skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 20

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : à venir

Compétence d'Inscription

« Bang ! »

Alors que Muyi était en train de réfléchir, Tie Feng et Li Qi étaient entrés en collision une seconde fois dans une autre pluie d’étincelles éblouissantes. Ils étaient tous les deux de féroces et violents guerriers ; chacun de leurs mouvements était paré de face par un autre. Pourtant, Tie Feng s’appuyait sur une épée endommagée pour combattre Li Qi sur un pied d’égalité. De plus, l’éclat de la véritable énergie qui jaillissait de son épée surpassait le sabre de Li Qi, et de loin !

« ! »

Li Qi fit une erreur d’inattention dans le heurt qui suivit et l’épée de Tie Feng lui laissa une égratignure. Son armure avait beau être un précieux trésor, l’épée de son opposant contenait une véritable énergie particulièrement dangereuse qui perça à travers et se répandit dans son corps. Le visage de Li Qi devint blanchâtre alors qu’il était à deux doigts de cracher une gorgée de sang.

Qin Xiao remarqua également l’étrangeté de l’épée. « Il semblerait que j’ai sous-estimé cette épée. Quel rang de trésor a-t-elle au sein du degré-humain ? » demanda-t-il en regardant Muyi.

« C’est définitivement un trésor de rang faible au sein du degré-humain… » répondit Muyi. Il tapait avec ses doigts contre son bras tout en évaluant les différentes possibilités. A ce moment, Qin Xingxuan qui avait attentivement regardé la bataille, ouvrit la bouche et dit, « Maître, peut-être qu’un symbole a été gravé par un maître de l’inscription sur ce trésor ? »

« C’est aussi ce que je soupçonne. J’étais en train de me demander à quel maître peuvent bien appartenir ces aptitudes. Etre capable de diriger un tel pouvoir alors que l’épée est endommagée à ce point… »

Le combat atteignait son point d’orgue sur la scène tandis qu’ils étaient occupés à discuter entre eux. Li QI avait été blessé et ne pouvait plus rien encaisser d’autre. Il en était rendu à devoir utiliser le sixième type de la Technique de l’Art du Sabre des Cinq Montagnes Sacrées. Il venait seulement de l’apprendre et prévoyait initialement de le garder comme mouvement final au cours du dernier match, mais il n’avait plus le choix de le conserver ou non, sinon c’était la défaite immédiate.

Li Qi plaqua son sabre au niveau de son torse et la véritable énergie à l’intérieur de son corps commença à gronder. « Tie Feng, je salue votre force, vous êtes un vrai maître ! Vous avez réussi à me pousser aussi loin avec vos techniques martiales ordinaires, au point de blesser ma fierté et de me forcer à utiliser mon coup le plus puissant. Mais ça s’achève maintenant. Soyez prêt à recevoir ma frappe finale. Le dragon noir va descendre de la montagne ! » dit-il.

Il poussa un cri tandis qu’il déversait toute sa véritable énergie à l’intérieur de son sabre. Le sabre noir brilla soudainement d’une éclatante et impétueuse lumière orangée. Li Qi le dressa bien haut au-dessus de sa tête et l’abattit avec férocité en direction de Tie Feng. De nombreuses ombres troubles et sinistres apparurent dans l’air à cet instant. C’était les griffes du dragon noir !

« Il est déjà parvenu à former les ombres du dragon noir. Ce Li QI est vraiment accompli dans les arts du sabre de la Famille Li. Tie Feng ne pourra pas résister à cette frappa ! »

Le dragon noir fondait sur lui, Tie Feng savait que c’était le mouvement le plus puissant de Li Qi. Le dragon noir avait beau contenir une énergie capable de pétrifier la plupart des guerriers, à cet instant précis, Tie Feng ne ressentait rien d’autre qu’un calme complet dans son cœur. Il agrippa son épée avec ses deux mains, sans la moindre once de peur. Il sentit qu’une profonde intention de combat émanait de l’épée, c’était comme s’ils étaient de vieux amis.

