skip to Main Content
Menu

☯️ JSLC Chapitre 85 ☯️


Traducteur : Daolateur
Editrice : Miss X
Checkeur : Lwienlin


Chapitre 85 : Ancienne Jade de Scellage de Démon

Avide et avare. Un vrai radin jusqu’au fond, même en termes de Cultivation. C’était son Dao. Dans son illumination, les trésors furent la chose la plus importante. C’étaient les choses qui le conduisirent à réussir sa première Scission Spirituelle.

C’était pour cette raison que sa zone de méditation avait autant de zones protégées par des sorts restrictifs. Il s’agissait des économies de toute une vie. Accumuler tous ces objets n’était pas qu’un passe-temps, non, c’était sa version du Dao.

La voir disparaître devant ses yeux le remplit de tristesse et d’indignation.

En l’espace de dix souffles, la montagne de Pierres Spirituelles avait disparu. Il y avait même une pièce de jade aléatoire qui se trouvait en-dessous la montagne. Elle aussi fut aspirée dans la sacoche de Cosmos.

« C’était mon porte-bonheur. Bon sang, Meng Hao, laisse mon porte-bonheur ici. Toi… » Avant qu’il puisse finir de parler, ses yeux s’écarquillèrent à nouveau. Après avoir enlevées toutes les Pierres Spirituelles, Meng Hao regarda autour de lui avec des yeux scintillants. Le Patriarche Reliance se mit à trembler.

Le regard dans les yeux de Meng Hao était comme celui d’un maître voleur.

Son regard tomba sur une petite cour. Derrière le sort restrictif fissuré pouvait être vue une sélection de plantes médicinales de différentes couleurs. Elles étaient visiblement hors du commun.

Meng Hao reconnut certaines des plantes comme celles décrites sur la carapace de tortue précieuse de Shangguan Xiu. Pendant qu’il avançait à grand pas, ses doigts vacillèrent, et les deux épées en bois apparurent. Elles poignardèrent dans une fissure sur le bouclier créé dans le sort restrictif. La fissure s’élargit lentement.

« Meng Hao, est-ce que tu vas vraiment voler aussi mes objets de trésor ? Je suis ton Patriarche ! J’ai payé un lourd prix afin de voler cette cour médicinale il y a des années… » Le Patriarche Reliance devenait de plus en plus soucieux. Le grondement sous le sol devint plus fort, mais Meng Hao ne battit même pas un cil. Il était heureux de finalement pouvoir évacuer sa colère.

« Mes plantes spirituelles divines… tu, tu… tu es en train de toutes les arracher ! » La colère du Patriarche Reliance monta en flèche jusqu’aux Cieux. « C’est mon Arbre Exotique. J’ai pris soin de lui pendant des années avant qu’il germe, tu ne peux pas le prendre… » Pendant que les cris de protestations du Patriarche Reliance retentissaient, Meng Hao vida la cour aussi proprement que s’il avait utilisé un rasoir. Il aspira tout dans sa sacoche de Cosmos. Au moment où il retira les deux épées en bois, la cour semblait avoir vécu une tempête.

« Ça suffit, ça suffit, » dit le Patriarche Reliance hâtivement tout en regardant la cour totalement vidée. « Écoute, Petit Patriarche, laisses-en un peu pour ton vieux Patriarche. Ne prends rien d’autre… Tu n’as pas le droit de toucher à mes affaires. Aller Meng Hao, écoute ton Patriarche, d’accord ? Étant un membre de la jeune génération, tu devrais avoir un peu plus de respect. Tu… »

« Je suis comme ça depuis tout petit, » répondit Meng Hao avec un froid raclement de la gorge, lançant les mêmes paroles que le Patriarche à celui-ci. En regardant autour de lui, il aperçut le bouclier d’un sort restrictif isolé. Derrière ce dernier se trouvait ce qui semblait être trois petits arbres ratatinés. Cependant, sur chacun des arbres se trouvait une feuille qui étincelait occasionnellement avec des arcs d’énergie, leur donnant un aspect hors du commun.

Meng Hao n’avait jamais rien vu de pareil, mais étant donné que c’était la zone de méditation du Patriarche, et qu’elles étaient protégées par des sorts restrictifs, il se dit que cela devait être très précieux. Avec des yeux scintillants, il s’avança avec de grands pas et enfonça les épées en bois dans la fissure du sort restrictif qui se rétablissait toujours.

« Ce sont mes Feuilles de Coup de Tonnerre. Il s’agit d’un genre de plante médicinale de type foudre, elle est rare même dans le Domaine du Sud ! « Brailla à nouveau le Patriarche Reliance avec acharnement. L’ignorant complètement, Meng Hao leva la sacoche de Cosmos vers le trou dans le sort restrictif. Les arbres se mirent à se secouer de gauche à droite. Puis, les trois feuilles s’arrachèrent des arbres, se transformant en trois arcs de foudre noir qui se tirèrent dans la sacoche de cosmos.

