skip to Main Content
Menu

Chapitre 9.1 Arc de l’aube violette


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Kayorko, Yihomi et Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 9-1


        ‘‘Oui’’ Mao Li marcha jusqu’à sa place, à la droite de Shangguan Bing’er et s’assit.

Zhou Weiqing regarda le tout d’un œil critique, réalisant que le Lieutenant Mao Li n’aimait pas trop le beau jeune homme Lieutenant, ne lui jetant même pas un coup d’œil, il s’assit simplement sur son siège sans aucune expression sur le visage.

Shangguan Bing’er et Zhou Weiqing se regardèrent, et ce dernier souleva gentiment un sourcil vers elle, et ce petit geste semblait si naturel que la plupart des gens n’y porteraient même pas attention. Mais, pour Shangguan Bing’er qui était un Maître de joyaux céleste et plus important encore, une archère, comment sa vision ne pourrait-elle pas être excellente ? De plus, étant devenue familière avec le caractère de Zhou Weiqing, une lueur de haine passa dans ses yeux. Des fois, elle aimerait vraiment pouvoir lui donner une bonne raclée.

‘‘Petit gros Zhou, tiens-toi derrière moi. À partir de maintenant tu seras l’aide personnel du Commandant de Bataillon.’’ Après avoir jeté un dernier regard à Zhou Weiqing, elle lui ordonna cela d’une expression tranquille.

‘‘Oui.’’ Zhou Weiqing répondit souplement, et s’avança vers le dos de Shangguan Bing’er. Ce sera effectivement parfait d’être son aide personnel. En plus de pouvoir continuer d’en apprendre plus sur les Maîtres de joyaux célestes, il pourra passer plus de temps avec elle, et cela le satisfaisait amplement. Heureusement il n’osa pas aller trop loin devant tant de gens, mais ses yeux révélèrent sa joie.

‘‘Attends.’’ À ce moment, un son discordant se fit soudain entendre, bien que Zhou Weiqing devait reconnaître que cette voix était claire et mélodieuse, et sonnait assez bien. Elle appartenait à ce beau jeune Lieutenant.

‘‘Quel est le problème ? Vous avez des questions, Lieutenant Xiao ?’’ Shangguan Bing’er se tourna pour lui faire face, l’amertume dans ses yeux s’évaporant tandis qu’elle prenait une posture tranquille, voire aimable.

Le beau jeune Lieutenant Xiao acquiesça légèrement de la tête, sans cacher son regard ardent vers Shangguan Bing’er avant de dire : ‘‘Commandant, avec votre statut il est vrai que vous devez avoir un soldat comme aide personnel. Mais votre aide personnel ne devrait pas seulement être capable d’exécuter des tâches simples de routine pour vous, il doit aussi être capable de vous protéger. Ce Petit gros Zhou est seulement une nouvelle recrue, ne serait-ce pas une trop grande responsabilité pour lui ?’

Shangguan Bing’er qui était aisément capable de garder son calme tant qu’elle ne faisait pas face à Zhou Weiqing, montra un léger sourire et répondit : ‘‘Lieutenant Xiao, pensez-vous réellement que j’ai besoin de la protection d’un aide personnel ? Quel candidat me recommanderiez-vous alors ?’’

Zhou Weiqing s’était arrêté en plein milieu de ses pas lorsque le Lieutenant Xiao s’était mis à parler, ayant un mauvais pressentiment dans son cœur et restant vigilant, car il était clair pour tous que le Lieutenant Xiao regardait Shangguan Bing’er avec une expression admirative. Zhou Weiqing ne put s’empêcher de le fixer des yeux, le critiquant intérieurement : mais pourquoi a-t-il une telle face de gigolo ? On dit que les beaux gigolos comme lui n’ont jamais de bonnes intentions, un seul regard et je peux dire que c’est un œuf pourri.

Originalement, il n’avait pas beaucoup d’espoir pour courtiser Shangguan Bing’er, mais après être devenu un Maître de joyaux céleste, notre cher Zhou Weiqing, Petit gros Zhou, regardait ‘‘vertueusement’’ Shangguan Bing’er comme étant sienne. Bien sûr, les plans ‘‘vertueux’’ qui ne devraient pas être dans sa tête de treize ans, ne lui permettaient pas de laisser paraître ses sentiments.

Entendant la question de Shangguan Bing’er, le Lieutenant Xiao répondit sérieusement : ‘‘Naturellement, avec la force du Commandant, vous n’avez pas besoin de la protection d’un simple aide personnel, mais est-ce qu’une simple recrue peut seulement tirer à l’arc ? En vous suivant dans les batailles, ne serait-ce pas vous faire perdre la face ? En plus, même si vous n’avez pas besoin de la protection d’un aide personnel, il doit quand même être capable de vous suivre sur le champ de bataille. Moi, Xiao Se, je suis prêt à démissionner de mon poste de Lieutenant pour vous suivre, je jure de me battre jusqu’à la mort pour protéger la vie du Commandant de Bataillon.’’

