skip to Main Content
Menu

☯️ JSLC Chapitre 89 ☯️

Traducteur en Français : Daolateur
 Éditrice : Miss X
Checkeur : Lwienlin

Chapter 89 : Guyiding Tri-Rain

Le Patriarche Reliance s’assit dans sa zone de méditation scellée, les flammes de sa colère s’élevant jusqu’aux cieux. Il maudissait constamment de colère et de peine. Concernant Meng Hao, le Patriarche avait un sentiment plutôt impuissant. Après tout, il était le seul héritier de la Secte Reliance….

« Ce petit enfoiré est simplement trop impitoyable. Je suis son Patriarche ! D’abord il vole la moitié de mes trésors, puis il enlève mon Jade de Scellage de Démon. Ensuite, il me dépouille de mon énergie spirituelle, et puis me pille sans vergogne l’une de mes lampes Démoniaques !! » Il était presque essoufflé de tous ses jurons. Quand il repensa à la lampe Démoniaque archaïque, il eut l’air soudainement inquiet.

« D’accord, donc je n’ai pas dissipé le poison, c’est vrai, mais ça ne veut pas dire que tu peux agir ainsi ! Une personne respectueuse devrait être raisonnable. Lorsque je volais des trésors à d’autres personnes, j’ai discuté avec eux de manière raisonnable avant de le faire.

« Il a réellement atteint le treizième niveau de la Condensation de Qi. Il y a toutes ces années ces salauds ont dit que le Jade de Scellage de Démon ne pouvait pas être enlevé par quelqu’un n’ayant pas atteint le treizième niveau de la Condensation de Qi…. Au début, je croyais qu’ils essayaient de le rendre plus mystérieux, et étais réellement heureux. Bien évidemment ces vieux salauds m’ont trompé. Si le Jade de Scellage de Démon ne pouvait pas être enlevé, alors même si mon plan fonctionnait, je n’aurais pas été capable de l’enlever ! Je peux sentir que… le sceau s’affaiblit ! « 

« Bien qu’il me manque une des lampes Démoniaques, ce qui réduit les chances d’ouvrir le Sceau Démoniaque, il est instable depuis des années maintenant. Et désormais, il montre davantage des signes de faiblesses… Nom de dieu, comment se fait-il que les Cultivateurs de la Secte de Scelleurs de Démons me trompent toujours !? Ces salopards étaient déjà comme ça il y a des années, et maintenant le petit enfoiré est pareil… » Le Patriarche Reliance grinça des dents, mais alors qu’il y pensait, il se souvint de comment Meng Hao avait lancé ses propres paroles contre lui. Puis il pensa à son obstination pour atteindre le treizième niveau de la Condensation de Qi, et ne put empêcher de soupir.

« J’aime bien la manière dont ce gamin se conduit, c’est mon style. Je ne voulais pas me mettre dans une mauvaise position l’autre fois ; tu m’as trompé, je t’ai trompé. Les vieux salauds de la Secte de Scelleurs de Démon n’étaient de toute façon pas francs avec moi. Ils ont pensé que s’ils s’enfuyaient, je ne pourrais pas les atteindre. Bon, ça pourrait être vrai, mais au moins j’ai pu changer le nom de la Secte de Scelleurs de Démon en la Secte Reliance. Bien que je ne puisse pas les tromper, je peux au moins tromper leurs descendants…. Bon sang, si j’avais su que Meng Hao atteindrait le treizième niveau de la Condensation de Qi afin d’obtenir le talent latent nécessaire pour enlever le Jade de Scellage de Démon, j’aurais tout simplement dissipé son poison et l’aurais renvoyé sur son chemin le plus vite possible. Il n’aurait donc jamais eu la chance d’atteindre le treizième niveau. Mais si cela s’était produit, je n’aurais donc jamais eu la chance d’ouvrir le sceau, non ? » Le Patriarche Reliance était quelque peu perdu. Bien qu’il soit bouleversé, il ne pouvait s’empêcher de soupirer et se sentir contrarié.

Le Patriarche Reliance avait une forte personnalité excentrique et ce n’était pas facile de s’entendre avec lui. Bien évidemment, Meng Hao ignorait cela. En fait, avant que la Secte ait été dissoute, personne d’autre ne le savait non plus. Seules les personnes qui étaient de la même génération que le Patriarche Reliance pouvaient savoir ces choses-là. Pour eux, la seule mention du Patriarche Reliance suscitait des sentiments de haine.

