skip to Main Content
Menu

☯️ JSLC Chapitre 84 ☯️


Traducteur : Daolateur
Editrice : Miss X
Checkeur : Lwienlin


Chapitre 84 : Meng Hao, Qu’est-Ce Que Tu Fais ?

« Patriarche, ce disciple a traversé d’innombrables épreuves et tribulations afin de ramener ces gens ici. Ça m’est égal s’il n’y a pas de récompense, mais ce poison… » un regard d’indignation était dessiné sur le visage de Meng Hao. Mais avant qu’il puisse finir de parler, la fissure dans le sol se referma totalement. Il ne restait plus aucune preuve qu’elle ait même existé. Le Patriarche était nulle part en vue et ne prononça plus aucun mot. Les seules choses qui restaient furent les sept lampes brûlantes et la lumière vacillante qu’elles émettaient. Les sept Noyaux et l’âme Naissante dégageaient de fins brins de Qi. Néanmoins les brins n’émanaient pas vers le haut. Dès qu’ils sortaient des lampes, ils étaient aspirés dans le sol.

« Patriarche Reliance, je me suis laissé être empoisonné à cause de vous. Vous êtes de l’ancienne génération, et vous êtes un puissant expert. Comment quelqu’un d’aussi puissant que vous pourrait agir ainsi ?! »

« Je suis ni un expert ni puissant, » répondit le Patriarche avec une légère toux. « Je suis comme ça depuis tout petit. Et ça n’est pas une Pierre Spirituelle ordinaire, gamin. C’est juste que ta base de Cultivation est trop basse pour le voir. Attends que tu atteignes le stade de la Scission Spirituelle, tu pourras alors réaliser combien ce trésor est étonnant. »

« Vous… Patriarche, qu’est-ce qu’il se passe ? J’ai traversé de nombreuses difficultés ! Pourquoi faites-vous ça ?! » Meng Hao était fou de rage. Mais tout autour de lui resta complètement silencieux. Patriarche Reliance ne dit rien ; en fait, il semblait complètement ignorer Meng Hao.

« Patriarche, je n’ai pas besoin d’autres récompenses. J’ai simplement besoin que vous m’aidiez à dissiper ce poison. Vous… Patriarche, ce Disciple a toujours cherché des façons de ramener ces gens ici afin de vous aider à récupérer votre base de Cultivation. Comment pouvez-vous me faire ça?!?! »

Meng Hao continua à brailler quelques fois de plus, mais put voir que le Patriarche Reliance n’allait pas répondre. Bien qu’il soit un simple érudit, il était extrêmement enragé à ce moment. Il s’était fait tromper, et ne pouvait s’empêcher de se mettre à maudire.

« Patriarche Reliance, vous êtes un salaud ! » Pour que Meng Hao dise une telle chose cela montrait à quel point il était en colère.

Soudain, la voix du Patriarche Reliance se fit entendre. « Gamin, qui crois-tu être en train d’insulter? Est-ce que tu oses réellement m’insulter, moi ? Je vais te gifler à mort ! »

« Je suis en train de vous insulter et alors ! » rétorqua Meng Hao en colère. « Si vous allez me gifler, alors allez-y. Je suis empoisonné, je mourrai donc bientôt de tout façon. Sortez de là ! »

Patriarche Reliance toussa deux fois. « Ahhh. Peu importe, peu importe. J’ai toujours eu un bon tempérament. Hey, tu es le seul héritier de la Secte Reliance. En ce moment même, nous sommes les deux seules personnes dans toute la Secte ! Je ne vais pas me mettre en colère après toi. En réalité, de nombreuses personnes m’ont insulté au cours des années. Ce n’est pas vraiment grave. Écoute, tu ne peux pas m’en vouloir. Je ne peux même pas ressortir d’ici ! Ma zone de méditation isolée a été scellée. Je ne pourrai sortir à nouveau que lorsque tu ramèneras un autre groupe de gens ici. Je ne pourrai pas t’aider même si j’en avais envie. » Ses mots devinrent de plus en plus convaincants alors qu’il parlait. En plus, Il venait de vraiment remettre en place les sceaux, et s’il voulait vraiment faire une percée, il avait besoin d’encore quelques mois pour le faire.

« Enfoiré ! » lança Meng Hao, comprenant finalement la vérité sur la situation. Il ne pouvait que grincer des dents et continuer à le maudire. Mais peu importe ce qu’il disait, le Patriarche Reliance ne répondit rien. Finalement, il se mit à fredonner une petite mélodie. La joyeuse petite mélodie résonna, et Meng Hao se rendit enfin compte que quoi qu’il fasse, ça ne servirait rien. Le Patriarche Reliance sans vergogne n’allait pas faire une apparition.

Son visage s’emplit d’une colère noire, il regarda autour. Il ne restait plus de sacoches spirituelles des experts de la Formation du Noyau. Le Patriarche Reliance était manifestement très mesquin et les avait prises pour lui. Le regard de Meng Hao tomba sur les sept lampes Démoniaques. Grinçant des dents, il tapota sa sacoche spirituelle. Dix épées volantes apparurent et volèrent tout droit vers les lampes.

