skip to Main Content
Menu

Chapitre 24.1 Petit tigre blanc


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 4 CHAPITRE 24-1


Après avoir été inconsciente pendant un certain temps, Shangguan Bing’er se réveilla lentement. Alors qu’elle se réveillait, elle sentit quelque chose bouger contre son visage.

Dans un état d’hébétude dû à son réveil, inconsciemment elle repoussa le truc qui ressemblait à un bâton qu’elle sentait sur son visage, mais cela ne fit que lui sur le visage.

‘‘Hein ?’’

‘‘Hein…’’

Deux voix résonnèrent légèrement en même temps, la première étant celle de Shangguan Bing’er.

L’instant d’après, alors qu’elle commençait à vraiment se réveiller pour de bon, elle ouvrit lentement les yeux. À cet instant, l’aube commençait à se lever et le ciel était éclairé par les premiers rayons du soleil. La première chose qui entra dans son champ de vision fut une chose laide et dégoûtante pressée contre son visage. C’était brûlant de chaleur et palpitant de vie, d’une couleur rouge-rose au bout.

‘‘C’est quoi cette chose ?’’ Shangguan Bing’er n’avait pas entièrement repris ses esprits à ce moment, et alors qu’elle murmurait cela pour elle-même, elle leva lentement la tête vers le haut. Ce qu’elle vit fut un petit gros Zhou avec les yeux grands ouverts et une expression indescriptible.

Un frisson parcouru son dos, et elle regarda de nouveau vers le bas. Maintenant, elle était tout à fait réveillée.

‘‘Ahhhhhhh !’’

‘‘Ahhhhhhh !’’

Encore une fois, deux cris aigus se firent entendre simultanément, et les deux qui auparavant étaient serrés l’un contre l’autre se séparèrent soudain comme s’ils venaient d’être frappés par un éclair. Shangguan Bing’er s’envola vers le haut, tandis que Zhou Weiqing roula et se cacha derrière un large arbre.

Cela pouvait sembler être une coïncidence, mais en vérité, Zhou Weiqing était dans cette position depuis un petit moment. La nuit dernière, quand il était entré dans son changement démoniaque, tous ses vêtements normaux avaient été détruits par l’intense énergie et l’élargissement de ses muscles. Finalement, le seul vêtement qu’il lui restait, l’armure interne de titane, avait été détruit par le roi sabre-loup.

Cependant, à ce moment, les choses avaient été tellement folles, qu’en plus du fait de se trouver en pleine nuit, et du fait que le corps de Zhou Weiqing était recouvert par les tatouages noirs, il était facilement compréhensible que son état de nudité soit passé si inaperçu. En plus, à ce moment, Shangguan Bing’er avait été tellement inquiète à propos de sa survie et des effets secondaires du changement démoniaque, qu’elle ne s’était aperçue de rien.

La nuit dernière, quand Zhou Weiqing avait essayé de percer son point de la mort Yongquan, il s’était assis en tailleur, les jambes croisées. Pour pouvoir l’aider à sceller son point Yongquan qui était devenu incontrôlable, Shangguan Bing’er se devait bien sûr d’être juste en face de lui, et quand elle s’était évanouie, elle était tombée juste au-dessus de lui. Naturellement, cela l’avait fait tomber dans cette position compromettante, résultant en cette scène embarrassante.

Le beau visage de Shangguan Bing’er rosit, et elle s’exclama d’un ton fâché : ‘‘Petit gros Zhou, ramène-toi ici maintenant !’’

‘‘Pas question.’’ Zhou Weiqing sortit sa tête de derrière l’arbre, et dit d’une voix plaintive : ‘‘Bing’er je n’ai rien fait ! C’est toi qui m’as réveillé !’’

C’était justement parce que Zhou Weiqing ne l’avait pas fait exprès, et que tout était encore une fois arrivé par coïncidence que Shangguan Bing’er avait eu toute cette rage contenue qui n’avait nulle part où aller, et qu’elle le menaça du regard.

Zhou Weiqing sourit et dit : ‘‘Héhé, Bing’er, ne devrions-nous pas rentrer rapidement avant de discuter de cela ? Si tu veux me frapper, nous devrions trouver un endroit moins dangereux d’abord, non ? Après je te laisserai me frapper jusqu’à ce que tu sois satisfaite.’’

Shangguan Bing’er fut surprise, puis, regardant aux alentours, elle prit une brusque inspiration. Tout autour, le sol était jonché de corps de sabres-loups. Ceux qui avaient poursuivi Bai Jiu et les autres Maîtres joyaux de l’Empire Kalise n’étaient pas en vue. Peut-être qu’ils n’étaient simplement pas revenu, ou qu’ils avaient eu peur de l’aura de Zhou Weiqing et n’osaient pas s’approcher. Alors qu’elle repensa à tous les dangers de la nuit précédente, sa rage et son embarra se calmèrent un peu ; ils avaient réussi à survivre après tout.

