skip to Main Content
Menu

Chapitre 15.3 Stockage de compétence de bête élémentale de niveau Zong


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Yihomi et Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 15-3


Shangguan Bing’er le regarda et répondit froidement : ‘‘Lieutenant Xiao, n’oubliez pas que je suis votre supérieure.’’

Xiao Se dit moqueur : ‘‘Un supérieur absent de son poste pendant deux mois sans autorisation ? Commandant de bataillon, ne vous inquiétez pas, j’ai déjà fait un rapport à l’état-major militaire concernant votre absence sans autorisation. Dans trois jours, quand les quartiers des nouvelles recrues seront terminés, si le 3e bataillon des nouvelles recrues souffre d’une défaite désastreuse durant le tournoi des nouvelles recrues, j’ai bien peur que votre poste en tant que commandant de bataillon ne se termine abruptement. Les Maîtres de joyaux célestes sont vraiment des génies, mais cela ne veut pas dire que vous avez le talent ou l’habilité pour commander une armée.’’

Après avoir fini de dire ces mots, Xiao Se se retourna et s’en alla rapidement, alors que le beau visage de Shangguan Bing’er virait au blanc, pâle de rage.

Zhou Weiqing, qui se tenait derrière Shangguan Bing’er, fit un pas en avant pour le poursuivre en le voyant s’en aller, car cela faisait longtemps qu’il détestait ce beau gigolo.

Shangguan Bing’er leva la main, et attrapa Zhou Weiqing par le bras, puis secoua la tête vers lui.

Xiao Se disparut alors de la tente de commandement, et Zhou Weiqing ne put résister plus longtemps de lui demander : ‘‘Commandant, pourquoi ne me laissez-vous pas lui donner une bonne leçon ? Quel est le problème avec ce Xiao Se ?’’

Shangguan Bing’er dit d’une voix solennelle : ‘‘Le lieutenant Xiao est le seul fils du Ministre des finances de l’Empire, le Marquis Xiao Yunchen, autrement, penses-tu vraiment que je n’aurai rien fait depuis aussi longtemps ?’’

Quand il entendit les mots de Shangguan Bing’er, Zhou Weiqing en fut très surpris : ‘‘Mais c’est impossible ! Le Marquis Xiao est appelé le Dieu des finances de notre Empire, et on peut dire qu’il est l’une des principales raisons expliquant pourquoi la force nationale de notre Empire peut progresser et s’améliorer. Comment pourrait-il avoir un fils aussi arrogant ?’’

‘‘Tu connais le Marquis Xiao ?’’ Shangguan Bing’er le regarda avec surprise.

Zhou Weiqing réalisa qu’il venait de faire une erreur, et essaya rapidement de se rattraper : ‘‘Plusieurs personnes disent que notre empire est supporté par nos deux grands officiels, un le gardant contre le monde extérieur et un autre gouvernant le monde intérieur. Celui qui tient l’extérieur est le Général Zhou, et celui gouvernant l’intérieur n’est-il pas le Marquis Xiao ?’’

Shangguan Bing’er approuva, puis soupira légèrement : ‘‘En réalité, je ne peux pas blâmer Xiao Se de me traiter comme cela. Avant que je ne vienne au 3e bataillon, la position de commandant était vacante, et même s’il n’est pas un Maître de joyaux céleste, c’est effectivement un génie militaire qui a de grandes capacités de commandement, et c’était la personne qui avait le plus de chance de succéder au titre de commandant de bataillon, mais cette position, je l’ai volé sous son nez, et c’est pour cela qu’il me traite ainsi. La 3ème compagnie d’élite de Xiao Se est aussi l’atout majeur de notre 3ème bataillon.’’

L’expression de Zhou Weiqing devint soudainement étrange, tandis qu’il se rappelait soudainement des événements de son enfance.

‘‘Frère Shuiniu, regarde ces deux enfants qui s’amusent ensemble. Quel dommage que ton fils ait six ans de moins que ma petite fille, autrement, j’aurais définitivement volé ce futur beau-fils à sa Majesté, Hahaha.’’

‘‘Vieux Xiao, pourquoi t’embêtes-tu avec cela ? Weiqing, cet enfant est né avec ses méridiens bloqués, pfff… il est condamné à ne pas avoir de talent !’’

‘‘Vieux Zhou, ta tête est-elle fêlée ? En tant que frère, comment peux-tu me dire cela ? Je te le dis maintenant très clairement, si dans le futur, sa majesté la princesse et Weiqing ne sont pas bien ensemble, même si Ruse est plus vieille que ton fils, je la marierai à Weiqing !’’

Une jeune fille de 13-14 ans courait devant, suivit d’un petit garçon qui avait le nez coulant de morve.

‘‘Zhou Weiqing, petit morveux, allez, viens ici ! Allons prendre ce nid d’oiseau.’’

‘‘Grande sœur Ruse, attends-moi !’’

Une jeune fille avec une expression ferme et résolue sur son visage se tenait debout et droite devant un petit garçon, tandis que devant eux se trouvaient 4 ou 5 jeunes garçons, les encerclant.

‘‘Je ne vous laisserais pas le malmener, ceux qui oseront le faire, auront affaire à moi !’’

‘‘Papa, où est allé grande sœur Ruse ? Pourquoi ne vient-elle plus jouer avec moi ?’’

