skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 34

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : Noxvae, Zoro

L'Epreuve du Rêve

« Ce Sun Ping est à la troisième étape de la Transformation du Corps depuis longtemps, mais il est seulement parvenu à frapper avec 2 300 jins. Il a également déjà dix-sept ans ; ce n’est pas une menace pour moi », dit Wang Yanfeng en agitant son éventail.

Il plissa les yeux, comme s’il était en train d’essayer de jauger Sun Ping. L’évaluation finale de l’examen d’entrée ne dépendrait pas seulement des résultats obtenus au cours des épreuves, mais également du talent et de l’âge de ceux qui réussiraient à aller jusqu’au bout. Plus l’âge était faible et le grade du talent élevé, meilleure était l’évaluation. Au sein des nombreux jeunes artistes martiaux et talents qui participaient à l’examen, dix-sept ans était considéré un peu âgé.

« Jeune maître, c’est votre tour. »

« Mm » Wang Yanfeng plia son éventail et le tendit à son domestique.

Lorsqu’il prit position devant la colonne de pierre, de nombreuses personnes commencèrent à le reconnaître.

« C’est Wang Yanfeng de la Ville de Yue Lu ! »

Les candidats alentours tournèrent le regard en sa direction alors que la foule commençait à répandre l’information. Parmi ce groupe de candidats, Wang Yanfeng était celui qui avait le plus de chance d’atteindre la première place. Non seulement sa force était formidable, mais c’était un jeune de quinze ans.

Et encore plus important, le talent de Wang Yanfeng était élevé !

C’était un talent martial de grade 4, mais les talents de grade 4 et supérieur étaient en réalité divisés entre bas, moyen, et élevé, en termes de qualité. Wang Yanfeng faisait partie des rares talents de grade 4 de qualité élevée.

Il se tint face à la colonne de pierre et laissa échapper une seule expiration. Le souffle s’enroula sur lui-même dans l’air comme des serpents jumeaux ; c’était un signe de la troisième étape de la Transformation du Corps, l’Entraînement des Entrailles.

Les personnes alentours furent pétrifiées d’admiration.

« Sérieusement, il vient seulement d’atteindre la troisième étape de la Transformation du Corps et il est déjà capable d’expirer en faisant apparaître les deux serpents, bien qu’il n’ait que quinze ans. C’est vraiment un talent qui défie la volonté divine. »

« Mm. Les artistes martiaux de l’Entraînement des Entrailles ont de la véritable énergie qui protège leur cœur et leurs poumons et cinq autres organes internes majeurs. Ils peuvent ainsi protéger leurs organes internes les plus fragiles des attaques, de plus, leur cœur et leurs poumons sont solides. Ils ont une vitalité anormale et sont capables de prolonger leur respiration. Leurs muscles se renforcent naturellement sous l’action de tous ces facteurs. Ce Wang Yanfeng expire déjà les serpents alors qu’il vient seulement d’atteindre la Troisième Etape, il y a vraiment de quoi être jaloux. »

Alors que cette discussion se poursuivait, Wang Yanfeng avait déjà frappé. Un « bang » se fit entendre dans l’air, et la colonne de pierre se mit à trembler. Le faisceau de lumière s’éleva pour aller s’établir à 48 centimètres de hauteur.

« 2 400 jins ! »

De manière générale, la plupart des artistes martiaux qui avaient atteint la troisième étape de la Transformation du Corps disposaient d’une force aux alentours de 2 000 jins. Mais Wang Yanfeng, qui venait tout juste de prendre pied dans cette Troisième Etape, et qui n’avait que quinze ans, était parvenu à déployer une force de 2 400 jins. Ça laissa tous les spectateurs incrédules.

Cependant, avant même que la foule ait pu se remettre de ses émotions, d’autres cris d’alarme et de surprise se firent entendre d’un autre côté. Un homme de grande taille et de forte carrure s’était avancé face à une colonne de pierre et l’avait frappé de son poing. Le faisceau lumineux était monté pour s’arrêter à 48 centimètres. 2 400 jins !

Le record de Wang Yanfeng venait d’être établi qu’il était déjà rendu normal par un autre jeune. Lin Ming fut choqué de découvrir que ce grand homme à la forte carrure en était également à la Seconde Etape.

Ça n’avait rien d’exceptionnel de voir quelqu’un à la troisième étape de la Transformation du Corps atteindre une force de 2 000 jins, mais 2 000 jins dès la Deuxième Etape ? C’était juste trop excessif.

Lin Ming avait remarqué que ce jeune avait beau avoir une apparence naïve et innocente, sa taille était supérieure à celle des gens autour de lui, et son corps musclé semblait plus large et dense que celui d’un adulte.

Etait-ce ce qu’ils appelaient la force divine native ?

