skip to Main Content
Menu

Chapitre 18.1 Évolution, La Super jambe droite


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 3 CHAPITRE 18-1


‘‘En…’’ un cri soudain et étouffé sortit brutalement Xiao Ru Se de ses pensées. C’était clairement la voix de Zhou Weiqing ! Elle se dépêcha de courir dans sa direction. Lorsqu’elle le revit, elle fut extrêmement surprise : ‘‘Petit Wei, que t’arrive-t-il ?’’

À ce moment, Zhou Weiqing se roulait sur le sol, son uniforme militaire était déchiré par les plantes épineuses sur le sol, révélant ses bras, ainsi que sa brillante armure interne de titane.

Sa respiration était pénible et laborieuse, et cela fit trembler le cœur de Xiao Ru Se. Il ne restait que ses deux yeux, qui étaient complètement injectés de sang. Tous les muscles de son corps étaient gonflés, faisant en sorte qu’il paraissait plus grand d’une bonne taille.

‘‘Grande sœur, je me sens mal.’’ La voix de Zhou Weiqing était si rauque, comme celle d’un vieillard, tandis que son corps se tordait sans s’arrêter. Le plus étrange dans tout cela, c’était que même s’il était étendu sur le sol, sa jambe droite était levée haut dans les airs et courbée, et on pouvait clairement voir les os de sa jambe droite bouger et se faire broyer de l’intérieur, comme si un marteau les écrasait afin de pouvoir les reforger.

‘‘Petit Wei, mais que se passe-t-il ?’’ Xiao Ru Se voulut s’avancer pour l’aider, mais une forte force émana du corps de Zhou Weiqing, et la fit reculer de plusieurs pas avant qu’elle ne tombe par terre.

Avec un son de déchirure, Zhou Weiqing arracha ses vêtements sur le haut de son corps à cause de la douleur excessive, ne gardant plus que l’armure interne sur le torse. Sur son corps musclé, ressemblant à du granite, les tatouages noirs surgirent une fois de plus tels les rayures d’un tigre, et sur son front, un distinct et noir ‘‘Roi’’ apparut de même.

À cet instant, toute la forêt étoilée semblait être devenue silencieuse. Un moment plus tôt, elle était remplie de vie avec le bruit des insectes et des oiseaux chantant, mais ils s’étaient tous tus soudainement. Le silence dans la forêt était presque assourdissant, et donnait un frisson d’effroi. Seule la lourde respiration de Zhou Weiqing brisait ce silence.

Si c’était n’importe qui d’autre, probablement qu’ils auraient eu peur de l’apparence de Zhou Weiqing, mais pas Xiao Ru Se. Elle serra ses dents et s’avança une deuxième fois, prenant la tête de Zhou Weiqing entre ses mains et lui criant fortement : ‘‘Petit Wei, calme-toi, tu dois te calmer. Concentre ton énergie céleste et utilise-la pour calmer ta respiration interne.’’

Zhou Weiqing avait l’impression de sentir son cœur comme rempli d’une aura cruelle et tyrannique, lui donnant envie de tout détruire autour de lui, avec ses deux mains crispées comme des griffes alors que ses os craquaient. Elles faisaient aussi maintenant le double de leur taille habituelle, et de tranchantes griffes sortaient légèrement du bout de ses ongles. Les tatouages noirs de tigre sur son corps devenaient de plus en plus évidents et il avait l’impression d’avoir une quantité infinie de force qui surgissait des tréfonds de son corps…

Sa tête étant dans l’étreinte de Xiao Ru Se, et inconsciemment, Zhou Weiqing leva sa patte de tigre et tint Xiao Ru Se par l’épaule, ouvrant sa bouche pour pouvoir la mordre sur le cou.

En se faisant agripper par la patte de tigre, Xiao Ru Se sentit tout son corps devenir engourdi, et découvrit qu’elle ne pouvait plus bouger du tout, elle perdit alors conscience l’espace d’un instant.

Juste alors que Zhou Weiqing allait la mordre, il s’arrêta soudainement. Xiao Ru Se se réveilla à ce moment-là, et elle pouvait sentir son souffle chaud sur sa nuque, faisant frissonner sa peau.

‘‘Non, non je ne peux pas. Tu es grande sœur Ru Se.’’ Murmura Zhou Weiqing d’une voix rauque en respirant avec difficulté. Il relâcha alors sa prise sur Xiao Ru Se, et la poussa en arrière. Cependant, sa tête restait encore entre les mains de Xiao Ru Se.

‘‘Petit Wei, si cela peut te faire te sentir mieux, tu peux me mordre. Grande sœur n’a pas peur.’’ Xiao Ru Se amena sa main résolue en face de Zhou Weiqing.

