skip to Main Content
Menu

LOOG – Chapitre 12

Traducteur Français : DrizztDoUrden
 Éditrice : Sehri
Check : Sehri

Chapitre 12 : Dédain de l'Ogre

Sunan était nerveux à propos du fait de retourner combattre sur le ring. Li Cœur de Rat leur lança un long regard révélateur mais ne dit rien.

Les autres combattants le regardèrent du coin de l’oeil. Ils avaient l’air d’être plus nerveux que lui.

Lorsque son combat vint, Sunan était abasourdi. Son adversaire se déplaçait si lentement qu’il laissait Sunan voir ses coups à l’avance et laissait des trous dans sa défense tellement gros qu’on pouvait y faire passer des éléphants.

Tout mon entraînement a-t-il payé, ou est-ce juste que ce gars est un horrible combattant ?, pensa-t-il.

Le problème dans ce combat était de le rendre réaliste. Étant donné que Sunan avait eu une récente augmentation à la fois de sa vitesse, de sa force et de ses capacités de combat, le ring lui semblait petit, voire restreint. Il devait s’empêcher de bloquer les coups de son adversaire et même le laisser lui assener occasionnellement quelques coups. Ces coups ne lui faisaient rien.

Il réussit tant bien que mal à faire durer le combat pendant deux rounds, avant de mettre KO son adversaire. Bien qu’il ait essayé de donner la sensation que c’était un coup violent, Sunan savait qu’il aurait pu tuer cet homme sans le moindre effort et qu’il avait en fait travaillé dur pour donner un aspect réel à ce coup tout en ne le blessant pas gravement. Il était même sûr de pouvoir mettre KO son adversaire d’un simple effleurement de sa main. Cela lui fit remonter les souvenirs de l’invasion de son village pendant lequel il avait été frappé par le soldat de l’Empereur Démoniaque.

Ce doit être la raison pour laquelle l’Empereur Démoniaque et son armée sont si invincibles. Ce sont tous des utilisateurs de Qi !

Le temps passa. Sunan suivit les ordres d’Hu au Poinçon d’Acier, gagnant ou perdant ses combats comme on le lui ordonnait. Pendant qu’il se concentrait sur les combats, Sun Mai, lui, créait des relations avec les autres managers. Sunan ne savait pas vraiment si c’était intentionnel ou non, mais Sun Mai réussit finalement à s’intégrer au groupe et à se faire quelques amis.

Ils apprirent un jour qu’un quart des combats étaient arrangés à l’avance. La majorité des combattants n’étaient pas au courant de ces arrangements. Seule l’élite faisait parti du système.

Après qu’ils aient identifié ces élites, Sunan passa plus de temps à observer leurs combats. Il se rendit compte rapidement qu’ils étaient compétents mais seulement parmi les combattants normaux, ceux qui n’utilisaient pas le Qi.

Exception faite de l’Immortel Doré.

La première fois que Sunan assista à un combat de l’Immortel Doré, il vit ce dernier faire un saut d’une hauteur normalement irréalisable, produisant une ovation soudaine de la foule, avant de retomber sur le sol avec un coup de pied retourné qui démolit son adversaire.

Il peut utiliser le Qi, réalisa presque immédiatement Sunan. Je me demande quel niveau il a atteint.

Sunan l’observa de plus en plus attentivement au cours des semaines et mois qui suivirent, et se rendit compte que l’Immortel Doré était aussi en train de l’étudier.

Étant donné que Sunan gravissait les échelons, il savait que le jour de la confrontation approchait.

Sun Mai et Sunan étaient maintenant des clients fidèles du Palace aux Viandes Célestes. Ils avaient pris la décision après quelques discussions de se moquer de connaître la provenance de la viande qu’ils mangeaient, tant que c’était bien cuisiné et épicé. Ils conclurent après quelques petites enquêtes que le « vin jaune » était un vrai vin, bien qu’il soit de mauvaise qualité et édulcoré avec de l’eau.

Une nuit, après un autre match rentable, ils étaient tout deux en train d’engloutir des brochettes « d’anneau » et de boire abondamment du vin jaune lorsque Sun Mai frappa soudainement la table de sa main.

« Vingt et un ! » annonça-t-il.

Sunan était maintenant habitué à l’étrange manière dont s’y prenait Sun Mai pour débuter une conversation. De ce fait, il releva cette déclaration dans la foulée. «  Vingt et un quoi ? »

« Vingt et un mouvements. L’immortel Doré. Ne l’as-tu pas remarqué ? »

Sunan était aussi en train d’apprendre à suivre le fils des pensées de Sun Mai. « Tu parles de la façon dont il s’y prend pour se servir d’un nombre limité de mouvements ? »

« Oui ! Très bien ! Les grands esprits se rencontrent ! »

« Je l’avais remarqué mais je n’y ai jamais vraiment prêté attention. T’es en train de me dire qu’il utilise seulement vingt et un mouvements ? »

« C’est ce que je pense après mûre réflexion et analyse. En fait… SERVEUR ! » Un serveur se précipita vers eux. Lorsque Sun Mai demanda quelques papiers et un matériel d’écriture, le garçon le regarda bizarrement sur le coup mais finit par se dépêcher d’y aller et revint avec le matériel demandé après quelques minutes.