Ceux avec la force divine native étaient largement plus forts que ceux de leur âge. Bien qu’ils soient très rares, ce jeune de grande taille et à la forte carrure semblait être l’un deux.

Wang Yanfeng vit également ce jeune homme remarquable et laissa échapper un léger « humph ». Il n’y accorda pas plus d’intérêt que ça. Force divine native ? Les artistes martiaux ne se battaient pas seulement avec leur force, mais aussi avec leurs arts martiaux et leurs techniques. Pas seulement ça, mais plus la cultivation d’un individu était élevée, plus la véritable énergie devenait importante. Ceux qui étaient nés avec la force divine native n’étaient pas nécessairement destinés à devenir de grandes figures des arts martiaux.

L’épreuve continue, et de nombreux jeunes passèrent avec une force de 1 000 jins qui correspondait au sommet de la Deuxième Etape.

La Maison Martiale des Sept Véritables stipulait que les candidats devaient avoir entre quinze et dix-huit ans. C’est facile pour des individus de cette tranche d’âge d’atteindre le sommet de la deuxième étape de la Transformation du Corps.

Il arrivait, de manière occasionnelle, qu’il y ait également des jeunes qui atteignaient la troisième étape de la Transformation du Corps. Ceux-là parvenaient à déployer une force de 2 000 jins, et certains atteignaient même, parmi eux, jusqu’à 2 500 jins.

Ce fut finalement le tour de Lin Ming.

Avant d’arriver à la colonne de pierre, Lin Ming avait déjà réalisé que la situation était plus sérieuse qu’il ne l’avait pensé. Bien qu’il fût confiant dans le fait qu’il ne perdrait pas face à Wang Yanfeng, son talent naturel était loin d’être aussi bon.

Il était de grade 3 comparé à un grade 4 de qualité élevée. Lors de l’évaluation finale, Lin Ming allait subir une lourde pénalité.

Il allait devoir investir tout son cœur et toute son âme dans chacune des parties de cet examen.

Lin Ming respira calmement, laissant tout son corps se relâcher. Il élimina tous les sons et les pensées parasites. La Formule de l’Authentique Chaos Primordial circula silencieusement à l’intérieur de son corps. La véritable énergie contenue dans ses muscles était plusieurs fois plus épaisse que celle d’un artiste martial du même niveau de cultivation.

L’Entraînement Musculaire « Fluidité de la Soie », le principe de la dureté et de la douceur ; Lin Ming grava ces pensées dans son esprit alors qu’il méditait sur les Vertus Chaotiques des Méridiens de Combat. Sa vision se condensa, et son corps initialement relaxé se tendit comme un arc. Il abaissa la taille et s’élança en avant, propulsé par la force de ses cuisses, tel un élégant et puissant léopard.

« Bang ! »

Le coup s’abattit au milieu de la colonne en pierre. Le faisceau de lumière s’éleva radicalement, et rebondit follement avant de se fixer à 2 700 jins.

La force de Lin Ming était de 2 600 jins, mais s’il arrivait à déployer tous ses efforts, 2 700 jins était réalisable.

« Mon dieu, 2 700 jins ! »

« Ce garçon, ce garçon est simplement une bête féroce sous forme humaine ! Quelques centaines de jins en plus et il aurait rattrapé quelqu’un à la quatrième étape de la Transformation du Corps ! »

« Non, ça ne va pas, ça ne peut pas aller. Le jeune homme est seulement à la deuxième étape de la Transformation du Corps. Peut-il également avoir la force divine native ? »

De frénétiques discussions émergèrent dans le public. Quelques personnes avaient rapidement reconnu Lin Ming :

« Je le connais ! Il y a pas moins d’une demi-heure, sur la route principale, il a utilisé la force de ses bras pour éjecter quelqu’un de son cheval comme si de rien n’était. Il l’a éjecté alors que celui-ci était également à la deuxième étape de la Transformation du Corps, qu’il avait une lance, et qu’il arrivait au galop. L’homme a été éjecté alors que le garçon n’a même pas bougé. J’avais pensé que c’était une sorte d’enfant de démon mais il s’avère qu’il serait, lui aussi, quelqu’un qui possède la force divine native ; pas étonnant qu’il ait été capable de ça ! »

« N’a-t-il pas été arrêté par les autorités ? Comment est-il revenu ? »

Tandis que les gens alentours discutaient entre eux, le grand jeune homme à la forte carrure qui avait fait aussi bien que Wang Yanfeng et avait atteint 2 400 jins regarda également Lin Ming. Il arbora une expression amicale alors qu’il sourit joyeusement à Lin Ming. Il ne s’était pas attendu à rencontrer quelqu’un d’autre avec la force divine native à cet examen, il fit donc preuve d’une sympathie naturelle à l’égard de Lin Ming.

