skip to Main Content
Menu

Chapitre 26.1 Si je te laisse, je n’aurais plus de femme !


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Mithestral, Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 4 CHAPITRE 26-1


Zhou Weiqing ne savait naturellement pas que son père riait encore comme un maniaque tout seul derrière lui. Il s’était sauvé d’un bon tabassage, il était donc déjà très satisfait. Il se dépêcha de rejoindre sa tente sans plus attendre ; il n’avait pas beaucoup de chose à préparer, alors il sauta sur le lit pour se reposer.

Juste à ce moment, il entendit une voix presque fantasmatique depuis l’extérieur : ‘‘Zhou Petit gros, tu es de retour ?’’

Zhou Weiqing fut effrayé et sauta rapidement de son lit : ‘‘Qui est là ? Il est déjà tard, ne me faites pas peur comme cela !’’

Alors que le rabat de la tente se soulevait, Shangguan Bing’er entra, habillée d’un habit de coton. Son expression semblait paisible, sans le masque usuel de froideur qu’elle portait normalement. Mais sans savoir pourquoi, la Shangguan Bing’er d’aujourd’hui donnait un mauvais pressentiment à Zhou Weiqing : ‘‘Bing’er, qu’est-ce qu’il y a ?’’ Demanda Zhou Weiqing avec inquiétude.

Shangguan Bing’er s’arrêta à environ deux mètres de lui et dit passivement : ‘‘Tu n’es pas Zhou Petit Gros, tu es Zhou Weiqing non ? Tu es le seul fils du Général Zhou.’’

À cet instant, Zhou Weiqing ne pouvait plus cacher la vérité : ‘‘Oui, mais mon nom d’enfance était vraiment Petit Gros Zhou.’’ dit-il, embarrassé.

Shangguan Bing’er acquiesça gentiment et dit : ‘‘Bien, très bien. J’aurais du m’en douter, pas étonnant que tu sois aussi familier avec Xiao Se. Je suis si stupide… Petit gros Zhou… Zhou Weiqing… ma mère m’a toujours dit que les pires hommes sont ceux qui vous mentent. Tu es bon, très bon.’’ Disant cela, elle se retourna et partit.

Zhou Weiqing allait la poursuivre, mais elle se retourna soudainement et pointa son épée vers lui en disant d’une voix sévère : ‘‘Ne me suis pas ou je te tue !’’ Elle tourna les talons et s’en alla une fois de plus, d’une manière résolue.

Zhou Weiqing regardait de manière ébahie le rabat se refermer en face de lui, et se sentait sur le point de pleurer mais sans que les larmes ne viennent. Pourquoi tu me blâmes pour cela ? Si je t’avais dit plus tôt qui j’étais, m’aurais-tu laissé rester dans le camp de l’armée ?

Juste à cet instant, un fort *swoosh* se fit entendre et le rabat s’ouvrit une fois de plus. Alors que Zhou Weiqing était heureux à l’idée que Shangguan Bing’er ait changé d’idée et soit revenue, il vit que c’était son père.

‘‘Jeune gamin, j’ai oublié de te demander. Puisque tu es avec Bing’er maintenant, qu’en est-il de la Princesse ?’’

Zhou Weiqing dit avec hésitation : ‘‘Princesse Difuya ? Ne t’ai-je pas demandé d’annuler le mariage ?’’

Le Général Zhou lui fit un gros *Humph* : ‘‘Annuler le mariage ? Ne me le dis pas à moi, va dire ça à ton beau-père. Si tu arrives à le persuader, ton Père, moi, je serais heureux d’aller dans ton sens.’’

Ayant dit cela, le Général Zhou se retourna pour s’en aller, mais juste alors qu’il soulevait le rabat de la tente, il s’arrêta et dit, son dos face à Zhou Weiqing : ‘‘Un homme se devrait d’en chasser deux mais d’abord s’assurer d’une, avant de chercher à en avoir 4, 5, 6, 7 ! Notre famille Zhou a très peu de membres, et peu importe le nombre de femmes que tu ramènes à la maison, notre famille pourra les supporter. Merde, maudit gamin, tu n’as même pas 14 et tu l’as déjà fait. Quand moi, ton Père, j’avais 14… Ahem. Demain tu ferais mieux de te dépêcher et de disparaître. Bon, tiens, voici ton cadeau d’anniversaire.’’

Avec ces paroles, un objet noir vola vers Zhou Weiqing, et au moment où il l’attrapait, le Général Zhou avait déjà disparu.

L’objet noir était léger et doux au touché, et alors que Zhou Weiqing l’approchait de la lampe pour l’observer, il réalisa que c’était une veste de corps sans manches noires, douce comme de la soie, mais sa surface noire possédait un léger reflet argenté.

