skip to Main Content
Menu

JSLC Chapitre 104

Traducteur en Français : Daolateur
 Éditrice : Tic & Miss X
Checkeur : Lwienlin

Chapitre 104 : Un Grand Vent s'Élève, Le Rokh Étend ses Ailes

Tandis qu’il observait les six hommes tremblant de crainte en bas, tels des cigales durant l’hiver, Meng Hao, connut pour la première fois le sentiment d’être respecté en tant qu’expert puissant dans le monde de la Cultivation. Il serait plus précis de dire d’être respecté et craint. Deux ans auparavant, ces hommes avaient été disposés à l’attaquer malgré le fait qu’il soit tout de même au neuvième niveau de la Condensation de Qi. Mais désormais, chacun d’entre eux était mort de peur.

« Je veux que vous me disiez tout ce que vous savez sur cet endroit, » dit Meng Hao nonchalamment. « Si vous me cachez quoi que ce soit…. » Il laissa ses mots s’estomper tandis qu’il les balayait du regard. Quand ils virent les vestiges de lueur rouge que dégageaient ses yeux, ils tremblèrent.

La lueur était remplie d’un air Démoniaque, et lorsqu’ils le virent, leurs pupilles se rétrécirent par réflexes. La vue semblait avoir été gravée dans leur esprit. Leurs expressions changèrent ; ils avaient l’air terrifiés à l’extrême et ne cacheraient manifestement rien du tout à Meng Hao. Ils lui racontèrent tout, parlant même des archives anciennes du village et les donnant à Meng Hao. Ils lui montrèrent des cartes, des formules de poison ancestrales… tout.

Plusieurs jours plus tard, Meng Hao quitta la région des vallées, salué respectueusement par les six Cultivateurs. Son allure était calme et son visage placide tandis qu’il était assis en tailleur sur une énorme feuille verte, celle-ci se transformant en un faisceau multicolore alors qu’il fonçait à toute allure en direction du Domaine du Sud.

Après qu’il soit parti, les six Cultivateurs se détendirent un peu. Quant à l’homme qui était mort, ils avaient depuis longtemps choisi de l’oublier. Ils n’avaient pas la moindre envie de vengeance. Ils regardaient tout simplement dans la direction que Meng Hao avait prise et espéraient qu’il ne reviendrait jamais.

Quelques jours de plus passèrent. Il était tard dans la nuit dans la vallée profonde ; là, dans une région impossible à voir, se trouvait l’entrée d’une grotte antique. Tout était calme.

Dans la grotte se trouvaient une corde rouge, ainsi que plusieurs spectres à l’apparence enfantine de sept ou huit ans, s’accroupissant là, à environ deux mille cinq cents mètres dans la grotte. Occasionnellement, ils laissaient échapper un hurlement ou deux.

La corde descendait dans le trou qui paraissait sans fin. Elle s’étendait en bas dans la terre, de plus en plus profondément. Bientôt, la tête d’une femme pouvait être aperçue, transpercée pas la corde. Son visage était d’un blanc pur, ses yeux ouverts, regardant de manière frustrée l’obscurité.

Derrière la tête, le trou continuait à s’étendre en bas, parallèlement à la corde.

Trente mille mètres, trois cents mille mètres, un million cinq cent mille mètres…. À cette profondeur, l’odeur de la mer pouvait être sentie. En fait, à cette profondeur, l’eau de mer pouvait être vue. La corde s’enfonçait dans l’eau de mer, se poursuivant, apparemment sans fin.

Si quelqu’un pouvait voir si loin en bas, à trois millions de mètres de profondeur, il serait en train de regarder … une mer noire absolue. La corde s’étendait dans les profondeurs de la mer jusqu’à cet endroit ; Il était impossible de dire jusqu’à quelle profondeur dans la mer s’étendait la corde. Plus loin se trouvait une formation en pierre qui semblait faire des milliers et des milliers de mètres en diamètre.

Des énormes rochers en pierre avaient été érigés, cercle après cercle, couche après couche. En plein milieu de la formation de pierre se trouvait un cercueil en bois, sur lequel était attachée la corde rouge.

