skip to Main Content
Menu

Chapitre 13.1 Œil pour Œil, dent pour dent


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 13-1


      Quand Zhou Weiqing entendit l’énorme prix de 400 000 pièces d’or, il fut sur le point de dire autre chose, mais il sentit une grande force s’appliquer sur son bras, et il fut tiré sur le côté par Shangguan Bing’er. Quand il tourna sa tête pour la regarder, il fut surpris de la voir au bord des larmes, sa main l’agrippant en tremblant.

‘‘Commandant, vous…’’

‘‘Tais-toi !’’ Dit férocement Shangguan Bing’er, bougeant rapidement en un éclair pour bloquer Zhou Weiqing, plaidant au vieil homme : ‘‘Senior Huyan, s’il vous plaît, ignorez-le, nous sommes en tort ici, 200 000 c’est parfait. J’ai une pièce de Jade d’Esprit ici qui devrait valoir 50 000 pièces d’or, je peux vous la laisser comme gage en premier. Après avoir consolidé l’équipement nous irons immédiatement chercher l’argent avant de revenir pour l’échanger contre le jade d’esprit, est-ce que cela vous conviendrait-il ?’’

Alors qu’elle parlait, elle prit un collier avec une corde rouge qui se trouvait autour de son cou. À cette corde, se trouvait attaché un jade de couleur crème. Le jade était en forme de Ruyi*, et même s’il n’était pas brillant, une gentille chaleur en émanait. Shangguan Bing’er tenait le jade en face du vieil homme, le visage désespéré.

*image du Ruyi à rajouter*

Le gros vieil homme lui lança un regard, et de la surprise passa dans ses yeux, avant de dire calmement : ‘‘Si tu avais sorti cela plus tôt, j’aurais accepté. Le jade d’esprit vaut beaucoup plus que 50 000 pièces d’or, peut-être même 100 000. Avec ça comme gage, je t’aurais définitivement vendu le rouleau. Mais puisque ce jeune homme m’a bloqué plus tôt, et que j’ai déjà dit que le prix du rouleau de consolidation d’équipement est maintenant à 400 000 pièces d’or, moi, Huyan Aobo tiens toujours mes promesses. Ce n’est pas seulement pour toi. Ce prix est maintenant officiel, et peu importe qui viendra l’acheter, il devra payer le même prix. Si tu n’as pas 400 000 pièces d’or, tu peux t’en aller. Il y a plusieurs autres Maîtres de consolidation d’équipement aux alentours, tu peux toujours acheter d’autre rouleaux.’’

C’était possible ? Zhou Weiqing regarda avec un regard abasourdi ce vieux Huyan Aobo. Les mots qu’il avait dits sans réfléchir avaient causé une telle augmentation du prix, arrivant jusqu’au double du prix initial.

‘‘Commandant, allons-y. Ce vieil homme n’est pas le seul Maître de consolidation d’équipement ici, il est comme une roche dans le puits des latrines, dure et malodorante, pourquoi devrions-nous acheter ses rouleaux ?’’ Zhou Weiqing prit Shangguan Bing’er par le bras et s’en alla vers la sortie.

Shangguan Bing’er tourna la tête fâchée, en lui rétorquant : ‘‘Mais qu’est-ce que tu en sais ? Dans la cité de la colline volante, seul Senior Huyan est un Grand-maître de consolidation d’équipement, comment les autre Maîtres pourraient comparer leurs travaux aux siens ? N’as-tu pas vu ces mots : capable de supporter un joyau élémental ? Seul les grands Maîtres et ceux de plus haut niveau sont capables de créer de tels rouleaux.’’

‘‘500 000 pièces d’or. Pour avoir insulté ce vieil homme, tu dois en payer le prix. Jeune môme, si tu m’insultes encore une seule fois, tu peux oublier le fait d’acheter des rouleaux ici dans le futur.’’ Dit froidement Huyan Aobo.

Les yeux de Zhou Weiqing brillèrent de rage, et il leva son poing serré devant lui en disant : ‘‘Vieux Huyan, je n’ai jamais voulu autant frapper quelqu’un de toute ma vie.’’

Huyan Aobo se mit à sourire et rit fort : ‘‘Il y a beaucoup de gens qui veulent me frapper et beaucoup qui veulent me tuer. Mais ce vieil homme vit encore très bien. Même l’Empereur de Fei Li est respectueux envers moi. Qui crois-tu que tu sois ? Pour me tuer, tu dois d’abord passer par Feng Yu. C’est un Maître de joyaux physiques de niveau Zong supérieur, avec neufs joyaux physiques, tous consolidés. Quand tu pourras le battre, alors tu pourras me répéter ces mots.’’