Il s’est rappelé de mon anniversaire… Zhou Weiqing sentit des larmes lui venir aux yeux, il eut envie de le poursuivre. Il décida finalement de ne pas le faire : ‘‘Père, merci. Je vais définitivement te rendre fier, assez fier pour que tu sois connu comme le Père de Zhou Weiqing et non pas moi comme le fils du Général Zhou.’’

‘‘Ah oui, il faut aussi que je dise au revoir à Grande Sœur Ru Se aussi.’’

…..

À l’aube.

Shangguan Bing’er tenait ses sacs, une sombre expression sur le visage tandis qu’elle sortait du camp de l’armée. Dès qu’elle sortit du camp, elle vit un Zhou Weiqing souriant avec son sac sur l’épaule, se tenant à l’extérieur, l’attendant : ‘‘Mais que fais-tu ici ?’’ Shangguan Bing’er s’arrêta, l’air inapprochable.

Zhou Weiqing sourit et dit : ‘‘Évidemment c’est pour partir avec toi dans l’unité des Arcs Divins. Je te l’ai dit, peu importe où tu vas, j’irais.’’

Shangguan Bing’er lui fit un froid *Humph* : ‘‘C’est l’armée, comment oses-tu t’en aller de ton propre gré ? N’as-tu pas peur d’être puni ?’’

Zhou Weiqing dit : ‘‘C’est mon père qui m’a demandé d’aller dans l’unité des Arcs Divins.’’

Shangguan Bing’er fut un peu choquée, et son visage prit une expression sarcastique : ‘‘Ah oui, tu es le fils du Général Zhou.’’ Disant cela, elle se retourna et relâcha ses bracelets joyaux, s’élançant à toute vitesse.

Zhou Weiqing n’osa pas attendre, tournant sa roue des attributs vers l’attribut du vent et concentrant son énergie céleste dans sa jambe droite. Ainsi, les deux quittèrent le camp principal de l’armée l’un après l’autre.

Alors que leurs silhouettes disparaissaient au loin, la silhouette de Xiao Ru Se apparut à la sortie, sa bouche formait un sourire empreint d’une touche de mélancolie. Elle murmura doucement pour elle-même : ‘‘Bonne chance à vous deux, Petit Wei, Grande Sœur va vous attendre ici.’’

Disant cela, elle se retourna et dans l’air sa voix mélodieuse résonna : ‘‘Tu n’étais pas là quand je suis née, j’étais déjà vieille quand tu es né. Je regrette que tu sois né aussi tard, tu regrettes que je sois née aussi tôt…’’

Puisque son niveau de cultivation d’énergie céleste avait augmenté, en plus d’avoir complété la première partie de la technique des Dieux Immortels, la vitesse de Zhou Weiqing avait considérablement augmenté. Cependant, il était encore dépendant de sa jambe droite démoniaque pour le propulser en avant, et alors seulement pouvait-il suivre avec difficulté Shangguan Bing’er. Après tout, elle était un Maître complet d’agilité, et ce n’était que parce que sa régénération d’énergie céleste avait doublé après avoir complété la première portion de la technique des Dieux Immortels qu’il pouvait à peine la suivre.

Toutefois, il semblait que, cette fois, Shangguan Bing’er était vraiment fâchée, et dès qu’elle vit que Zhou Weiqing était capable de la suivre, elle lui fit un Humph fâchée et son joyau élémental vola discrètement dans ses bottes porteuses de vents. En un instant, sa vitesse reçut un énorme boost et elle s’élança comme une étoile filante dans les cieux.

Elle s’apprêtait encore une fois à augmenter la distance entre eux ; à cet instant critique, Zhou Weiqing en eut assez, et sa main gauche se souleva vers Shangguan Bing’er. Instantanément, les Fers du vent tombèrent sur elle.

Shangguan Bing’er ne s’attendait pas à ce que Zhou Weiqing utilise l’une de ses compétences sur elle, et son corps se figea instantanément, la faisant tomber et rouler au sol.

À ce moment, Zhou Weiqing démontra le fruit de son labeur, le résultat de ses plusieurs jours d’entraînement pour associer ensemble ses compétences. Alors que la lumière verte des fers du vent flashait, une autre lumière noire la suivit presque immédiatement. La lumière noire signifiant le toucher de l’obscurité entoura Shangguan Bing’er, la ramenant et la sauvant de la chute en ralentissant sa vitesse. Hélas, la vitesse pure des bottes porteuses de vent combinée avec la compétence de fusion était juste trop rapide, et même si le toucher de l’obscurité avait réussit à la ralentir considérablement, l’impact le brisa.

