skip to Main Content
Menu

☯️ JSLC Chapitre 95 ☯️

Traducteur en Français : Daolateur
 Éditrice : Miss X
Checkeur : Lwienlin

Chapitre 95 : Une Averse de Pluie, Une Vague de Froid

Meng Hao regardait d’un air ahuri, son esprit chamboulé. Toutes les choses fantastiques et bizarres qu’il avait vues dans sa vie ne pouvaient pas se comparer à la scène choquante qui se déroulait devant lui. Son esprit était vide, n’ayant même la capacité de réfléchir. Il pouvait seulement rester-là et regarder d’un air ahuri.

Le Patriarche Reliance était en fait… une énorme ahurissante tortue noire !

Et l’État de Zhao existait sur la terre tenue sur son dos !!

Il avait lui-même habité sur le dos du Patriarche Reliance pendant ces vingt dernières années. Ce n’était pas étonnant qu’il s’appelle le Patriarche Reliance. Il n’y avait pas juste une personne qui comptait sur lui, mais tout un pays ! Des Cultivateurs et des mortels de la même manière comptaient sur lui !

Après que le Patriarche Reliance ait été scellé, il s’était mis à somnoler. Mais il réussit tout de même à extraire une partie minuscule de sa conscience, laquelle tenta ensuite de détruire l’héritage de la Secte de Scelleurs de Démon.

Cela avait du sens maintenant que la Secte Reliance ait autrefois été appelée la Secte de Scelleurs de Démon, bien que de nos jours très peu de personnes soient même conscientes de cela. Et cela n’avait rien de surprenant que la Secte Reliance soit appelée une Secte diabolique et ait des luttes fratricides si brutales.

Le corps qui contenait l’éclat de sa conscience avait pu pratiquer la Cultivation jusqu’à atteindre le stade de Scission Spirituelle, quant à son véritable corps… à quel point était-il puissant exactement ?!

Il y avait tant de choses que Meng Hao ne comprenait pas. Par exemple, si le Patriarche Reliance était si puissant, pourquoi n’avait-il pas pu se sauver depuis le tout début ? Si Meng Hao n’était pas apparu, serait-il mort ? Étant donné à quel point son corps était puissant, pourquoi avait-il besoin d’absorber le pouvoir de ces Cultivateurs ?

Soulever parallèlement à la terre que contenait l’État de Zhao, les trois Cultivateurs aux Pseudo Âme Naissante regardaient, profondément choqués alors que tout ceci se passait. Leurs esprits étaient abasourdis et des expressions d’étonnement recouvraient leurs visages. Ils étaient même incapables de ressentir la peur. Ils pouvaient seulement regarder, ahuris. Ils pouvaient à peine croire ce qu’ils voyaient.

Le Seigneur Révélation était également frappé de stupeur alors qu’il levait les yeux vers l’énorme tête. Elle était infiniment plus grande que lui-même ; en fait, elle était si grande que l’on ne pouvait même pas voir d’un bout à l’autre. La peur se mit à se dégager de ses yeux ; Comment aurait-il pu imaginer que le Patriarche Reliance, qu’il avait insulté et défié pour un combat… serait ainsi ?

Alors que la voix du Patriarche Reliance résonnait, ses mots percèrent les oreilles du Seigneur Révélation, poussant son corps à trembler et son cuir chevelu à s’engourdir. Il fut sapé de toute motivation pour combattre.

Le Patriarche Reliance n’avait pas besoin de frapper. Maintenant qu’il était véritablement apparu, il exsudait simplement un peu de pression sur le Seigneur Révélation, poussant son corps à trembler. Le sang du Seigneur Révélation semblait pouvoir s’arrêter de couler. L’illumination du Dao qu’il avait obtenue avec sa Scission Spirituelle s’effondrait. Il était aussi faible qu’un insecte. Le Patriarche Reliance pouvait l’écraser d’un seul souffle.

