skip to Main Content
Menu

Chapitre 21.2 Voleur de cœur, attaque surprise


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 3 CHAPITRE 21-2


Cependant, l’atmosphère au dîner de ce soir était quelque peu étrange. Le visage du lieutenant Mao Li était rempli d’anxiété tandis qu’il parlait avec Shangguan Bing’er pendant un long moment. Son visage à elle était calme, comme à son habitude. D’un autre côté, la personne avec le plus de prestige dans le 3e bataillon, le Lieutenant Xiao, qui était normalement le plus en désaccord avec la belle commandante de bataillon, était bizarrement assis du même côté qu’elle, ayant l’air de passer tout le dîner à discuter quelque chose avec les autres Lieutenants.

Clairement, Shangguan Bing’er avait déjà commencé à transmettre ses responsabilités de commandant de bataillon à Xiao Ru Se. Zhou Weiqing ne se joignit pas aux conversations, restant plutôt dans un coin, à manger le plus possible. La nourriture de la cafétéria était définitivement d’une qualité inférieure à celle qu’il mangeait normalement à la maison, mais c’étaient des goûts et des expériences différentes après tout. Tout particulièrement pour Zhou Weiqing, qui avait passé du temps dans la nature à survivre par lui-même, et qui avait même déjà mangé de l’herbe pour survivre. Pour lui, être capable de manger à sa faim était déjà considéré comme un bon traitement. Quand le Général Zhou avait commencé à l’entraîner, les premiers mots qu’il lui avait dit étaient les suivants : ‘‘Peu importe où et quand, tu ne dois jamais gaspiller de la nourriture.’’

Après avoir mangé, Zhou Weiqing retourna dans sa tente. Peu de temps après, il y eut un flash et étonnamment, sans aucun mouvement visible du rabat de la tente, Shangguan Bing’er apparut à ses côtés. Dans ses mains, se trouvait une carte faite en peau de mouton.

Ce qui troubla Zhou Weiqing fut le fait que Shangguan Bing’er avait repris son attitude froide, avec un tranquille regard sur son beau visage. Cela changeait énormément du gentil regard qu’elle avait eu durant cet après midi.

‘‘Que regardes-tu ? Viens ici.’’ Voyant l’apparence surprise de Zhou Weiqing, Shangguan Bing’er trouva cela assez drôle, mais maintint tout de même son expression glaciale.

Zhou Weiqing marcha jusqu’à elle, lui demandant timidement : ‘‘Bing’er tu as perdu la mémoire ?’’

Shangguan Bing’er réfléchit à ce que Zhou Weiqing voulait dire par là, mais elle ne s’attendait pas à cela. Finalement elle ne put résister et laissa échapper un petit rire : ‘‘Idiot.’’

‘‘Tu le fais exprès ?’’ Zhou Weiqing revint à lui, et étirant vicieusement les bras, il sauta vers elle.

‘‘Ne bouge pas.’’ S’exclama Shangguan Bing’er avec une expression sévère.

‘‘Euh…’’ Zhou Weiqing s’arrêta brutalement en plein saut, tout en gardant sa pose.

Shangguan Bing’er dit sévèrement : ‘‘Tu es encore en période de probation, tu n’as pas le droit de me toucher sans ma permission.’’ Disant cela, la commissure de ses lèvres se relevèrent en un léger sourire.

‘‘Bing’er, depuis quand es-tu devenue aussi mesquine ?!’’ Comment Zhou Weiqing ne pouvait-il pas voir que Shangguan Bing’er disait cela juste pour le faire marcher.

Shangguan Bing’er lui répondit d’un froid *Humph* et rajouta : ‘‘Tu as déjà pris le plus important. L’ombre dans mon cœur est grande, donc bien sûr que je dois encore te tester.’’

Zhou Weiqing sourit et dit : ‘‘Me tester ? Bien sûr que tu dois tester. Faisons ce que nous avons à faire en premier avant.’’ Il n’était pas anxieux du tout. Maintenant que Shangguan Bing’er lui laissait au moins cette opportunité, c’était déjà une amélioration substantielle dans leur relation. Il aimait profiter du sentiment de la poursuivre. En vérité, ce vaurien avait une grande intelligence émotionnelle, et maintenant que la relation entre les deux s’était améliorée, il ne voulait pas la détruire en étant trop imbu de lui-même.

Shangguan Bing’er roula des yeux et dit : ‘‘Pourquoi ai-je le sentiment que le toi actuel est encore plus dangereux qu’avant, quand tu étais un vrai vaurien ?’’

Zhou Weiqing cligna des yeux : ‘‘Je devrais retourner dans mon état original alors ?’’

‘‘Humph, pas question, tu n’as pas intérêt.’’ Vint immédiatement la réponse. Après avoir rétorqué cela, elle étira la carte qu’elle tenait entre ses mains sur la table. ‘‘Petit gros, regarde, nous sommes ici.’’ Shangguan Bing’er pointa un endroit sur la carte.

Alors qu’elle bougeait ses doigts, elle continua : ‘‘Si nous bougeons selon ces lignes, il y aura une région de colline qui est couverte d’une dense végétation. Ce terrain est assez complexe, et il y a aussi des bêtes célestes dans cette région. En fait, il y a même plusieurs rumeurs qui disent que des bêtes de niveau Zong sont apparues dans cette zone. Du coup, c’est devenu une sorte de séparation naturelle.’’