Cependant, dans ce court laps de temps, Zhou Weiqing avait réussit à la rattraper, et quand il fut à quelques mètres d’elle il activa immédiatement sa compétence de saut spatial, apparaissant juste en dessous de Shangguan Bing’er. Alors qu’elle tombait du ciel, elle atterrit juste sur lui.

*Bang !*

Shangguan Bing’er tomba sur Zhou Weiqing dans un grand fracas, et il l’entoura de ses bras. Même si elle était vraiment légère, le frappant ainsi avec un tel impact, le visage de Zhou Weiqing pâlit de douleur, mais ses bras ne la relâchèrent pas, comme s’ils ne voulaient jamais la lâcher.

Dans un tel scénario, l’avantage des bracelets de force était mis en avant. Même si Shangguan Bing’er était au 10e niveau d’énergie, et avait deux sets de bracelets, sa force n’était même pas comparable à celle de Zhou Weiqing avec son augmentation.

‘‘Lâche-moi ! ‘‘ Shangguan Bing’er dit fâchée.

‘‘Non ! Je ne te lâcherais pas ! Te lâcher maintenant c’est abandonner ma femme à jamais !’’ Zhou Weiqing dit borné.

‘‘Toi…’’ le visage de Shangguan Bing’er était froid et furieux : ‘‘Si tu ne me lâches pas, je me suiciderai maintenant, devant toi.’’

Zhou Weiqing fut pétrifié pour une seconde, avant de la soulever et de la relâcher.

Dès qu’il la laissa aller, Shangguan Bing’er prit son arc de l’aube violette sur son dos et y encocha une flèche, tendant la corde à son maximum, le visant lui. Zhou Weiqing dit avec un sourire amer : ‘‘Même si tu me condamnes à mort, ne devrais-tu pas me laisser une chance de m’expliquer ?’’

Shangguan Bing’er dit froidement : ‘‘Expliquer ? Qu’y a-t-il à expliquer ? Tu penses que je suis idiote ? Tu penses que je ne sais rien à propos du seul fils du Général Zhou, qui a pour fiancée depuis sa plus tendre enfance la Princesse Difuya ? Le Vicomte Zhou… Prince Zhou, ne me suis plus à partir de maintenant, ou je te tue.’’

Zhou Weiqing pensa : même si Bing’er semble si gentille, quand elle est résolue, sa nature devient extrêmement inflexible. Il semblerait que les mots ne résoudront rien.

Prenant une grande inspiration, regardant la lumière froide de la pointe de la flèche pointer vers lui, Zhou Weiqing tourna ses mains et tira une flèche de son propre carquois.

‘‘Je n’ai pas besoin que tu fasses quoi que ce soit. Je t’ai effectivement caché mon identité. C’est ma faute, et je vais en prendre la responsabilité moi-même.’’

Disant cela et sans aucune hésitation, il prit la flèche et se la planta dans son épaule gauche violemment. *Pshh* instantanément, du sang frais gicla, teintant son bras de rouge. Zhou Weiqing ne fit aucun bruit, serrant ses lèvres alors que son corps frissonnait.

Shangguan Bing’er fut stupéfaite par la scène devant elle, et inconsciemment elle relâcha la tension sur son arc : ‘‘Tu… mais tu es fou ?’’

Zhou Weiqing dit solennellement : ‘‘Présentement je ne suis pas fou, mais si tu me laisses, je vais vraiment le devenir. Tant que tu es à mes côtés, peu importe le prix que j’ai à payer, je suis prêt.’’ Disant cela, ses mains retournèrent à côté de son carquois et il prit une autre flèche. Il ne faisait pas semblant ni ne jouait la comédie. Alors qu’il passait de plus en plus de temps avec Shangguan Bing’er, il avait découvert qu’il était vraiment tombé amoureux d’elle. Sa légèreté, son innocence, son caractère doux, la détermination qu’elle avait jusqu’aux os, tout cela combiné l’attirait comme un vin de grand cru. Même si Zhou Weiqing était jeune, après avoir hérité des sens de la perle noire, il avait le sentiment que s’il la laissait partir cette fois, ce serait probablement pour toujours. C’est pourquoi peu importe ce qu’il arrive, il ne la laisserait pas partir, il lui expliquerait. Il ne voulait pas laisser ce bonheur fuir entre ses doigts juste comme cela. Tenant la flèche pointée vers lui-même encore une fois, il lui demanda : ‘‘Bing’er me laisseras-tu l’opportunité de m’expliquer ?’’

Shangguan Bing’er le fixa droit dans les yeux, les larmes coulant involontairement. En même temps, l’arc de l’aube violette et la flèche tombèrent de ses mains, et son corps trembla et frissonna alors qu’elle regardait Zhou Weiqing en larmes, son cœur tremblait lui aussi.


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top