Le lieutenant Xiao dit tout cela avec un tel sens du devoir, et une apparence signifiant qu’il n’avait pas peur de la mort, que Zhou Weiqing en fut presque touché. Malgré cela, dans son cœur, il critiquait : S’il n’agit pas, va-t-il mourir ?

Shangguan Bing’er répondit avec un magnifique sourire : ‘‘Merci pour vos bonnes intentions Lieutenant Xiao, mais vous êtes le pilier de notre 3e bataillon. Comment pourrais-je vous laisser avoir le simple poste d’aide personnel ? Pour Petit gros Zhou, même s’il n’est qu’une recrue, je l’ai testé ces derniers jours, et il a effectivement un talent suffisant pour être développé. Il a aussi de la pratique à l’arc et devrait être assez compétent pour être un aide personnel.’’

Les sourcils de Xiao Se se froncèrent, il dit : ‘‘Commandant, que dites-vous de cela ? Laissez Petit gros Zhou nous démontrer ses capacités, ainsi nous pourrions avoir l’esprit tranquille.’’

Shangguan Bing’er sans inquiétude, fit face à la persistance de Xiao Se, et n’utilisa pas son rang. ‘‘D’accord, faisons comme le Lieutenant suggère. Mais comment le Lieutenant compte tester mon aide personnel ?’’ L’impassibilité qu’elle maintenait ne représentait pas ce qu’elle pensait dans son cœur, mais dans le 3e bataillon, même si elle était le Commandant, le Lieutenant Xiao avait actuellement plus d’influence qu’elle. Même si son titre de noblesse était plus faible que le sien, il avait une influence qu’elle ne pouvait ignorer.

Xiao Se se leva et d’un mouvement rapide de la main, prit un arc long à côté de son siège. Son arc long était similaire à celui de Shangguan Bing’er, avec son corps entièrement violet, et Zhou Weiqing fut conscient la qualité du matériau.

Les arcs de l’armée étaient taillés dans des arbres étoilés de la Forêt étoilée qui devaient avoir au moins 10 ans, mais généralement, les arbres utilisés avaient au moins 30 ans. Il suffisait que le bois soit assez fort et solide pour qu’un arbre soit choisit. Les arcs longs violets qu’utilisaient Xiao Se et Shangguan Bing’er étaient aussi taillés dans du bois d’arbres étoilées, mais ces arbres avaient au moins 100 ans.

Le bois des arbres étoilés était rouge foncé, mais après avoir atteint 100 ans, cette couleur se transformait en un profond violet, avec de fines et petites lignes semblables à des cheveux d’anges. Si on l’examinait avec attention, on pouvait également y voir des points lumineux dorés. C’était l’une des origines d’un des surnoms du bois étoilé, cette caractéristique des arbres étoilées de plus de cent ans était appelé les cheveux d’anges de Venus.

Quand un arbre étoilé dépassait les 100 ans, il connaissait un substantiel changement qualitatif, sa solidité et sa résistance augmentaient beaucoup. Un arc long fait à partir d’un arbre étoilé de 100 ans possédait une force élastique au moins trois fois supérieure à celle d’un arc normal, et avait besoin de plus de 100 kg de force pour pouvoir bander la corde de l’arc jusqu’à son maximum. Cela étant, sa portée en devenait encore plus grande, la distance de frappe effective pouvait atteindre les 500 lis. Si on ajoutait à cela de l’énergie céleste, la distance de frappe effective devenait monstrueuse. Par conséquent, cet arc long était connu comme l’arc de l’aube violette, dont chacun coûtait au moins 100 pièces d’or, ou plus suivant la qualité de l’ouvrage. Cet arc long n’était définitivement pas quelque chose qu’un simple Lieutenant pouvait utiliser, car même si l’Empire des Arcs Divins était renommé pour ses arcs et archers, il était rare que quelqu’un avec le rang de Commandant de Bataillon se voit offrir un arc d’une telle qualité.

Xiao Se prit son Arc de l’Aube Violette et se posta en face de Zhou Weiqing, et dit avec un léger sourire : ‘‘Petit gros Zhou. Si tu peux tendre mon arc, cela démontrera que tu as les qualifications nécessaires pour être l’aide personnel du Commandant. Allez, essaie, utilise toute la force que tu possèdes, mais fais attention à ne pas trop forcer, car si tu mouilles ton pantalon tu auras l’air ridicule.’’

Les mots de Xiao Se causèrent immédiatement un fou rire parmi les ‘‘Officiers sans plumes’’, particulièrement parmi les dix sous le commandement de Xiao Se qui redoublèrent de rire, ne démontrant pas le respect qu’ils auraient dû avoir face à Shangguan Bing’er qui était leur Commandant de Bataillon.


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top