Wang Yanfeng était lui resté inconscient un long moment. C’était la disparité qui venait d’un cœur des arts martiaux aussi pur.

« Ce Lin Ming devrait être le candidat à la première place de cet examen d’entrée », dit aîné Sun.

« Vous dites cela mais la récompense pour la première place est une Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre. Ne pensez-vous pas que c’est du gâchis que de l’utiliser sur un garçon avec un simple talent de grade 3 ? Dans quelles proportions pensez-vous qu’il puisse l’absorber ? L’évaluation finale ne dépend pas seulement des résultats mais aussi du talent des candidats », rétorqua aîné Xu d’une voix rauque à la proposition d’aîné Sun.

« C’est vrai qu’il faut également prendre en compte le talent, mais seulement s’il y quasiment une égalité dans les résultats des épreuves de l’examen. Ce Lin Ming a obtenu la première place au cours des trois épreuves, comment pourrait-il ne pas être premier dans l’évaluation finale ? Autrement tout le monde pensera que nous sommes corrompus et inéquitables. Quant au prétendu gaspillage de la Pilule de Moelle du Dragon d’Or Cramoisi, son seul usage est d’attirer des talents de haut niveau à prendre part à l’examen d’entrée de la Maison Martiale des Sept Véritables. Se pourrait-il que vous pensiez que la secte principale allait créer juste une Pilule de Moelle du Dragon d’Or Cramoisi qui permettrait de directement y entrer en tant que disciple principal ? » dit aîné Sun.

« De plus, aussi loin que je le sache, aîné Xu et le chef de la Famille Wang de la Ville de Yuelu ne sont-ils pas de bon vieux amis ? »

Lorsqu’aîné Sun eut fini de parler, les yeux d’aîné Xu clignèrent de manière compulsive et il laissa échapper un « hmph » froid :

« Sun Sifan, je ne faisais qu’envisager tous les angles de l’examen dans l’intérêt de l’argumentaire. Si vous souhaitez garantir la première place à ce Lin Ming, alors je n’ai aucune objection. Que diriez-vous de faire un pari ? Nous devrions voir d’ici six mois qui est le meilleur entre Wang Yanfeng et ce garçon, Lin Ming, et qui va entrer dans le Domaine Céleste. Qu’en dîtes-vous ? »

Aîné Sun fut choqué par les mots d’aîné Xu et resta sans voix. Il commença à ressentir de la colère s’éveiller dans son cœur. Il essayait simplement d’agir de manière impartiale pour cet examen d’entrée. Il n’avait pas une bonne opinion d’aîné Xu et n’avait généralement aucune relation avec ce dernier. Il ne pouvait d’ailleurs pas supporter sa nature intéressée et égoïste qui n’essayait jamais que de faire valoir ses propres intérêts, prétextant cette fois-ci aider pour l’examen d’entrée ; ce qui avait finalement mené à ce conflit.

Mais même s’il avait été défié par aîné Xu, aîné Sun n’osa pas le suivre. Le talent de Lin Ming était limité et seulement de grade 3. Il était vraiment possible que la supposition d’aîné Xu soit correcte, et que Lin Ming ait pu faire une rencontre fortuite au cours de laquelle il aurait ingurgité quelques herbes rares ou quelque chose de ce genre, d’où ses prouesses d’aujourd’hui. Alors qu’en comparaison, Wang Yanfeng se trouvait être un individu rare parmi une centaine de millier, avec son talent de grade 4 de qualité supérieure. Auquel cas c’était Lin Ming qui se perdrait dans son sillage.

Voyant qu’aîné Sun faisait profil bas, aîné Xu se moqua en disant :

« Comment pouvez-vous ne pas accepter ? Si vous pensez vraiment que ce Lin Ming devrait être premier alors nous devrions également parier. Je me souviens qu’aîné Sun possède un trésor du degré humain… »

Le visage d’aîné Sun se déforma lorsqu’il entendit aîné Xu mentionner ce trésor du degré humain. Les trésors du degré humain étaient extrêmement rares et précieux au sein du Royaume du Grand Avenir ; plusieurs dizaines de millier de liangs d’or ne suffisaient pas à en acheter un. C’était transmis et accordé par les Sept Profondes Vallées, et également le bien avec le plus de valeur que possédait aîné Sun. Il ne pouvait pas mettre ça en jeu dans un pari, encore moins avec une chance de succès aussi incertaine.

Voyant aîné Sun aussi consterné, aîné Xu arbora un air arrogant de suffisance. Il savait pertinemment que Sun Sifan n’allait pas oser prendre son pari, il avait donc dit cela pour ruiner le prestige et la réputation de ce dernier.

Mais à ce moment, Muyi ouvrit la bouche avec un grand sourire :

« Que diriez-vous que je prenne ce pari avec aîné Xu ? »

Cet article comporte 15 commentaires
    1. Yeah, Muyi c’est un chic type ! Si on en arrive jusque là, et que tu lis toujours MW, reviens lire ce commentaire et tu me diras ce que tu en penses: Muyi me fait penser à vieil homme bonne fortune 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top