skip to Main Content
Menu

LMDAM Chapitre 1

Traduction : Vilipendeur
 Édition : à pourvoir
Révision : à venir

Lin Ming

Dans la Cité du Grand Avenir, qui était la capitale du Royaume du Grand Avenir, la Maison Martiale des Sept Véritables était située juste avant la Grande Montagne Zhou. La Maison Martiale des Sept Véritables, c’était le nom de la maison des arts martiaux fondée par les Sept Véritables Vallées, un clan d’arts martiaux dont l’héritage était vieux de plus de 600 ans. C’était aussi la seule maison d’arts martiaux fondée par ce clan dans le Royaume du Grand Avenir.

En tant que l’une des plus grandes maisons d’arts martiaux, la Maison Martiale des Sept Véritables possédait un héritage important de techniques martiales ainsi que de nombreux maîtres pour enseigner en tant que professeur. Avec le temps, elle était inévitablement devenue une Terre Sacrée pour les nombreux artistes martiaux aspirants. En conséquence, les tests d’entrée pour les nouvelles recrues de la Maison Martiale des Sept Véritables étaient extrêmement difficiles. Ce n’était pas exagéré de dire que seulement 1 personne sur 1 million était capable de rentrer.

Un jeune homme se tenait, sous la chaleur torride de l’été, à l’intérieur d’une forêt de la Grande Montagne Zhou. Ses deux poings étaient enveloppés dans des bandes de tissus tandis qu’il était debout, le torse nu, devant un grand arbre à l’allure dure et grossière. Il lançait ses poings l’un après l’autre, frappant avec force contre le tronc de l’arbre.

« Peng ! »

« Peng ! »

Ces sons lourds se répercutaient partout autour dans la forêt. Sur l’arbre qu’il frappait, la couche d’écorce avait sensiblement commencée à baisser, révélant une texture en bois grisâtre. On pouvait voir des traces de sang sur la surface.

Le nom de ce jeune homme était Lin Ming. Il possédait un Talent Martial de Grade 3.

Dans le Royaume du Grand Avenir, la moitié des citoyens n’avait même pas de talent pour les arts martiaux et ils étaient donc incapables d’emprunter la voie des arts martiaux. Quant à l’autre moitié, au moins 80% d’entre eux possédaient un Talent Martial de Grade 1. Même si ces individus pratiquaient les arts martiaux, ils seraient incapables d’achever quoi que ce soit. Parmi ceux qui restaient, un sur dix avait 90% de chance d’avoir un Talent Martial de Grade 2. Ceux-là, s’ils étaient assidus dans leur pratique des arts martiaux, avaient une chance d’accomplir quelque chose dans leur vie. Cependant, la possibilité de devenir un maître des arts martiaux était quasi sans-espoir.

Le Talent Martial de Grade 3 de Lin Ming pouvait être considéré comme une existence de premier-ordre. S’il avait été arrogant, il aurait pu se targuer de faire partie de la crème de la crème avec un talent pareil. Toutefois, même avec son talent pour les arts martiaux, ça restait très difficile d’entrer dans la Maison Martiale des Sept Véritables.

Lin Ming était parfaitement conscient de ça. Ils avaient pris la décision, avec son amie d’enfance la belle Luan Yunyue, qui avait également un Talent Martial de Grade 3, de passer les examens d’entrée pour rejoindre la Maison Martial du Grand Avenir. Et ce malgré le fait que c’était loin d’être aussi bien que de rejoindre la Maison Martiale des Sept Véritables.