La distance entre cet endroit et la vallée montagneuse était dure à déterminer. La corde était tout simplement trop longue et n’était pas tout à fait droite non plus. Si quelqu’un tirait dessus avec une force incroyable, peut-être d’environ mille cinq cents mètres, alors on pourrait estimer que la corde faisait environ trois millions de mètres de long.

Il semblait que le cercueil avait été dans cet endroit depuis très, très longtemps. À cet instant, un bruit de raclage se fit entendre. Parallèlement au raclage, le couvercle du cercueil… se mit lentement à s’ouvrir. Ce dernier s’éleva d’environ 8 centimètres !

Une fumée d’obscurité suinta hors du cercueil, se répandant dans l’eau de mer….

Le nom de cette mer était… La Mer Voie Lactée.

Cette mer existait entre les deux grands sous-continents du monde. Tandis que la fumée d’obscurité se répandait dans la mer, un banc d’une centaine de poissons, chacun d’environ la taille d’une paume, nageaient rapidement à travers les eaux. L’obscurité les enveloppa.

Le temps passa, et l’obscurité se rétrécit lentement, puis disparut. Le banc d’une centaine de poissons avait été réduit en os…. Sauf pour un seul poisson restant. Tout en secouant sa queue, il nagea hors du milieu des os. Son corps était nuit noir et il y avait deux tentacules qui poussaient hors de son corps. Les tentacules grandissaient de plus en plus long, jusqu’à ce qu’ils fassent près de trois cents mètres de long. Tandis qu’il nageait à travers les eaux, les tentacules se tortillaient, donnant au poisson une apparence terrifiante.

Il se déplaça vers le haut rapidement, tel un éclair. Tandis qu’il s’avançait vers le haut, la Mer Voie Lactée l’entourant se mit à bouillonner et rugir. Soudain, il franchit sa surface, montant en flèche dans le ciel nocturne.

À l’instant où il quitta la mer, un frémissement parcourut son corps. En un clin d’œil, son corps s’élargit, et son apparence changea. Rapidement, il faisait trente mètres de long, trois cents, trois mille, trente mille !

En l’espace de quelques souffles, il avait grandi à presque trois cents mille mètres de longueur. Il n’était désormais plus un poisson, mais un oiseau. Il avait l’air d’un énorme rokh  1  !

Une aura mortelle se dégageait du corps du rokh. Il paraissait antique, comme s’il venait de s’éveiller d’un sommeil profond. Sa force vitale était affaiblie, et ses yeux étaient sans éclats. Il semblait que sa vie pouvait s’éteindre à tout moment.

« Résurrection…. » La voix chantante s’exalta de la bouche du rokh alors qu’il battait des ailes et se mettait à voler dans la direction du Domaine du Sud.

En dépit de sa grande vitesse, s’il voulait quitter la Mer Voie Lactée et atteindre le Domaine du Sud, il devrait alors voler pendant au moins six mois.

Entre-temps, Meng Hao s’avançait à toute allure à travers le ciel, assis jambes croisées sur l’énorme feuille verte. Des nuages noirs tourbillonnaient au-dessus de lui, et de la foudre s’abattait tout autour de lui avec une pluie torrentielle.

Toutefois, la pluie ne touchait pas Meng Hao. La feuille dégageait un bouclier lumineux qui bloquait les eaux de pluie. Meng Hao fusait à travers la nuit orageuse, de temps en temps illuminée par les éclairs.

Il baissa les yeux pour regarder la fiche de jade qu’il tenait entre ses mains, un air de grande réflexion dans ses yeux.