Sun Mai prépara un peu d’encre et fit un peu d’espace devant lui. Il posa une feuille de papier et commença à y dessiner un homme dans une position que Sunan reconnut comme étant la posture que prenait l’Immortel Doré au début de chaque combat. Après quoi, il écrivit quelques annotations en dessous et poursuivit en dessinant une autre figure.

Pendant l’heure qui suivit, Sunan continua à boire et manger pendant que Sun Mai s’affairait à son travail. Au final, vingt et une illustrations accompagnées de notes furent présentes sur la feuille de papier.

« Voici ses attaques, » dit-il tout en présentant la feuille de papier à Sunan. Sun Mai recommença ensuite à engloutir de nouveaux morceaux de viandes après avoir mis de côté le matériel d’écriture.

Effectivement, les illustrations qui venaient d’être dessinées par Sun Mai étaient tous les mouvements que Sunan se souvenaient avoir vu au cours des nombreux combats qu’il avait observé. Tout cela combiné avec ses observations déclencha une suractivité soudaine de son cerveau. Bien sûr, le vin jaune lui faisait déjà tourner un peu la tête mais dans ces circonstances, ce lui fut bénéfique.

Il commença à évaluer comment ses mouvements habituels interagiront avec ceux de l’Immortel Doré. Il imagina l’Immortel Doré en train de l’attaquer et de contre-attaquer. Il imagina aussi les réactions que ferait l’Immortel Doré en voyant ses attaques.

Il tomba soudainement dans un état de transe. Une lumière éclatante que lui seul pouvait voir commença à se propager à travers lui. Il sentit de l’énergie passer à travers ses veines et les voies propres à son Qi. L’entièreté de ses méridiens lui donnait la sensation qu’ils étaient en train d’être purifiés. Des bruits d’explosions, que personne ne pouvait entendre, retentirent, après quoi Sunan se sentit soudainement serein.

Lorsqu’il ouvrit ses yeux, il découvrit qu’une brume noire et toxique l’entourait et était en train de disparaître. Il se sentait à la fois fort et purifié. La sensation de vertige provoquée par l’alcool avait disparu.

Sunan prit une profonde respiration et se racla la gorge.

Sun Mai ouvrit ses yeux. « Ah, tu es enfin revenu à toi. Si je ne me trompe, tu… »

« Oui, je viens de faire une percée dans ma cultivation. »

« Le troisième niveau ? »

« Oui. »

Sun Mai hocha sa tête. « Super. Maintenant, allons nous prendre un petit déjeuner. Le fait de veiller sur toi toute la nuit m’a affamé. »

Sunan se retint de souligner le fait que Sun Mai venait tout juste de se réveiller et qu’il avait quelques doutes à propos du fait qu’il ait  »veillé sur lui toute la nuit ».

Sun Mai et lui sortirent du Palace aux Viandes Célestes et se dirigèrent vers le sud, là où se trouvait des vendeurs à l’étalage de petit déjeuners.

Ils se trouvaient à mi-route quand Sunan entendit quelque chose. Il s’arrêta sur place, tendis son oreille et se tourna vers une ruelle située à proximité. Pendant qu’il s’approchait, il entendit une voix bourrue.

« Dis-moi où se trouve l’argent, salope, ou je te tranche la gorge ! »

Les yeux de Sunan se glacèrent et il se dépêcha d’entrer dans la ruelle avec Sun Mai le suivant de près. Ce qu’il vit lui enflamma le sang et transforma le froid présent dans ses yeux en feu.

Un homme grand et maigre tenait une femme contre le mur d’un bâtiment. Sa main serrait la gorge de cette femme alors que cette dernière avait ses mains placées sur son ventre. Elle était enceinte.

Elle eut extrêmement de mal à faire sortir ses mots de la bouche quand elle prit la parole. « Je n’ai… vraiment pas d’argent… je le jure… »

« Hmph », dit l’homme. « Alors, tu ne m’es d’aucune utilité. » Il commença à sortir une longue dague courbée de sa ceinture.

« HÉ ! » cria Sunan qui se lança dans un sprint.

L’homme tourna la tête pour voir Sunan et lâcha presque immédiatement la femme. Avec sa dague toujours en main, il pivota et chargea en direction de Sunan.

Sunan eut une bouffée d’angoisse dès qu’il aperçu la poitrine de l’homme. On pouvait distinctement voir l’insigne de l’Empereur Démoniaque sur le vêtement de cet homme.

C’est un membre des Lions de la Paix ! Merde ! C’est un soldat de l’Empereur Démoniaque !

