skip to Main Content
Menu

Chapitre 14.5 set d’équipements de consolidation


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Yihomi et Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 14-5


        ‘‘Puisque c’est le cas, tu peux simplement attendre ici que je finisse ma consolidation d’équipement, et ensuite nous pourrons partir ensemble. Avec Maître Huyan comme professeur, ta route de cultivation sera beaucoup plus facile à l’avenir.’’

Zhou Weiqing dit avec une grimace : ‘‘Ce n’est pas moi, c’est nous. Professeur a promis de nous aider tous les deux dans nos consolidations d’équipements et dans nos stockages de compétences.’’

‘‘Je n’en ai pas besoin.’’ Dit passivement Shangguan Bing’er. ‘‘Je n’ai peut-être pas beaucoup d’argent maintenant, mais quand j’aurai assez de fonds, j’ai l’intention de rembourser l’argent des bottes porteuses de vents à Maître Huyan. Petit gros Zhou, laisse-moi mettre encore une fois les choses au clair, tu es toi, et je suis moi. Nous n’avons aucune relation spéciale. Je vais cultiver avec mes propres efforts, je n’ai pas besoin que tu me donnes quoi que ce soit.’’

Voyant le regard résolu dans les yeux de Shangguan Bing’er, Zhou Weiqing devint silencieux.

Quand Shangguan Bing’er prononça ces mots, son cœur ne se sentait pas bien, mais elle ne voulait définitivement pas que Zhou Weiqing prenne l’ascendant sur elle grâce à des rouleaux d’équipement de consolidation et des compétences stockées gratuitement, même si ce n’était qu’avec ses mots. Même si elle avait déjà perdu sa première fois avec lui, elle n’autoriserait personne entacher sa dignité. Elle se rappelait vivement quand elle était très jeune, sa mère lui avait dit : Si tu veux que les autres te respectent, tu dois te respecter toi-même.’’

Voyant Zhou Weiqing devenir silencieux, Shangguan Bing’er pensa qu’il allait se fâcher, et se sentit un peu mal intérieurement. Alors qu’elle allait dire quelque chose pour apaiser l’atmosphère, Zhou Weiqing releva la tête.

Il lui fit un signe de félicitation avec son pouce et dit : ‘‘Très bien, commandant, tu es vraiment un Vicomte de notre cher empire. Le respect de soi, toujours essayer de s’améliorer et d’être indépendante. Avec les mots que tu viens de prononcer, j’ai maintenant une meilleure compréhension de toi, et encore plus d’admiration. Ça raffermit ma conviction de te poursuivre. Tu deviendras définitivement ma femme !’’ Le voyant dire tout cela avec un visage sérieux, et pourtant des mots si taquins, Shangguan Bing’er se sentit impuissante. Comment avait-elle pu être aussi naïve et réfléchir autant. Comment quelqu’un d’aussi borné pourrait-il être fâché ?

‘‘Espèce de vaurien, allez va-t’en. Je ne t’en donnerai pas l’opportunité !’’

L’instant d’avant, Zhou Weiqing était complètement sérieux, et le moment suivant, il avait un air énamouré en regardant Shangguan Bing’er avec affection, disant : ‘‘Comment connais-tu mon surnom d’enfance ?’’

Shangguan Bing’er ne comprit pas ce qu’il voulait dire, et lui demanda : ‘‘Qu’est-ce que tu veux dire par là ?’’

Zhou Weiqing continuait de la fixer avec tendresse : ‘‘Je veux dire que mon surnom d’enfance était maudit vaurien ah !’’

‘‘Dégage !’’ Shangguan Bing’er lui lança un coup de pied, pensant que si elle restait plus longtemps dans la même pièce que lui, elle deviendrait folle.

Zhou Weiqing évita rapidement le coup, roulant au sol paresseusement, culbutant sur plusieurs mètres avant de sauter rapidement. Il ne sortit pas entièrement de la pièce, mais passa plutôt la tête hors de la porte pour regarder aux alentours.

Alors que Shangguan Bing’er allait lui asséner un coup de pied sur les fesses pour le faire sortir, il retourna sa tête d’une étrange manière. Et avec une faible voix, il dit : ‘‘Commandant, j’arrête de plaisanter maintenant. Prêtez-moi de l’argent s’il vous plaît, j’en ai vraiment besoin pour quelque chose de sérieux.’’

Shangguan Bing’er dit suspicieusement : ‘‘Pourquoi as-tu besoin d’argent ?’’

Zhou Weiqing fit un pas en avant pour pouvoir lui murmurer à l’oreille, mais Shangguan Bing’er fit un pas vigilant en arrière, gardant ses distances avec lui et dit : ‘‘Tu peux rester là pour le dire. Si tu ne me convaincs pas clairement, je ne te passerai pas d’argent.’’

Zhou Weiqing dit à voix basse : ‘‘Je veux aller stocker des compétences par moi-même.’’