Les yeux de Zhou Weiqing injectés de sang se remplirent d’une lumière cruelle, qui devenait de plus en plus intense. Cependant, il réussit à se restreindre et ne pas la mordre. Dans son cœur, il avait un intense et mauvais pressentiment : le sentiment que s’il la mordait, il perdrait sa grande sœur Ru Se pour toujours.

Ce puissant sentiment lui permit de supprimer les forts sentiments négatifs qui avaient pris racine à l’intérieur de lui, et même si l’aura cruelle et tyrannique dans ses yeux ne diminua pas, au moins elle n’augmenta pas. Xiao Ru Se continua de serrer sa tête, tandis qu’il aspirait l’air à grande goulées, haletant fort pour respirer.

‘‘Vous… mais que faites-vous ?’’ Soudain, une voix surprise résonna, sortie de nulle part. Dans un flash de lumière, une personne apparut à leurs côtés.

C’était Shangguan Bing’er qui venait juste d’arriver.

Plus tôt, lorsqu’elle avait entendu que Zhou Weiqing avait été amené plus loin par Xiao Se, elle n’en avait pas pensé grand-chose. Après tout, Zhou Weiqing était un Maître de joyaux céleste, comment Xiao Se pourrait-elle être son égal ?

Cependant, le tournoi des nouvelles recrues était maintenant fini, et les deux n’étaient toujours par revenus au camp, rendant Shangguan Bing’er agitée et inquiète dans son cœur. Même si dans son cœur elle se disait qu’elle détestait et haïssait toujours Petit gros Zhou pour lui avoir pris sa première fois, elle-même ne savait pas qu’au plus profond de son cœur, petit gros Zhou avait déjà déposé une ombre. C’était une situation possible, quand une fille donnait sa première fois à quelqu’un, elle gardait naturellement une profonde impression de cette personne. De plus, durant les derniers mois, elle venait de passer tous ces derniers jours avec lui.

Elle décida donc d’aller voir ce qu’il se passait pour supprimer son inquiétude. Comptant sur son nouvel équipement de consolidation, les bottes porteuses de vent, elle entra dans la forêt étoilée à la vitesse de l’éclair, et juste un moment plus tôt, le cri de Zhou Weiqing l’avait amené à la précédente scène.

De loin, elle vit Xiao Se et Zhou Weiqing, mais elle n’aurait jamais pensé voir une telle scène devant elle : Xiao Se serrant entre ses mains la tête de Zhou Weiqing, très intimement… de ce qu’elle en savait, Xiao Se était un homme ! Un homme enserrant un autre homme ? C’était…

Elle réalisa seulement après s’être approchée, que quelque chose n’allait pas. Quand elle vit l’apparence monstrueuse de Zhou Weiqing, avec ses tatouages de tigre noir, ses muscles gonflés, et ses yeux injectés de sang, le tremblement de son cœur se propagea instantanément dans tout son corps. N’était-ce pas dans les mêmes circonstances qu’il avait pris sa précieuse virginité quelques mois plus tôt ?

Xiao Ru Se vit Shangguan Bing’er qui restait stupéfaite, et lui cria d’un ton énervé : ‘‘Stupide ! Que fais-tu à rester là ? Aide-moi à le tenir, vite ! Tu es aussi un Maître de joyaux céleste, que t’arrive-t-il ?’’

‘‘Je, je ne sais pas…’’ Shangguan Bing’er s’accroupit, paniquée, car même si dans son cœur elle avait peur de l’apparence actuelle de Zhou Weiqing, elle ne voulait pas s’en aller comme cela.

En s’accroupissant, Shangguan Bing’er vit toute la douleur qu’endurait Zhou Weiqing, tout son corps parcouru de convulsions, et rapidement lui dit : ‘‘Petit gros Zhou, petit gros Zhou, calme-toi.’’

Pendant tout ce temps, Zhou Weiqing était dans un état de semi-conscience et n’avait aucune idée de ce qu’il se passait. Mais soudainement, il entendit un son familier, sentit une odeur familière. Son corps se figea, et bougeant de son propre accord, il s’extirpa des bras de Xiao Ru Se et avec un léger grognement, ses deux pattes de tigre s’agrippèrent aux épaules de Shangguan Bing’er.

Shangguan Bing’er aurait pu aisément l’éviter, surtout depuis qu’elle avait ses bottes porteuses de vents. Cependant, elle choisit de ne pas le faire, car à ce moment, la seule pensée présente dans sa tête était étonnamment que si elle mourrait de ses mains, ce serait acceptable.


Cet article comporte 2 commentaires
  1. C’est pas du tout prévisible. Ca viendrait de son manque d’énergie après avoir utilisé toutes ces capacités? Et Shangguan aurait-elle pensé au yaoi devant cette scène?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top