skip to Main Content
Menu

Chapitre 24.3 Petit tigre blanc


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 4 CHAPITRE 24-3


L’homme sur la gauche soupira fortement et dit : ‘‘Sa Majesté est juste trop maligne, même si elle n’aimait pas le fait que sa Majesté ait arrangé son mariage, elle n’avait pas besoin de s’enfuir ! Quitter la Montagne Céleste de la Neige Éternelle à ce moment de sa transformation, c’est juste trop dangereux ! Sa Majesté n’a qu’une seule fille, comment pourrions-nous rentrer comme cela ?’’

L’homme sur la droite dit avec un sourire amer : ‘‘Alors que pouvons-nous faire, grand frère ? Est-ce que sa Majesté va être fâchée contre nous ?’’

L’homme sur la gauche lui répondit avec un froid *Humph* : ‘‘Arrête de dire n’importe quoi ! Sa Majesté est un grand Roi Céleste de la Neige, et il est intelligent et prévoyant, comment pourrait-il faire retomber sa colère sur nous. Allons-y, nous devrions y retourner pour faire notre rapport à Sa Majesté et obtenir de nouvelles instructions.’’ Après avoir dit cela, il fit un signe de la main et une lumière blanche les enveloppa.

Quand la forte lumière disparut, les deux ombres s’étaient évaporées, et les corps des sabres-loups s’étaient transformés en bloc de glaces. L’instant suivant, ils se brisèrent en poussière, ne laissant aucune trace.

…..

Zhou Weiqing lava son corps, puis s’étira paresseusement, les fesses à l’air dans sa tente. Regardant sur le côté il dit d’un ton exaspéré : ‘‘Humph, tu as tous les avantages, même moi je n’ai même pas encore embrassé le visage de Shangguan Bing’er ! Humph ! Bon, au dodo.’’ Après la longue nuit d’excitation, même s’il avait percé et complété la première portion de la technique des Dieux Immortels et renouvelé son énergie céleste, il était quand même épuisé, tout particulièrement son esprit. C’est pourquoi il sauta directement sur le lit dans son habit d’Adam.

‘‘Petite chose, mais pourquoi tu te couvres les yeux hein ? Ce jeune Maître a un corps et une figure si parfaite et tu oses l’ignorer ?’’ Alors que Zhou Weiqing sautait dans sa couverture, il remarqua le petit tigre à côté de l’oreiller, ses pattes recouvrant ses yeux alors qu’il était exaspéré et furieux. Même s’il restreignait sa nature de vaurien quand il était avec Shangguan Bing’er, dans sa propre tente, rien ne pouvait le stopper.

Soulevant les pattes du petit tigre blanc, il le lança sur le lit et se coucha dessus, le comprimant sous son poids.

‘‘Wuu wuu, wuu, wuu.’’ Le petit tigre criait furieusement, se débattant tout en essayant de s’échapper d’en dessous de lui.

Zhou Weiqing bougea, se frottant contre le petit tigre et dit : ‘‘Si doux et confortable, arrête de bouger. Être en dessous de ce Grand frère qui est le tien devrait être un honneur pour toi ! Quand tu seras plus grand, tu pourras être ma monture, chevaucher un tigre blanc, cela devrait faire bonne figure héhéhé !’’

Disant cela, il ferma les yeux et s’endormit presque aussitôt.

Après un court instant, le petit tigre blanc réussit finalement à se frayer un chemin hors de là, et secoua furieusement sa mignonne et petite tête, les yeux bleus profonds remplis de colère. Il montra les dents vers Zhou Weiqing mais ne fit rien, retournant plutôt entre les bras de ce vaurien et s’y installa confortablement, fermant lui aussi les yeux.

Étant l’aide personnel du Commandant de Bataillon qui avait déjà à moitié quitté, Zhou Weiqing fut laissé en paix.

Ce n’est que l’après-midi suivante que Zhou Weiqing fut réveillé par la faim. Dès qu’il se réveilla, le petit tigre en fit autant, et alors que Zhou Weiqing s’habillait, il courut vers lui et griffa son pantalon de ses petites pattes.

‘‘Petite chose, tu as faim toi aussi c’est ça ? Allez viens, ce grand frère va t’emmener pour de la bonne bouffe.’’ Disant cela, il attrapa le tigre blanc et le plaça à l’intérieur de son uniforme d’officier avant de sortir.

À moins qu’il n’y ait des circonstances particulières, il y avait normalement assez de nourriture dans le camp de l’armée, et Zhou Weiqing alla à la cafétéria pour se rassasier avec un énorme repas. Cependant, à sa surprise, peu importe ce qu’il essayait de donner à manger au petit tigre caché contre son torse, il refusait de manger. Voyant son expression, il semblait dédaigner la nourriture qui lui était offerte, et même quand Zhou Weiqing se plia en quatre pour lui trouver de la soupe à la viande pour lui, il l’ignora.