‘‘Pour pouvoir entrer dans l’Empire Kalise, nous avons trois routes possible, la route principale et deux petits chemins. Les forces militaires de nos trois régiments sont principalement concentrées sur la route principale, alors que les petits chemins n’ont chacun que deux bataillons qui les gardent. Puisque la distance avec le camp n’est pas très grande, dès que des troupes ennemis apparaissent, les renforts ont le temps arriver avant l’ennemi, en se dépêchant un peu.’’

‘‘L’Empire Kalise à une force militaire stationnée ici d’environ quatre régiments, qui est une force totale plus grande que la nôtre. En plus, outre nos unités d’archers, leurs équipements pour les autres unités surpassent les nôtres. Les quatre régiments sont aussi stationnés ensemble, mais tout comme nous, ils ont de grandes unités de patrouille qui surveillent les collines et les chemins. Si nous voulons passer de leur côté, je pense qu’il serait mieux de passer par les petits chemins. Dans la nuit, nous devrions être capables de nous cacher et de nous faufiler entre les patrouilles.’’

À la surprise de Shangguan Bing’er, Zhou Weiqing se mit à regarder avec attention la carte, bougeant les mains comme s’il calculait quelque chose, ayant l’air sérieux et concentré.

‘‘Petit gros, que fais-tu ?’’ Lui demanda curieusement Shangguan Bing’er. Même si Zhou Weiqing n’était pas spécialement beau, il était grand et avait une bonne stature, de larges épaules et un grand dos, le corps empli d’une aura joyeuse et ensoleillée. Son visage honnête était simple et plaisant pour les yeux. À ce moment-là, quand il était concentré et sérieux, il semblait stable et rassurant. Comme on disait, la plupart des hommes sont les plus attrayants quand ils sont concentrés. En plus, les sentiments intérieurs de rage de Shangguan Bing’er avaient été relativement apaisés plus tôt aujourd’hui, et à ce moment, elle se disait qu’il n’était pas si mal après tout.

‘‘Attends un peu.’’ Zhou Weiqing répondit simplement à Shangguan Bing’er tout en continuant de tripoter la carte. Après quelques instants, il se détendit finalement, avant de fermer les yeux comme s’il réfléchissait profondément. Finalement, il lui dit : ‘‘Allons-y. Comme tu l’as dit, il vaut mieux que nous passions par les petits chemins.’’

‘‘En.’’ Shangguan Bing’er acquiesça. Tous deux mirent leur arc de l’aube violette sur leurs épaules, et prirent chacun deux carquois de flèches ayant respectivement cent flèches, avant de quitter la tente.

Shangguan Bing’er fit jouer son statut de commandant de bataillon, et prenant comme excuse le fait de faire une patrouille de nuit, elle fit le tour du camp avant de silencieusement s’en aller avec Zhou Weiqing.

Seulement après avoir quitté le camp militaire, Zhou Weiqing réalisa la rigueur de la sécurité du camp militaire. Tout le long du chemin, il y avait plusieurs sentinelles en poste de façon visible, mais aussi un nombre encore plus important de gardes cachés. Avec son statut de commandant de bataillon, Shangguan Bing’er dit simplement qu’elle inspectait les défenses, traversant aisément les lignes. Continuant ainsi, ils avancèrent de plus en plus dans les petits chemins, se dirigeant vers le camp militaire de l’Empire Kalise le plus proche.

Après un moment, ils s’arrêtèrent : ‘‘Il n’y a plus de sentinelle devant nous. Préparons-nous.’’ Disant cela, Shangguan Bing’er commença à l’improviste à retirer son armure.

Zhou Weiqing cligna des yeux : ‘‘Bing’er, ce n’est pas pratique maint…’’

‘‘Qu’est-ce qui n’est pas pratique ?’’ Shangguan Bing’er demanda tout en enlevant sa cotte de maille et son casque, avant de lui lancer un regard dubitatif, seulement pour voir que Zhou Weiqing se tordait les mains, tout en dessinant des cercles avec un bout du pied. Sa tête était baissée, et son visage était rouge lorsqu’il dit : ‘‘Bing’er n’avançons-nous pas un peu trop vite ? En plus, nous sommes dans un endroit sauvage, si on fait une « opération de terrain », nous pourrions attraper froid.’’

*Traduction littérale de 野战. Qui signifie bien évidemment « faire l’amour dans la nature »*

Trois lignes noires apparurent instantanément sur le front de Shangguan Bing’er, et elle dit avec un mélange d’embarras et de rage : ‘‘Mais à quoi te sert ton cerveau ? Garde tes pensées perverses pour toi. Comment pourrions-nous nous infiltrer dans le camp ennemi pour lancer une attaque surprise si nous sommes en armure ?’’

‘‘Ahh…’’ Zhou Weiqing leva la tête et regarda. Il vit alors qu’elle avait retiré son armure, pour révéler un justaucorps noir, qui la moulait parfaitement.


Cet article comporte 2 commentaires
  1. En même temps, elle a l’air assez connue alors c’est pas juste en retirant son armure qu’elle va passer inaperçue. Zhou Weiqing est juste génial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top