La Maison Martial du Grand Avenir faisait partie du Royaume du Grand Avenir. Depuis le jour de sa création, en termes d’héritage et de fondation, elle ne disposait que d’une valeur de 80 années de techniques martiales, c’était un héritage vraiment limité. Les techniques martiales représentaient quelque chose de très important pour les artistes martiaux. Sans l’aide d’un ensemble de techniques martiales convenable, le fait de vouloir compléter la dernière Etape de l’Entraînement Physique, l’Etape de la Condensation de l’Impulsion, était quasi impossible, sans parler des étapes supérieures…

L’Etape de la Condensation de l’Impulsion était un domaine pour lesquels de nombreux artistes martiaux rivalisaient. C’était un moment décisif, charnière, pour les cultivateurs de la voie des arts martiaux. L’espérance de vie d’un artiste martial augmenterait de manière importante s’il pouvait atteindre avec succès l’Etape de la Condensation de l’Impulsion. Qui plus est, il se verrait attribuer un titre de noblesse, assimilable à une bénédiction pour ses descendants, qui lui permettrait d’apprécier une vie de prospérité.

C’était dans l’entraînement pour cette Etape de la Condensation de l’Impulsion que la Maison Martial du Grand Avenir était bien moins efficace que la Maison Martiale des Sept Véritables.

Le cœur de Lin Ming battait pour l’amour et l’intérêt qu’il portait à la voie des arts martiaux. C’était parfaitement compréhensible qu’il ait désiré, lui aussi, pouvoir rejoindre la Maison Martiale des Sept Véritables. Si son talent naturel n’était pas suffisant, il ne pouvait compter que sur sa diligence et sa persévérance pour impressionner les examinateurs. Cependant, la possibilité qu’il puisse entrer restait très faible. De plus, s’il échouait, il devrait gaspiller la moitié d’une année à attendre pour une nouvelle opportunité. Pour des artistes martiaux, cette durée était très précieuse.

En prenant en compte tous ces paramètres, en plus du fait qu’il avait promis à Lan Yunyue, Lin Ming s’était finalement résigné à rejoindre la Maison Martial du Grand Avenir.

Lin Ming et Lan Yunyue avaient joué et s’étaient entraînés ensemble pendant de nombreuses années. Malgré le fait qu’ils étaient encore jeunes et que le sujet du mariage n’avait jamais été évoqué, ces émotions avaient déjà commencé à naître, tel des bourgeons. D’un autre côté, les parents de Lin Ming avaient déjà donné leur accord et leur amour à Lan Yunyue. Ils invitaient toujours Lan Yunyue dans leur maison, pour le dîner.

Un sentiment commun de bonnes intentions existait entre Lin Ming et Lan Yunyue, laissant seulement une fine feuille de papier entre eux. Feuille de papier qui finirait certainement par se déchirer à mesure qu’ils deviendraient légèrement plus âgés.

Lin Ming envisageait leur accord sérieusement. Il était déterminé à foncer vers l’Etape de la Condensation de l’Impulsion même s’il ne pouvait s’entraîner qu’au sein de la Maison Martial du Grand Avenir !

Mais le jour des examens d’entrée de la Maison Martial du Grand Avenir, Lan Yunyue n’est jamais venue.

Au début, Lin Ming avait supposé que Lan Yunyue n’avait pas pu venir à cause de quelques affaires. C’est seulement après qu’il avait appris que Lan Yunyue avait rejoint la Maison Martiale des Sept Véritables. Qui plus est, celui qui avait assuré son entrée en tant que disciple de la Maison Martiale des Sept Véritables était Zhu Yan, le génial Jeune Maître de la première famille de la Ville du Mûrier Vert.

Malgré le fait qu’il n’avait que 15 ans, Lin Ming avait déjà accompagné ses parents à l’extérieur pour livrer bataille. Du coup, il était particulièrement mature comparé aux gens de son âge. Il avait compris les motivations de Zhu Yan à faire accepter Lan Yunyue à la Maison Martiale des Sept Véritables.

Pour une grande famille comme la Famille Zhu, les prérequis pour choisir les futures épouses reposaient plus sur le talent pour les arts martiaux que sur l’apparence. Une femme avec un talent élevée devrait avoir plus de chance de donner naissance à un artiste martial de génie. Malgré que la famille de Lan Yunyue fût seulement dans la moyenne, considérant son genre, son Talent Martial de Grade 3 était très bon. Qui plus est, Lan Yunyue était très belle et elle disposait d’un remarquable tempérament. C’était prévisible que Zhu Yan allait s’enticher d’elle.