Va te faire foutre ! Tu penses déjà avoir gagné mais c’est moi qui vais l’emporter !

Le cœur de Tie Feng abandonna toutes pensées inutiles. Il poussa un hurlement massif qui fendit l’air et il comprima chaque petite parcelle de véritable énergie qui lui restait dans son épée. La véritable énergie contenue dans la lame arrivait à saturation. Elle éclata soudainement d’une force irrésistible.

Une lumière éblouissante se répandait dans toutes les directions alors que la véritable énergie jaillissait de l’épée. Elle prit la forme d’un brillant arc-en-ciel qui s’élança en avant tel un météore de flammes, droit dans l’ombre du dragon noir.

Ecrasant toute opposition, écrasant tout ennemi, écrasant toute la création.

C’était la compétence de la Rune Ecrasante – Frappe Violente Instantanée !

« Bang ! »

Une énorme explosion retentit et l’inconcevable se produit. L’ombre du dragon noir avait été coupée en deux par l’épée de Tie Feng. Li Qi fut éjecté en dehors de la scène comme une poupée de chiffons alors qu’il crachait du sang.

Qin Xiao fut pris d’excitation en voyant ce qui venait de se produire. De la véritable énergie s’était physiquement condensée. Comment cela était-il possible ?

Cette lumière brillante était définitivement de la véritable énergie. Pourtant, il fallait au moins en être à l’étape de la Condensation de l’Impulsion pour utiliser la véritable énergie de la sorte. Tie Feng n’en était qu’à l’étape du Façonnage Osseux, alors comment ?

Tie Feng s’effondra à genoux immédiatement après que Li Qi eut été éjecté de la scène. Il avait complètement dépensé sa véritable énergie. Il se supporta à l’aide de son épée tandis qu’il tombait. Ses deux yeux fixaient respectueusement les flammes tracées par le symbole d’inscription. Ce symbole… l’avait-il lui-même aidé ?

Il effleura délicatement les flammes de l’inscription avec sa main. Un flot d’esprit combatif émanait encore de l’inscription et Tie Feng ressentit qu’un lien très fort, quasi familial, les unissait.

L’arbitre bondit sur la scène et annonça la victoire de Tie Feng. C’était un renversement inattendu. Li Qi, l’étoile montante et talentueuse, avait été vaincu par Tie Feng !

Qin Xiao regarda profondément Tie Feng, « Il semblerait que j’avais vu juste. Comment la véritable énergie a-t-elle changé d’état ? Comment Tie Feng a-t-il fait ça ? Ça ne ressemblait pas à une compétence martiale, » dit-il à Muyi.

« Il semblerait ! » Muyi inspira profondément. Ses yeux laissaient paraître une trace de choc. « Si je ne dis pas de bêtises, il s’agissait de la compétence d’un symbole d’inscription. Les inscriptions peuvent effectivement changer le flux de la véritable énergie pour déclencher des compétences… dans le Royaume du Grand Avenir, de telles techniques d’inscription ont quasiment toutes été perdues, » dit-il.

« Compétences d’inscription ? » Qin Xiao était abasourdi. Il ne comprenait pas vraiment ce qu’étaient les compétences d’inscription mais il en avait déjà vues. Il y a quatre-vingt ans de cela, alors qu’il commandait l’armée dans la guerre contre le Pays du Soleil de l’Est, il avait expérimenté les compétences d’inscription en combattant leurs généraux.

Il ne s’imaginait pas qu’il les verrait encore une fois lors de ce tournoi, aussi longtemps après. « Transmettez l’ordre, faites venir Tie Feng. » dit-il alors qu’il pensait à tout cela.

« Oui ! »

Tie Feng n’avait pas pensé que le Maréchal Qin allait demander à le voir en personne. C’était vraiment le plus grand des honneurs. Les officiers militaires n’avaient pas les qualifications, d’ordinaires, pour voir le Maréchal Qin directement.

