skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 15

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : à venir

Symbole Ecrasant

Lin Ming s’était préparé du mieux qu’il avait pu pour ce jour ; si on considérait seulement le traçage des lignes et des symboles, il n’était en rien inférieur à ces maîtres de la noblesse.

Lin Ming était en train de manipuler le jus d’Herbe Vent de Ciel, il ouvrit ses deux mains et une goutte de liquide émeraude s’envola dans l’air où elle resta, immuable.

Alors qu’il regardait cette perle de liquide verdâtre, Lin Ming ferma les yeux et ses mains se mirent à former rapidement une série de sceaux. Ces mouvements avaient été imprimés dans son esprit depuis longtemps. Dessiner ces symboles complexes était devenu aussi instinctif que le fait de respirer avec l’aide des mémoires du fragment d’âme.

Lin Ming inspira profondément et commença. Ses dix doigts oscillaient comme des branches prises dans une tempête, s’entrechoquant parfois entre eux à cause de l’importance de la vitesse de formation des sceaux. Ses doigts devinrent indistincts les uns des autres au moment où une seconde goutte de liquide issu d’un autre matériau s’éleva dans l’air. Lin Ming forma rapidement les magnifiques et mystérieux symboles d’inscription, sa force d’âme était au sommet de son intensité. Dans l’objectif de la préserver, Lin Ming avait décidé de commencer à travailler sur un nouveau matériau avant que le premier ne soit terminé.

Ainsi, le taux d’erreur de Lin Ming était particulièrement bas mais l’exercice gagnait en complexité et en intensité.

Il commença à ressentir la pression en arrivant à la moitié de l’inscription.

Une fois au deux tiers, il sentit que sa force d’âme était sur le point d’être épuisée et il commença alors à pratiquer la Formule de l’Authentique Chaos Primordial.

Le risque qu’un problème puisse apparaître augmenta, son esprit étant moins focalisé. Il ferma sa mâchoire et serra fortement ses dents. Il devait encore diviser plusieurs matériaux afin de les utiliser pour tracer la rune finale.

« Soie de Ver Céleste… complète ! » Lin Ming qui était crispé jusqu’ici laissa finalement échapper un souffle de soulagement. La Soie de Ver Céleste était ce qu’il lui faisait défaut, il ne pouvait pas se permettre d’échouer ici.

« Il y a cinq runes… » Lin Ming les compta pour lui-même, il avait atteint la limite de sa force d’âme.

« Quatre… Trois… Deux… »

« Succès ! »

Lin Ming acheva l’inscription à ce moment. Les runes chatoyantes brillèrent et étincelèrent un court instant avant de fusionner en une inscription d’environ 6 centimètres carrés. Elle pendait ici, suspendue dans l’air.

Lin Ming s’était presque effondré, il ne ressentit rien d’autre qu’une joie absolue en regardant l’inscription complète qui flottait dans l’air. Cette petite inscription était comme son enfant chéri ; il avait passé un mois de souffrances inhumaines et il avait dépensé d’énormes sommes d’argent pour l’obtenir.

L’érudit avait nommé cette inscription le Symbole Ecrasant. Ce titre était un peu puéril et de mauvais goût mais Lin Ming ne le changea pas, il tenait cet érudit en très haute estime dans son cœur. C’était le Symbole Ecrasant.

Lin Ming avait acheté cinquante papiers à symbole en une fois au prix de 2 liangs d’or la douzaine, c’était le meilleur marché possible. Le Symbole Ecrasant se déposa sur le papier à symbole sous l’impulsion d’un tout petit peu de force d’âme. Des lignes dorées convergèrent sur le papier à symbole pour former d’anciennes runes. Le papier à symbole était vraiment simple et son apparence générale lui donnait un air insipide et sans particularité.

A la dernière minute de la formation du papier à symbole, Lin Ming changea l’apparence extérieure avec sa force d’âme. Ça ressemblait désormais à un motif de flamme.

Ce genre d’apparence laissé sur les inscriptions de valeurs devenait des signes. Son signe ! De nombreux maîtres de l’inscription avaient leur propre apparence personnalisée qui leur servait à marquer leur travail.

Lin Ming opta pour les flammes parce qu’elles représentaient la résurrection dans le nirvana.

Cultiver un chemin martial c’était subir une épreuve de feu. La peine était constante et le danger omniprésent. Voyager en bas de ce chemin revenait à être réduit en cendres. N’étaient capables de renaître par les flammes que ceux dont le cœur était résolu et la volonté incommensurable, mais une fois ressuscité par les flammes, ils deviendraient des dragons et des phénix s’élevant comme des dieux dans les cieux.

Lin Ming se saisit avec précaution de ce précieux papier à symbole. Il ouvrit la fenêtre et fut baigné de l’air frais et de l’éclat du soleil qui se reflétait dans ses yeux injectés de sang. Il était complètement exténué et son seul désir était de s’abandonner aux bras de Morphée, mais il était habité par un sens de satisfaction sans précédent.