Quant à Lan Yunyue, la différence entre la Maison Martial du Grand Avenir et la Maison Martiale des Sept Véritables était tout simplement trop importante. Les opportunités, l’honneur, la gloire et les accomplissements personnels que les deux pouvaient apporter étaient absolument incomparables. C’était particulièrement vrai en considérant l’extension de la durée de vie qu’on pouvait obtenir après avoir atteint l’Etape de la Condensation de l’Impulsion. Ce genre de tentation était tout simplement irrésistible pour des filles.

Devant des perspectives aussi attirantes, la majorité des femmes aurait choisi d’aller avec Zhu Yan de la même manière. Après tout, Zhu Yan lui-même était attirant ; son milieu familial et son future étaient bien meilleur comparés à ceux de Lin Ming.

Malgré le fait qu’il fut capable de le comprendre, dire que cette histoire n’affectait pas Lin Ming de manière importante aurait été un mensonge. Il s’était enfermé dans sa chambre pendant 3 jours. Après quoi il avait fini par sortir pour manger, dormir et s’entraîner. Par ailleurs, l’intensité de son entraînement était devenue bien plus importante qu’auparavant.

Avant que Lan Yunyue ne l’ait abandonné, Lin Ming avait déjà la ferme résolution d’atteindre l’Etape de la Condensation de l’Impulsion et de poursuivre vers des domaines encore plus élevés de la cultivation des arts martiaux. L’actuel Lin Ming n’était pas différent. S’il avait encore quelques doutes auparavant, alors l’abandon de Lan Yunyue n’avait fait que renforcer sa résolution envers la voie des arts martiaux.

Il avait pris la décision de participer à l’examen d’entrée de la Maison Martiale des Sept Véritables, peu importe à quel point le procédé allait être difficile.

« Peng ! » « Peng ! » Les sons percutants des coups de poings qui frappaient le tronc d’arbre résonnaient sans discontinuer à travers la forêt. Cet arbre s’appelait l’Arbre de Fer. En plus d’avoir une couche d’écorce particulièrement dure, il avait aussi de solides propriétés de régénérations. De nombreux débutants de la voie des arts martiaux choisissaient cet Arbre de Fer pour s’entraîner.

Après avoir envoyé qui sait combien de coup de poings, Lin Ming était complètement épuisé. En se penchant sur un tronc d’arbre, il s’assit sur un rocher et sortit quelques herbes d’un sac à dos posé sur le sol. Il en étala sur la surface de ses poings avant de les masser. Pour les pratiquants des arts martiaux, l’usage régulier de traitements à base d’herbes était nécessaire. Ne pas le faire entrainerait l’apparition de blessures internes. Si ces blessures internes s’accumulaient, il était possible de devenir infirme voir même de mourir.

Cette herbe était appelée l’Herbe Fils de Fer. Elle était appelée ainsi, car même si le jus obtenu en la pressant permettait d’aider à guérir les plaies, elle pouvait causer une sensation très désagréable, comme si des fils de fer frottaient sur les plaies.

Lin Ming serra des dents tandis qu’il endurait la douleur. Il sortit un bout de tissu blanc du sac à dos et s’en servit comme bandage, l’enroulant autour de ses poings. En vérité, il y avait des herbes bien plus efficaces que l’Herbe Fils de Fer. Qui plus est, ces herbes avaient un effet secondaire bien plus doux, mais elles coûtaient inévitablement bien plus chères. Vu sa situation, il était impossible pour Lin Ming d’acheter ce type d’herbes.

Les parents de Lin Ming géraient un restaurant dans la Ville du Mûrier Vert. Mais ce restaurant ne leur appartenait pas. C’était en réalité un restaurant de la Famille Lin, une autre famille de la Ville du Mûrier Vert.