Il avait beau avoir traversé d’innombrables situations de vie ou de mort, dès lors qu’il vit le maréchal, une vague de pression colossale le força à s’agenouiller. « Tie Feng salue le maréchal, » dit-il.

« Relève-toi ». Qin Xiao fit un signe de la main. « Je t’ai fait appeler pour te poser une question. D’où viens ton épée ? »

« Rapport au maréchal, je l’ai obtenu d’un ennemi après une bataille. »

« Oh ? Laisse-moi y jeter un œil. »

« Oui. » Tie Feng présenta son épée. Qin Xiao tapota du doigt sur la lame, un son clair résonna dans l’air. Bien qu’elle soit longue, il pouvait dire qu’il y avait une trace de discordance.

L’épée était bonne, mais endommagée.

Qin Xiao montra l’épée à Muyi.

Muyi prit l’épée dans ses mains et fixa la gravure avec les flammes du regard. Il tendit une main pour toucher l’inscription. Il ferma ses yeux pour percevoir la force d’âme.

Il resta ainsi un long moment. Il ne dit pas un mot mais Qin Xiao attendit patiemment.

Muyi ouvrit finalement les yeux. Il se tourna pour donner l’épée à Qin Xingxuan. C’était impossible pour elle d’en dire quoi que ce soit mais il voulait seulement qu’elle puisse sentir le travail de ce maître.

Elle saisit l’épée et laissa sa véritable énergie s’écouler dans le symbole de flammes qui y était gravé. Elle était tellement concentrée qu’elle ne put empêcher son élégante paire de sourcils à palpiter gentiment.

« Qu’en est-il ? » demanda Muyi à Qin Xingxuan.

« Le talent de Xingxuan est trop pauvre. J’ai simplement pu ressentir que c’était composé de symboles et d’inscriptions incomparablement mystérieux. Ça doit être le fruit de la main d’un maître, » répondit-elle.

« C’est normal que tu ne saches pas. Les symboles et runes secrètes sont cachés à l’intérieur du trésor une fois que l’inscription est terminée. C’est difficile à percevoir, encore plus avec une inscription aussi complexe et chargée. C’est surprenant, mais ça pourrait l’être encore plus si j’étais capable d’en découvrir plus de secrets, » dit Muyi.

« Rapport au maréchal, Tie Feng a acheté ce symbole d’inscription dans un magasin. Il y en avait deux à vendre mais je n’en ai malheureusement acheté qu’un seul. Je devrais aller au magasin pour acheter l’autre si Maître Muyi en a besoin, » dit Tie Feng après avoir entendu Muyi.

« Mm ? » Qin Xiao était surpris. « Tu as acheté cette inscription ? Elle n’était pas d’origine sur l’épée ? »

« Oui. Je l’ai personnellement gravée hier. »

Muyi entendit Tie Feng et en fut immédiatement excité. « Où est-ce que tu l’as achetée ? » demanda-t-il.

« La place de la ville. »

« La place de la ville ? » Muyi s’arrêta. Selon son impression, les produits de là-bas ne valaient pas plus de un ou deux cents liangs d’or. Comment pourraient-ils vendre un symbole d’inscription, qui plus est, comment Tie Feng aurait les moyens de l’acheter eu égard de ses origines familiales.

Par conséquent, Muyi émit quelques doutes. « Aussi loin que je le sache, tu viens d’une famille ordinaire. Comment as-tu pu acheter un symbole d’inscription aussi onéreux ? » dit-il.

Tie Feng hésita un instant, puis il dit la vérité, « C’est-à-dire… lorsque je l’ai acheté, il coûtait 100 liangs d’or. Je n’ai finalement pu acheter que ce symbole… »

« Ceee-n… combien était-ce ? » Les yeux de Muyi, d’habitude calmes, s’élargirent comme des soucoupes. Il haleta énergiquement. « 100 liangs d’or !? C’était vendu 100 liangs d’or !?!? »

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top