skip to Main Content
Menu

Chapitre 14.4 set d’équipements de consolidation


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Yihomi et Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 14-4


        Après avoir entendu les mots de Huyan Aobo, les yeux de Zhou Weiqing s’éclairèrent de joie, et son cœur s’enflamma de passion. Quand il avait entendu parler pour la première fois des équipements de consolidation, il avait tout de suite dit à Shangguan Bing’er qu’il voulait un set d’armure ultra défensif pour protéger sa précieuse vie. Maintenant, ce set d’armure de consolidation d’équipement n’était-il pas exactement ce qu’il voulait ? Maintenant que cette opportunité se présentait à lui, comment pourrait-il ne pas être excité ? En écoutant les mots de Huyan Aobo, il hocha la tête à plusieurs reprises, plussoyant chacun de ses mots.

Après avoir dit ces mots, les yeux de Huyan Aobo révélèrent une lumière fière : ‘‘Si un jour mon disciple peut avoir un set complet d’équipement de consolidation de niveau Dieu, je n’aurai alors pas vécu en vain. Petit gros, tu n’as absolument pas besoin de t’en faire à propos des rouleaux d’équipement de consolidation, tu n’as besoin que de pratiquer et de cultiver du mieux que tu peux. Les deux prochaines années seront tout particulièrement importantes pour toi, et sans la création d’équipement pour te distraire, tu dois t’entraîner de tout ton cœur et avec le plus d’efforts possibles, compris ?’’

Zhou Weiqing répondit sérieusement, avec un visage résolu : ‘‘Maître, vous pouvez être assuré que je ferai de mon mieux, même si vous ne me l’aviez pas demandé.’’ Pour le bénéfice de son formidable set de consolidation d’équipement qui pourra le protéger, il ne se relâchera définitivement pas.

Lorsque les humains sont vivants, tant qu’ils possèdent des buts à atteindre, ils ne se sentent pas vides et perdus. Il est nécessaire d’avoir un but pour être compétitif et avoir l’envie de travailler. C’était la situation présente pour Zhou Weiqing. Même s’il était quelqu’un d’intelligent qui aimait faire les choses de la plus facile des manières possibles, il n’était pas quelqu’un de foncièrement paresseux.

C’était particulièrement vrai depuis que la porte du monde des Maîtres de joyaux célestes s’était ouverte à lui, l’entraînant vers un nouveau et mystérieux monde, qui l’inspirait à devenir plus fort et formidable.

Huyan Aobo supprima le bouclier de lumière argenté qui protégeait la pièce, et Feng Yu relâcha son set d’équipement de consolidation, souriant faiblement en disant : ‘‘Tu peux aller cultiver dans la pièce d’à côté en attendant. Un serviteur va t’apporter de la nourriture et des boissons plus tard, et les toilettes sont du côté ouest. Dès que cette jeune fille aura complété sa consolidation d’équipement, vous pourrez tous les deux partir ensemble. Si tu as besoin de sortir pour une quelconque raison, laisse-moi ou ton professeur le savoir en premier.’’

‘‘Encore merci, maître Feng Yu. Professeur, je m’en vais en premier alors.’’ Après avoir dit cela, Zhou Weiqing se retourna et marcha hors de la pièce. Au niveau du seuil de la porte, il s’arrêta soudainement et tourna la tête vers Huyan Aobo avec un grand sourire avant de dire : ‘‘Professeur, je pense que vous devriez vraiment perdre du poids.’’ Après avoir dit ces mots, il n’attendit pas la réaction de Huyan Aobo et se retourna de nouveau pour s’enfuir rapidement.

Huyan Aobo regarda son ventre rond, tandis que Feng Yu ne put s’empêcher d’éclater de rire.

Huyan Aobo secoua la tête, impuissant : ‘‘Ce drôle de gosse, je vais finir par mourir d’irritation à cause de lui un jour ou l’autre.’’

Feng Yu dit avec un sourire : ‘‘N’est-ce pas bien qu’il ait une telle personnalité ? Heureusement, cet enfant est né dans l’Empire des Arcs Divins, car s’il était né dans l’Empire Fei Li, comment aurais-tu pu avoir la chance de l’avoir comme disciple ?’’

Huyan Aobo dit avec un sourire : ‘‘Ça s’appelle ‘Une personne qui a de la chance n’a pas besoin de s’inquiéter’. Je pensais que ce serait la fin de mes accomplissements dans cette vie, et je n’avais jamais vraiment pensé que les cieux me donneraient un tel cadeau. Vieux Feng Yu, quand penses-tu emmener mon disciple pour stocker ses compétences ?’’

Feng Yu secoua la tête et dit : ‘‘Je pense que nous ne devrions pas le laisser stocker des compétences tout de suite.’’

Huyan Aobo, surpris, lui demanda : ‘‘Pourquoi ?’’

Feng Yu répondit : ‘‘Avec sa personnalité si vivante, s’il va stocker des compétences dans son Alexandrite Œil de chat, il lui sera difficile de garantir qu’il ne les utilisera pas, et cela va augmenter les chances de découverte de son joyau élémental, ce qui n’est pas ce que nous voulons. Nous devrions attendre deux ans avant de décider. À partir de là, son second set de joyaux devrait être proche d’être cultivé, si ce n’est pas déjà fait. Lorsqu’il aura son deuxième set, nous pourrons l’aider à stocker toutes ses compétences d’un coup, et à ce moment il pourra aisément se protéger contre de simple ennemis.’’

Huyan Aobo prit le temps d’y réfléchir puis acquiesça en disant : ‘‘Cela paraît logique. Cet enfant est arrivé avec un arc long sur le dos, alors il devrait être aussi un archer dans l’armée. En vérité, c’est un bon choix pour lui. L’Alexandrite Œil de chat signifie qu’il possède plus de trois attributs, mais j’ai oublié de lui demander quels étaient ses autres attributs.’’