Zhou Weiqing fut surpris, car même s’il avait jugé que l’homme d’âge moyen était quelqu’un de puissant, il n’avait pas osé penser qu’il serait au top des Maîtres de joyaux physique, ayant neufs bracelets. Shangguan Bing’er ne possédait qu’un seul bracelet physique avec un équipement consolidé et était déjà forte, alors à quel point ce Maître de joyaux physique de niveau Zong supérieur serait formidable avec neufs équipements consolidés ? Ce n’était pas surprenant que le gros vieil Huyan Aobo se sente autant en sécurité.

Feng Yu secoua sa tête, impuissant, avant de dire : ‘‘Petit frère, tu ferais mieux de juste t’en aller. Quand le vieux devient fou, tu ne peux plus le raisonner.’’

Shangguan Bing’er se tenait la, ahurie. Elle savait qu’ils étaient venus pour rien aujourd’hui. C’était une chance inopinée pour eux d’être là alors qu’il y avait trois sets d’équipements à consolider, mais finalement, ils repartaient sans rien. Ce sentiment de vouloir pleurer mais sans avoir de larmes, ne lui donnait même plus l’envie de critiquer Zhou Weiqing.

Une trace d’envie de meurtre passa dans les yeux de Zhou Weiqing, même s’il ne l’avait pas lui-même remarqué. La vitesse de rotation de ses quatre cyclones doubla soudainement, et une lueur grise pâle envahit ses pupilles. Au centre de son front, la trace noire d’un ‘‘Roi’’ apparut indistinctement. La paire de bracelets célestes apparut autour de ses poignets. Son joyau physique était toujours normal, émettant une brume glaciale, mais son joyau élémental produisit une intense lumière.

Lorsqu’il n’y avait pas de lumière, l’Alexandrite Œil de Chat était rouge comme un rubis, et à ce moment autour du poignet de Zhou Weiqing, son Alexandrite Œil de Chat brillant d’un rouge Sang, brillant comme les pupilles rouges d’un démon.

Les robes des Maîtres de joyaux célestes fournies par le Palais des compétences avaient de très longues manches, plus longues que la normale, afin de couvrir les poignets. Naturellement, elles couvraient aussi l’Alexandrite Œil de Chat de Zhou Weiqing, mais à ce moment, la simple brillance de l’Alexandrite Œil de chat était tellement intense qu’elle était visible, même au travers de ses manches.

Huyan Aobo avait originalement un visage arrogant et regardait dédaigneusement Zhou Weiqing. Mais, quand la lueur soudaine émise par l’Alexandrite de Zhou Weiqing devint visible, son fier visage se figea.

‘‘Joyau œil de chat ?’’ Le gros vieil homme se mit à respirer fortement et rapidement : ‘‘Pourquoi ne m’as-tu pas dit que tu possédais un des Grands attributs, ne sais-tu pas que tu peux avoir un rabais ?’’

Shangguan Bing’er se réveilla à ce moment, et changea brutalement d’expression. Elle entraîna immédiatement Zhou Weiqing par le bras, en disant rapidement : ‘‘Les rouleaux de consolidation d’équipements de Senior sont beaucoup trop chers pour nous, et même avec un rabais, nous sommes incapables de nous les payer. Nous allons y aller maintenant.’’ Disant cela, elle emmena Zhou Weiqing vers la sortie. Comparé à l’achat des rouleaux de consolidation d’équipement, ce dont elle avait bien plus peur, c’était d’avoir exposé le joyau élémental de Zhou Weiqing. Juste avant, la brillance de son joyau avait traversé ses manches et lui avait causé un choc.

‘‘Non, non ne partez pas. Je ne vais plus augmenter le prix.’’ Huyan Aobo s’avança rapidement, et leur bloqua la sortie, son regard se fixant sur le poignet gauche de Zhou Weiqing caché par ses manches.

Le regard de Shangguan Bing’er se fit dur : ‘‘Senior, vous êtes un noble Maître de consolidation d’équipement, vous n’oseriez pas acheter ou vendre sous la menace non ?’’

Huyan Aobo n’avait plus son air d’arrogance sur le visage, et le remplaçant par un ton irrité, il lui expliqua immédiatement : ‘‘Jeune fille, ne te trompe pas. Je sais que tu es inquiète à l’idée que ton ami ait son Grand attribut exposé. Tu peux te calmer, car je t’assure que moi, Huyan Aobo, j’aime peut-être l’argent, mais mon caractère moral est toujours intact. En plus, j’ai toujours été neutre et ne suis contrôlé par aucun parti ni Empire. Je ne vais rien faire de désavantageux à ce petit frère.’’


Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top