Temps restant avant l’examen de la Maison Martiale des Sept Véritables – deux mois et dix jours !

Au cours des cinq derniers jours, Lin Ming avait déposé sa dernière inscription sur le papier à symbole. Ainsi, tous ses matériaux avaient été utilisés. Il était parvenu à réaliser un total de 4 copies du Symbole Ecrasant.

Lin Ming ressentit un sentiment inoubliable de réussite en regardant ces papiers à symbole. Il souhaitait désormais vendre ces quatre papiers à symbole.

Au cours de la dernière foire commerciale, l’inscription gravée par Maître Baihong s’était vendue 1.500 liangs d’or. C’était évidemment dû à la renommée de ce maître de l’inscription. Lin Ming n’avait jamais vendu d’inscriptions auparavant, il n’était ni connu ni réputé mais il avait confiance en son travail. Cette inscription venait du Domaine des Dieux ! Son effet face à celui du travail de Maître Baihong revenait à comparer le ciel et la terre ; la comparaison n’avait tout simplement pas lieu d’être.

Le Symbole Ecrasant était seulement la plus basique des inscriptions, selon les souvenirs de l’érudit. Mais c’était amplement suffisant pour être placé sur une pièce supérieure d’équipement, une pièce d’équipement de troisième grade. Si elle était utilisée sur un équipement de grade plus faible, alors l’effet augmenterait d’au moins 60%.

Ce n’était pas tout, le Symbole Ecrasant octroyait également une compétence additionnelle à l’équipement sur lequel il était gravé.

Quelques inscriptions de haut grade pouvaient effectivement octroyer des compétences additionnelles à l’équipement. Il était possible d’utiliser ses compétences en y concentrant de la force d’âme. Ces compétences allaient de l’attaque d’énergie, des boucliers augmentant l’armure, des techniques d’illusions au techniques démoniaques, et plus encore !

L’inscription de Lin Ming pouvait octroyer à une arme, si elle était gravée dessus, une compétence nommée la ‘frappe violente instantanée’.

La petite rune d’inscription était en réalité une matrice complexe. Si l’utilisateur concentrait une quantité massive de force d’âme dans l’arme, l’inscription l’absorberait puis la compresserait au maximum pour finalement la faire exploser de manière instantanée. Ce mouvement était particulièrement létal lors de combats au corps à corps.

Lin Ming ne s’imaginait pas que son inscription puisse être aussi incroyable que celles qu’il avait pu observer à travers les mémoires du sage. Il n’y avait pas non plus de moyen qu’il puisse obtenir une amélioration en termes de puissance de 60% pour une pièce d’équipement avec son niveau actuel. Quant à la ‘frappe violente instantanée’, Lin Ming ne savait pas réellement si ça allait fonctionner, la technique d’inscription était vraiment complexe. Une fois le produit terminé, tous les symboles et les runes étaient rassemblés dans cette minuscule inscription. Ça rendait l’estimation des capacités du produit final difficile, même pour son créateur. Il y avait tout simplement trop de structures possibles et un nombre correspondants d’erreurs éventuelles. Dans le pire des scénarios, l’arme pouvait même finir par exploser. Et dès lors qu’il y avait le moindre problème, l’inscription en elle-même devait être bradée pour espérer la vendre.

Lin Ming eut finalement une nuit de repos, il dormit paisiblement jusqu’au petit matin. Sa force d’âme et son énergie était au sommet de leur condition. Il demanda l’adresse de quelques foires commerciales et de salles des ventes à Lin Xiaodong puis il se mit en chemin avec ses papiers à symbole.

Il avait acheté de nouveaux habits dont une cape avec une capuche qui pouvait lui recouvrir le visage. Lin Ming préférait être précautionneux, quand bien même ces établissements avaient une bonne réputation concernant la sécurité et quand bien même ils n’avaient pas pour habitude de révéler l’identité de leurs partenaires financiers. Après tout, si les quatre papiers à symbole étaient vendus pour un prix élevé et que leur propriétaire était connu, certains individus tenteraient probablement de l’agresser et de le tuer pour lui dérober ses possessions.

Lin Ming alla tout d’abord à l’Hôtel de Vente officiel de la Ville du Grand Avenir. Il y avait beaucoup d’hôtel des ventes dans la Ville du Grand Avenir et aucun d’entre eux ne sortait vraiment du lot. Son choix s’était donc arrêté sur celui qui avait une réputation légèrement supérieure.

Il serait capable d’acheter les matériaux nécessaires pour les médicaments tant qu’il arrivait à vendre ces quatre papiers à symbole.

Toutefois, tandis qu’il s’approchait de l’hôtel des ventes, Lin Ming se dit que ça paraissait trop simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top