Cependant, avant même qu’elles puissent approcher les lampes, les épées se mirent à trembler et briller fortement. Puis, elles se brisèrent en morceaux.

Meng Hao était livide. Voyant le Qi des lampes à huile suintant dans le sol, il tapa sa sacoche spirituelle à nouveau et les deux épées en bois s’envolèrent. Elles ne rencontrèrent pas la moindre résistance, néanmoins au moment où elles atteignirent les lampes à huile, elles passèrent directement à travers elles, comme si elles n’étaient même pas là. Il n’y avait pas la moindre réaction venant d’elles.

« Un Cultivateur de l’Âme Naissante et six Cultivateurs de la Formation du Noyau, » dit le Patriarche Reliance d’un ton joyeux. « Leur énergie spirituelle est assez abondante. Quant à tes épées merdiques, eh bien, mes sept lampes Démoniaques sont intouchables par tous les autres objets de magie. Les objets non sensibles ne peuvent les affecter. Peut-être que si tu avais été plus compétent, tu aurais pu trouver d’autres solutions. Mais désolé, tu ne peux pas me voler des choses! » Il continua à fredonner sa joyeuse petite mélodie. À ce moment-là, il était assis en position du lotus devant une petite boussole de Feng Shui d’environ la taille d’une main. Les brins de Qi qui suintaient d’au-dessus devenaient rouge vif, puis ils étaient absorbés par la boussole.

Le visage de Meng Hao devint de plus en plus lugubre tandis qu’il récupérait les épées en bois. Il n’avait jamais imaginé que le Patriarche Reliance, étant de la senior génération et ayant une base de Cultivation aussi élevée, traiterait les Cultivateurs de la Condensation de Qi avec autant de sans gêne. Une récompense d’une simple Pierre Spirituelle de basse qualité ? Ce qui était pire, était comment il prétendait que la Pierre Spirituelle était en fait un objet extraordinaire.

Peu importe de quelle angle Meng Hao la regardait, elle paraissait être complètement ordinaire. Elle n’était rien d’autre qu’une Pierre Spirituelle de basse qualité.

Avant, Meng Hao pensait qu’il accordait beaucoup d’importance aux Pierres Spirituelles. Mais il s’avérait que le Patriarche Reliance était aussi mesquin qu’un poulet en fer à partir duquel les plumes ne pouvaient pas être plumées ! Il était un véritable radin !

« Une Pierre Spirituelle de basse qualité. Quel enfoiré, vous avez fait exprès ! » Meng Hao serra ses poings. Il avait l’impression de devenir fou. Pas seulement ses mots impolis, mais dans son cœur, toute bonne impression qu’il avait même eu du Patriarche Reliance était effacée.

Au bout d’un moment, il serra les mâchoires. Il voulait balancer la Pierre Spirituelle de basse qualité, mais finalement, il la rangea dans sa sacoche spirituelle. Puis, il partit avec colère.

« Aiya, tu t’en vas? D’accord, d’accord. N’oublie pas de revenir de temps en temps pour passer un peu de temps avec ton Patriarche ! Tu es mon seul héritier, et la Secte n’a plus que nous deux. Ici, c’est ta maison ; tu peux revenir à n’importe quel moment. Je me sens seul parfois, alors assures-toi de revenir pour me tenir compagnie. » Il continua à fredonner sa mélodie joyeuse.

Meng Hao ne dit rien. Il partit en colère, la petite mélodie du Patriarche résonant dans ses oreilles.

« Ai, c’est dommage que je sois coincé ici, autrement, je serais venu pour te voir partir personnellement. » La voix du Patriarche Reliance était incroyablement joyeuse tandis qu’il regardait Meng Hao depuis sa chambre de méditation isolée. « Meng Hao, tu es un si bon gamin. Tu es juste un peu coincé. Espérons qu’à l’avenir tu puisse apprendre à être un peu plus comme moi. »

« Tu ne vas vraiment pas sortir ? » dit Meng Hao rageusement. À ce moment, il passait devant la zone recouverte d’un sort restrictif de couleur grise. Soudain, il s’arrêta de marcher.

« Bien sûr. Écoute, je ne raconte jamais des mensonges. Si je dis que je ne peux pas sortir, alors je ne peux pas. Ce n’est pas que je ne veuille pas t’aider, c’est juste, hey… Uh. Qu’est-ce que tu fais ? » au milieu de son petit discours suffisant, il s’arrêta brusquement de parler et ses yeux s’écarquillèrent.

Meng Hao était tourné et il regardait de près le sort restrictif gris. Durant le combat entre le Seigneur Révélation et le Patriarche Reliance, tous les sorts restrictifs avaient été endommagés. Bien qu’ils se rétablissent lentement, à ce moment, il y avait néanmoins toujours des fissures visibles. Certaines fissures étaient en fait suffisamment grandes pour être des trous, bien qu’elles se ferment tout de même lentement.

