skip to Main Content
Menu

Lazy Dungeon Master Chapitre 10

<- Chapitre précédent Index | Chapitre suivant ->

Traduction : Ishamael
Check : Nuage

Les bandits ont acheté des esclaves

 

Deux jours après que les bandits aient perdu cinq nouveaux, le boss en ramena d’autres avec lui.
Un total de dix-huit personnes … Vu que les sept précédents nouveaux avaient été réduits de cinq personnes, ils étaient donc dix en comptant les huit anciens. Et avec ceux-là, vingt-huit, une augmentation de 2,8x d’un coup. Où est-il allé les chercher … alors que je pensais ça, j’ai remarqué que deux étaient des aventuriers qui avaient été attachés pour servir de sacrifice. Bah, même avec ça, ça fait toujours vingt-six. C’est pas déjà la taille d’un petit village ?

« Oh, à part ces deux sacrifices, ce sont tous des esclaves. »
« Comment tu sais ça ? … Ah, les colliers ? Enfin bon, deux sacrifices … okay, je pense que je vais ajouter deux salles au fond. C’est une priorité de s’assurer qu’ils aient la place pour qu’on récolte les DP … »

Regardant du dessus, j’ai ajouté une salle carrée en haut à droite.
Plutôt, les bandits peuvent acheter des esclaves dans ce monde ?

« J’ai entendu dire que les humains qui commettent des crimes sont réduits en esclavage, mais … »
« Alors les bandits achètent des criminels qui se sont fait attraper hein ? C’est un seau percé … »

Enfin, ils sont évidemment non-combattants … c’était des femmes, ou plutôt des petites filles. Dans ce monde il n’y a aucun raison d’avoir l’air sale avec la magie quotidienne.
… Yep, leurs yeux étaient pleins de malice et elles étaient presque nues. Merde, l’esclave du boss n’a même pas l’air d’avoir dix ans ! Alors ils ont acheté un enfant aux yeux vides comme un poisson, comme ça. Est-ce qu’il va l’élever comme sa fille ? Oi, elle a même des oreilles de chien … attend, oi.

C’est    une    esclave    sexuelle.

Espèce de lolicon ! Arriver comme ça avec un développement R18 ! Bon, c’était que des hommes jusqu’à maintenant …
Lui enlevant les quelques bouts de tissu qui la couvraient, il utilisa Nettoyage tout en frottant son corps de manière suspicieuse. Il colla son visage contre elle avec un son grossier, et la poussa sur le lit… ah, yep. Coupez.
Elle a les yeux d’un poisson mort. Vraiment une Poupée-san.

« Wooow… wooooow, incroyable … Je ne savais pas que vous pouviez vous reproduire avec un si petit corps, qu-… E-est-ce que Kehma me cible ?! »
« Non, je n’aime pas forcer les gens. Pour commencer, quelqu’un d’aussi petit que toi n’est pas dans ma strike zone ! Je ne suis pas un lolicon ! »
« M-mais tu aimes mes pieds, non ? Les miens, et aussi ceux de l’esclave de cet humain. »
« Ses pieds sont tout écorchés, alors même qu’ils ont une belle forme.. c’est du gâchis. Merde, j’aimerais au moins lui faire porter des chaussettes. »

 

… Si possible, des chaussettes hautes. Des chaussettes hautes blanches, noires. Peut-être pas des chaussettes,  mais un collier et des bas pour aller avec cette partie importante d’un chien: les oreilles ? … Oi, effacez les sales bandits qui sont à l’écran.

« J’ai le sentiment que ça durera dix minutes tout au plus …»
« Ne fais pas attention à eux. Bon, je vais me coucher … Les DP qu’on a obtenu des sacrifices étaient pas mal. »

*

Qui a-t-il de si bien à être un bandit …
Je ne peux pas entrer normalement dans une ville, et faire du shopping coûte cher avec des hommes de main.
Même si j’ai parlé aux marchands pour qu’ils ne révèlent pas notre identité, ils en ont profité pour monter les prix.
On doit faire nous-même des réparations de fortune sur nos armes vu qu’on ne peut même pas aller voir un forgeron, alors on utilise juste des armes contondantes. J’ai des frissons quand je pense que mon arme pourrait se casser pendant que je l’utilise.
L’or. Nos vies sont consumées pour en gagner. Même si je dis ça, c’est quand même mieux que de risquer sa vie comme mercenaire.