Mais tu ne pouvais pas employer des méthodes normales pour analyser des gens avec une personnalité excentrique. Par exemple, bien que Meng Hao ait volé ses trésors, volé son énergie spirituelle, enlevé une de ses lampes Démoniaques et l’ait énervé jusqu’au point de devenir fou, il était en fait en admiration devant lui. Ce genre de manière de pensée n’était pas quelque chose que des gens ordinaires pouvaient comprendre.

En réalité, si Meng Hao était tout simplement parti sans faire quoi que ce soit, le Patriarche Reliance l’aurait alors complètement oublié d’ici quelques années. Mais en agissant comme il l’avait fait, cela avait laissé une profonde impression au Patriarche Reliance. Il ne pourrait jamais oublier les sentiments compliqués et contrariants qu’il vivait.

À l’extérieur de la Secte Reliance, dans l’État de Zhao, c’était une journée chaude et ensoleillée. Cependant, des nuages orageux grondaient à l’horizon. Le visage de Meng Hao était calme alors qu’il s’asseyait en tailleur sur son éventail-trésor. Il s’envolait à grande vitesse.

Il avait baissé sa base de Cultivation au neuvième niveau de la Condensation de Qi. Il ne dévoilerait pas le grand cercle de la Condensation de Qi à moins que cela ne soit absolument nécessaire. Bien que ses exploits soient significatifs, le poison dans son corps n’avait pas été dissipé. C’était comme une arête coincée dans sa gorge. Il était assis en contemplation silencieuse, essayant de trouver comment se débarrasser du poison.

« Des quatre poisons, j’ai pu m’en débarrasser d’un. Hormis le poison de la pilule du poison de trois couleurs, les autres poisons seraient faciles à dissiper… Je dois trouver la façon le plus rapide pour localiser les pilules de remèdes. » Concernant tout ce qui s’était passé avec le Patriarche Reliance, la haine et la colère de Meng Hao avaient déjà diminué.

Il continua à voler, et bientôt de la foudre et des éclairs inondaient le ciel ; des grosses gouttes d’eau de la taille de haricots tombaient. La terre était recouverte avec des trombes de pluie, donnant l’impression que tout était obscur et flou.

Bien qu’il pleuve maintenant, la température était toujours aussi chaude. La chaleur était si étouffante que cela devenait dur de respirer. Seulement sous la pluie pouvait-on trouver un peu de fraicheur.

Au milieu de la forte pluie, Meng Hao s’arrêta de planer et se mit en haut d’une montagne. Jetant son regard au loin, il repoussa la pluie pour que cela ne puisse pas lui tomber dessus. C’était comme s’il se tenait sur sa propre terre, séparé du reste du monde obscur.

Il lança son regard sur la terre l’entourant et réfléchit à toutes ses expériences au cours des dernières années. Il avait complété le grand cercle de la Condensation de Qi, ce qui semblait être un rêve. Après avoir réfléchi à tout ça, il poussa un soupir.

« Je me demande… je me demande ce que Sœur Aînée Xu devient, » dit-il alors que son visage se matérialisait dans son esprit. Il jeta son regard dans la direction où il présumait qu’était le centre du Domaine du Sud.

Il leva sa main droite, et une fiche en jade apparut. La fiche en jade était gravée avec des montagnes et des rivières, et était recouverte de fissures. Elle avait l’air de pouvoir s’écrouler à tout moment.

C’était ce que le Patriarche Reliance avait appelé un porte-bonheur, qu’il avait trouvé en bas de la montagne de Pierres Spirituelles. Il l’observa minutieusement, puis jeta un peu d’énergie spirituelle à l’intérieur. Il n’y eut aucune réaction.

En marmonnant à lui-même, il rangea le porte-bonheur et retira ensuite un drapeau noir de la taille de sa paume. Il semblait y avoir un éclat d’énergie se déplaçant à l’intérieur de celui-ci. En marmonnant à lui-même à nouveau, il ouvrit la bouche et souffla dessus un peu de Qi de sa base de Cultivation, l’envoyant dans le drapeau.

« Cet objet n’est pas relié au Partriarche Reliance, je peux donc l’utiliser. Cependant, j’aurai besoin de l’affiner avant que je puisse utiliser sa pleine puissance… » Il l’infusa avec son Qi avant de le ranger.