Malgré le fait que le nom de famille de Lin Ming soit aussi Lin, sa lignée familiale était séparée de celle de la Famille Lin depuis plusieurs générations. La Famille Lin laissait la gérance de leurs petits commerces à des membres éloignés de la famille. La survie des parents de Lin Ming dépendait de leur gestion de ce restaurant. Chaque année, ils recevaient un montant de revenu fixe et quelques commissions. Cet argent était naturellement suffisant pour eux, sinon ça aurait été impossible de l’utiliser pour financer Lin Ming dans sa poursuite de la voie des arts martiaux.

Initialement, les parents de Lin Ming voulaient qu’il reprenne le commerce familial en tant que trésorier. Toutefois, en voyant la ferveur et le dévouement dont il faisait preuve pour la voie des arts martiaux, ils décidèrent de dépenser toutes leurs économies pour Lin Ming afin d’acheter des herbes médicinales.

Depuis lors, leurs économies avaient fondues petit à petit. En revanche, Lin Ming en était toujours à la première étape de l’Entraînement Physique.

L’Etape de l’Entraînement Physique était le premier domaine pour ceux qui s’engageaient sur la voie des arts martiaux. Ce domaine représentait le renforcement primaire du corps et il était découpé en 6 étapes distinctes. La première étape était celle de l’Entraînement Musculaire, la seconde de l’Entraînement de la Chair, la troisième de L’Entraînement des Entrailles, la quatrième était celle de la Transformation Musculaire, la cinquième celle du Façonnage Osseux et la sixième était celle de la Condensation de l’Impulsion. Après avoir réussi tout ça il était possible d’atteindre l’Etape de l’Assemblage Principal.

Après avoir appliqué le jus de l’Herbe Fils de Fer sur ses plaies, Lin Ming s’était reposé pendant une heure complète afin de laisser ses blessures absorber les effets régénérant de l’herbe. Il s’était redressé et s’apprêtait à continuer d’entraîner ses poings quand un petit gros débarqua. Ce jeune un peu gras transportait une longue épée avec lui. Voyant Lin Ming, il sourit en disant. « Frère Lin, aujourd’hui c’est le jour de l’examen d’entrée pour la Maison Martiale des Sept Véritables. Tu n’as quand même pas oublié ? Qu’est-ce que tu fais encore ici à entraîner tes poings ? »

Ce garçon s’appelait Lin Xiaodong, il était un petit peu plus jeune que Lin Ming. Ayant grandi ensemble, ces deux-là avaient un lien de fraternité très solide.

Lin Xiaodong était un descendant direct de la Famille Lin. Cependant, même pour les descendants directs, il y avait une sorte de rang. Et en l’occurrence, Lin Xiaodong faisait partie des moins bien classés. Quant à ses parents, ils faisaient également du commerce et ils étaient proches des parents de Lin Ming.

Après avoir vu Lin Xiaodong, Lin Ming se retourna vers le tronc d’arbre et dit. « Il y aura trop de monde à la première phase des inscriptions. Faire la queue prendrait 2 à 4 heures. Y aller maintenant serait une perte de temps. »

« Bon sang, tu lâcherais même pas si peu de temps ! T’es vraiment obligé d’aller aussi loin ? » Dit Lin Xiaodong en exagération à mesure qu’il s’approchait du tronc d’arbre. En voyant les marques et les traces de sang laissées par les poings, il se retourna pour voir les bandages sur les mains de Lin Ming. Il laissa alors échapper un soupir de désapprobation. « T’es vraiment fou pour être capable d’endommager l’Arbre de Fer à ce point. Mais bon, avec tes méthodes d’entraînements, l’Herbe Fils de Fer ne suffit pas. Si tu continues comme ça, tu vas juste t’abimer les mains. »