Mais avec de la force, on peut voler n’importe quoi.
Bien que les revenus ne soient pas stables, ça rapporte beaucoup.
De plus, quand j’étais mercenaire j’ai entendu dire qu’il était possible de rejoindre quelque chose appelé la Guilde Secrète.
N’attaquez pas les wagons qui ont leur marque, c’est la règle. Mais il y a beaucoup de bénéfices.
Il est possible d’obtenir n’importe quoi tant qu’on a de l’argent … enfin, c’est cher quand même.
L’une des choses est la maison close … même si ce n’est rien d’autre qu’une tente dans le bidonville, il y a des femmes. Puisque nous bandits ne pouvons évidemment pas rentrer en ville, on ne peut pas aller à des maisons closes normales. Mais les désirs sexuels s’accumulent. Les aventuriers ne sont rien d’autre que des hommes, et les femmes aventurières attirent l’attention et sont donc difficiles à attaquer. Du coup, on ne peut rien faire d’autre que de passer par les prostituées de la Guilde Secrète.

Même un boss bandit doit aller à leur maison close pour ça.
Ils n’ont pas de femmes satisfaisantes, et on ne peut que regarder de loin les maisons clause de haute qualité du centre-ville vu le prix.
Il est quand même possible d’acheter une bonne femme en y mettant le prix.
… C’est juste mieux d’en acheter une. En pensant ça, le boss bandit a acheté la moins cher.

Une enfant demi-humaine qui n’a même pas dix ans est ce que j’ai obtenu. Même pas humaine. La prostituée la moins cher de la Guilde Secrète n’avait pas de vêtements, juste un collier d’esclave.
Pas même entraînée, elle ne sait rien faire d’elle-même.
Si ses oreilles et sa queue étaient coupées elle ressemblerait à une humaine, mais même ça n’a pas été fait. Ça aurait probablement été ennuyant de payer pour qu’un esclave demi-humain reçoive une magie de guérison, ou peut être juste pour les gens excentriques. Si la magie de guérison n’était pas utilisée, elle risquerait de mourir … est-ce que les cadavres sont mieux ?
Mais elle est trop petite pour commencer. C’est ridicule qu’elle se présente comme prostituée.
Même si le fruit est immature, une femme est une femme. Attrapant ses bras, si délicats qu’on pourrait croire qu’ils se briseraient au moindre contact, je l’ai prise.
La sensation n’était pas mal. Sa peau, jeune et douce, m’a rappelé la prostituée d’une maison close de luxe à laquelle un supérieur m’a emmené quand j’étais mercenaire. C’était excitant.

Après l’acte, le boss bandit décida de commencer à acheter des esclaves criminels.
La Guilde Secrète avait des esclaves de tous genres. Les esclaves mourants étaient bon marché, ceux en bonne santé étaient chers.
Tuer des aventuriers réduit le nombre de nouveaux que j’ai, donc ce sera mieux d’obtenir des esclaves criminels qui ont de l’expérience dans le meurtre. C’est ce que le boss bandit pensait.
Tôt ou tard mes subalternes auront aussi besoin d’esclaves sexuelles … même si elles sont plus chères que les criminels, on ne peut rien y faire vu que ce sont des objets de luxe. Achetons-en s’il y reste assez de fonds.
Le boss bandit aligna les esclaves qu’il avait acheté. L’enfant demi-humaine qu’il avait achetée à la maison close était alignée aussi. Bien qu’il ait eu peur que l’argent dépensé avant dans la maison close ait été gâché, vu qu’elle était bon marché il a décidé de l’acheter. Elle n’était vraiment pas chère. Elle était même presque gratuite, un bonus pour avoir acheté les autres esclaves. Il se demanda si elle était sur le point d’être abandonnée, son prix était moins cher que dix miches de pain noir rassis.
Il caressa l’enfant esclave qui était presque gratuite … se rappelant la prostituée de luxe, il avait l’impression d’y avoir gagné.
Tant que ça vous appartient, pas besoin de s’inquiéter à propos d’une sanction si vous la brisiez ou la déchiriez. C’était votre responsabilité d’élargir les trous inutilisables et de couper la queue et les oreilles.

« … Est-ce que je devrais attendre qu’elle grandisse un peu pour les couper ? Ce serait du gâchis si elle mourait après le mal que j’ai eu à l’obtenir. »

Portant l’enfant demi-humaine apathique qui marchait lentement, le boss bandit se dirigea vers la [Grotte Ordinaire].
Sur le chemin nous avons attaqué une paire d’aventuriers, les capturant vivants.
C’est bien. Avec ça on pourrait avoir une autre salle pour mettre les esclaves dedans.

« Je suis si chanceux ! »

Kuku, le boss bandit rigola.

 

<- Chapitre précédent Index | Chapitre suivant ->

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top