La pression terrifiante exercée par la tête poussa la bouche du Seigneur Révélation à devenir sèche. Indépendamment de sa base de Cultivation extraordinaire, une sueur froide éclata sur tout son corps. La Cloche de Révélation à côté de lui ne lui donnait pas le moindre sentiment de confort. Même le Sens Spirituel octroyé par l’Immortel du Soleil Levant ne lui donnait pas le moindre sentiment de sécurité.

Il comprenait désormais pourquoi le Patriarche Reliance n’avait pas prêté la moindre attention lorsqu’il avait mentionné l’Immortel du Soleil Levant. Bien évidement il n’avait pas réagi, étant donné son corps actuel si formidable.

Et maintenant il connaissait la raison pour laquelle le Patriarche Reliance n’avait pas peur de l’Immortel du Soleil Levant….

Ce qui était encore plus aberrant était que, dans ses souvenirs, selon tous les textes antiques qu’il avait étudiés, l’État de Zhao existait depuis très, très longtemps. Cela le rendait davantage plus effrayant. Lequel des deux avait existé en premier… le Patriarche Reliance, ou l’État de Zhao ?!

Si c’était ce dernier, cela serait plus facile à accepter. Si c’était le premier…. Pensant à cela, le Seigneur Révélation se mit à trembler si violemment qu’il eut l’impression que sa peau allait exploser.

« Alors, battons-nous ? » Les mots du Patriarche Reliance résonnèrent, chacun d’entre eux grondait comme la foudre. Le grondement tonitruant projeta le Seigneur Révélation violemment en arrière de plusieurs milliers de mètres. Du sang explosa de sa bouche. La cloche paraissait désormais complètement ordinaire ; elle était recouverte d’une grande quantité de fissures et de fractures.

« Non… Il n’est pas nécessaire de se battre, » s’exclama précipitamment le Seigneur Révélation, le visage pâle. « Tout à l’heure, moi, de la jeune génération faisais que plaisanter. Patriarche… Monsieur… s’il vous plaît ne vous offusquez pas …. » Les deux énormes yeux du Patriarche Reliance le fixèrent droit dans les yeux, et il trembla.

« Sans tes deux frappes de paume, je n’aurais pas pu sortir. Ces maudits bâtards m’ont scellé il y a tant d’années ; le sceau a récemment faibli. Mais pour percer cela, je devais récupérer un peu plus de ma base de Cultivation. Mais au milieu de tout ce brouhaha, quelqu’un a libéré la puissance du stade de la Scission Spirituelle. Cela a affaibli davantage le sceau, et j’ai pu enfin me libérer ! » Sa voix gronda dans toutes les directions. Lorsque Meng Hao entendit ces mots, son corps trembla.

« Au début, j’avais prévu d’utiliser l’éclat de ma conscience pour briser le sceau. Mais la Cultivation mortelle et moi ne sommes pas très compatibles. Même avec ma connaissance de la Sublime Écriture Spirituelle, je n’arrivais pas à atteindre le prochain niveau de la Scission Spirituelle. Juste quand j’allais faire la dernière percée, je me suis fait avoir par un sale petit enfoiré odieux. Putain, tout le monde de la Secte de Scelleurs de Démon sont des enfoirés ! Voler mon énergie spirituelle dont j’avais besoin pour briser le sceau, me dérober ma lampe Démoniaque…. » Il poussa un rugissement. Meng Hao voulait s’enfuir ; Il savait exactement de qui parlait le Patriarche Reliance.

« Tu as bien fait, même très bien fait. Heureusement tu as attaqué, cela m’a aidé à briser le sceau. Je dois te récompenser. »

Entendant les mots du Patriarche Reliance, le Seigneur Révélation resta bouche bée. Puis son expression changea en une de grande joie. Comment aurait-il pu imaginer qu’il remporterait un coup de chance ? Il finissait par devenir chanceux après tout ! Alors même qu’il joignait les mains en guise de respect, le Patriarche Reliance ouvrit la bouche, et avec une vitesse éblouissante, le goba tout cru.

