skip to Main Content
Menu

Chapitre 8.1 Secrets de la technique des Dieux Immortels


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Kayorko et Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 8-1


         Entendant le ton ferme de Zhou Weiqing, le cerveau de Shangguan Bing’er se mit à produire une étrange pensée : Il a quand même quelques bons points qui lui sont propres, au moins il est assidu et sait comment s’entraîner à fond. En plus, il possède la légendaire Alexandrite Œil de chat. Puisqu’il a déjà pris avantage de moi, avec son statut de Maître de joyaux célestes, peut-être qu’il est un peu digne de moi…

Elle secoua la tête énergiquement, se réprimandant intérieurement. Mais à quoi je pense !? Peu importe, je dois d’abord observer les dispositions de ce Petit Gros Zhou, son caractère moral, si irritant, est un problème, mais je ne peux pas prendre de décision après seulement une ou deux journées…

‘‘Petit gros Zhou, rappelle-toi de ceci, quand tu cultives l’énergie céleste, tu peux le faire selon les instructions de ta technique des Dieux Immortels. Mais, quand tu tenteras de percer un des points d’acupuncture de la mort, tu dois t’assurer que je sois avec toi pour te protéger, tu ne dois pas essayer tout seul.’’

Zhou Weiqing était plus que ravi que ce soit comme cela et répondit immédiatement : ‘‘Heh… Compris, compris, merci Commandant pour vos soins et toute l’attention que vous me portez.’’ Alors qu’il parlait, il se pencha en avant.

Voyant qu’il avait repris son attitude normale après seulement 2 minutes de sérieux, Shangguan Bing’er leva les yeux au ciel : ‘‘Petit gros Zhou, assieds-toi correctement ou je m’en vais !’’

Zhou Weiqing se redressa rapidement, reprenant son visage sérieux. Malheureusement, quelqu’un qui le voyait pour la première fois se serait définitivement fait abuser, mais Shangguan Bing’er qui avait quelques jours d’expérience avec lui savait qu’il devait probablement penser à d’autres choses peu importe ce que son visage pouvait bien montrer.

‘‘À l’instant, je t’ai parlé des bases pour nous, les Maîtres de joyaux célestes comme pour les Maîtres joyaux ordinaires. Maintenant je vais t’apprendre les usages de bases pour les joyaux physiques et élémentaux. Il est déjà tard, alors je vais te montrer en premier comment cacher et relâcher tes bracelets. La méthode est divisée en 2 parties : pour cacher tes bracelets dans ton corps on appelle ça Recevoir, alors qu’utiliser tes bracelets s’appelle Relâcher. Recevoir et Relâcher nécessite de l’énergie céleste. Quand on cultive notre énergie céleste au premier niveau, elle se regroupe dans notre Dantian, qui se trouve dans le bas de ton abdomen. Tu dois utiliser ta volonté pour manipuler ton énergie céleste et la faire fusionner avec tes bracelets, puis la guider pour soit Relâcher, soit Recevoir. Tu peux pratiquer cela cette nuit, je te montrerai autre chose demain.’’

Après ses explications, elle se leva. Il faisait déjà nuit noire dehors, et elle ne voulait pas rester dans un endroit avec de si douloureux souvenirs pendant trop longtemps, se préparant donc à s’en aller. Zhou Weiqing se leva précipitamment, mais alors qu’il faisait cela, Shangguan Bing’er fit immédiatement un pas en arrière, gardant une distance de sécurité avec lui.

Après un rapide regard, Shangguan Bing’er partit.

Zhou Weiqing garda ses yeux fixés sur elle alors qu’elle partait, regardant au travers de l’ouverture dans le rabat de la tente, pensant intérieurement : ces fesses, si magnifiques ! Cependant, il avait maintenant retenu la leçon et n’osait pas dire tout haut ses pensées, mais continuait d’en profitait intérieurement, car cela au moins elle ne le saurait pas.

Shangguan Bing’er lui avait laissé sa lampe à huile, alors Zhou Weiqing en profita pour s’asseoir sur son lit et il ouvrit son manuel de la technique des Dieux Immortels à la 5e page. Il avait déjà percé les 4 premiers points de la mort, alors s’il voulait continuer de cultiver, il devait naturellement commencer à la première partie de la 5e page.

Le 5e point de la mort pour la première partie était le point YongQuan, qui était localisé sous la plante du pied. S’il était touché, il pouvait causer des dommages au Dantian, endommageant les activités fonctionnelles du corps et l’énergie vitale.