‘‘Ta grande sœur Ruse est maintenant à l’école. Jeune morveux, à partir de maintenant, ta misère vient d’arriver, à partir d’aujourd’hui, tu te lèveras à 5 h du matin pour subir un entraînement spécial, autrement, ton père, moi, te frapperai jusqu’à ce que ton derrière fleurisse.’’

‘‘Petit gros Zhou, à quoi tu penses ?’’ Lui demanda Shangguan Bing’er en secouant sa main devant lui, intriguée.

Zhou Weiqing sortit de ses souvenirs et secoua rapidement sa tête : ‘‘Rien, rien commandant. C’est quoi ce tournoi des nouvelles recrues que le Lieutenant Xiao a mentionné plus tôt ?’’

Xiao Se… Xiao Ruse, ces deux noms se superposèrent graduellement dans son cœur, et les coins de la bouche de Zhou Weiqing se relevèrent légèrement, car dans son cœur il pensait : À ce que je sache, oncle Xiao n’a seulement qu’une seule fille, grande sœur Ruse, alors d’où vient ce fils ? Haha, on dit que les femmes changent quand elles atteignent 18 ans, il semblerait que grande sœur Ruse ne m’ait pas reconnu, et moi non plus. Tu prétends être un homme !

Les sourcils de Shangguan Bing’er se froncèrent alors qu’elle dit : ‘‘On parle du tournoi des nouvelles recrues, pourquoi souris-tu aussi sournoisement ?’’

‘‘Ah ! J’ai souri ? Commandant, ce que je veux dire, c’est que je suis aussi une recrue, alors naturellement je peux participer à ce tournoi des nouvelles recrues non ?’’ Zhou Weiqing répondit rapidement, trouvant une raison pour masquer son étrange comportement.

Shangguan Bing’er dit : ‘‘Le tournoi des nouvelles recrues se fait quand lesdites recrues ont fini leur entraînement, et les différentes compagnies du bataillon participent l’une contre l’autre. C’est dans le but de sélectionner les personnes de talents, ces recrues qui démontrent un talent certain, par exemple, la meilleure recrue se voit directement promue au rang d’officier. Je me rappelle que c’est comme cela que le Lieutenant Xiao a gravi les rangs en premier lieu, il était dans l’armée depuis 3 ans, et pourtant ses performances étaient absolument épatantes. Si je n’étais pas apparue avec le rang de Maître de joyaux céleste, peut-être qu’il serait déjà commandant de bataillon. En plus, il a toujours utilisé ses propres compétences pour ses promotions, et jamais l’aide du Marquis Xiao. Je l’admire et le respecte vraiment dans ce sens. Dans tous les cas, tu participeras toi aussi au tournoi, autrement notre nouvelle compagnie sera en manque d’une personne. Par contre, tu n’as absolument pas le droit d’utiliser tes bracelets joyaux.’’

‘‘Commandant, j’ai une condition.’’ Dit Zhou Weiqing avec une grimace espiègle sur son visage. Après avoir réalisé que Xiao Se était étonnamment sa grande sœur Ruse, il était d’une excellente humeur, et ne put soudainement plus cacher sa vraie nature.

Shangguan Bing’er ne savait pas pourquoi, mais de le voir agir comme cela, plusieurs émotions passèrent dans son cœur, c’était comme si le vaurien en face d’elle était revenu encore une fois.

‘‘Quelle condition ?’’ Demanda Shangguan Bing’er en devenant sérieuse.

Zhou Weiqing sourit et dit : ‘‘Passez-moi votre arc de l’aube violette. Même si je ne peux pas utiliser mes bracelets joyaux, je vais quand même leur donner une grosse surprise. Commandant, attendez de voir votre aide personnel, Petit gros Zhou démontrer sa grande vaillance pendant le tournoi des nouvelles recrues. Par contre… y a-t-il une récompense ?’’

Shangguan Bing’er devint fâchée : ‘‘Quoi, tu veux une récompense ?’’

Zhou Weiqing dit : ‘‘L’armée ne se dit-elle pas juste et impartiale, la discipline est maintenue et punit ceux qui le méritent, mais une récompense est donnée à ceux qui la méritent aussi non ? Je ne veux pas le rang d’officier, mais si j’amène notre 3e bataillon de nouvelles recrues à la première place du tournoi, dans le futur, quand il n’y a personne autour, puis-je vous appeler directement par votre nom ? Ce n’est pas trop excessif comme requête non ?’’

Originalement, Shangguan Bing’er voulait directement lui dire non, mais après y avoir rapidement réfléchi, elle changea d’idée. Après tout, ils étaient tous les deux des Maîtres de joyaux célestes, et ce n’était pratiquement rien de le laisser l’appeler par son nom. En plus, après avoir repensé à l’attitude arrogante de Xiao Se à l’instant, elle grinça des dents et dit : ‘‘Ok, parfait. Si tu amènes notre escadron de nouvelle recrues à la première position dans le tournoi je te laisserais faire.’’

Zhou Weiqing n’avait pas espéré que Shangguan Bing’er accepte si facilement, et en fut immédiatement fou de joie : ‘‘Commandant, passez-moi votre arc de l’aube violette en premier, il reste encore trois jours, je vais m’entraîner.’’


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top