Lin Ming ne prit pas la peine de répondre. La voie des arts martiaux était une lutte constante contre les cieux. En prenant en compte son Talent Martial de Grade 3, le fait de vouloir atteindre la Sixième Etape de la Condensation de L’Impulsion était incroyablement difficile. S’il ne donnait pas tout ce qu’il avait pendant qu’il était jeune, alors il n’y avait aucun espoir qu’il puisse atteindre ses objectifs. Une fois qu’il aura tout donné il finirait surement par être handicapé à cause de l’accumulation des blessures internes. Cependant, il pouvait réussir avant que cela n’advienne. Et une fois entré dans l’Etape de la Condensation de l’Impulsion, il pourrait atteindre le véritable renforcement primaire du corps et toutes ses blessures internes disparaitraient.

Pour Lin Ming, c’était une bataille avec son dos contre la rivière déferlante.

C’était également un pari, avec sa propre vie en jeu.

Lin Xiaodong soupira et sortit un paquet de sa poitrine. Il le déballa, couche après couche, puis il dit. « Frère Ming, prend ça. »

Lin ming se retourna et fut choqué d’apercevoir un ginseng de couleur sang-cramoisi dans le paquet d’étoffes. A en juger par son apparence, cette souche de ginseng avait au moins une centaine d’années. C’était une ressource médicinale de haut-grade utilisée pour réparer les blessures et renforcer le sang. Une fine tranche était suffisante à chaque utilisation. Qui plus est, les très puissantes propriétés médicinales de ce Ginseng de Sang étaient très douces. Ce Ginseng de Sang devait valoir au moins 150 liangs d’or, soit l’équivalent des revenus annuels de la famille de Lin Ming.

Lin Ming s’arrêta puis il secoua la tête. « Je ne peux pas accepter ce Ginseng de Sang. »

Malgré le fait qu’ils étaient très proches, ce Ginseng de Sang valait simplement trop d’argent. La position de Lin Xiaodong dans la Famille Lin était vraiment basse. Et même si la position de sa famille était bien meilleure que celle de Lin Ming, leur situation serait loin d’être confortable si leurs revenus venaient à être utilisés pour compléter l’entraînement de Lin Xiaodong.

Lin Xiaodong poussa avec force le ginseng vers Lin Ming en disant. « J’ai acheté ce Ginseng de Sang pour toi. Tu sais comment je m’entraîne, je pêche tous les trois jours alors que j’épuise ce que j’ai pêché tous les deux jours. Mes blessures physiques ne valent pas un pet. Utiliser un ginseng pareil serait un vrai gâchis. Si tu ne l’accepte pas, alors je l’aurais acheté pour rien. J’ai de petites ambitions dans la vie. Je veux juste conserver ma position de descendant direct de la Famille Lin. Tant que je ne perds pas ma position et que mes descendants conservent leur place dans la famille, alors je serais satisfait. »

Lin Ming resta silencieux un moment avant de garder le Ginseng de Sang. Il dit alors. « Très bien, je vais accepter ce Ginseng de Sang. Pour le mériter, je dois absolument arriver jusqu’à l’Etape de la Condensation de l’Impulsion. »

« Haha, c’est beaucoup mieux ! Il ne faut pas seulement que tu atteignes l’Etape de la Condensation de l’Impulsion, tu devrais aussi mettre à terre ce fils de pute de Zhu Yan. Cet enfoiré est une tâche dans le paysage depuis longtemps ! »

Zhu Yan huh… Lin Ming soupira doucement. Zhu Yan était déjà accepté dans la Maison Martiale des Sept Véritables. En plus de ça, Zhu Yan était actuellement un des disciples de haut rang au sein du Domaine Céleste Intérieur, sa force ayant atteint le sommet de la Troisième Etape de l’Entrainement Physique. Malgré tout, Lin Ming s’était fixé comme objectif de battre Zhu Yan. Il n’avait pas pris cette décision à cause de Lan Yunyue mais plutôt à cause de sa volonté de poursuivre la voie des arts martiaux. Pour suivre ce chemin il devait être capable de repousser les limites et de gravir les montagnes les unes après les autres. Quant à Zhu Yan, il avait le rôle honorable de numéro un à renverser.