Encore plus exaspérant pour le Patriarche Relaince était qu’une fois que les feuilles furent entrées dans la sacoche, Meng Hao ne s’arrêta pas là. Les arbres continuèrent à tanguer de gauche à droite jusqu’à ce qu’ils se fassent soudainement arracher du sol, y compris les racines, et se firent aspirer dans la sacoche de cosmos. À côté des arbres se trouvait un petit drapeau violet planté dans le sol, qui se fit également aspirer dans la sacoche.

« Tu as même… tu as arraché les Arbres de Coup de Tonnerre par les racines et les as pris aussi ! Tu commences vraiment à m’énerver !! Meng Hao, sale petit salaud, tu as aussi pris mon Drapeau de Foudre ? Il n’est pas très puissant ; il peut simplement se défendre contre une attaque d’une Établissement des Fondations. Mais il peut absorber des éclairs ! Tu en as besoin pour faire pousser des Feuilles de Coup de Tonnerre !! » Le cœur du Patriarche Reliance dégoulinait de sang alors qu’il braillait et maudissait dans sa chambre souterraine.

« J’ai toujours eu un bon tempérament, » renifla Meng Hao, lançant d’autres mots du Patriarche Reliance dans sa face. « Tu es le Patriarche de la Secte Reliance. En ce moment, nous sommes les deux seules personnes dans toute la Secte ! Moi de la jeune génération ne vais pas me mettre en colère après vous. En réalité, de nombreuses personnes m’ont maudit au cours des années. Ce n’est vraiment pas très grave. » De nouveau, il regarda autour de lui.

Cela poussa le cœur du Patriarche à se serrer. Lorsqu’il vit le regard du Meng Hao glissait au-delà sur un autre endroit avec des plantes médicinales, il laissa échapper un petit soupir de soulagement. Sa zone de médiation contenait son accumulation de trésors de toute sa vie, mais malgré cela, les trésors pouvaient être catégorisés entre des objets de basse et de haute qualité.

« Mais ne touche pas à mon bébé, » pensa le Patriarche Reliance. « Tout le reste… ils sont juste des biens terrestres insignifiants. Je peux aller en accueillir d’autres plus tard si je veux. » Les dents du Patriarche se serrèrent, mais son cœur continua à dégouliner de sang. En vrai, le mot « insignifiant » avait été dit de manière un peu forcée.

En quelques instants, Meng Hao avait vidé plusieurs autres cours de plantes médicinales. Puis, il passa dans un autre endroit. Le Patriarche Reliance ne pouvait que serrer les mâchoires. Il ne pouvait faire rien d’autre à part lâcher un torrent d’abus envers Meng Hao. Il jura et jura, se répétant pendant plus qu’une moitié d’une phrase.

Tandis qu’il le maudissait, Meng Hao se mit à fredonner une petite mélodie. C’était une petite mélodie joyeuse, et était justement celle que le Patriarche Reliance fredonnait plus tôt. Lorsque le Patriarche Reliance l’entendit, ça le rendit tellement fou qu’il faillit cracher une giclée du sang. Le sentiment qu’il ressentait actuellement était impossible à décrire, mais disons juste qu’il était maintenant en train de vivre pleinement les conséquences d’avoir provoqué la colère de Meng Hao.

Le Patriarche Reliance observa alors que Meng Hao regardait autour de lui. Quand son regard vint se reposer sur une petite muraille, le cœur du Patriarche Reliance se mit à battre, et il lança furieusement, « Quel petit enfoiré, tu es bien trop sévère ! Tout ce que j’ai fait était de ne pas dissiper ton poison. Je t’ai même donné une récompense. Une Pierre Spirituelle de basse qualité reste quand même une Pierre Spirituelle. »

Meng Hao avait presque vérifié tous les sorts restrictifs pour des fissures. Dans cette zone, la plupart des sorts restrictifs étaient complètement rétablis.

Il fit un tour de la zone, ses yeux scintillants de droite à gauche. Soudain, il réalisa que le Patriarche Reliance avait arrêté de parler. Il avait enlevé environ trente pourcent des trésors dans la zone, et la plupart étaient des plantes médicinales. Il voulait toujours évacuer sa colère, il décida donc de faire un dernier tour pour vérifier s’il y avait d’autres sorts restrictifs endommagés.

Lorsqu’il revint à l’endroit où il avait commencé, il fronça les sourcils. Il ne semblait y avoir rien de particulièrement spécial là-bas. Il balaya son regard autour de lui et aperçut une petite muraille. Au moment où il commença à l’approcher, le Patriarche Reliance se mit à parler à nouveau.

« Très bien, très bien. Meng Hao, tu es mon seul héritier. » Tandis que le Patriarche Reliance observait Meng Hao s’approcher de la petite muraille, il devenait de plus en plus anxieux. Mais son anxiété ne pouvait pas être détectée dans sa voix. Il sonnait quelque peu émotionnel alors qu’il disait, « je vais dissiper ton poison. Attends encore trois mois. Je sortirai d’ici et prendrai soin de toi. Puis tu peux prendre mes trésors. Qu’est-ce que t’en dit ? Ne t’inquiète pas, je tiens toujours mes paroles. Cette fois-ci, je le jure au nom de la Secte. Je ne vais certainement pas te tromper. »

Meng Hao s’arrêta de marcher et baissa ses yeux vers le sol. Ses yeux vacillèrent, et il ne dit rien. Il se balada autour, apparemment perdu dans ses pensées ; s’approchant au fur et à mesure de la petite muraille.