Se calmant, Zhou Weiqing put immédiatement sentir l’énergie qu’absorbaient les cyclones ouverts par les quatre précédents points de la mort. D’après ce que Shangguan Bing’er lui avait dit plus tôt, il avait compris que l’énergie qu’absorbaient les cyclones était l’énergie céleste contenue dans l’atmosphère.

La méthode pour cultiver l’énergie céleste en suivant la technique des Dieux Immortels était assez simple, et consistait en une seule ligne : Quand l’énergie dans le Dantian est remplie, c’est le moment de percer le prochain point de la mort pour monter d’un niveau, l’échec signifiant la mort.

Avec ces mots, on pouvait en déduire ceci : après avoir réussi à percer un point de la mort, ce n’était qu’une question de cultiver et d’accumuler de l’Énergie céleste. Une fois le Dantian rempli d’Énergie Céleste, il était encore une fois temps de percer un autre point de la mort, le succès résultant en un niveau d’énergie de plus et l’échec signifiant la mort. Pour la méthode actuelle de cultivation, il n’y a pas d’autres indices.

Cependant, depuis ses tests de ce matin, Zhou Weiqing avait déjà commencé à comprendre les profonds mystères de la technique de Dieux Immortels. Sans aucun doute, cette technique était l’équivalent d’un suicide pur et dur, mais si on était chanceux, le processus de cultivation était beaucoup plus facile que les autres arts de cultivation.

Zhou Weiqing avait essayé un nombre incalculable de méthodes de cultivation depuis son enfance, et normalement on devait effectuer un cycle de rotation d’énergie céleste dans ses méridiens et ces cycles étaient généralement très compliqués. Le fait de compléter un cycle entier de rotation, et tous ces différents arts lui avaient donné mal à la tête seulement en les regardant. Et pourtant cette technique des Dieux Immortels était tellement plus simple en comparaison. Juste le cyclone formé après avoir percé les points de la mort était inestimable, car il absorbait automatiquement l’énergie céleste de l’atmosphère, ce qui renforçait son corps. Même s’il ne se concentrait pas intentionnellement pour cultiver, son énergie céleste augmentait quand même grâce aux cyclones. Quand il concentrait toute sa volonté sur les cyclones, la vitesse à laquelle l’énergie était accumulée s’accélérait de beaucoup. Une telle méthode était donc extrêmement simple.

La vérité était qu’il y avait toujours deux côtés à une médaille. Cette technique des Dieux Immortels que Zhou Weiqing avait trouvé était effectivement une technique miraculeuse, créée par un génie fou. Mais même ce génie fou n’avait pas réussi à devenir Maître de plus de 10 points de la mort et était mort en essayant d’en percer un autre. Après cela, personne n’avait jamais réussi à percer ne serait-ce que le premier point de la mort. La chose unique de cette technique était sa difficulté à percer les différentes limites, mais la cultivation entre chaque point était extrêmement facile. Pour ce qui arrivait une fois les 36 points de la mort percés, même le créateur ne pouvait que spéculer et proposer ses propres estimations.

Cela étant, Zhou Weiqing était maintenant concentré sur les cyclones, hâtant son absorption d’énergie céleste. Dans le même temps il observait la situation de son Dantian.

En l’observant attentivement, il réalisa qu’il n’y avait aucune énergie dans son Dantian : l’énergie céleste qu’il avait absorbée de l’extérieur remplissait à peine le dixième de ce dernier, et sa conscience était capable de faire bouger ladite énergie. Avec l’expérience qu’il avait gagnée en perçant le premier point de la clavicule, il commença à faire bouger l’énergie céleste dans deux directions*, se dirigeant lentement vers ses deux bras.

*Je vous rappelle que le point de la clavicule est double, un dans chaque clavicule (oui, on en a 2 !) donc il a déjà de l’expérience à diriger l’énergie dans 2 directions différentes*

Ce processus était très lent, car après tout Zhou Weiqing débutait tout juste en ce qui concernait le fait de faire bouger une quantité substantielle d’énergie céleste. Même si le montant d’énergie était minuscule comparé à ce que pouvait contenir son Dantian, comparé à l’infime quantité qu’il avait utilisé pour percer son premier point de la mort, c’était presque cent fois plus. Alors que l’énergie céleste passait par ses méridiens, il se sentit rafraîchi et confortable partout où l’énergie passait.


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top