‘‘Humph, je ne pensais pas qu’une chose aussi petite que toi serait aussi fière. Humph, si tu ne veux pas manger alors tu n’as qu’à mourir de faim !’’

Quand il retourna à sa tente, Zhou Weiqing était sur le point de lancer le petit tigre blanc sur le lit, mais celui-ci refusait de le laisser, mordant fort sur sa manche et insistant pour rester dans ses bras.

‘‘Petite chose, tu as le potentiel pour devenir une bouillotte ! Ah oui, puisque tu me suis maintenant, laisse-moi te donner un nom. Humm… laisse-moi voir, en étant si petit, tu ne ressembles pas à un tigre, plutôt à un chat, en plus tu es si doux rond et plein de viande… je sais ! Ton nom sera *Gros Chat* à partir de maintenant !’’

‘‘Wuu wuu, wuu, wuu.’’ Le petit tigre blanc pleura de rage et de refus, ses petites griffes griffant des lignes blanches sur le torse de Zhou Weiqing.

‘‘La résistance ne mène à rien. Si tu me griffes encore une fois, je te donne la fessée !’’ Disant cela Zhou Weiqing pinça vulgairement les petites fesses du tigre en disant, fier de lui : ‘‘Gros Chat !’’

Le petit tigre tourna la tête de l’autre côté, l’ignorant.

‘‘Frère t’appelle, comment peux-tu ne pas répondre ! Si tu ne réponds pas… héhéhé, alors je vais t’aider à examiner ton corps ! Héhé !’’ Disant cela, il le retourna et étira ses jambes.

‘‘Wuu wuu, wuu, wuu.’’

Zhou Weiqing dit avec un sourire démoniaque sur son visage : ‘‘Grand frère va te donner une autre chance, Gros chat !’’

‘‘Wuu…’’ Le petit tigre se sentait lésé, et produisit un triste cri pour signifier son acceptation.

‘‘AH voila, c’est mieux comme cela, ce sera ton nom à partir de maintenant ! Je vais cultiver là, donc ne me dérange pas ! Tu peux aller dormir si tu veux.’’

Disant cela, Zhou Weiqing ouvrit son manuel de la technique des Dieux Immortels.

Il avait déjà complété la première portion de la technique des Dieux Immortels qui consistait à percer les cinq premiers point d’acupuncture de la mort, et il devait naturellement continuer à cultiver cette technique. Ainsi, il tourna les pages jusqu’à la dernière de la première partie de la technique.

‘‘Hein, mais c’est quoi ça ?’’ s’exclama Zhou Weiqing en examinant de nouveau la dernière page, et en découvrant une petite ligne de mots en bas. Auparavant, il avait feuilleté très vite les pages et ne l’avait donc pas remarqué.

Les mots sur la petite ligne disait ceci : ‘‘Si vous êtes capable de compléter la première portion et de percer les cinq premiers points d’acupuncture de la mort, placez votre paume sur la page et injectez-y votre énergie céleste à partir de votre point d’acupuncture Taiyuan.

Mais c’est quoi ça ? Même si Zhou Weiqing avait des doutes dans son cœur, il suivit quand même les instructions écrites.

Le point Taiyuan était le point entre le poignet et la paume, et Zhou Weiqing envoya lentement son énergie céleste dans les pages faites de cuir de chèvre. Au début, il ne sentit rien arriver, mais rapidement il sentit que la page de cuir de chèvre bouger sous sa main, et il enleva rapidement sa paume de là. D’un coup d’œil, il vit que la page s’était en fait séparée en deux pages ! Une nouvelle page venait de faire son apparition entre la première et la deuxième partie de la technique des Dieux Immortels.

Alors que Zhou Weiqing se concentrait à lire la page, il trouva plusieurs paragraphes où était écrit :

Quand les points de la mort sur les membres ont été percés, vos cinq points seront alors liés au monde, et vous pourrez alors communiquer avec l’essence de la terre et des cieux, faisant ainsi évoluer votre corps. Une fois que votre corps est refait, les cinq cyclones d’énergie s’étendront dans tout votre corps pour former une défense naturelle, vous protégeant des forces externes, caché sous votre peau. Le nom du bouclier ainsi créé est *Le Bouclier des Dieux Immortels*.


Cet article comporte 7 commentaires
    1. Ça doit sûrement être sur le site de la traductrice ! Regarde les crédits !
      Si on publie aussi les JC ici, c’est parce que SikGiRl nous offre ses chapitres et qu’on les édite et les checks ensuite.
      À votre avis, quand SikGiRl parle d’un certain Zareik (qui est toujours à la bourre) dans ses articles, elle parle de qui ? ^^

  1. Salut petite erreur présente dans la trad anglaise et peut-être même dans la version originale, yeux violets pour fat cat pas bleu, ça a une certaine importance….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top