Au pied de la Grande Montagne Zhou il y avait une poignée d’édifices qui s’étendaient sur 10km de long. C’était la zone des opérations pour la Maison Martiale des Sept Véritables et la Maison Martial du Grand Avenir. Et aujourd’hui, c’était le jour des inscriptions pour ceux qui désiraient participer aux examens d’entrée de la Maison Martiale des Sept Véritables. Il y avait une foule rassemblée sur un terrain devant la Maison Martiale des Sept Véritables.

Malgré le fait qu’ils aient fait exprès d’arriver tard, Lin Ming et Lin Xiaodong réalisèrent qu’ils avaient sous-estimés le nombre de candidats. Tous les candidats étaient alignés sur 3 lignes et toutes les lignes s’étalaient sur plusieurs mètres de long. A en juger par la queue actuelle, il faudrait au moins 1 heure avant de pouvoir s’inscrire.

« On va devoir attendre, » Lin Xiaodong soupira et se mit à faire la queue l’air désespéré.

« En, » Lin Ming hocha la tête.

« Hé, il y a très peu de gens ici, » Lin Xiaodong pointait du doigt vers une petite porte pas très loin. Il n’y avait que très peu de gens là-bas. Qui plus est, le sol était recouvert d’un tapis rouge.

« Cet endroit est réservé à la noblesse… » Lin Ming remarqua les écritures sur le panneau.

La Maison Martiale des Sept Véritables ayant été construite sur les terres du Royaume du Grand Avenir avec leurs bâtiments et leurs ressources, c’était un juste retour des choses que de donner de la face aux individus de haut-rangs du royaume. En réalité, une grande partie des évenements de la maison martiale étaient confiés à la noblesse afin qu’ils s’en occupent. Par exemple, l’examen d’entrée d’aujourd’hui.

« Fait chier, » lâcha Lin Xiaodong, mécontent. La noblesse était quelque chose que seulement la Famille Royale pouvait accorder et c’était quelque chose d’héréditaire. La Famille Lin avait beau être aisée, elle n’était pas une famille noble pour autant.

Lin Xiaodong se réconfortait en maudissant les nobles quand les portes s’ouvrirent. Deux jeunes hommes en sortirent, marchant à grand pas ; l’un d’entre eux portait un habit bleu, une longue épée accrochée à la taille. Ses cheveux étaient retenus par un couvre-chef doré et ils dégageaient une très belle apparence.

Lin ming fronça les sourcils en le voyant ; c’était Zhu Yan. La fille de la Famille Zhu s’était mariée dans la Famille Royale et elle était devenue la concubine favorite du Pince Aîné. Et avec la position du Prince Aîné au sein de la Famille Royale, la Famille Zhu avait réussi à s’élever à la première place parmi les familles de la Ville du Mûrier Vert. Qui plus est, ils furent ennoblis, ce qui permit à Zhu Yan d’assurer l’intégration de Lan Yunyue au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables.

« Et merde, fallait qu’on tombe sur quelqu’un comme lui, » murmura tristement Lin Xiaodong.

Zhu Yan marchait côte à côte avec l’autre jeune homme. Une poignée de nobles qui attendaient à l’extérieur décidèrent de les suivre. Visiblement, Zhu Yan les emmenaient pour qu’ils s’inscrivent. Les deux jeunes hommes continuaient d’avancer. A ce rythme, Lin Ming et Zhu Yan allaient inévitablement se retrouver face à face.

Avec la position et la force qu’il avait, Lin Ming risquait très probablement de se retrouver en détresse s’il venait à se confronter à Zhu Yan. Et pourtant il ne s’enfuit pas en courant, il regardait calmement Zhu Yan s’approcher, l’ai tranquille.