Feng Yu dit d’un sourire : ‘‘C’est normal, mieux vaut ne pas demander tout de suite. Trop d’excitation dans une seule journée n’est pas bon pour le corps. Ce jeune garçon, petit gros Zhou, est vraiment quelqu’un d’intéressant.’’

Zhou Weiqing ne retourna pas dans la chambre où il avait consolidé son Arc suprême, mais alla directement devant la pièce où se trouvait Shangguan Bing’er, et cogna légèrement contre la porte, avant de dire : ‘‘Femme, comment se passe ta consolidation d’équipement ?’’ Puisque Feng Yu lui avait dit qu’ils ne pouvaient essayer de consolider des équipements qu’une seule fois par jour, il se disait que Shangguan Bing’er avait déjà probablement fini, peu importe qu’elle ait réussi ou non.

Comme il l’avait deviné, la porte s’ouvrit, et la tête fâchée et embarrassée de Shangguan Bing’er apparut devant Zhou Weiqing, disant d’une voix sourde : ‘‘Qui est ta femme ? Allez, entre !’’ Elle le tira par l’oreille, et le traîna dans la pièce.

‘‘Aïe, ça fait mal ! Femme, essaies-tu de tuer ton mari ? C’est un crime sérieux !’’ Zhou Weiqing, même en train de souffrir, n’oubliait jamais de la taquiner avec ses paroles.

‘‘Tu oses encore ?’’ Les doigts de Shangguan Bing’er qui tenaient son oreille tournèrent d’un angle de 90 degrés, causant instantanément un cri de douleur de la part de Zhou Weiqing qui se prolongea encore et encore, criant qu’il n’oserait plus, avant que Shangguan Bing’er ne le laisse enfin partir.

Cette pièce était similaire en tout points à celle qu’avait utilisé Zhou Weiqing pour faire sa consolidation d’équipement : complètement vide. Zhou Weiqing lança un regard vers la boite en bois sur le sol et demanda : ‘‘Femme, euh… non, commandant de bataillon, comment s’est passée ta consolidation d’équipement ?’’

L’expression de Shangguan Bing’er devint un peu plus radieuse : ‘‘J’ai déjà fait la consolidation d’aujourd’hui, et j’étais en train de cultiver pour restaurer mon énergie céleste. J’ai déjà eu un peu d’expérience et de compréhension après l’essai d’aujourd’hui. Tu dois sentir et répéter pour comprendre l’énergie qui se trouve dans le rouleau quand tu essaies de consolider un équipement. Quand tu commences à essayer, l’échec est inévitable, mais une fois que tu comprends mieux, tu peux réussir rapidement.’’

Zhou Weiqing sourit de toute ses dents et haussa les épaule en disant : ‘‘Mais j’ai déjà réussi !’’

Shangguan Bing’er dit d’un ton exaspéré : ‘‘Ne souffle pas de l’air*, être éhonté est une chose, mais je déteste les gens qui se vantent en mentant.’’

*se traduit littéralement comme : ‘‘Soufflez une vache’’, qui équivaut à se vanter et fanfaronner, la traduction est gardée telle quelle car il fait un jeu de mot dans le prochain paragraphe et donc je ne pouvais pas le changer…*

Zhou Weiqing dit avec une expression innocente : ‘‘Même si je dois souffler, je te soufflerais toi, et pas une vache*. Hélas, je n’ai pas suffisamment d’énergie céleste pour te le montrer, sinon je relâcherais mon incomparable Arc suprême pour que tu le voies.’’

Shangguan Bing’er dit, sans vraiment oser y croire : ‘‘Tu as vraiment réussi ta consolidation d’équipement ?’’

Zhou Weiqing bomba le torse et dit : ‘‘Bien sûr ! Avec un tel talentueux génie de mari, n’es-tu pas fière ?’’
Shangguan Bing’er était tellement choquée, qu’elle n’avait même pas remarqué que Zhou Weiqing prenait encore avantage d’elle avec ses mots comme d’habitude, murmurant pour elle-même : ‘‘Mais c’est impossible ! Depuis quand c’est possible de réussir du premier coup ? Est-ce que Maître Feng Yu t’a aidé avec une méthode spéciale ?’’

Zhou Weiqing secoua la tête, et lui expliqua tout ce qui s’était passé en détail, incluant la superposition de ses attributs du mal et de l’obscurité pour l’aider dans sa consolidation d’équipement. Ses joyaux s’étaient éveillés grâce au sacrifice de Shangguan Bing’er, et il ne voulait rien lui cacher. Si Shangguan Bing’er voulait faire quoi que ce soit de désavantageux avec lui, même une centaine de personnes comme lui seraient déjà morts depuis. En plus, après avoir quitté la maison de ses parents, la personne en qui il avait le plus confiance, c’était elle.

Écoutant tout le processus que Zhou Weiqing lui expliquait en détail, les yeux de Shangguan Bing’er ne purent s’empêcher de révéler une touche d’envie, mais elle dit : ‘‘Tu prends trop de risques. Moins de gens connaissent le secret de ton Alexandrite Œil de chat, et mieux c’est.’’

Zhou Weiqing dit d’un ton impuissant : ‘‘Puisque l’on utilise ses rouleaux d’équipement gratuitement, si je ne lui avais pas révélé, avec sa personnalité avare, il ne nous aurait probablement pas laissé partir aussi facilement ! En plus, avec sa promesse faite sur ses joyaux, nous n’avons pas besoin d’avoir peur.’’


Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top