‘‘Ok, sors de là, et partons d’ici d’abord.’’ Le ton de Shangguan Bing’er se fit plus calme.

Zhou Weiqing regarda partout aux alentours afin de trouver des pièces de tissus assez grandes pour faire le tour de ses hanches et couvrir d’abord ses parties intimes avant de sortir, et même si ses fesses étaient à moitié révélées, au moins, le plus embarrassant était couvert.

Shangguan Bing’er se tint là, embarrassée, rougissante alors qu’elle regardait ce vaurien essayer de se couvrir, une étrange lumière dans les yeux. Depuis tout ce temps, elle savait que Zhou Weiqing était quelqu’un qui avait très peur de mourir, on pouvait même dire que la ‘‘Sécurité en premier’’ était la devise par laquelle il vivait. Et pourtant, la nuit dernière, quand ils avaient été en danger, il n’avait pas hésité à charger en bas de l’arbre pour attirer l’attention des sabres-loups et essayé de la sauver. À la fin, il avait même utilisé son corps comme bouclier pour bloquer l’attaque du roi sabre-loup contre elle. Une telle action provenant d’une personne qui avait si peur de la mort était extrêmement louable, et l’avait définitivement touchée. Peu importe ce qu’on pouvait en dire, il était un véritable homme, qui osait s’interposer quand sa femme était en danger.

Pff pff ! Quand est-ce que je suis devenue sa femme ! Shangguan Bing’er secoua sa tête et rougit de plus belle, mais son regard, dirigé vers Zhou Weiqing, devint plus doux, et inconsciemment elle frotta son visage, là où elle avait été touchée un instant plus tôt, devenant encore plus rouge.

Avec beaucoup de difficulté, Zhou Weiqing trouva finalement une pièce de tissu qu’il attacha autour de ses hanches, et réussit à se couvrir relativement décemment. Juste alors qu’il allait appeler Shangguan Bing’er pour qu’ils partent, il sentit une boule de poils se frotter contre ses pieds.

Regardant vers le bas, Zhou Weiqing se pétrifia. Il venait de voir une petite boule de poils, un corps tout blanc rempli de marques bleues pâles, qui faisait moins de trente centimètres de long, qui était en train de se frotter contre son pied gauche.

‘‘Mais c’est quoi ça ?’’ Zhou Weiqing se pencha, attrapant la boule de poil et la soulevant devant lui. ‘‘Bing’er, regarde, c’est quoi ?’’

Prenant la boule de poil, Zhou Weiqing put finalement la regarder correctement, et réalisa que c’était en réalité un bébé tigre !

Sur sa tête ronde se trouvait le caractère ‘Roi’ écrit d’une marque bleu sur son pelage, juste au centre de son front. Même si son corps blanc strié de marques bleues était assez petit, il avait définitivement les proportions et l’apparence d’un tigre, excepté pour la couleur de sa fourrure, qui était extrêmement rare. Ses grands yeux étaient aussi d’un bleu profond, et étant attrapé sans ménagement par la peau du cou par Zhou Weiqing, il miaula de mécontentement.

‘‘Ouah ! Tellement mignon !’’ Quand Shangguan Bing’er vit le petit tigre, ses yeux s’éclairèrent et elle s’approcha rapidement.

Zhou Weiqing cligna des yeux et dit : ‘‘Cette petite chose, est-ce que ce serait une bête céleste ? Mais pourquoi est-il si petit ? C’est un nouveau né ?’’

Shangguan Bing’er dit : ‘‘Je n’ai jamais vu ni entendu parler d’un tel tigre blanc, mais je suis certaine que ça doit être un type de bête céleste. Petit gros, tu as vraiment de la chance cette fois ! Une bête céleste aussi jeune peut être dressée, et quand il sera plus grand, il pourra t’aider à te battre, et même te protéger. En plus, les tigres sont considérés comme étant les rois des bêtes, même les tigres les plus faibles des bêtes célestes ont la possibilité d’atteindre le niveau Zun. Tu devrais vraiment prendre soin de lui ! Humm, mais il est si petit, comment a-t-il fait pour arriver ici, où sont ses parents ?’’

Entendant cela, l’expression de Zhou Weiqing changea. ‘‘Courons, les parents de cette petite chose vont venir le chercher ; quand ils découvriront que leur enfant a disparu, nous serons dans la merde !’’

Le cœur de Shangguan Bing’er fut traversé par un frisson soudain, car même si elle ne connaissait pas le type de bête céleste auquel ce petit tigre appartenait, elle pouvait imaginer la puissance que devait posséder ses parents. Sans hésiter, ils prirent tous les deux leur arc de l’aube violette et coururent à toutes jambes vers le camp de l’Empire des Arcs Divins.


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top