L’allure de Zhu Yan fut perturbée quand il s’aperçut de la présence de Lin Ming et Lin Xiaodong. Il fut d’abord choqué avant de froncer les sourcils. Le fait de voir Lin Ming l’ennuyait. Bien qu’il se soit accaparé Lan Yunyue, elle voulait attendre leur mariage pour avoir des moments d’intimité. Manifestement, Lin Ming avait conservé une place dans son cœur, sans parler des scrupules qu’elle ressentait. La Maison Martiale des Sept Véritables était la seule raison qui l’avait poussée à choisir Zhu Yan. En tant qu’homme, Zhu Yan ne pouvait pas tolérer le fait que le cœur de sa future épouse appartienne à un autre homme.

« Tu es Lin Ming, n’est-ce pas ? Quelle surprise que tu nous aies suivi jusqu’ici. Toi, avec ta cultivation qui est tout juste à la Première Etape de l’Entraînement Physique, tu veux prendre part au test pour rejoindre la Maison Martiale des Sept Véritables ? »

La signification derrière ces quelques mots de Zhu Yan était évidente. Il ne permettrait jamais à Lin Ming d’entrer dans la Maison Martiale des Sept Véritables. Bien que la force de Lin Ming ne fût d’aucune menace pour lui, sa présence au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables ne permettrait jamais à Lan Yunyue de l’oublier.

« Le fait que j’arrive ou non à passer l’évaluation c’est mon problème ! Et Je ne suis pas venu ici pour suivre qui que ce soit mais parce que j’ai choisi la Voie des Arts Martiaux. »

« La Voie des Arts Martiaux ? Un simple talent tout juste au-dessus de la moyenne comme toi osant clamer poursuivre la Voie des Arts Martiaux ? Insolence ! » Dans le même temps que Zhu Yan finissait de prononcer ces mots, ses doigts émirent un léger son tandis que sa longue épée sortait à vive allure de son fourreau. Zhu Yan empoigna l’épée et fendit l’air, libérant une importante quantité de Qi d’épée qui dégagea un son qui semblait découper l’air. Une onde à peine visible fut projetée, réduisant instantanément de moitié le feuillage d’un arbre proche.

De nombreux sons de « pususu » pouvaient être entendus tandis qu’un nombre important de branches et de feuilles tombait sur le sol. Toutes les personnes alentours regardèrent fixement la scène avec des yeux écarquillés. La plupart avaient plus ou moins l’âge de Zhu Yan et n’étaient, quoi qu’il n’arrive, pas beaucoup plus jeune. Cependant, les résultats de Zhu Yan dans la Voie des Arts Martiaux étaient déjà d’un autre niveau que les leurs.

Zhu Yan voulait montrer à Lin Ming la disparité entre eux d’eux et il espérait produire un choc mental avec son coup d’épée. « J’ai un Talent Martial de Grade 4. J’ai commencé à m’entraîner dans les arts martiaux depuis que j’ai 12 ans avec l’aide d’innombrables pilules médicinales et j’ai rejoint la Secte de L’Epée du Domaine Céleste au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables. Je suis actuellement au sommet de la Troisième Etape de l’Entraînement Physique. Malgré cela, j’en suis à peine au début de la première étape de la Voie des Arts Martiaux. Et pourtant, quelqu’un comme toi avec seulement la Première Etape de l’Entraînement Physique ose parler de la Voie des Arts Martiaux ? »

La façon de parler de Zhu Yan était tellement arrogante que Lin Xiaodong devint furieux. « Dénommé Zhu ! Tu es juste quelqu’un né 2 années plus tôt que nous ! De quoi est-ce que tu te vantes ? Si nos âges étaient inversés, cet aîné utiliserait juste une main pour te dégager au loin ! »

Zhu Yan fronça les sourcils et se retourna pour regarder Lin Xiaodong. Il fit un pas en avant, faisant exploser toute l’énergie contenu dans son corps en demandant. « Qui es-tu ? »