Ensuite, il sortit soigneusement la lampe à huile brulante, au milieu de laquelle se trouvait une petit silhouette assise jambes croisées. Quand Meng Hao retira l’Âme Naissante brulante, des brins d’énergie spirituelle surgirent à nouveau.

Des flammes apparurent devant ses yeux, mais il ne ressentit pas la moindre chaleur. Cependant, il savait que c’était tout de même puissant. Après tout, la flamme était la force vitale et l’Âme Naissant était le carburant.

« Cet objet sera très utile. Je pourrai l’utiliser en tant que trésor de dernier recours ! » Avec un grand enthousiasme, Meng Hao le glissa dans sa sacoche de Cosmos.

Enfin, il sortit la pièce de jade ancienne. Cette dernière dégageait un sentiment profond d’ancienneté, comme si elle avait existé depuis un nombre incalculable d’années.

Meng Hao l’observa, le cœur battant. Il y jeta un peu d’énergie spirituelle, sur quoi trois caractères se matérialisèrent dans sa tête. « Secte de Scelleurs de Démon…. »

Il y avait également des mnémoniques qui se matérialisèrent, qu’il ne pouvait pas voir clairement. Seuls les trois premiers caractères étaient lisibles.

Il déversa davantage d’énergie spirituelle à l’intérieur, sur quoi un grondement remplit sa tête. Il fit plusieurs pas en arrière involontairement et s’arrêta subitement d’injecter de l’énergie spirituelle dedans. Il pouvait dire que quelqu’un qui n’avait pas complété le grand cercle de la Condensation de Qi ne pourrait pas voir au-delà des trois caractères. Dès à présent, il fut capable de lire la première ligne.

« Le Dao Ancien ; Un Désir Inébranlable de Sceller les Cieux ; Bienfaisant pour Tous-ceux qui se Trouvent dans les Montagnes ; Dao Tribulation Inévitable des Neuf Montagnes et Mers ; Une Volonté Perpétuelle. » Le corps de Meng Hao s’ébranla et soudain sa vision s’éclaircit. La pluie tombait actuellement sur lui, le trempant.

Un air étrange remplit ses yeux. Il retourna son regard sur la fiche en jade. Dans sa tête, apparurent des images de la technique Démoniaque que le Patriarche Reliance avait utilisée, et de la magie Démoniaque que Shangguan Xiu avait employée pour contrôler l’aura du Mont Daqing.

Après un long moment de contemplation, il ne comprenait toujours pas. Il s’assit en tailleur, déversant à nouveau de l’énergie spirituelle dans la fiche en jade. Une fois de plus, Il contempla le sens profond des mots.

Suffisamment de temps passa pour qu’un bâton d’encens brûle. La pluie était venue aussi précipitamment qu’elle était partie. Meng Hao ouvrit soudainement ses yeux. Même lorsqu’il était enfant, il était très intelligent. Bien qu’il n’ait pas réussi dans sa vie de savant, après être entré dans la Secte Reliance, il avait été très rapide pour comprendre des techniques de magie. Il n’avait pas besoin de passer beaucoup de temps à les pratiquer. En fait, ceci était la première fois qu’il avait du mal à utiliser une mnémonique.

C’était comme si la mnémonique était quelque chose qui requerrait l’illumination afin de la comprendre. Sans l’illumination, elle ne pourrait être qu’observer d’un point de vue extérieur, et jamais d’un point de vue intérieur.

« Les mots semblent être extrêmement compliqués, leur véritable sens très obscur. C’est comme si lorsque l’on essayait d’observer des fleurs au milieu du brouillard, ou la lune sur l’eau de mer ondulante…. » Il réfléchit en silence un moment, jusqu’à ce qu’une expression lumineuse se manifeste dans ses yeux. Il leva les yeux et regarda vers le ciel, l’air hésitant.

Davantage de temps passa. Enfin, de la détermination s’éleva dans ses yeux. Il se leva avec un bond, et une épée volante apparut sous ses pieds alors qu’il se précipitait au loin.

« Si je peux atteindre l’Établissement des Fondations, je pourrai donc voler sans l’aide des objets. Ce sera beaucoup mieux que comme ça. » Le vent ballottait son visage alors qu’il avançait à toute allure. Au bout d’un moment, l’élan de l’épée volante se mit à s’effacer. Meng Hao retrouva le sol et continua sa course.