« Selon les légendes, cette grotte dans la vallée mène vers la Mer Voie Lactée… Les villageois ont veillé sur cet endroit depuis les temps anciens, et à chaque pleine lune, ils tiraient sur cette corde. Chaque fois qu’ils le faisaient, ils obtenaient une sorte de récompense. Toute la situation semble louche. » Il tourna la tête et ses yeux étincelèrent tandis qu’il regardait à travers l’orage dans la localisation de la vallée montagneuse. Des vestiges d’un plus grand schéma semblaient se rassembler. Il rangea la fiche de jade dans sa sacoche spirituelle, dans laquelle se trouvait un grand assortiment de bouteilles et de bocaux. Ils contenaient différentes formules raffinées par le vieillard au crapaud et les autres, ainsi qu’une collection de pilules de poison créées par leur Clan.

Ils avaient fait ces dons en hommage à Meng Hao, ainsi qu’une poignée de fiches de jade.

La plupart des poisons seraient mortels à quelqu’un du stade de la Condensation de Qi, mais auraient moins d’effet sur quelqu’un de l’Établissement des Fondation. Cependant, il y en avait certaines, qui étaient spéciales. Par exemple, l’un s’appelait la Pilule Aphrodisiaque. Elle se transformerait en un brouillard qui, quand inhalé, pousserait la victime de subir des hallucinations sexuelles.

Il jeta un coup d’œil aux différentes pilules de poison, et puis récupéra une autre fiche de jade. Cette fiche en jade contenait les cartes de la zone. Il découvrit un endroit qui prendrait environ six mois à atteindre, qui contenait un portail de téléportation.

Le portail de téléportation était contrôlé par un Clan de Cultivateurs, et était le seul dans les alentours. L’utiliser lui permettrait de se téléporter au Domaine du Sud, ce qui diminuerait d’un temps conséquent son voyage vers là-bas. Après s’être téléporté dans le Domaine du Sud, il serait à seulement deux semaines de voyages des frontières de l’État Émergence de l’Est, l’un des Neuf États du Domaine du Sud.

« Le centre du Domaine du Sud est constitué de Neuf États. Neuf pays de mortels florissants, chacun d’entre eux étant bien plus grand que l’État de Zhao. Avec autant de mortels, les ressources disponibles sont bien plus grandes et permettent ainsi, la montée des Sectes et des Clans illustres du Domaine du Sud.

« Cinq grands Clans et trois grandes Sectes. Chacun existant dans son pays respectif. Quant au neuvième pays, puisqu’il se trouvait à proximité du Désert de l’Ouest, il est devenu un carrefour de commerce florissant. Finalement, il est venu à être appelé les Terres Noires. » Meng Hao rangea la fiche de jade. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’informations, il confirmait ce qu’il avait appris de retour dans la Secte Reliance. Dès à présent, il pouvait visualiser une esquisse générale du Domaine du Sud, bien qu’elle ne soit pas très détaillée.

« Une fois que j’arriverai dans le Domaine du Sud, il faudra que j’obtienne une meilleure carte, ensuite je comprendrai mieux les choses. » Il leva son regard vers la pluie et les éclairs, ses yeux luisant vivement.

« Je connais de nombreuses personnes dans le Domaine du Sud ; Sœur Aînée Xu, Frère Aîné Chen, Fatty et… Wang Tengfei ! » Un sourire éclata sur son visage, un sourire plein d’obstination.

« Ça fait de nombreuses années. Meng Hao arrive! »

Plusieurs mois plus tard, dans une bande sans fin de montagnes désertiques, au sommet d’une montagne, un grondement tonitruant retentit. C’était une magnifique montagne, truffée de nombreux villages différents. Sa cime était reliée aux sommets des pics alentours par de longues chaînes en fer, donnant l’impression de former un assemblage de sorts.

Dans le ciel au-dessus, deux personnes étaient engagées en plein combat de magie. En bas, une foule de gens les regardaient avec vénération.

L’un des combattants était un homme robuste qui semblait avoir un peu plus de trente ans. Torse nu, un mille-pattes de couleur dorée entourait sa main droite. Sa main gauche vacilla en une incantation, et une gigantesque voile apparut. Cette dernière voltigeait dans le vent, émettant des bruits perçants. L’autre personne était Meng Hao.