Derrière le sort restrictif se trouvait une véritable montagne de Pierres Spirituelles. Elles avaient été récoltées par le Patriarche Reliance au cours de toute sa vie. La plupart d’entre elles étaient des Pierres Spirituelles de basse qualité, néanmoins plus que quelques-unes étaient des Pierres Spirituelles de moyenne qualité, qui étaient bien plus précieuses.

Sans un mot, Meng Hao tapota sa sacoche spirituelle. Une épée en bois apparut et poignarda directement dans le trou. Immédiatement, le pouvoir de l’épée d’absorber l’énergie spirituelle se manifesta. Le sort restrictif trembla, essayant de se réparer, mais étant finalement incapable de le faire. La deuxième épée en bois apparut, et s’enfonça également dans le trou. Les épées s’écartèrent et rapidement le trou fut aussi large que la main d’un enfant.

Normalement, Meng Hao ne pouvait pas faire une telle chose. Mais grâce aux fissures et aux trous dans le sort, il avait une chance sans précédent.

« Qu’est-ce que tu fais ? » résonna la voix du Patriarche Reliance depuis le sol. Il regardait sans voix. Il était doté d’une personnalité radine, mais aimait pouvoir afficher les trésors qu’il avait accumulés durant sa vie, aux yeux de tous. Il aimait regarder les yeux des personnes devenir rouges lorsqu’ils les regardaient, mais étaient toutefois incapables de les toucher. Il était extrêmement confiant en ses sorts restrictifs. Ils étaient liés à sa force vitale, donc à moins qu’il meure, personne ne serait capable de les briser.

Cependant, à cause de certaines propriétés qui existaient chez le Seigneur Révélation, certains problèmes étaient apparus lorsque le Patriarche Reliance l’avait absorbé. De ce fait, les sorts restrictifs étaient lents dans leur rétablissement. C’était une petite erreur de sa part.

« Meng Hao bien que ce trou soit là, tu ne seras pas capable de prendre toutes ses Pierres Spirituelles, » rit le Patriarche Reliance. « Il y en a trop. Tu ne seras jamais capable de les faire rentrer dans ta sacoche spirituelle. Eh bien, ce n’est pas grave. Je suis quelqu’un de généreux. Vas-y, prends en quelques-unes, ça m’est égal. »

Meng Hao poussa un son offusqué froid. Maintenant que les épées en bois avaient ouvert un trou, il fouilla profondément dans sa robe et retira la sacoche de Cosmos et l’appuya contre le petit trou.

La base de Cultivation de Meng Hao jaillit en avant tel un cheval sauvage. La montagne de Pierres Spirituelles se mit à trembler, et puis, une par une, elles commencèrent à voler hors du trou, aspirées dans la sacoche spirituelle.

Les Pierres Spirituelles volèrent de plus en plus vite dans le trou sans fond qu’était la sacoche de Cosmos. Le Patriarche Reliance regarda la démonstration éclatante, et un cri perçant épouvantable sortit de sa bouche.

« Une sacoche de Cosmos… Merde, comment peux-tu en avoir une ! Elle est invisible au Sens Spirituel, et peut contenir des montagnes et des rivières. Toi, toi, toi… Mes Pierres Spirituelles ! J’ai traversé de nombreuses épreuves et tribulations durant toute ma vie pour accumuler tant de Pierres Spirituelles. Meng Hao, laisses-en pour moi ! » Ses cris déchirants continuèrent à résonner, et le sol se mit à frémir. Il libérait manifestement un peu de son pouvoir. Et pourtant le sceau venait justement d’être mis en place.

Meng Hao rit froidement tandis qu’il écoutait les pleurs pitoyables. Rapidement la montagne des Pierres Spirituelles se réduisit pour devenir une petite colline. Meng Hao déversait vraiment sa bile.

« Vous avez osez m’arnaquer ? » pensa Meng Hao, grinçant des dents. « Je vais donc vous arnaquer encore plus ! Je vais enlever tous vos trésors ! »

« Meng Hao, sale traître ! Ceci est trop excessif ! » Le Patriarche Reliance avait l’impression que les organes dans son corps allaient exploser. Il voulait jaillir du sceau, mais il venait d’être mis en place. Cela prendrait des mois avant qu’il puisse le briser.

Il n’aurait jamais cru que Meng Hao avait une sacoche de Cosmos, ni qu’il serait capable de lui enlever son accumulation de toute une vie de Pierres Spirituelles. À ce moment-là, le Patriarche Reliance avait l’impression qu’une lame invisible tournait autour de lui, le sabrant pour chaque Pierre Spirituelle qu’il perdait.

C’était comme s’il se faisait tailler en pièces. Son cœur se serrait.

Il avait toujours eu une personnalité étrange. En comparaison avec les Cultivateurs de sa génération, il était un vrai tordu. Sa cupidité et son avarice grandirent avec sa base de Cultivation et son âge. Il n’avait pas la moindre aura d’un puissant expert. Il n’avait pas l’air d’avoir une dernière ligne à ne pas franchir en tout ce qu’il faisait.

Il y avait plusieurs siècles, lors de sa première Scission, l’illumination avait été à propos de l’avarice. On pouvait dire que cela avait été marqué dans son esprit, et faisait partie de sa Cultivation.


Cet article comporte 11 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top