Wang Yanfeng regarda également Lin Ming et fronça les sourcils. Ce garçon avait aussi la force divine native ? C’était vraiment ennuyeux. C’était comme si ces jeunes prétendus rares sortaient d’un peu partout comme des cafards.

« Frère Feng, ce gamin sort de nulle part et ose te voler la vedette. Frère Feng s’est vraiment fait dérober », dit un homme aux côtés de Wang Yanfeng.

« Ça n’a rien d’exceptionnel. Un tel résultat est décent pour une deuxième étape de la Transformation du Corps. L’efficacité en combat ne repose pas seulement sur la force. Bien que ceux qui naissent avec la force divine native soient rares, peu d’entre eux atteignent de grands accomplissements dans le futur », dit Wang Yanfeng sur un ton exaspéré.

Il avait déjà déterminé qu’il obtiendrait la première place au cours de cet examen d’entrée, et pourtant, il n’arrêtait pas de se faire éclipser encore et encore par ces jeunes de son âge. Ça le rendait tout à fait mal à l’aise.

« Ce que vient de dire Frère Feng est parfaitement juste. Dans le futur il faut se concentrer sur la véritable énergie. La supériorité de la force n’est utile qu’au début. Ce gamin ne fera le fanfaron que pour quelques années », dirent les personnes autour de Wang Yanfeng à l’unisson.

Le tour de Lin Xiaodong vint après celui de Lin Ming. Il s’approcha de la colonne de pierre en s’échauffant la nuque et en tirant sur le bassin. Il continua de faire ça pendant quelques minutes jusqu’à ce que l’examinateur semble de plus en plus ennuyé et impatient. Lin Xiaodong poussa alors un cri et envoya un poing dans la colonne de pierre.

« Thud. »

Il y eu un son étouffé et lancinant qui résonna petitement, tandis que le faisceau lumineux vibra un court instant avant de se fixer.

L’examinateur fronça des sourcils en regardant Lin Xiaodong :

« 750 jins… mais il te reste deux autres essais. »

Le résultat était vraiment mauvais si l’on considérait que n’importe qui en dessous de 900 jins n’osait habituellement pas participer. Personne ne souhaitait venir traîner parmi ce groupe de personnes simplement pour se ridiculiser. Mais ce résultat était très bon aux yeux de Lin Xiaodong, et il avait ce côté effronté qui lui permettait d’ignorer ce que les gens pouvaient bien penser. Il étira de nouveau son bassin, fit craquer sa nuque, puis envoya de nouveau un coup de poing « peng ».

« 700 jins. »

Un autre coup de poing !

« 750 jins. »

Lin Xiaodong venait, sans l’ombre d’un doute, de subir une misérable défaite.

C’était un résultat décent à ses yeux. Il n’avait que quinze ans et son père avait déjà décidé qu’il ne pourrait rejoindre la Maison Martiale des Sept Véritables qu’à l’âge de dix-huit ans. Lin Xiaodong n’avait jamais projeté d’atteindre la Condensation de l’Impulsion, son seul idéal et souhait était de préserver sa position à l’intérieur de la famille.

« Je t’ai donné les Pilules du Cerf Doré, tu n’en as pas pris une seule ? » demanda Lin Ming à Lin Xiaodong tandis que ce dernier revenait vers lui.

« J’ai les ai toutes utilisées ; sinon quoi je n’aurais jamais été capable de dépasser 600 jins. »

Lin Xiaodong haussa les épaules de manière innocente. Laissant Lin Ming bouche bée.

Toutefois, Lin Ming savait que c’était normal. Après tout, son meilleur résultat avant qu’il ne pratique les Vertus Chaotiques des Méridiens de Combat avait été de 850 jins. Son entraînement assidu dans lequel il ne ménageait aucuns efforts l’avait amené bien au-delà de Lin Xiaodong, qui n’avait été capable d’atteindre que 600 jins au même moment.

Il était difficile, pour quelqu’un avec un talent martial de grade 3 issu d’un milieu modeste, de rejoindre la Maison Martiale des Sept Véritables à l’âge de 15 ans. Rien que la première épreuve était difficile au point de rebuter un grand nombre d’individus.

L’Epreuve de Force se termina aux alentours de midi, les candidats furent autorisés à prendre une pause avant de poursuivre l’examen d’entrée.

La pause était tellement courte que Lin Ming ne prit que le temps de manger une collation et de méditer un petit peu avant de se dépêcher de retourner sur la place.

La deuxième épreuve était celle du rêve. C’était un test du cœur de l’artiste martial.

Un artiste martial n’avait pas seulement besoin de talent et du support de son entourage et de ses origines, il avait également besoin de posséder un cœur martial honnête et infatigable.

Cet article comporte 10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top