Il n’utilisait pas le Drapeau du Foudre, ni les épées en bois. Une épée volante ordinaire tournait autour de lui, ce qu’il utilisait pour attaquer. En même temps, il fit brusquement une incantation et un Serpent Enflammé de près de soixante mètres de longueur jaillit tout en rugissant. Ensuite, une multitude de Lames de Vent apparurent, surprenant les spectateurs.

Un énorme grondement fit écho, et chacun des deux battirent rapidement en retraite. L’homme robuste rit et joignit ses mains ensemble en guise de respect envers Meng Hao.

« Frère Meng, ta base de Cultivation est extraordinaire. Moi, Shan, suis vraiment admiratif de toi. »

Meng Hao leva sa main, L’épée volante revint pour tourner autour de lui. Il sourit et puis retourna le salut.

« Frère Shan est trop modeste. Tu as seulement attaqué avec quatre-vingts pourcents de ta puissance, mais j’ai dû utiliser toute ma puissance pour me défendre. Je suis celui qui est en admiration. » Les mots paraissaient informels, mais lorsque l’homme robuste les entendit, son cœur trembla.

Deux jours plus tôt, Meng Hao était arrivé ici et avait demandé s’il pouvait utiliser leur portail de téléportation. Cet endroit n’était pas comme la vallée montagneuse que Meng Hao venait de quitter. Les chefs des villages palissades dans la zone étaient tous des Cultivateurs de l’Établissement des Fondations. Ils accueillirent Meng Hao à bras ouverts, lui organisant un banquet et échangeant des conseils à propos de la Cultivation avec lui. Afin de fournir une preuve de sa puissance, il avait accepté un match amical avec l’un des Cultivateurs de l’Établissement des Fondations.

« C’est Frère Meng qui est celui étant modeste. Tu as attaqué avec désinvolture, et pas avec toute ta puissance. Je suis vraiment curieux de savoir combien de ta puissance tu as utilisé ? » Les yeux de l’homme brillèrent ; le match amical avait été son idée. Mais alors que le match se déroulait, il devenait de plus en plus craintif. Chacun d’entre eux était au stade de l’Établissement des Fondations, mais il semblerait que son adversaire employait seulement la moitié de sa puissance. De plus, Meng Hao avait été capable de dire combien de sa puissance il utilisait.

« Quand pourrais-je utiliser ton portail de téléportation ? » demanda Meng Hao, contournant la question. Il sourit, bien que son sourire ne touche pas ses yeux. Il n’avait en fait même pas utilisé un tiers de sa pleine puissance.

« Oh, la réponse est simple. Tu peux l’utiliser aujourd’hui. » L’homme robuste hocha la tête tout en se marmonnant à lui-même.

Peu après, l’assemblage de sort au sein de la montagne s’activa, et le corps de Meng Hao disparut. Tandis que la lueur s’estompait, l’homme robuste appelé Shan fronça des sourcils.

À côté de lui se trouvaient deux hommes du neuvième niveau de la Condensation de Qi. Alors que Meng Hao disparaissait, l’un d’entre eux demanda, « Chef, ce mec… »

« J’ignore d’où il vient, » répondit l’homme robuste d’un ton grave. « Sa magie est étrange, tout comme sa base de Cultivation de l’Établissement des Fondations. Je l’ai testé avec quelques attaques et ai pu dire qu’il est un combattant expérimenté. Il est venu ici seul, mais semblait parfaitement à l’aise. Il doit pratiquer une technique unique et spéciale. Oui, ça ne vaut pas la peine de le provoquer. »

Quand il avait tenté de sonder Meng Hao, il avait échoué. Meng Hao avait gardé sa puissance scellée fermement. Cela avait fait augmenter la peur et la suspicion de l’homme. Le portail de téléportation ne pouvait pas être utilisé par n’importe qui ; si ta puissance était insuffisante, tu pourrais y perdre la vie, ce qui se passait de temps en temps. Par conséquent, il avait permis à Meng Hao d’utiliser le portail, afin de s’assurer qu’aucune calamité ne frappe son village.

  1. Le Rokh, Rock ou Roc est un oiseau fabuleux des contes arabes. Lien
Cet article comporte 14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top