Souhaitant qu’il ait eu plus de temps pour élaborer un plan, les mains de Sunan se courbèrent en forme de griffes de dragon. Lorsque le soldat de l’Empereur Démoniaque se rapprocha, Sunan planta son pied gauche fermement sur le sol et lança une attaque avec ses deux mains. Le soldat était à deux mètres de lui mais la puissance du Qi de Sunan créa deux dragons translucides et illusoires qui se lancèrent sur le soldat.

On ne savait pas lequel entre Sunan et le soldat avait écarquillé les yeux en premiers. Cependant, le soldat était clairement entraîné. Ce dernier croisa ses bras devant sa poitrine sans même prendre le temps de réfléchir, avant de les ouvrir tout en criant « Dédain de l’Ogre ! »

Une onde étincelante en forme de cercle apparut, engouffra les deux dragons en son antre puis disparut.

L’attaque de Sunan fut complètement contrée !

Le soldat s’arrêta sur place, souriant. « Alors comme ça, tu connais un peu la Divinité qui fut amenée dans ce monde par le Roi des Purs ? Une attaque Misos ? Est-ce toi qui l’a inventée ou te fut-elle enseignée par quelqu’un ? Bref, les Lions de la Paix ont toujours besoin de plus de main d’œuvre. Pourquoi ne viendrais-tu pas nous rejoindre ? Tu deviendras l’un des plus grands soldats de ce monde. »

Les deux dragons illusoires venaient tout juste de surprendre Sunan. Il venait simplement d’utiliser une des attaques qu’il s’était exercé avec Sun Mai au cours des dernières semaines. Cependant il avait, dans le feu de l’action, envoyé son Qi d’une manière un peu différente que d’habitude et avait légèrement changé la position de ses mains. Au vu de la façon dont son Qi avait surgi à travers lui et le fait qu’il se soit légèrement bloqué dans plusieurs méridiens de ses bras, il savait déjà comment améliorer cette attaque.

Hum ? Ils donnent un nom à leurs attaques ? OK !

Sans même daigner répondre au soldat, il lança la même attaque que précédemment, mis à part qu’elle soit légèrement ajustée, et cria « Réprimande du Dragon ! »

Cette fois-ci, les deux dragons brillaient de la même façon que de l’eau vive lorsqu’ils furent envoyés en direction du soldat.

Le soldat croisa immédiatement ses bras. « Dédain de l’- Argh ! »

-Wham-

Il était trop lent. Les dragons tailladèrent sa poitrine, déchirèrent son armure de cuir et répandirent du sang dans toutes les directions. Le soldat hurla de douleur pendant qu’il était repoussé de quelques pas en arrières, mais rugit presque instantanément et sabra avec sa dague. Il ne cria pas le nom de cette attaque cette fois-ci et pourtant la dague envoya un jet de lumière en direction de Sunan.

Sunan suivit ses instincts en pivotant à gauche, mais il ne fut pas assez rapide pour esquiver le coup. Cette attaque toucha son épaule, ce qui lui fit ressentir une douleur perçante entre cet endroit et son torse. En plus de cette douleur, l’attaque le fit perdre pied. Au moment où il était projeté dans les airs, il vit du sang sortir de sa blessure béante, avant de tomber brutalement sur le sol.

Pendant que le soldat se rapprochait de lui, Sunan lutta pour se remettre debout. Le soldat leva sa dague. « Comme c’est bien choisi d’utiliser l’Entaille Décapitatrice de Paysans pour te tuer ! Ahahaha ! »

Merde. Que dois-je faire ? Pensa Sunan.

C’est à ce moment-là que Sun Mai entra en action. Il tendit son index et son majeur et baissa sa main pendant que le soldat portait toute son attention sur Sunan.

Une force invisible se répandit dans l’air et toucha le cou du soldat. Ce dernier hurla de rage pendant que du sang giclait sur son épaule.

Sunan prit l’avantage de cela pour se remettre sur pied et de lancer une nouvelle fois la Réprimande du Dragon.

-WHAM-

Le coup atteignit directement le visage de l’homme. Sa mâchoire fut cassée et sa tête reçu un choc violent. Il fut envoyé dans les airs avant de tomber lourdement sur le dos.

Sunan serra ses poings et Sun Mai tendit une fois de plus son majeur et index.

Cependant, le soldat ne se releva pas et ne bougea même pas. Après un long moment, Sun Mai approcha précautionneusement l’homme. Après l’avoir touché avec son pied, il s’approcha de lui avec précaution et prit le pouls de cet homme.

Lorsque Sun Mai se retourna pour regarder Sunan, ses lèvres formèrent un petit sourire. « Mort. Aussi mort qu’un rat dans le Palace aux Viandes Célestes. Bien que pas aussi savoureux, j’imagine… »

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Franchement le synopsis de ce novel me tentait pas, mais vu que j’avais rien a faire je me suis dit pourquoi pas..
    Et bah j’ai vraiment bien aimé, merci de le traduire (et de piquer l’ordi de ton frère pour cela)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top