« Je… » A cause de la pression oppressante qu’exerçait Zhu Yan, les mots de Lin Xiaodong restèrent bloqués dans sa gorge. Il fit un pas en arrière, avala sa salive et dit en portant sa main à sa poitrine. « Ce Jeune Maître s’appelle Lin Xiaodong, tu ferais mieux de t’en souvenir ! »

« Lin Xiaodong ? Heng, ceux de la Famille Lin qui ont les qualifications pour parler avec moi se comptent sur les doigts d’une main. Qu’est ce qui te fait penser qu’un clown comme toi peut m’adresser la parole ? Ça vaut aussi pour toi, Lin Ming ! Si ce n’est pour Lan Yunyue, tu n’as aucunes qualifications pour me parler ! Je vais te donner un conseil, un homme se doit de connaître ses propres limites. Tu n’es pas à la hauteur pour quelqu’un comme Lan Yunyue. »

Une femme avec un beau physique, de l’allure et un Talent Martial de Grade 3 était rare dans la Ville du Mûrier Vert. La plupart d’entre elles n’apparaissaient que dans les grandes familles. Toutefois, à cause des conflits d’intérêts entre ces grandes familles, aucune d’entre elles ne permettaient à leurs talentueuses femmes d’être mariées dans d’autres familles ; afin de ne pas renforcer la lignée de leurs rivaux. En conséquence, la majorité d’entre elles exigeaient que ce soit la famille de l’homme qui se marrie dans leurs familles. C’était la raison pour laquelle Zhu Yan avait dit ça.

« 1.000 liangs d’or ! A partir d’aujourd’hui, je ne veux plus revoir vos têtes ! » Dit Zhu Yan en sortant une pile de billets dorés de sa manche.

Les personnes alentours restèrent sans voix. 1.000 liangs d’or c’était une grosse somme d’argent, suffisante pour qu’un artiste martial dans l’Etape de l’Entraînement Physique puisse acheter suffisamment d’herbes de haut-grade pour son usage personnel pendant au moins 3 ans.

« 1.000 liangs d’or ? Tu nous prends pour des mendiants ? » Lin Xiaodong repoussa la pile de billets dorés. En vérité, il essayait juste de conserver une apparence brave. Même pour lui, 1.000 liangs d’or c’était une énorme somme de richesse.

Zhu Yan fit un mouvement rapide avec ses mains et une puissante force répulsive repoussa Lin Xiaodong. Zhu Yan fixa froidement Lin Ming dans l’attente de sa réponse.

Lin Ming inspira profondément avant de dire d’un ton lent et puissant. « Zhu Yan, mon talent n’égale pas le tien, mon support familial encore moins. Cependant, la cultivation des arts martiaux ne dépend pas seulement du talent ou du support familial ; il y a un facteur encore plus important… le cœur d’un artiste martial ! »

« Tu cultives les arts martiaux pour les richesses, le statut, et par orgueil. De mon côté, je cultive les arts martiaux car j’ai choisi de suivre la Voie des Art Martiaux. La Voie des Arts Martiaux n’existe pas pour ceux qui sont talentueux, qui ont de l’autorité ou qui possèdent de l’argent. Elle existe pour ceux dont le cœur bat pour l’amour des arts martiaux. Un jour viendra où je te dépasserai ! » A mesure qu’il approchait de la fin de sa sentence, Lin Ming insista sur chaque mot avec une voix limpide. Tous ceux qui étaient proches purent clairement entendre ce qu’il venait de dire.

Un Talent Martial de Grade 3 voulant courir après un Talent Martial de Grade 4. Avec, en prime, une énorme différence en terme de milieu. Ce gamin devait être fou !

En entendant les mots de Lin Ming, Zhu Yan fut momentanément abasourdi avant de se mettre à rire. « Bien ! Très bien même ! Je t’attendrai ! » Après avoir dit cela, Zhu Yan conserva la pile de billets dorés. « Weng, » la longue épée retourna dans son fourreau, puis, Zhu Yan jeta un long regard sur Lin Ming avant de s’en aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top