‘‘Hein ?’’ Shangguan Bing’er le regarda avec surprise : ‘‘Pourquoi ? N’as-tu pas dit que Maître Feng Yu t’aiderait avec le stockage des compétences ?’’

Zhou Weiqing répondit avec un fort sens de la justice : ‘‘J’ai pensé à ce que tu as dit et c’est vrai, nous ne pouvons pas trop dépendre des autres. C’est pourquoi j’ai décidé d’aller stocker des compétences par moi-même.’’

Shangguan Bing’er dit avec un froid *Humph* : ‘‘Dis la vérité’’

Le visage de Zhou Weiqing tomba immédiatement : ‘‘Je savais que je ne pouvais te cacher la vérité. En vérité, je veux juste emprunter 2 000 pièces d’or. N’as-tu pas mentionné qu’un essai de stockage coûte 500 pièces d’or ? Je veux essayer pour voir si mes attributs du mal et de l’obscurité vont encore se superposer et m’aider dans mon stockage de compétences pour mon joyau élémental aussi. Si c’est le cas, alors peut-être que je peux réussir mes stockages d’un seul coup ?’’

Les yeux de Shangguan Bing’er s’illuminèrent : ‘‘Cela paraît logique, mais je viens avec toi.’’

Zhou Weiqing dit : ‘‘Tu ne me fais pas confiance ? Je ne vais pas utiliser ton argent pour n’importe quoi ou pour une bêtise. L’argent que ma femme me donne, je vais naturellement l’utiliser comme il se doit.’’

De la colère passa dans les yeux de Shangguan Bing’er tandis que son aura meurtrière augmentait peu à peu : ‘‘Petit gros Zhou, comment m’as-tu appelée ?’’

‘‘Commandant de bataillon, je t’ai certainement appelé commandant de bataillon.’’

Shangguan Bing’er lui donna un *Humph* : ‘‘Je viens avec toi pour te couvrir, autrement, si tu es seul, il est plus facile d’augmenter la suspicion des gens.’’ En réalité, son intention originale était effectivement de garder un œil sur lui pour voir s’il allait vraiment aller au Palais des compétences.

Zhou Weiqing acquiesça et dit : ‘‘Ok, nous irons demain, après tout, le stockage de compétence ne peut être essayé qu’une seule fois par jour, et je n’ai actuellement pas assez d’énergie céleste.’’

Shangguan Bing’er dit : ‘‘Ok, demain tôt dans la matinée alors.’’

Zhou Weiqing dit : ‘‘Parfait, alors nous devrions nous reposer plus tôt aujourd’hui.’’

‘‘Arrête de blablater, et va à l’hôtel pour arrêter la location de la chambre, et reviens ici pour cultiver.’’ Shangguan Bing’er découvrit que plus elle passait de temps avec ce Petit gros Zhou, plus elle se fâchait par rapport à avant. Même après avoir rejoint l’armée, elle avait essayé d’être plus sérieuse, et avait dû quelques fois réprimander ses subordonnés qui l’énervaient. Mais ce n’était en rien comparable à ce vaurien qui réussissait à la fâcher à la moindre occasion.

Zhou Weiqing alla vers Huyan Aobo pour lui dire où il allait avant de se diriger vers l’hôtel pour retirer leur location, puis il retourna de nouveau vers la petite cour, mais cette fois-ci, il ne perturba pas Shangguan Bing’er, et s’en alla directement dans sa propre pièce.

Sentant son énergie céleste, Zhou Weiqing découvrit que l’énergie qu’il avait utilisée en consolidant son joyau physique et en essayant son Arc Suprême, s’était maintenant automatiquement restaurée jusqu’au tiers grâce aux quatre cyclones des points de la mort. Concentrant sa volonté vers ses bracelets joyaux, son cœur le démangeait d’essayer ses nouvelles capacités.

‘‘Ah comme j’aimerais trouver une place pour essayer cet Arc Suprême. Hélas, je n’ai pas assez d’Énergie céleste. Je me demande combien, à mon niveau actuel d’énergie céleste, de flèches je peux tirer avec l’Arc Suprême. Pas étonnant que ma belle commandante de bataillon ait dit que l’énergie céleste était la base des Maîtres de joyaux. Avoir une quantité insuffisante d’énergie céleste est vraiment pénible.’’

Après être arrivé à la cité de la colline volante, on pouvait dire que les horizons de Zhou Weiqing s’étaient agrandis, et il avait une bien meilleure compréhension des Maîtres de joyaux célestes. Ce qu’il voulait maintenant savoir le plus, c’était quelle merveilleuse rencontre pourrait-il bien avoir en stockant des compétences. Qu’était-ce réellement cette perle noire qu’il avait avalée et pourquoi ses attributs du mal et de l’obscurité pouvaient-ils automatiquement se superposer ?


Cet article comporte 5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top