Le temps s’écoula lentement. La première fois qu’il avait quitté ces montagnes, il avait été au sixième niveau de la Condensation de Qi, et ça lui avait pris deux jours. Maintenant, il était au grand cercle de la Condensation de Qi, et ça lui avait pris seulement une heure. Bientôt, il était hors des montagnes, et avait atteint la Mer du Nord 1

Il se trouvait à nouveau sur son rivage, son regard rivait sur le lac. Il fit une longue respiration, et puis, avec le visage rempli de sincérité, une paume sur l’autre, il s’inclina profondément deux fois.

La première inclination était pour la gentillesse de la Mer du Nord en manifestant le Dao et de l’avoir aidé à percer son goulot d’étranglement.

La deuxième inclination était pour quand la Mer du Nord l’avait aidé durant son combat avec Ding Xin, lorsqu’elle avait sauvé sa vie et l’avait entraîné à être renaître.

« J’ai déjà fait ma promesse deux fois, je ne la dirai donc pas à nouveau. Elle a été gravée dans mon cœur. » Il leva la tête, et fixa son regard vers le centre du lac. Après un moment, il ferma les yeux et s’assit jambes croisées pour méditer. Dans son esprit, la mnémonique de la fiche en jade apparut.

« Le Dao Ancien ; Un Désir Inébranlable de Sceller les Cieux ; Bienfaisant pour Tous-ceux qui se Trouvent dans les Montagnes ; Dao Tribulation Inévitable des Neuf Montagnes et Mers ; Une Volonté Perpétuelle. » Un long moment passa, et les mots continuèrent à se répercuter dans son esprit. Cependant, il ne les comprenait toujours pas.

Encore plus de temps passa tandis que Meng Hao essayait de déchiffrer le sens des mots. Soudain, un rire chaleureux résonna depuis le lac.

« Jeune Maître, voulez-vous traverser la mer ? »

Meng Hao leva la tête et vit le bateau s’approcher. Sur le bateau se trouvait un vieil homme portant un imperméable tissé avec des joncs. À l’intérieur se trouvait une jeune fille, de huit ou neuf ans, avec de grands yeux. Quand elle regarda Meng Hao, un sourire innocent se manifesta sur son visage.

Meng Hao poussa un rire, s’inclinant avec une paume sur l’autre au vieil homme et la fille. Puis il bondit sur une épée volante pour les rejoindre. Il atterrit sur le bateau.

Tout comme l’autre fois, il y avait une bouteille d’alcool qui chauffait. La jeune fille la retira et versa un verre pour Meng Hao, mais ne lui donna pas. Elle posa son menton sur ses mains afin de l’observer.

« Grand Frère, pourquoi êtes-vous revenu ? » demanda-t-elle, sa voix pure et claire. « Êtes-vous venu rendre visite à Guyiding Tri-Rain ? »

Meng Hao la regarda hébété.

« Guyiding Tri-Rain 2 est mon nom. Mais il ne faut le dire à personne, d’accord Grand Frère ? Rit-elle avec un clin œil à Meng Hao, ayant l’air très charmante.

Meng Hao sourit et s’inclina une nouvelle fois, puis accepta le verre d’alcool.

Le vieil homme riait alors que le bateau s’avançait vers le centre du lac. Il retourna son regard vers Meng Hao. « Cela fait de nombreux jours que nous ne sommes pas vus. Jeune Maître, ton air est bien plus raffiné depuis la dernière fois. Est-ce que vous voulez aller à l’autre rive cette fois-ci ? »

« Moi de la jeune génération ne suis pas ici pour traverser le lac, » répondit Meng Hao tout en prenant une autre petite gorgée d’alcool. « Je suis ici pour éclaircir quelques confusions. »

  1. Chapitres connexes antérieurs de la Mer du Nord : Chapitre 44 et Chapitre 66
  2. Dans la sortie originelle de ce chapitre, Er Gen a lancé un défi à ses lecteurs afin de déchiffrer la signification du nom Guyifing Tri-rain. Il y avait un grand débat sur celui-ci. Voici une répartition de son nom :
    Les caractères chinois : 古乙丁三雨
    Translittération : Gu Yi Ding San Yu
    古 – Gu – Ancien, vieux
    乙 – Yi – Deuxième ; Le deuxième Tige Céleste ; courbe ; tortueux
    丁 – Ding – Nom de famille ; l’homme ; le quatrième Tige Céleste
    San – Trois
    雨 – Yu – La pluie
Cet article comporte 9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top