Le Seigneur Révélation et sa Cloche de Révélation furent avalés en un instant !

Des bruits crépitant émanaient de la bouche du Patriarche Reliance, mais aucun cri à glacer le sang. Quand Meng Hao vit cela, il se mit à respirer encore plus fort. Il connaissait fort bien le caractère déraisonnable du Patriarche Reliance. Il recula involontairement en arrière. Soudain, la tête du Patriarche Reliance pivota face à Meng Hao. Elle vint à un arrêt à plusieurs centaines de mètres devant lui, le regardant fixement.

Meng Hao esquissa un sourire. Il ne croyait pas forcement tout ce que le Patriarche Reliance avait dit au Seigneur Révélation, toutefois il y croyait un peu. De son expérience, la plupart de ce que le Patriarche disait n’était pas vrai.

« Patriarche, je vous félicite pour avoir émergé de votre isolement. Votre puissance est universelle. Vous… »

« Maintenant que tu connais la vérité, est-ce que tu as peur ? » La voix du Patriarche Reliance se propagea comme le tonnerre et il lança un regard noir à Meng Hao. Le son de sa voix était si fort qu’il laissa ses oreilles bourdonnantes. Il toussa une giclée de sang.

« Vous les gens de la Secte de Scelleurs de Démons êtes tous des bâtards, » dit le Patriarche Reliance lentement, fixant toujours Meng Hao d’un regard noir. « Ces vieux bâtards ont été exactement comme ça, et toi gamin, tu es de la même espèce. Vous m’avez tous trompé. Eh bien, laisse tomber. Après tout, tu es un membre de la Secte Reliance. Permets-moi de te bénir avec… » Pendant que le Patriarche parlait, le cuir chevelu du Meng Hao se mit à s’engourdir. Il pensa à ce qui s’était passé avec le Seigneur Révélation, et son esprit se mit à se bousculer alors qu’il essayait de penser à quoi faire.

Soudain, une étincelle d’inspiration le frappa lorsqu’il se rappela de quelque chose.

Il se rappela de ce que la jeune fille Guyiding Tri-rain lui avait dit à la Mer du Nord.

« Grand Frère, son aura… se trouve sous tes pieds. Ne la provoque pas. Souviens-toi… la grande voie de Scellage de Démon, un concept telle une écriture. »

En ce temps-là, Meng Hao n’avait pas compris ses mots, mais tout d’un coup, maintenant il comprenait. Le ‘son’ sous ses pieds… était nul autre que l’autre Patriarche Reliance !

Ne la provoque pas. Souviens-toi… la grande voix de Scellage de Démon, un concept telle une écriture.

« La grande voix de Scellage de Démon, un concept telle une écriture. Ne la provoque pas. » Alors même qu’il pensait à tout cela, le Patriarche Reliance finit de parler.

« … te bénir avec une peu de bonne fortune. Je dois te récompenser ! »

À l’instant où il finit de parler, Meng Hao leva sa main et frappa sa sacoche spirituelle. Instantanément, le Jade de Scellage de Démon apparut dans sa main.

Lorsqu’il apparut, un vent violent balaya son visage. Le vent s’effaça, et quand il s’effaça, la tête du Patriarche Reliance était à moins de neuf mètres de lui.

Les deux côtés de la tête colossale ne pouvaient même pas être vus. La seule chose que Meng Hao pouvait voir était de la peau noire et un immense œil de la taille d’une énorme ville.

L’œil semblait être en pleine lutte.