« Je n’ai jamais dit que je n’allais pas dissiper le poison, » dit le Patriarche Reliance. Il laissa échapper un soupir. « C’est juste qu’afin de dissiper le poison il faut que je sacrifice un peu de ma base de Cultivation. Je devrai dépenser beaucoup de l’énergie que je viens d’absorber. » Sa voix sonnait profonde et sincère, mais en réalité, alors qu’il voyait Meng Hao s’approcher de la petite muraille, son cœur fut empli d’une nervosité aiguë.

Meng Hao était silencieux. Après plusieurs souffles, il parla soudainement.

« Pourquoi avez-vous commencé à parler au moment où j’ai commencé à m’approcher de cette muraille, Patriarche ? Et pourquoi avez-vous amené subitement le sujet de dissiper mon poison ? Pourrait-il y avoir un genre de trésor précieux caché ici ? » Pendant que les mots quittaient sa bouche, les yeux du Patriarche s’écarquillèrent. Il se rendit compte qu’il avait fait une gaffe. Il maudit secrètement Meng Hao pour être aussi auspicieux.

« J’essaye juste de faire ce qui est juste, » dit le Patriarche avec un ton froid offusqué. « Écoute gamin, tu… » Avant qu’il puisse finir de parler, Meng Hao bondit par-dessus la muraille.

Cela remplit le Patriarche Reliance de peur et de crainte. Son cœur se mit à battre et son visage tomba. Après avoir bondi par-dessus la muraille, Meng Hao regarda autour de lui. Il s’avéra qu’il y avait un sort restrictif mis en place.

Il n’avait pas l’air d’être très spécial. Scellé à l’intérieur se trouvait une fiche en jade. Quant au sort restrictif ; il y avait toujours quelques fissures dessus. Meng Hao n’avait aucune idée ce que c’était la fiche en jade, mais sans hésitation, il fit un mouvement avec la manche, plantant les deux épées en bois dans le sort. Il força un trou dans ce dernier, puis utilisa la sacoche de Cosmos afin de récupérer la fiche en jade.

Voir la fiche en jade disparaître dans la sacoche de Meng Hao poussa le Patriarche Reliance à émettre un cri perçant. Le sol trembla si fort qu’il semblait qu’il pourrait craquer. Avant, le Patriarche avait été bouleversé de voir Meng Hao enlever ses trésors, mais cette colère était bien plus intense.

« Meng Hao, tu ne peux pas prendre cette fiche en jade ! Même moi, je n’ose pas l’approcher. Elle appartient à un ami qui l’avait laissée là pour la garder en sécurité. Tu n’as pas le talent latent ni la destinée nécessaire pour la toucher ! Ne l’enlève pas! »

Ne lui prêtant aucune attention, il bondit sur une épée volante et se rua vers la sortie du vortex. En même temps, il tapota sa sacoche de Cosmos et retira la fiche en jade. L’appuyant contre son front, il jeta du pouvoir spirituel à l’intérieur. Son expression changea alors que trois caractères apparaissaient dans son esprit, remplis d’une aura Démoniaque.

« Secte de Scelleurs de Démon… »

« Meng Hao, sale enfoiré, reviens ici ! Attends que je sorte de ce sceau. Tu vas voir comment je vais m’occuper de ton cas ! » brailla furieusement le Patriarche Reliance.

Pendant que le hurlement faisait écho, les yeux de Meng Hao étincelèrent. Il s’arrêta à l’ouverture du vortex, et puis retourna son regard en bas.

Ses yeux se mirent à scintiller. Lorsque le Patriarche Reliance vit cela, son cœur se mit à battre à nouveau, et une étrange prémonition envahit son cœur. Dans son cœur, dans son esprit, Meng Hao ne ressemblait à rien d’autre qu’un fieffé voleur.


 

Cet article comporte 12 commentaires
  1. J’aime tellement le Duo Patriarche Reliance – Meng Hao. J’espère qu’il y aura une relation Maitre – élève, ou un truc dans le genre, comme on en a l’habitude dans les novels. Ça me ferrait tellement kiffer de les voir dépouillés tous les trésors qui se cache entre terres et cieux, tout en s’esclaffant maléfiquement et avec un Patriarche fier d’avoir un disciple aussi éhonté, cupide et détestable que Meng Hao.
    Sinon, trêve d’utopinage, merci pour le chap’ 😉 (utopinage=utopie+bavardage, j’ai ap trouvé de terme plus adéquats ^^’)

    1. Haha, moi aussi Steallet, ils sont trop bons ensembles, après je ne peux pas en dire plus, je ne veux pas spoilé ^^, en tous les cas ça me fait plaisir que tu les kiffes autant que moi et pour la suite… il faudra attendre dimanche
      Merci pour le définition de utopinage ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top