« Le Dao Ancien, » dit Meng Hao hâtivement, récitant le premier vers du Jade de Scellage de Démon. « Un Désir Inébranlable de Sceller les Cieux ; Bienfaisant pour Tous-ceux qui se Trouvent dans les Montagnes ; Dao Tribulation Inévitable des Neuf Montagnes et Mers ; Une Volonté Perpétuelle ! »

Alors que les mots quittaient la bouche de Meng Hao, le Patriarche Reliance leva sa tête colossale et relâcha un rugissement assourdissant. Alors que cela s’élevait en volutes, des ondulations apparurent dans l’air pour accompagner celui-ci. Un symbole mystique à neuf côtés apparut soudainement sur le front du Patriarche Reliance. Il paraissait antique et archaïque, et était profondément incrusté dans son front. Celui-ci vacilla, et son corps trembla.

« Arrête ! Maudite Écriture de Scellage de Démon et satanée Secte de Scelleurs de Démon !! » Une expression féroce apparut sur son visage et il relâcha à nouveau un rugissement à faire trembler les Cieux. Le cœur de Meng Hao battait tandis qu’il regardait le Patriarche Reliance.

« Ces salauds sont bien trop malveillants, » pensa le Patriarche Reliance. « Le sceau est brisé, mais la marque de scellement est toujours inscrite sur mon esprit, m’obligeant à être le Dao Protecteur du neuvième Scelleur de Démons. Ce n’est pas possible ! La secte de Scelleurs de Démons a commis des actes graves contre les Cieux, et a été assaillie par le malheur. Ils savaient que le numéro neuf est un numéro sacré et prééminent selon le Dao des Cieux. Ils savaient que la plus farouche opposition des Cieux tomberait sur le neuvième Scelleur de Démons. Ils ont donc pris leurs précautions. Ils voulaient que moi, je sois le Dao Protecteur du neuvième Scelleur de Démons. Mais ce gamin insignifiant est au stade de la Condensation de Qi ! Comment pourrait-il agir en tant que mon maître ? Ces maudits salauds ! J’ai changé le nom de la Secte de Scelleurs de Démon à la Secte Reliance et ai créé des règles pour que tous les disciples se liguent les uns les autres, tout cela dans l’espoir d’empêcher quelqu’un comme Meng Hao d’apparaître ! »

Une brume se mit à suinter de la Mer du Nord, laquelle faisait bien évidemment partie de la terre de l’État de Zhao qui se trouvait sur le dos du Patriarche Reliance. Au milieu de la brume, un bateau apparut de manière féerique. Un vieil homme et une jeune fille se tenaient à la poupe du bateau, leurs regards étaient rivés sur le Patriarche Reliance. Ils joignirent leurs mains et s’inclinèrent vers lui avec un plus grand respect.

« Guyiding Tri-rain présente ses respects au Patriarche, » dit la jeune fille. Sa voix claire et mélodieuse sonnait avec un ton léger et spirituel.

« Ah, tu es la pluie sensible qui est tombée dans le troisième mois de l’année de Yiding du calendrier antique de Gu. Tu es tombée sur mon dos… et es devenue un lac. »

La jeune fille sourit et acquiesça. Puis elle tourna son regard sur Meng Hao et lui fit un clin d’œil.

Meng Hao prit une inspiration profonde. Il comprenait finalement la signification du nom de la fille étrange.

Le Patriarche Reliance poussa un son offusqué. Il regarda la petite fille et puis fixa son regard loin dans le ciel. Meng Hao suivit son regard et aperçut ce qui paraissait être une silhouette indistincte d’une couleur rouge sang.

La silhouette joignit ses mains et s’inclina avec respect vers le Patriarche Reliance, puis disparut.

Le Patriarche baissa sa tête à nouveau et fixa Meng Hao du regard. « Très bien, Meng Hao. À l’avenir, garde bien tes distances avec moi ! » Il souffla, faisant voler Meng Hao dans les airs. Ballotté par un vent noir rougeoyant, Meng Hao fut éjecté de l’État de Zhao sur le bord de l’énorme trou dans la terre.

« Quel fils de pute ! Je ne peux même pas le regarder. Dans ma vie, je ne l’identifierai jamais comme étant mon maître. Aller, je me casse. Plus c’est loin, mieux c’est. Il ne me retrouvera jamais. Quant aux trésors qu’il m’a dérobés, tant pis, voyons ça comme un paiement. Toutes nos dettes sont désormais réglées. De cette façon, mon cœur peut avoir l’esprit tranquille afin de pratiquer la Cultivation. » Ses yeux vacillèrent et puis son corps se tourna. Meng Hao observa alors que la tortue gigantesque, portant l’État de Zhao sur son dos, se transformait en un immense faisceau prismatique de lumière… et puis disparaissait à l’horizon.

Il semblait se diriger dans la direction de la Mer Voie Lactée. Peut-être était-ce pour cette raison que des légendes se répandirent sur une ile d’Immortels. Si quelqu’un partait à sa recherche, elle ne pourrait jamais être trouvée. Mais au moment où elle apparaîtrait, toute personne ayant mis les pieds dessus trouverait qu’il s’agissait d’un pays habité par des mortels.

C’était, bien évidemment, l’État de Zhao.

Un peu de temps passa, et finalement les cieux devinrent calmes à nouveau. Meng Hao resta là, le regard fixé sur le profond trou béant en bas. Puis il regarda au loin silencieusement dans la direction où le Patriarche Reliance avait disparu.

Le temps passa, et la pluie se mit à tomber. Elle tombait de toute urgence, coulant lentement dans l’énorme gouffre laissé par l’État de Zhao. De nombreuses années plus tard, cet endroit deviendrait au fur et à mesure une mer.

Meng Hao, au milieu du rideau d’eau, poussa un long et léger soupir. Des images des derniers jours traversèrent son esprit. Tout cela avait l’air virtuellement inconcevable. En y réfléchissant, c’était comme une fantaisie onirique.

L’état de Zhao était parti…. Meng Hao regarda autour de lui la pluie, puis en haut vers le ciel trouble. Il médita sur sa vie durant les quatre années passées.

« J’avais commencé comme un érudit… » marmonna-t-il. « Ma vie est comme la neige. Je peux seulement exister en hiver. Je peux aspirer à l’été et au monde mortel, mais cela n’est plus ma vie…. » Après qu’un long moment soit passé, il se tourna. Entouré par la pluie tombante, il commença de nouveau à emprunter une voie qui le conduirait loin de ses racines.

Il faisait une piètre figure solitaire au milieu de la pluie. Finalement, il semblait fusionner avec cette dernière. Même si le vent chaud soufflait, cela ne ferait rien pour la disperser. Puisque ceci était sa vie.

La vie était composée d’une expérience après l’autre. Ou on pourrait dire que la vie était composée de nombreuses expériences. Différentes expériences mèneraient à différentes vies ; Si on rencontrait un vent froid et amer, on deviendrait la neige. Si on rencontrait une chaleur torride, on deviendrait la pluie….

Quelles que soient vos expériences dans la vie, cela forgerait la personne que l’on est. C’est ça qui rendait la vie merveilleuse.

« Le Domaine du Sud, j’arrive ! Bien que, avant que je puisse arriver, je doive atteindre l’Établissement des Fondations ! » Pendant qu’il traversait la pluie, il leva la tête, et ses yeux étincelèrent vivement.

Il n’oublierait jamais le désir obstiné d’obtenir le pouvoir qu’il avait vécu sous la descente du coup de paume du Seigneur Révélation. Dans ce monde, seuls les plus forts resteront invincibles.

« Attends une minute, d’où sortait cette lueur rouge sang… ?

Avec de nombreuses questions tourbillonnant dans son esprit, Meng Hao disparut au loin.

Fin du Tome 1

Cet article comporte 12 commentaires
  1. Ces 3 derniers chapitres était OUF !
    Merci pour ce/cette traduction/édition/checkage de qualité. 🙂
    Amuses toi bien en Angleterre ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top